Janvier 2010

01/01/10 arrache ….

Par ses souffrances in commensurables le Christ Jésus nous arrache à nos fautes, comme les autres aux leurs, ne nous laissant aucune permission de juger. Et si nous devons communier aux mérites de ces souffrances et celles de toute la vie de Marie, Sa Mère, nous devons aussi communier à leur longue patience vis-à-vis des tentations qui leur ont été infiniment  terribles ….

02/01/10 solitaire et solidaire …

Avec Jésus Trinitaire humilié qui nous révèle l’humilité et la douceur de l’Au-delà, notre demeure Éternelle, soyons solitaires et solidaires…. J’ai rêvé qu’une maîtresse femme anglaise appelait mon fabuleux « moteur à ion intégral dépendant »: « the teaching engine ». En effet ce nom lui va bien. Mais ne nous trompons pas: seule la victoire de l’humiliation du Christ Jésus peut nous le donner, bien que ses ennemis le posséderont aussi. Quelle nation veut entamer à ciel ouvert ce combat pré-apocalyptique dont dépendent le sort et la survie de l’humanité entière ?! ….

03/01/10 TOI.

Toi Seul, humble avec TA Mère Marie, nous ramasse douloureusement dans la fange de l’orgueil … Il me faut essayer de repréciser les deux écueils majeurs qui doivent se présenter au progrès des connaissances matérielles et qui n’ont tous deux qu’une seule solution. Premièrement, s’il n’est pas du tout sûr que le moteur à ion circulaire et élémentaire publié sur internet par la NASA il y a 10 ans, une fois abouti, même groupé à plusieurs (dans ce qu’on pourrait appeler une soucoupe ?!), puisse être capable de transporter un engin nucléaire, il reste que le problème d’une menace incontrôlée de ce type demeure suspendue sur la tête de l’humanité. Et cela l’est d’autant plus que, même encore hypothétique, la réalisation d’un moteur à ion « intégral » ferait lui de toute façon peser ce danger. Deuxièmement il demeure aussi que l’activité de recherche scientifique, si elle continue à se fonder sur elle-même, puisse passer outre à la réalisation du moteur à ion intégral « dépendant » qui, lui , quoiqu’encore hypothétiquement, serait une véritable bénédiction constructive, pour dévier dans une voie de destruction irrévocable. À ces deux écueils il n’y a qu’une solution et vous le savez, elle est d’ordre moral, c’est de faire accepter clairement la révélation Messianique du Christ Jésus sur le fond universel confirmé …

04/01/10 leitmotiv …

Dans la paix de l’enfant Jésus, plus tu souffres, même d’une manière infime et même de ne pas souffrir, plus tu sers …. La douceur de Jésus guérit le point d’orgueil qui défigure tout l’univers ….

05/01/10 Le pardon …

Le pardon de Dieu est toujours nouveau et ne peux se séparer de Son humilité et de Sa douceur ….

06/01/10 Sensibilité ….

La sensibilité sans mesure de Dieu voit les souffrances incommensurables, endurées à cause de nous, consolées par les plus infimes de celles que nous Lui offrons gracieusement. IL nous console à son tour ou s’il se rend compte que nous voulons être disposés à poursuivre ainsi IL peut les augmenter en fonction de l’immensité des Biens que Sa gratitude nous réserve pour l’Éternité ….. Il faut surtout disparaître à nos propres yeux pour servir Jésus et Son Église comme Il l’a fait dans Son combat de DIEU À DIEU à Gethsémani, afin de nous donner librement Sa Passion  ….

07/01/10 Église …

Refuser l’Église qui annonce l’intégralité des Évangiles c’est refuser Jésus. En effet il s’agit de l’annonce du pardon sans borne des pécheurs sur simple contrition. Et si l’Église est déclarée sainte, ce n’est pas en fonction de ses vertus mais de l’immensité du pardon qu’Elle reçoit. Car Jésus a enfermé l’humanité entière dans ce verdict qu’elle est une génération adultère et perverse. Le Pape, lui-même, se sait, toutes proportions gardées, aussi adultère que le dernier des divorcés remariés mais sa foi au pardon Divin sans mesure le place sur terre à la place même du Christ …

Et le plus saint des fidèles sait intrinsèquement qu’il est aussi pervers que le dernier des renégats mais avec sa propre contrition sa foi en Dieu et en Sa Miséricorde Infinie lui donne la sainteté …..

08/01/10 lourd ….

Mon secret est lourd à porter. Il est maintenu par la seule foi en l’enseignement de l’Église sur la personne de Jésus-Christ mais encore trop élémentaire à l’heure actuelle. Seuls les théologiens de la kénose ont commencés à entrouvrir les portes. Cependant il manque une somme théologique capable de remplacer celles trop primaires du Moyen âge (et du reste opposées en ce qui concerne la nature des Esprits). On ne voit à l’horizon de l’Église aucune tête pensante la réaliser …..

Face à l’antagonisme (peut-être virulent à l’époque) de la théologie de Thomas d’Aquin et de Bonaventure sur la nature des purs Esprits et de celle de leur métaphysique, le concile de Trente a dû prendre une position politique arbitraire en faveur de Thomas d’Aquin pour la nécessité de l’instruction unitaire du clergé en même temps que de l’extinction de toute scission intellectuelle de l’Église. Maintenant d’une part avec la nouvelle vision de la théologie du kénose, où nous voyons la solution d’unité et d’autre part sous la pression du progrès terminal des sciences physiques (origine et de la matière et de l’univers avec forcément leur conclusion concrète [« moteur à ion » dont on aura à choisir la dépendance ?!]) l’Église ne peut plus rester dans une position intellectuelle ambiguë qui risque d’obérer sa ferme et unique foi spirituelle. Il ne faut pas se cacher non plus la vérité des Évangiles sur la fin des temps et la persécution phénoménale de l’Église catholique reconstituée qui résulterait du choix athée de la nature des sciences physiques …

(N.B.- À noter que les différents essais de moteur à ion représentés largement sur internet, du fait qu’ils utiliseraient du carburant, bien loin de compte du moteur à ion intégral, contrairement à celui élémentaire et circulaire, n’offriraient pas , forcément le même intérêt…..)

09/01/10 réponse

Je voudrais dire que si le fait pour les sciences de toucher du doigt, peut-être bientôt, l’origine de la matière et de l’univers (ce qui intéresse vivement les jeunes adultes)  ouvre une nouvelle approche eschatologique (mais double : ou de foi, ou athée), la réponse de l’Église ne peut se trouver que dans la nouvelle théologie Trinitaire de la croix (kénose).

À ce sujet on peut promouvoir le livre de Pierre Descouvemont « Dieu souffre-t-il » aux éditions de l’Emmanuel qui est censé combattre cette théologie (dans l’introduction et la conclusion) mais qui finalement ,pour notre instruction, passe les trois quarts du temps à décrire cette théologie de la kénose avec laquelle l’auteur ne serait pas d’accord (en fait il chercherait peut-être à dire que le »désagrément » de la douleur peut parfaitement se juxtaposer avec le « bonheur » de la Paix surnaturelle du Christ – ce qui serait en réalité l’état kénotique Divin. Le monde qui ne sait pas s’élever au-dessus de la sensualité ni connaître la joie surnaturelle subtile et délicate du Christ le traiterait d’un nom de vice abominable. C’est là que l’on voit ce qui sépare le croyant de celui qui ne veut pas l’être, même sous prétexte de ne pas jouir du sentiment religieux sensitif.)

