2e semaine décembre 2010

16/12/10 les tout-petits ….

Les tout-petits ont hâte de travailler à la réalité du Centre Divin humble et doux… Les tout-petits, ceux qui donnent tout, c’est-à-dire tout eux-mêmes, à Dieu, même dans une marche syncopée, et qui de ce fait sont les moteurs du salut des âmes. Chaque Messe prie pour leur rassemblement …. À TOI Esprit Saint Trinitaire le Règne, la Puissance et la Gloire pour les siècles des siècles …… Si la marche humaine spirituelle est en effet syncopée, faite de chutes dans les rets du péché originel et de redressement en contritions sincères, celle de Jésus était faite de syncopées d’incessantes agonies sanglantes (visible comme à Gethsémani ou non) toujours victorieuses….

17/12/10 désert …

Le désert de la solitude, malgré des dons multiples matériels, moraux et spirituels,  nous fusionne à l’Esprit Divin. À Gethsémani Jésus nous montre le combat qu’il n’a pas hésité à tenir pour nous ….

18/12/10 courage …

Du plus profond de l’abîme de notre lâcheté, crions vers la sur-plénitude infinie du courage Divin ….. En effet la souffrance, humiliante en soi, nous  guérit plus radicalement que toute autre chose ….

19/12/10 Sainteté de l’Église ….

L’Église n’est pas tant sainte par la béatification de ses membres que par la marche spirituelle toujours syncopée de la racaille de l’humanité qui croit indéfectiblement à la Miséricorde incarnée de Dieu ; il est vrai chaotiquement, ce qui demande au moins la pénitence de la pratique religieuse. Mais la volonté surnaturelle fidèle se redressant est sans cesse accusée de trahison par la nature qui lui colle après pour la faire retomber. Jésus restait ici-bas en raison de l’Immaculée …. Et Sa volonté surnaturelle Rédemptrice a voulu demeurer incarner dans le pain Eucharistique ….

20/12/10 froideur …
Dans la froideur s’humilier hypocritement, sachant que nous ne valons pas mieux que cela, mais espérant éperdument en la Toute Puissance infinie de l’humble Miséricorde de Dieu Lui-même ….. Ainsi le Christ Jésus, dans Son humiliation, consent à venir jusqu’aux entrailles de l’horreur …. Aussi ne mérite-t-il pas d’inaugurer sur terre un règne intermédiaire avant la Parousie finale ? Peut-être peut-IL se servir de nos acquis mais dans la seule mesure où nous fusionnons ensemble ….

21/12/10 incarnation …

Si l’anéantissement de Dieu en son incarnation dans le sein de la Vierge Marie paraît plus grand que celui de Sa croix, par contre la souffrance indicible comme la joie surnaturelle de Son incubation, analogue à celles de Sa vie toute entière, ne s’est pas montrée. Du reste pour entrer dans la joie surnaturelle subtile, délicate et infinie, même liée à la douleur, il faut peu ou prou abandonner la joie naturelle grossière, violente et temporaire, en commençant par la peine …. Vouloir se convertir, est être converti. À la grande majorité il n’est demandé que d’essayer de vouloir …. En Marie se donne, le Règne au Fils, la Puissance à l’Esprit et la Gloire au Père….

22/12/10 CONTENU DU SITE ….

Ainsi le règne intermédiaire du Christ Jésus est annoncé sous conditions. L’agneau et le loup y dormiront ensemble …. C’est-à-dire les bons et les mauvais se rassembleront sous sa houlette comme la foi religieuse et la science profane. Toutes les religions ou a-religions reconnaîtront et tendront à pratiquer ce que Son Messianisme universel révèle (l’humilité et la douceur des entrailles de Dieu Trinitaire dont le but est de recevoir l’abandon corps et âme de notre liberté temporaire pour revivre avec Lui une liberté Éternelle). Lorsque Israël le reconnaîtra à son tour comme Messie, Jérusalem deviendra la capitale religieuse du monde. Le temple y sera reconstruit magnifiquement en incluant les lieux de culte existant (probablement un dôme de faisceaux lumineux « matérialisés » allant du St. Sépulcre à Al Aqsa). La vieillesse de Salomon sera reconsidérée. Aussi les tout-petits auront-ils hâte de travailler à sa réalité… Considérant les douleurs de Marie veillant le corps livide de l’enfant Jésus perlant le sang de l’agonie pour nous ….

23/12/10 la chape …

La chape douloureuse d’humiliations endossée ici-bas par le Christ jésus nous lie à l’Esprit saint ….

4e semaine décembre 2010