3e semaine décembre 2007

24/12/07 L’Esprit ….

L’Esprit tel un soufflet pour activer le feu de bois nous pousse toujours en avant si nous acceptons de ne pas le négliger si peu que ce soit…. Et si en face de grâces  continues, par le peu de réponse que l’on y fait, continuant à nous laisser berner par l’amour-propre sensible, on se voit telle une abomination sans limite, il n’en faut pas moins continuer à demander avec l’esprit de vérité des grâces toujours plus grandes. En effet si notre abjection semble sans mesure, DIEU LUI est infini et à la fois même PLUS qu’Infini ….. Jésus toujours sur le point (tenté) de renoncer à Sa mission, n’y renoncera jamais un seul instant par ses combats d’agonies perpétuelles dont découle toutefois la paix surnaturelle qui dépasse toute joie, pour l’Amour du Père et pour notre Amour, renonçant seulement à lui-même…. Nous pécheurs cependant, les yeux fixés sur Lui et sa détermination douloureuse de Gethsémani, nous avons toujours à commencer et à recommencer jusqu’à la fin dans l’espérance du salut que Lui apporte par Sa Passion et Sa résurrection ….

25/12/07 Chair …

La chair ensanglantée, visiblement ou invisiblement, par l’agonie due à nos péchés de l’enfant Jésus se donne à nous dans l’Eucharistie pour assouplir notre révolte et l’anéantir…. En réalité Jésus-Christ est venu allumer sur terre une guerre impitoyable entre ceux qui s’estiment sans péché ou même s’en vanteraient et ceux qui savent reconnaître leurs fautes et les offrir à la Miséricorde de DIEU en poursuivant Son humilité et douceur pour leur salut et celui du monde ; même si cette guerre peut demeurer cachée un certain temps par intervention Divine à travers les sciences pour un épanouissement à venir sans précédent de l’humanité …. Avec le Christ lutter contre nous-mêmes pour la conversion des âmes et la Gloire de DIEU ….

26/12/07 Les révoltés …

Les révoltés sont malgré tout en accord avec une manière humaine de voir l’éthique chrétienne mais non celle profonde du Christ Jésus qui ne la révèle qu’à travers Son Église, plus particulièrement catholique, jusqu’en ses fautes mêmes. Car à la seule Église catholique, il est donné de révéler pleinement l’humilité et la douceur du centre de l’Amour de DIEU c’est-à-dire Son humiliation temporelle à laquelle nous avons à communier. Ainsi, Nous pécheurs, sommes réservés pour le Seigneur …. Mais il nous faut sans cesser traquer impitoyablement la plus infime pensée hypocrite d’orgueil et de violence c’est-à-dire d’amour propre sensible de vanité, de sensualité, de cupidité. Car le Christ Jésus n’a laissé en friche aucun de nos péchés, perverses jusqu’à la profondeur de l’abîme d’où ils sortent, et les a porté tous, quels qu’ils soient,  douloureusement comme on le sait ou comme on peut s’en douter…

27/12/07 mon âme ….

«  Mon âme magnifie le Seigneur »…. Marie savait qu’à travers les faux jugements et l’abomination de l’être humain, l’Église de Son Fils dont elle serait la Reine, ne serait jamais en retard d’un seul instant, ni ne faillirait jamais, dans son humble laideur spirituelle apparente, pour annoncer le nouveau don du Royaume des Cieux Trinitaire qu’elle engendrait ….

28/12/07 Prière et Pénitence ….

La Miséricorde de DIEU écrase les péchés que nous Lui remettons sous les douleurs du Fils et s’en sert pour le triomphe de la Mission, incomprise du monde, de Son Église… Prière et Pénitence … L’Église sait… Cependant n’est-il pas nécessaire de le redire ?.... Toutefois en le vivant d’abord …….

29/12/07 Nouvel An distingué …

En effet que notre nouvelle année soit de cette sorte…. Car le monde, bavant d’orgueil et de violence, est affronté au choix de la civilisation de la haine, représentée par les terroristes  et consort, et la civilisation de l’Amour, prônée par le Pape et ses alliés…. Aussi nous faut-il annoncer sans arrêt l’humilité et la douceur, fondements de l’Amour et de toute autre voie droite, du Père des Cieux, en Jésus-Christ Son Fils et Messie… à commencer par le sang de Ses sueurs d’agonies en témoignant…. Qui peut le confirmer, sinon l’Esprit Saint Trinitaire Lui-même ?... Prière et Pénitence accrues donc de l’Église et de ses membres actifs, débouchant sur une théologie universelle de l’humiliation temporelle Divine, déterminée par la reconnaissance  des agonies du Christ …. Oui, vraiment DIEU écrase le moindre (s’il peut y en avoir de moindre) des péchés, c’est-à-dire des pensées ou mouvements d’amour-propre sensible, que nous LUI remettons, par les douleurs de Jésus-Christ, pour fusionner avec nos personnalités… Et s’Il sait élever les saints très haut dans l’Esprit, IL sait aussi descendre jusqu’à ce qu’il y a de plus insignifiant et de plus grossier spirituellement ……

30/12/07  offrir …

Si nous offrons sans cesse notre abîme d’orgueil de libre-néant, ce dernier  exprimé par la création temporelle, DIEU nous investit sans cesse de Son ÊTRE d’humilité libre, exprimé par Son Christ Éternel …..

31/12/07 Maintenir ….

Maintenir l’aveuglement au moment présent comme Jésus aveuglé sous la couronne d’épines par le bandeau blasphémateur… Jésus n’a jamais certainement vécu que le moment présent ce qui ne l’empêchait pas d’avoir une vision prophétique parfaite de l’avenir…. D’autre part si nous catholiques ne croyions pas que la doctrine du Christ est parfaitement maintenue par l’infaillibilité du Pape, Son message si violemment opposé à l’orgueil et à la violence du monde, extérieurs et surtout intérieurs, se diluerait et ne pourrait plus exister en esprit et vérité…. L’Église catholique ne peut du reste rien donner de plus efficace au monde que la consécration Eucharistique. Mais pour accéder à celle-ci faut-il encore entrer dans le processus du sacrement. C’est pourquoi il faut le répéter une théologie rationnelle et universelle, révélée par le Messianisme du Christ Jésus, de l’humiliation Divine, source de l’Amour et de toute autre voie droite, est nécessaire. Cette théologie ne peut être fondée que sur la Passion et la Résurrection du Christ, déterminées par Son agonie de DIEU à DIEU ….

1er janvier 2008