Il serait bon d’ajouter que la tension pour nous d’humilité et de douceur Divine de l’Au-delà que révèle la foi en Jésus-Christ reste le fond nécessaire pour tous d’une bonne harmonie des religions comme de l’humanité toute entière et qui du reste pourrait se trouver un moment confirmé concrètement ….

10/01/10 intimité ……

Ne faut-il pas plus d’intimité …. ?!

11/01/10 il n’est pas possible ….

Il n’est pas possible que l’humiliation sans limite de Dieu sur terre ne triomphe dans Son humilité et Sa douceur incommensurable de l’abîme de l’orgueil humain à la manière qu’IL le souhaite …. Car l’ardeur du Cœur de Jésus, revêtu d’une loque impériale sanglante de dérision, un manche à balai pour sceptre et une couronne d’épines pour celle de lauriers, n’a pas de mesure connue ….. N’imaginons donc absolument rien, TOI Seul sait la forme de Ta Victoire que TU veux partager ….

12/01/10 forme de victoire.

Je redis cette démonstration faite en pleine guerre froide d’un affrontement radio entre un communiste patenté et un prêtre ordinaire. Le communiste manifestement d’une intelligence beaucoup plus brillante réduisait en cendre tous les arguments du prêtre. C’est à la fin qu’on a vu ce que l’Esprit Saint entendait par Victoire sur terre. Le journaliste ayant demandé à chacun pour quoi il était venu, le communiste triomphant et arrogant a dit : « pour faire triompher la cause » et le prêtre lui n’a répondu simplement que : « moi, je suis venu par obéissance ». En effet l’Esprit Saint Trinitaire, comme le Père et le Fils ne connaît que l’humilité et la douceur. Et s’IL était aussi capable d’écraser à volonté les arguties de l’ennemi de l’Église, Il a préféré une autre victoire … Ne nous étonnons donc pas des voies imprévues à notre orgueil que Dieu prend ….

13/01/10 j’enrage …

« J’enrage » aurait écrit un théologien de la kénose devant la volonté affirmée de chrétiens à ne pas vouloir faire évoluer en profondeur leur foi. En réalité je ne sais pas si une telle volonté fondée sur la seule tradition ne risque pas de scléroser une foi. Mais ce que je sais, c’est que tous, sans aucune exception, devons vivre d’une manière ou d’une autre l’humiliation Sainte du Christ.  Et nous ne pourrions la porter seule. LUI dans Sa Puissance et Son Amour la porte avec nous ….

Poussé …

Poussé, il y a près de 50 ans, par les révélations précises sur l’avenir eschatologique des sciences, il m’a donc été donné de chercher le fondement du Messianisme Universel de Jésus-Christ le juif.

Il m’a été donné de le trouver ; car qui cherche trouve. Maintenant j’ai rendu ma copie. Il importe peu que le « blog » qui l’exprime depuis 10 ans sur internet soit connu ou non. D’autres prendront la relève. C’est pour l’Esprit Saint Trinitaire qui LUI ne peut pas mourir qu’il faut travailler. LUI seul connaît notre place véritable ici-bas et dans les Cieux que nous, d’une race adultère et perverse, nous ne pouvons d’aucune façon imaginer… LUI  sait sanctifier l’impossible …..

14/01/10 désagrément …

Porté, sensiblement ou non, par la Paix et la joie surnaturelle du Christ Jésus, désirer aimer le désagrément terrestre, même très vif,  de la Victoire Spirituelle Divine, ….

15/01/10 que çà …

En Toi, offrir cette douleur contrite et bien-aimée de n’être que çà ….. Avec TOI, voir d’instant en instant de combien de crans nous descendons dans notre propre estime…. Jésus, revêtu toute Sa vie de tous les péchés du monde, était l’Être le plus misérable que la terre ait jamais porté …..

16/01/10 Tout

 Dieu est Tout dans l’univers temporel, en Son humiliation, et dans l’Au-delà Eternel en Sa Gloire ….. Il EST Principe de Contradiction hors de notre raison, Être ET néant vers l’Être …. Immuable ET toujours en mouvement vers … IL a Un sens unique qui est Sa Loi bienfaisante ….. Beaucoup veulent enfermer DIEU dans la raison, pour mieux le posséder. DIEU ne se possède pas. C’est LUI qui nous possède. Et c’est contre quoi notre orgueil se révolte. Mais aussi amer que cela soit à notre nature, nous avons à vivre ici-bas de l’humiliation Divine temporelle …. Toute la Puissance de Dieu est entièrement au service de l’humiliation Salvatrice du Christ ….

17/01/10 unitologie…

Je ne peux être un théologien patenté dont le travail consiste à définir finement par l’ampleur des textes et des références le sens de tous les mots employés. Mon problème est autre et bien plus précis. Toutefois en indiquant d’un trait de plume, sans dire pourquoi, que la matière est aussi Esprit, il est évident que cela ne peut suffire. L’Esprit Saint est l’expression de l’amour « fusionnel » du Père et du Fils et la seule personne Trinitaire qui ne peut ni souffrir ni mourir, si tant est qu’aucune puisse « mourir ». Il est  la relation absolue des Trois. Ainsi l’ »esprit » d’une manière générale ne peut donc se définir que d’après LUI. L’esprit-orgueilleux, satan, L’invertit et l’esprit-matière, voué dès l’origine à l’humilité Divine mais révolté depuis, ne sert plus à rien  sinon d’être l’enjeu d’un retour à son origine par le salut rédempteur offert par Jésus-Christ ….

18/01/10 se souvenir sans cesse …

se souvenir sans cesse que bien que Tout Puissant et sachant en donner la preuve, la Victoire de DIEU dans la temporalité est défaite aux yeux de ceux qui se recherchent eux-mêmes …..

19/01/10 sans borne …

Avec Jésus-Christ c’est mon incapacité qui m’est capacité sans borne. L’enjeu est Titanesque ….. L’union, sans cesse revivifiée, de l’humiliation Sainte du Christ Jésus, portant toutes les fautes et ingratitudes humaines de tous les temps, avec celle de notre néant révolté, conduit aux Cieux …..

20/01/10 douleur et joie …

L’humiliation, douleur et joie, sans limite de Dieu dans la temporalité veut nous unir tous en elle pour la Vie Éternelle Glorieuse, sans distinction de cultures, de races ou de religions. Mais ses armes ne sont pas celles du monde… Chaque âme est l’infini de l’infini de l’humiliation Divine …..

21/01/10 disparaître ….

Disparaître aux yeux des autres est déjà une épreuve mais disparaître à ses propres yeux voilà l’enjeu redoutable. À l’homme c’est impossible et n’est possible qu’à DIEU. Avec la Victoire de Gethsémani du Père et du Fils nous anéantir devant l’humble et doux Esprit Saint Trinitaire ….. Et c’est avec TOI seulement, sur TA souffrance que nous pouvons reposer en la revivifiant encore ….

22/01/10 fusion de deux misères …

deux misères, l’une partielle et honteuse mais transformée par l’Autre; l’autre Infinie et Glorieuse mais transformant l’autre ne peuvent que fusionner. C’est ainsi qu’après la légion des Saints, il y a eu la légion des petites âmes et qu’il y a maintenant la légion des « enfants de rien », des misérables fusionnant la Misère du Christ Trinitaire qui descend toujours plus bas avec le temps ….

23/01/10 crucial …

Le problème crucial auquel semblent s’être heurtés, la plupart des croyants, est celui de la fuite devant la souffrance que le Christ nous veut libre (d'endurer).  Communier donc sans cesse à Gethsémani …..

24/01/10 regard …

Toujours devant l’abîme de lâcheté que nous sommes (ou que je suis seul) la suggestion du Christ Jésus, pour le salut du monde comme de celui des âmes, Gloire de Dieu, de renoncer à nous-mêmes et de prendre « librement » sa croix pour le suivre, fait l’effet d’une gageure intenable…..

Mais nous avons la liberté absolue de notre regard intérieur porté sur Sa victoire contre Lui-Même, Dieu À Dieu.  Ce regard peut être enchifrené par notre bestialité et placé en-dessous de tout mais toujours vivant. Cependant au Christ Trinitaire revient tout pouvoir en détail sur le monde, compte tenu de ce que nous sommes. L’anéantissement Divin cruel au sein d’une vierge pure et humble mais d’une race néanmoins révoltée est plénitude d’humiliation rédemptrice ….. Nous avons un besoin incessant de la Victoire sans borne de Gethsémani et de ses effets ….

25/01/10 vainqueurs ….

Nous, les perpétuels vaincus, soit matériellement, soit moralement, soit spirituellement, soit les deux ou les trois à la fois, unis à LUI vivifié, nous sommes les perpétuels vainqueurs, par le Christ Jésus et Sa Sainte et douloureuse humiliation. En effet Notre Dieu Trinitaire, l’Unique, Est humble et doux en Son centre comme Tout Puissant au Ciel et dans la temporalité. Le proclamer.  Malgré ce que nous sommes, avec le Père et le Fils, amers et joyeux, nous livrer à l’Esprit-Saint ….

26/01/10 amers et joyeux ….

Amers dans la nature et joyeux dans l’Esprit. Mais ne nous trompons pas. N’écoutons pas les faux prophètes qui ne manquent pas. Quelle que soit l’expérience que nous croyons avoir, l’amertume est première. Elle l’est comme elle l’a été pendant toute la vie de Jésus-Christ, dans Sa lutte toujours victorieuse, continuelle et implacable contre Lui-Même, jusqu’à l’exsudation de sang. Et « en même temps » nous sommes dans la joie de l’Esprit Saint d’être le témoin du salut …. Oser demander au Seigneur de ne jamais fuir la souffrance qu’IL veut nous proposer …..

27/01/10 Vérité ….
Même prouvée par neuf la Vérité n’est pas de ce monde. Seul Jésus-Christ dans son enseignement catholique l’incarne. Par Sa Mère Marie, l’Immaculée, nous le croyons …..

28/01/10 sherpa ….

Bienheureux sherpa pénitent qui tire, à genoux devant lui, sa charge sur les routes qui mènent au Gange…. Moi-de même je traine mon lourd et bienheureux fardeau sur les chemins de l’Église …. Mais nous, broyés dans la chair du Christ Jésus, nous proclamons l’humilité et la douceur du Centre de Dieu, révélé par Son Messianisme universel auquel tous doivent se soumettre ….

29/01/10 oser en tremblant …

La souffrance est une chiennerie d’une grande beauté et efficacité spirituelle qui ne s’apprivoise pas….. Étant là, elle se prend comme on peut ou plutôt surtout comme on ne peut pas …. Dans la joie surnaturelle, s’unir à l’humiliation douloureuse de la Toute Puissance Divine Victorieuse …..

À TOI, Jésus-Christ Trinitaire, l’ÊTRE ; à nous, le néant, que TU nous donnes de T’abandonner ….

30/01/10 Christ humain ….

L’humanité du Christ Jésus devait avoir depuis toujours un sens aigu de sa divinité alliée à celle du Père et en conséquence de la louange que Lui devait toute créature. IL devait avoir brûlant sur les lèvres les paroles de salut qu’IL n’a extériorisé que pendant ses 3 années d’Évangiles. Mais surtout IL devait avoir incessamment cette lutte contre Lui-même, qui devait être toujours victorieuse, dont il nous a laissé un témoignage à Gethsémani, nécessaire à notre rédemption, réalisée en Sa Passion. Du reste de toute façon IL serait mort, s’il n’avait pas été exécuté, dans les mêmes affres d’agonie, à l’âge de 33 ans, ayant épuisé par amour toutes les souffrances de l’humanité passées, présentes ou futures, depuis la plus infime jusqu’à la plus aigüe ….

31/01/10 contrainte universelle …

Devant la contrainte de plus ne plus forte des données technologiques connues ou inconnues, la nécessité d’un consensus absolument drastique de l’humanité entière se fait de plus en plus sentir.  Ce n’est pas en s’appuyant sur la proclamation de la seule morale humaine qu’on ne pourra jamais trouver la solution. Il faut aller à la racine du mal humain. Et c’est en s’appuyant non plus sur cette morale humaine mais sur « la morale de l’Au-delà » qu’un tel consensus s’avérerait possible. Il en va de la survie de l’espèce. Ce site f-v-m.net perdu depuis 10 ans dans le flot grossissant d’internet, sans savoir même en employer toutes les ressources, cherche à le crier envers et contre tout. L’Église silencieuse lui est cependant un palais immense où il lui faut chercher sans se lasser la chambre secrète de ce trésor. La porte, isolée, en est bien étroite ….. Ainsi la matière n’est qu’un voile spirituel d’illusion concrète qui recouvre la réalité de l’Au-delà ….

Février 2010

01/02/10 morale de l’Au-delà ….

J’ai dit les grandes lignes des contraintes technologiques des sciences amenant à la nécessité cruciale d’une entente humaine parfaite, soient :

1/ l’intuition du moteur à ion « intégral », pouvant porter une charge à une vitesse proche de celle de la lumière et développant une énergie propre et gratuite presqu’illimitée, s’appuyant sur l’origine "eschatologique" de la lumière (origine matière/univers).

2/ peut-être déjà l’approche sphérique élémentaire de cet engin (et non ceux figurant sur internet basés sur l’emploi de carburant) avec possiblement des essais le regroupant en plusieurs sphères (tenus secrets par les États ????) pour porter une charge et photographier ici et là.

3/ le danger pour l’humanité, en s’appuyant sur elle-même et en ne voulant pas dépendre de l’Au-delà, de passer outre au susdit moteur à ion « intégral-dépendant », hautement bénéfique, et de faire choix d' un anti-moteur apocalyptique et désastreux.

Le seul palliatif à une telle situation est d’abord l’unité des religions. En effet la puissance de sentiment de vérité qu’elles dégagent en chacun, exacerbe aussi l’amour-propre (ou quelqu’autre nom qu’on lui donne) qui est la faille profonde humaine. Aussi le seul consensus possible entre toutes les religions ne peut être que moral et se trouverait inscrit au cœur des Évangiles comme la révélation de l’humilité et de la douceur du Centre de l’Au-delà. Autrement dit, toutes les autres voies y compris chrétiennes devraient donc tendre et se rassembler vers ce but qui se trouve hors des conceptions humaines. Est-il possible d’en discuter ? Il y a-t-il seulement un lieu pour le faire ? À remarquer que bien que ce soit Jésus-Christ, Trinitaire, prenant l’état de Messie de Dieu qui révèle cette conception de l’Au-delà, il n’est pas plus facile à un chrétien de l’accepter que ce ne l’est pour d’autres croyants. En effet pour lui la voie de l’amour est un "palliatif absolu" comme les autres voies  le sont pour les religions différentes (compassion, adoration, obéissance, etc.….). À noter cependant aussi que toutes les voies peuvent rester lettre morte sans ce regard spécifique ….

02/02/10 travailler ….

Faire le plus petit sacrifice soulage le corps du Christ jusque dans le moindre de ses disciples qui travaille à arracher les âmes de l’enfer éternel. De fait l’univers a été créé gratuitement pour que nous apprenions à consoler  Dieu de la douleur intrinsèque de sa joie conséquente. Aussi la Vierge Marie en répondant à sa demande de lui offrir tout son être pour s’y incarner l’a-t-elle consolée plus que toute autre créature. Nous devons tout faire, à notre degré, pour l’imiter. Ainsi on peut bien dire que Dieu a plus besoin de ses créatures que l’inverse. L’Eucharistie y est le point de rencontre du temps et de l’Éternité et voici venir le temps de l’amour de volonté ….

03/02/10 perfection …

Tout est parfait dans ce monde : la beauté, la grandeur, la vie …. Mais aussi l’humiliation…. Et c’est pourquoi dans notre révolte de néant-libre nous ne le comprenons pas et avons besoin que Jésus-Christ Trinitaire nous en révèle l’intelligence par sa vie, sa mort et sa résurrection Divines …..

04/02/10 le cœur …

C’est vrai que le cœur de la rédemption est douloureux à la nature humaine. Mais la joie surnaturelle du Christ, subtile et délicate, l’accompagne, sans interférer, et donne la force ….. Il y a-t-il seulement une misère plus grande que la nôtre ? OUI ! Affirmons-le hautement : Celle sur terre de Dieu-Tout-Puissant de quelque façon que cela soit dit théologiquement…. Mais en les unissant intimement, pour la revivification Éternelle, nous nous consolons mutuellement …..

05/02/10 La Providence …

Si notre misère est grande, celle de Dieu dans l’univers est in-finie, comme tout ce qui Le touche … Aussi est-il juste que ce soit la Sienne qui porte la nôtre et qu’au moins nous le reconnaissions … Dieu EST Tout en toutes choses, sur terre dans l’humiliation et au Ciel dans la Gloire. Ce n’est donc jamais la créature qui agit mais Dieu Seul par elle en fonction de l’ultime choix de la Vie Éternelle. Le mystère unique que l’être humain ne pourra jamais appréhender ici-bas sera toujours celui de sa liberté. Dans ce mystère immanent et transcendant dont on ne pourra voir les effets merveilleux qu’au Ciel, il faut bien sûr distinguer la liberté temporelle visible, toute engloutie de nécessités et de contingences, d’avec la liberté spirituelle cachée, toute pure de contingences et analogique à celle des anges. Mais c’est vraiment le but de notre liberté qui est liberté. Tous les petits événements matériels de la vie nous conduisent ou plutôt nous font conduire par Dieu Trinitaire, en fonction de notre marche vers Son humilité et Sa douceur, vers la réunion dans la vie de l’Au-delà. Ainsi au jour du jugement ce n’est pas sur notre impact dans la marche de l’univers que nous seront pesés. Ce sera sur la finalité de notre liberté spirituelle qui aura agi Le Créateur. Alors nous sera donné de voir clairement ou horriblement comment celle-ci aura fait agir Sa Providence à chaque instant de notre vie terrestre, l’obligeant à d’affreux détours ….

06/02/10 Travailler l’impossible …

1/ travailler au témoignage du sacrifice de la croix de Jésus.

2/ travailler à l’unité théologique (unitologie) de toutes les religions par le Messianisme universel de Jésus-Christ révélant l’humilité et la douceur de Dieu Trinitaire, autrement dit de Son humiliation dans l’univers (bien trop étroit pour Sa Grandeur Toute Puissante).

3/ travailler à orienter l’esprit de recherche des scientifiques vers la dépendance à l’Au-delà, afin d’éviter une catastrophe apocalyptique dont une intuition très précise et très vive a été donnée, il va y avoir maintenant 50 ans.

Mais l’infatuation intérieure est le pire des péchés car il serait à la source de tous les autres péchés intérieurs, comme par contre coup, ceux extérieurs. Aussi il nous faut être maintenus et broyés en TOI par les stigmates des épines de ta couronne et ceux des clous des pieds comme des mains, à droite et à gauche….

07/02/10 mendiant …

Comme le mendiant professionnel tend une sébile profonde jamais assez remplie, nous tendons vers Dieu l’abîme sans fond de notre indignité. Mais contrairement à la bourse du mendiant cet abîme est rempli jusqu’au bord par la plénitude de la Miséricorde Divine … L’infatuation mondaine monstrueuse n’a été créée que pour être vaincue par le Centre humble et doux de Dieu Trinitaire, vers lequel tous sans exception nous avons à tendre et à faire tendre tous les autres ….

08/02/10 science intuitive ….

Il y a quelques années la Télévision Française montrait la démonstration mathématique d’un homme qui résolvait l’unité de l’univers en une seule opération équationnelle. J’étais fasciné par cette démonstration et sentant à quel point elle pouvait être exacte, je ne pouvais pas cependant m’empêcher de penser qu’elle aurait du mal à toucher des mathématiciens « professionnels ». Pour moi il s’agissait probablement là d’un exemple de cette « science intuitive » tombant à l’improviste sur un terrain humain non préparé par le pouvoir des études comme elle m’est tombée dessus. Je remarquais toutefois  que n’était pas soulevée la question du rapport ambivalent de cette unité de calcul avec l’Au-delà de l’univers comme cela s’est passé à mon intention. De même dans la publication vers 1965 du « moteur à ion » par un Américain, elle ne l’était pas plus ….

« Le mystère de l’Église est plus difficile à croire que le mystère du Christ, lui-même plus difficile à croire que le mystère de Dieu »… H. de Lubac, l’auteur, ne va pas jusqu’à en dire la véritable cause profonde qui réside dans l’indignité infiniment plus grande de cette communauté (en fonction même de l’ampleur des grâces reçues) que celle de toutes les autres religions réunies. En conséquence de quoi, le Coeur de Dieu Trinitaire trouve davantage à s’épancher ….

09/02/10 Qui ?

Qui peut nous arracher, ne serait-ce qu’aux derniers moments, à la bassesse humaine sans borne pour travailler à la rédemption douloureuse de l’humanité sinon le Centre du Cœur de Dieu Trinitaire dans sa lutte infiniment victorieuse contre Lui-Même, témoignée à Gethsémani …. Empruntons donc la voie du mal’aise et de la Paix du Christ. Dieu mesure et creuse notre échelon ….

10/02/10 Pauvreté …

La pauvreté est le manque du nécessaire. C’est l’état de Jésus-Christ en Son Église d’abord et dans le monde. Traitons de l’embrasser, si ce n’est, avec Gabrielle Bossis (LUI et moi), extérieurement, au moins intérieurement, avec elle et les saints de toutes les religions ….. Chaque âme, quelle, qu’elle soit, n’a été créée que pour l’humble et Tout Puissant Dieu Seul. En conséquence le but Divin est que Sa Seule Volonté règne sur terre comme au Ciel et que l’âme lutte sans cesse contre sa volonté propre, qui n’est qu’infatuation. Ainsi l’être humain doit-il s’aimer lui-même jusqu’à, avec Dieu Trinitaire (Père et Fils), par haine de soi-même, s’anéantir pour l’Esprit Saint en vue du salut des autres (du reste pas forcément seulement des hommes car il existe peut-être d’autres créatures raisonnables dans l’immensité du cosmos !). Aussi figure-t-il comme la quatrième personne de la Trinité, unie par cette lutte sans merci, suivant la voie de sa propre religion, constatant que chacun y a également la sienne propre aussi variée que les vertus …..

11/02/10 ce qui divise ….

Quand même les photographies d’OVNI en forme de sphères ou de groupes de sphères, carrossés ou non, ne seraient pas des essais de transport immédiat d’un moteur à ion circulaire élémentaire couvert par le secret des États, la question demeure d’un monde en danger, demandant comme déjà dit un consensus moral humain parfait. Le désarmement nucléaire, alors qu’on peut facilement supposer que certaines nations en possèdent des milliers de têtes, peut paraître un leurre. L’organisation internationale politique, l’ONU, si souvent bafouée, suffit-elle ? À dire vrai, il reste à l’humanité, poussée par les investigations fondamentales des sciences physiques, la seule solution de chercher l’origine morale de ses dissensions. Est-ce que ce n’est pas dans les religions et leur unité, où justement on les voit s’exaspérer par le sentiment puissant de vérité que chacune dégage, qu’il faut aller puiser la réalité de ce malaise foncier propre à l’espèce humaine ? Jean-Paul II avait esquissé cette question par le rassemblement de toutes les religions à Assise 86 …..

12/02/10 seul …

En fait nous sommes seul chacun dans l’univers pour Dieu Lui-même. Cela est difficile à comprendre car Dieu, tout en tout, principe de contradiction, un et multiple, nous entoure de créatures qui cependant sont encore Lui, Trinitaire, que nous ne pouvons saisir hors les Évangiles ….

13/02/10 béni …

La plus grande grandeur s’unit à l’extrême bassesse… Mais cela a un coût… Heureux qui y participe gracieusement… le mal’aise béni et redouté, volontaire ou non, de la vie de Jésus-Christ, qui cherche à soulager celui des autres, l’humble amour de volonté et de vérité ….. OUI ! TU es venu sceller cette unité avec l’abjection humaine sans borne … Merci, pardon ! …..

14/02/10 pair …

La Gloire des Cieux va de pair avec l’humiliation de la terre. C’est leur juxtaposition qu’on a du mal à comprendre dans notre orgueil humain viscéral ….

15/02/10 avec …

Avec le Père et le Fils, s’anéantir devant l’Esprit Saint comme à Gethsémani pour vivre la Croix …….

16/02/10 Gethsémani ….

Devant Gethsémani, Le Père ne peut pas ne pas s’anéantir comme le Fils qui, Lui, lutte victorieusement de Dieu À Dieu contre Lui-même jusqu’à l’exsudation de sang. À nous, en échange, il ne nous est demandé que de veiller, c’est-à-dire nous mortifier spirituellement et/ou matériellement, et de prier, c’est-à-dire d’unir notre pensée à celle de Dieu, sensiblement ou non ….. Le Messianisme du Christ Jésus révèle pour toute religion l’humble Toute Puissance Divine …..

17/02/10 leitmotiv …

Uni au Christ,  plus tu souffres, même d’une manière infime; plus tu sers le sourire de l’enfant, la joie des jeunes mariés, la paix des vieillards et surtout le salut Éternel des âmes devant le mystère redoutable de notre double liberté (matérielle et spirituelle), confiant dans l’infinie justice Divine … Il faut bien comprendre ce qu’est le BIEN et ce qu’est le MAL et non leurs apparences fictives ….

18/02/10 Nous remettre …

Nous remettre dans les mains de l’Esprit Saint Trinitaire comme nous nous sommes remis dans les mains du Père et du Fils, Trinitaires de même. IL s’appuie sur ce qui se reconnaît de plus bas ….

19/02/10 commencer …

Ce n’est pas en se gobergeant que Dieu Trinitaire nous a sauvé de cet immonde orgueil génétique qui nous vouait à l’enfer Éternel. Mais c’est en luttant sans merci contre Lui-même, de Dieu à Dieu, comme il nous en a laissé le témoignage à Gethsémani. Il nous est demandé en échange que de « veiller et prier » même s’il paraît tard. Car Dieu, humble Tout-puissant, Immuable Se Meut …. Les rêves apparemment prémonitoires même cohérents peuvent n’être que suggestions d’amour-propre. Car si les grandes lignes de l’histoire sont tracées d’avance par la Providence, les lignes de l’histoire de chacun peuvent être modifiées à chaque instant par notre double liberté …..

20/02/10 posséder …..

Unis à Lui et derrière Jésus-Christ par la longue lutte implacable contre Soi-même, de Dieu À Dieu, dans sa vie cachée et ensuite dans la déréliction de ses 3 ans de Mission, nous devons nous anéantir pour nous laisser posséder par L’Esprit Saint. Et non pas le posséder comme certains Charismatiques le pensent. C’est là la victoire éminente de Dieu Trinitaire pour notre salut….. Chant d’Église nouveau : Les mains clouées-é devant TOI Seigneur pour t’offrir le monde, les mains clouées-é devant TOI Seigneur, notre joie est profonde… (même si la douleur l’est aussi) ….

21/02/10 stigmates ….

Les stigmates sanglants des épines et des clous de la croix viennent recouvrir notre pauvre don … La vie cachée de Jésus-Christ, Sa Mission et Sa Passion se signifient à Gethsémani. « Qui m’a vu a vu le Père Jean 14:9 « Ainsi Dieu est Jésus Trinitaire. Croyons à Son humble Toute Puissance …..

22/02/10 combat …

Combattons avec Jésus » cette inclination – monstrueuse – que nous avons à paraître dans les choses temporelles et spirituelles » (Henri Marie Boudon). Pour ce combat, toujours victorieux, contre Lui-même, de Dieu À Dieu, Notre Seigneur en a été jusqu’à exsuder du sang de manière visible comme à Gethsémani, ou invisible durant toute sa vie. Ne nous étonnons donc pas qu’il nous faille « veiller et prier » en recommençant et en nous mortifiant sans cesse du péché originel …..

23/02/10 comptabilité …

Offrir avec douleur le débit infini que nous sommes au crédit surabondamment joyeux de Dieu.  Par l’âpreté sans borne du combat incessant contre Lui-même , IL unit à Lui notre néant …. Les sciences peuvent être exactes ; elles ne sont jamais vraies. Seule la foi en la prééminence de l’Au-delà enseignée par Jésus-Christ est vérité.  Mais elles pourront coïncider en un heureux temps qu’il ne faut en aucun cas escamoter et qu’il faudra entretenir longtemps par une fidèle pénitence ….

24/02/10 quelque bien ….

N’imaginons pas faire quelque bien que ce soit, en dehors de cette volonté d’anéantissement de nous-mêmes, dans la confiance à l’Infini de Dieu, qui devra être parfaite à l’heure de notre mort comme elle l’a été tout au long de la vie de Notre Seigneur Jésus-Christ et de la puissance de ce combat dont IL a voulu nous laisser un témoignage à Gethsémani jusqu’à l’exsudation sanglante. Admirons la beauté, la variété et la magnificence de l’univers qui a été conçu dans ce but Divin ….

25/02/10 vouloir ….

Inscrire en lettre d’or au fond de nous-mêmes : « avec Jésus-Christ et ses véritables témoins, vouloir sans cesse l’humiliation, dans sa sainteté, laissant à Dieu le soin de nous mesurer » ….. La volonté Divine d’humiliation douloureuse descend s’unir à l’abjection humaine innommable ….

26/02/10 au sujet …

Au sujet du témoignage spécifique qu’il m’est donné de présenter, ne rien imaginer, malgré quoi que ce soit, de ce que Jésus Maître de l’histoire voudrait en faire. Le protéger contre nous-mêmes ….

27/02/10 l’union seule …

L’union seule au Christ Trinitaire est nécessaire, plus ou moins grande selon la taille de l’âme, en joie intense et brûlante ou en douleur laminante dans la paix. Désirer l’humble amour de volonté pour Dieu et contre soi-même, à droite comme à gauche, couronné de l’épine de la croix vivante …. Vivre d’Éternité en abandonnant tout ce qui n’en est pas ou n’en servirait pas le fait universel …. La lutte intérieure impitoyable et incessante contre lui-même que l’être humain doit engager et qui est l’objet de toute une vie, n’est pas une plaisanterie. Elle a été le fait pour notre salut, de Dieu à Dieu, de toute celle de Jésus-Christ jusqu’à l’exsudation de sang. La vie Éternelle est en jeu ….

28/02/10  abandon …

Cet abandon  douloureux de Dieu Trinitaire à Lui-même, en Son Fils Jésus-Christ avec le Père (Gethsémani, Passion et mort) pour la Gloire de l’Esprit Saint, revivifiant toutes choses, est la garantie du propre abandon total de notre liberté à Dieu, nécessaire à notre revivification …..

 

Mars 2010

01/03/10 consolations spirituelles ….

Dans le livre LUI et moi, de G. Bossis, qui me sert de guide spirituel, il est dit « qu’il y aurait une peine spéciale au purgatoire pour les âmes qui n’auront pas chercher à jouir de Dieu ». Un confesseur vous dira qu’il ne faut pas s’attacher aux consolations spirituelles mais que si elles sont là, c’est tant mieux. Catherine de Sienne, avec St. Jean de la Croix, n’hésite pas à dire qu’il faut lutter contre toute consolation y compris Divines. Devant ce dilemme il faut avoir les yeux intérieurs sans cesse fixés sur les humiliantes et heureuses souffrances, même inimaginables, de notre Christ et essayer d’y communier selon la taille de notre âme. N’hésitons pas à proclamer en effet le Saint masochisme spirituel de Dieu, sur terre, face à ces malheureux qui ne peuvent élever leur esprit au-delà de l’ignoble vice du masochisme sensuel. L’Esprit Saint fera le reste …..

02/03/10 lutte ….

Qu’on l’appelle comme on voudra : amour-propre, volonté sensible, orgueil, vanité, loi perverse du corps, çà, (trouver son nom dans chaque type de religion), etc …, il est l’origine de tous les péchés et ingratitudes morales. C’est le péché originel dans toute son ignominie. La foi religieuse, lorsqu’elle est vivante, le recouvre d’une sainte pensée de lutte. Attention de comprendre que cette lutte, unie à celle de Dieu Lui-même, dont témoigne Jésus à Gethsémani, qui doit anéantir cette monstruosité spirituelle humaine pour avoir accès à la vie Éternelle, doit se poursuivre pour nous et même s’amplifier sans fin jusqu’à notre mort, quelque soit l’état où l' on croit être parvenu ….

03/03/10 n’ayons pas peur ….

Face à notre orgueil délirant, n’ayons pas peur, avec le Docteur Thérèse de l’Enfant Jésus, d’embrasser l’humble foi de volonté qui de plus devrait être celle de tous les agnostiques de notre temps. Et face aux douleurs incommensurables de la vie de Jésus-Christ, endossées pour nous, n’ayons pas peur d’offrir nos infimes et pitoyables sacrifices de tous les jours en  union avec Lui ….. Laissons-nous donc revêtir de l’exsudation sanglante de sa lutte à Gethsémani, de Dieu à Dieu …. Ainsi pour le Beau temps (civilisation de l’amour) qui devrait s’ouvrir à lui, le monde doit être arraché à sa volonté propre, et les démons, qui par cela le tiennent enfermé, neutralisés ….

04/03/10 conversion ….

Vouloir la conversion de ceux qui nous entourent, de notre pays, du monde entier et même s’il y a lieu du reste de l’univers, c’est vouloir d’abord sa propre conversion. C’est-à-dire vouloir être sans arrêt sur la brèche de nous-mêmes, accompagné de la Victoire sans faille de Dieu Lui-même ….. Pour l’unificateur, ne chercher rien d’autre que la Sainte humiliation Divine, racine, révélée par le Messianisme de Jésus-Christ, de l’amour chrétien et de toutes les autres voies religieuses… Le Christ dans ses souffrances doit nous faire disparaître à nos propres yeux pour revivre en Dieu ….

05/03/10 couronne …

Jésus pendant à l’humiliante potence porte la royale couronne d’épines qui lui assure la royauté sur le monde temporel. Entrons avec LUI en cette couronne jusqu’à la fin de nos jours ici-bas …...

06/03/10 Galilée ….

La condamnation de Galilée, parfaitement justifiée, n’était qu’une préfiguration de la fin des temps. En effet à travers la rotondité cosmique du globe terrestre, la foi doit continuer à voir la plate terre unifiée offrant toutes les nations  (y compris celles d’extra-terrestres, s’il y avait lieu) à la Miséricorde de Dieu. Car les sciences pourraient formellement et concrètement établir, pour la confusion morale du monde humain et la nudité de la foi conséquente, que l’univers ne dépendrait que de lui-même et des formules mathématiques aux mains des hommes. L’Église fidèle, Elle, aura toujours à proclamer malgré les apparences contraires que l’univers collectivement et individuellement dépend de l’Au-delà comme Elle proclame la réincarnation de fait (appelée transsubstantiation pour ses modalités particulières) du Christ Jésus  sous les apparences de parcelles de pain et de vin Eucharistique. Auparavant il ne faudrait pas que dans l’euphorie d’une conversion générale de l’humanité, facilitée par la bénéfique concrétisation des sciences de la dépendance de l’univers à l’Au-delà (moteur à ion intégral-dépendant), l’Église laisse ses fidèles se tromper sur le devenir des connaissances proprement humaines. Prions donc ! ….

07/03/10 entrailles ….

Pénétrer les entrailles de Marie, toutes d’humiliations saintes avec son enfant, avant sa mission,  au comportement d’autiste allant jusqu’à exsuder le sang de temps à autre. À TOI qui savais que chacune de TES paroles donneraient la vie, quelles agonies d’avoir à se taire durant trente années …..

08/03/10 la foi …

La foi est une offrande perpétuelle qu’il faut tenir jusqu’au bout. Offrir jusqu’à la froideur de notre cœur…. Et n’avoir pas peur de demander jusqu’à la conversion du monde entier…. À TA souveraineté pour nos désirs et À TON humilité pour ce que nous sommes et jusqu’où TU viens ….. Juste se mettre en dessous des activités de Dieu, Providence vivante saintement magnifiée dans l’univers entier : Ici-bas Seigneur d’humiliation et dans l’Au-delà Seigneur de Gloire ….

09/03/10 cotillons …

Dans TON humiliation douloureuse, TU ne nous as pas aimé pour rire. Nous, en face ne sommes que des boules de cotillons. Les yeux fixés sur TON regard, n’ayons pas peur de nous humilier …..

10/03/10 potence …

Nous croyons à l’ampleur infinie du sacrifice du Christ Trinitaire. Avec Lui, aux combats contre Lui-même toujours victorieux, désirer l’humiliante potence qui anéantit tout, hors l’Esprit Saint ….. Dans notre fragilité, ne marcher que sous l’égide du gibet du Christ pour notre revivification …..

11/03/10 libre anéantissement ….

Tout homme doit connaître la mort. Mais de plus encore, auparavant ou en même temps, il doit vouloir le libre anéantissement de ses facultés (intelligence, mémoire, volonté), sans du reste perdre sa personnalité profonde, pour pouvoir recevoir les facultés infinies de l’Être Divin …..

12/03/10 exergue …..

L’état de supplice constant de toute la vie du Christ ne cesse d’interpeller notre froideur… À celui à qui il est donné de mettre en exergue la réalité du « char du Seigneur », confirmée par les visions de Luz Amparo Cuevas le 04/04/92 et précisée en 95 au P.René Laurentin, il est demandé de s’humilier encore davantage pour promouvoir l’unité interreligieuse qui en découlerait … Jésus pour porter l’humiliation temporelle Divine a eu à lutter toute sa vie victorieusement contre Lui-même jusqu’à l’exsudation de sang, visible comme il est témoigné à Gethsémani, ou invisible.  L’unité humaine doit se faire en acceptant avec le Christ la lutte contre la phobie d’humiliation ….

13/03/10 réfléchissement radical….

Avec Christ donner au monde le réfléchissement radical de la Sainte humiliation temporelle Divine, fondement de toute vertu et unité humaine. Laisser fondre, répandue sur notre miroir par la loupe du Soleil brûlant, la couche de cire opaque de notre amour-propre (orgueil, égoïsme...) ….

14/03/10 piétiné …

Si dans des églises le corps du Seigneur est piétiné ici ou là, combien plus, nous, dans notre ignominie, devons-nous être piétinés par tous, jusque, y compris par nos frères dans la foi …. C’est la seule manière d’être utile au monde qui ne sait connaître que l’orgueilleux scandale …. Ainsi dans notre marche syncopée nous unir à la nuit spirituelle qu’ont connue les saints  ….

15/03/10 à l’image …

À l’image de celle du Christ ignominieusement dévastée, la mort-vive du justifié relève le monde …   Comment s’étonner que nous ayons un rude combat constant contre nous-mêmes alors qu’on peut penser que le Christ a eu à lutter victorieusement sans cesse jusqu’à l’exsudation de sang ….

16/03/10 joie ….

Avec le Christ Trinitaire, dans la joie volontaire surnaturelle de l’amère humiliation sainte, nous devons nous réjouir du libre salut du monde entier afférant, jusqu’au dernier des derniers de tous ….. À travers chaque religion, nous nourrir de la plénitude de l’humiliation temporelle Divine …..

17/03/10 combat ….

On ne dira jamais assez le combat gigantesque auquel le Père et le Fils se sont livrés à Gethsémani en faveur sur terre de l’humble Toute Puissance de l’Esprit Saint Trinitaire …..

18/03/10 mon heure n’est pas encore venue :….

…. répond Jésus à Sa Mère qui Lui demande d’endosser le lourd manteau de la thaumaturgie, en transformant en vin l’eau des gobelets des serviteurs de la noce de Cana puisée dans les jarres. En effet l’heure de chacun réside dans le dépouillement total de son être, pour y pouvoir recevoir Celui de l’Infini Divin, qui n’entame en rien notre personnalité. Cela devait être d’autant plus pénible cependant à Jésus dans Sa divinité, qu’IL résumait en Lui toutes les révoltes humaines sans fin depuis le début du péché originel …. C’est sans doute la nécessité de ce dépouillement qu’Il pensait transmettre seulement à ses disciples mais que Marie a servi à élargir aux Évangiles par l’action des miracles publics dans Son enseignement au peuple d’Israël entier …...

19/03/10 unité …

Pour cette unité humaine morale si drastiquement nécessaire, le premier pas fondamental, en dehors des efforts politiques et sociaux esquissés ici et là, réside dans la prise de conscience de l’unité théologique des petits mystiques de toutes les religions sans aucune exception possible ….

20/03/10 perfection ….

La perfection réside dans l’imperfection. En effet la perfection universelle, révélée par le Messianisme du  Christ Jésus, consiste à s’humilier avec l’humiliation de Dieu Lui-même …. D’où nous voyons bien la nécessité continuellement syncopée de notre parcours spirituel …. Avec St. Joseph adorons constamment la Sainte Trinité dans l’ordre, Esprit Saint, Père et Fils  ….. (LUI et moi) « Vous n’êtes misérables que quand vous comptez sur vous-mêmes et entendez n’agir que par vos propres forces. Oh ! Que vous êtes pauvres, alors ! … Mais si vous vous emparez de Mes Mérites (c'est Jésus qui parle) avec humilité et espérance [malgré la douleur de votre amour-propre], quelle n’est pas votre fortune ! … » Ainsi faut-il faire, recommençant sans cesse …. Comme TOI au gibet, tenons la chair de notre volonté broyée avec la Tienne pour notre salut ….

21/03/10 pour que …

L’ÊTRE Éternel s’anéantit librement en nous pour que nous anéantissions le néant libre en Lui …..

22/03/10 lutter et aimer ….

Lutter et aimer, sans honneur, sans gloire et sans autre consolation que la Paix du Christ Jésus.  Lorsque tous les efforts sont couronnés d’échecs, s’efforcer malgré l’amertume d’être dans la joie  ….

23/03/10 Rapports …

Si tout marche bien, ce serait vers 2012 que le satellite Planck devrait « toucher du doigt » l’origine-infinie de l’univers. Quant aux collisions du CERN, on attend du LHC, sans savoir quand, la nano-origine de la matière. Ces éléments de connaissance seraient nécessaires à l’édification du moteur à ion intégral, aux performances inouïes, que dans sa dépendance  on peut aussi appeler moralement « char du Seigneur » ou même « teaching engine » pour l’ »établissement de ses rapports étroits» avec l’Au-delà de l’univers, ou démoniaque dans son indépendance. En effet les avancées de la science physique poseraient CONCRÈTEMENT le problème des rapports que nous entretenons avec l’Au-delà. Il nous faut croire qu’à l’Au-delà SEUL appartient « la VERTU » fondamentale, imprégnant la temporalité, qui peut faire vivre les êtres humains ensemble face aux éléments destructeurs temporels. Cette vertu nous promet la vie Éternelle de béatitude de l’Au-delà que l’humble foi de volonté (sensible ou non) confirme …..

24/03/10 espérance ….

Notre espérance doit être sans cesse celle que TU as donnée à Marie au pied de la croix (le corps percé de Son Fils étendu à ses genoux) pour la revivification humano-spirituelle de la Pâques ….. L’humble Marie, espérant au-dessous du gibet, dans sa douleur, savourait le libre salut des âmes.  Le seul mystère redoutable qu’il faut en effet abandonner à l’Être Éternel est celui de notre liberté   …. Ne pas rechigner au lourd fardeau des âmes dans l’économie du salut qui nous revient ici-bas ….

25/03/10 trois mots …
La douceur et l’humilité du Centre de Dieu Trinitaire et celles de l’Au-delà ne peuvent se dire surtout que par des actes. Du reste pour le révéler dans Son Messianisme, Jésus-Christ n’emploie que trois mots une seule fois dans tous les quatre Évangiles mais le certifie par les actes de toute Sa vie et de Sa mort comme aussi de Sa résurrection. Dans toutes les religions, y compris chrétiennes, peu d’âmes le réalisent pleinement. Mais l’humanité entière est appelée à le faire …..

26/03/10 volonté …

L’union à la volonté immaculée et douloureuse de la Vierge Marie, juive, nous amène à l’unité de volonté avec Son Fils Jésus-Christ Trinitaire, anéantissant pour nous Sa Volonté propre sur terre ….

27/03/10 action …

C’est l’action fervente de l’humble foi de volonté qui avec la grâce de Dieu nous maintient dans nos épreuves petites ou grandes. Oh ! Joie surnaturelle de la foi qui vient frôler la joie naturelle ….

28/03/10 syncopes …

La musique de nos pauvres prières syncopées, plaît énormément à Dieu, à condition bien sûr que, avec Sa Grâce, nos malheureuses syncopes soient suivies par l’humble redressement de l’alto …..

29/03/10 tout ….

Dès les débuts de ce site, il m’a été donc adressé un mail avisé : « Vous êtes trop direct. Vous faites fuir tout le monde ». C’est exact. Mais, parce que dans la foi je ne suis qu’un bébé encore bavouilleur, il m’a été donné de devoir traiter le monde en adulte. Et l’adulte doit tout savoir… N’est-ce pas ? Comprenons alors bien que tout dans ce monde terrestre, le bien comme le mal, la paix comme la guerre, la richesse comme la pauvreté, la santé comme la maladie, les choses les plus infimes comme les plus grandes, etc. …. ne sont distribués à chacun que pour nous amener à pouvoir anéantir LIBREMENT à notre mort, avec nos facultés, TOUTE notre volonté propre, bien que notre personnalité profonde reste entière. Cela s’entend parfaitement si nous considérons que pour nous, l’Être Infini doit inclure absolument toutes choses hors la libre fuite de Lui-même. Mais le seul témoignage direct qui m’incombe est celui du Messianisme universel du Christ Jésus ….

30/03/10 joie …

Pour désigner la jouissance de l’être humain, et celle surnaturelle qui est subtile, délicate et illimitée, et, celle naturelle qui est brutale grossière et limitée, il n’y a qu’un seul mot : la « joie ». Il est vrai qu’il n’est souvent pas facile de distinguer entre les deux et que la confusion peut régner. Si l’on considère la foi, la joie surnaturelle prend petit à petit, ou quelquefois violemment, le pas sur la joie naturelle. Mais pour cela il faut un désintéressement intérieur le plus complet possible. En conséquence il est nécessaire de chercher, avec la prudence de notre état, d’abord la douleur intérieure, par définition hostile à la joie naturelle ce qui garantit notre droiture d’esprit, ou bien au contraire, si cette douleur est effective la joie surnaturelle qui dépasse celle naturelle défaillante …. Pour parler de la joie surnaturelle qui cohabite avec la douleur, le Christ emploie le mot Paix …. On m’accuse donc d’être trop « noir ». Je ne sais cependant pas si, comme le disent certaines prédictions, la terre basculerait sur son axe en 2012. Mais par contre il est raisonnablement possible de penser que nous aurions à cette date une certaine connaissance de l’origine physique de l’univers et peut-être de la matière, posant concrètement la relation de l’humanité avec l’Au-delà. Connaissant la dureté du cœur humain à ce sujet, il ne serait pas impossible de croire qu’en effet La Providence, pour le mouvoir, permette certains cataclysmes d’origine cosmique … !??

31/03/10 mérites ….

Dans la création spirituelle il y a une hiérarchie des âmes comme dans le monde profane et bien que toutes puissent sans cesse sur terre augmenter leurs mérites pour le Ciel, leur place dans l’Éternité est prévue par la Volonté du Père Seul pour que toutes soient comblées et rassasiées …. La Volonté à l’arrachée de Tes agonies multiples dévorant Ta Passion Te maintient incarné dans l’Eucharistie. Elle nourrit l’abîme de nos lâchetés par des rebonds syncopés jusqu’au terme final ….