Avril 2010

01/04/10 VICTORY ….

L’univers n’est qu’une ombre qui dépend du règne, de la Puissance et de la Gloire de l’Au-delà de la manière dont la vie du Christ Jésus l’enseigne…. Nous réparerons ensemble toute une vie ….

02/04/10 fragilité ….

La fragilité spirituelle de certaines âmes atteint des abysses qu’on ne peut même pas sonder. Mais la Miséricorde Divine serait outrée de ne pouvoir les y aborder et souvent en multiplie ses grâces.  Nourries d’Éternité il ne leur reste alors que, dans la joie, vouloir en partager le manteau sanglant ….

03/04/10 le salut ….

Arracher l’esprit humain à ce monde, pour le salut du monde qui, lui, ne le comprend pas et même y est hostile. Ainsi le Messianisme du Christ Jésus le montre à toutes les religions, non pas qu’Il ne se reçoive pas particulièrement dans la foi de Son Église mais IL est venu aussi pour tout orienter vers l’entière connaissance de Dieu. Et les Siens ont à se livrer pour le salut de tous …… C’est la beauté de la souffrance-offerte qui réalise en même temps ce salut et l’unité religieuse. À chaque instant de Sa vie Jésus était pour la revivification en agonie de la douleur qu’il abhorrait  ….

05/04/10 joyeuses Pâques ….

Ne nous trompons pas de joie encore que la joie naturelle soit l’apanage du très grand nombre …. Mais les tout petits enfants ont toutes les audaces vis-à-vis de leurs parents…. C’est ainsi que nous sommes voulus face à l’Au-delà représenté Lui-même sur terre par Jésus-Christ Trinitaire ….. Ainsi ce qui fait la valeur spécifique des intuitions scientifiques prophétiques précises, qui sont tombées en 1963 sur le terrain intellectuel inculte que je représentais, comme il peut arriver quelquefois ici ou là, c’est qu’elles ont été doublées d’intuitions spirituelles prophétiques aussi précises. Pratiquement je n’ai jamais pu les expliquer autrement que par ce neuf média d’internet  …..

05/04/10  ET …

Avec l’Église nous proclamons à Pâques : Christ est mort ET ressuscité. Ainsi nous mettons dans Sa mort l’espérance en la résurrection pour notre gloire ET dans Sa résurrection l’espérance en Sa mort pour nos fautes. Mais cela toujours dans la dépendance spirituelle du tout petit enfant ……

06/04/10 ET suite …

Sang et Gloire du Christ Jésus, entre TES mains mon esprit je remets, pour une UNITÉ ….

07/04/10 accident ….

L’univers n’est qu’un accident provisoire de l’Au-delà Éternel. Aussi devons-nous orienter toutes nos forces vers les choses d’Éternité, malgré le pesant fardeau de l’attrait temporel auquel succombe un grand nombre d’âmes et qui est si dangereux, ne serait-ce que pour notre survie …..

08/04/10 La Providence ….
À la douceur infinie de La Providence n’échappe pas même un simple point virgule jusqu’à la virgule elle-même, malgré l’âpreté, nécessaire spirituellement, de la peine temporelle …. Marie ramasse nos incapacités pour mener à bien notre livraison victorieuse finale à l’image de Son Fils ….

09/04/10 courage …

Dans notre lâcheté sans borne qui fuit sans cesse le désagrément, communions au courage infini maintenant le Christ Jésus présent dans l’Eucharistie – comme dans nous-mêmes – malgré les indifférences, les sacrilèges ou les indignités qui le meurtriront jusqu’à la fin des temps ….

10/04/10 Miséricorde …

Je pensais pouvoir être utile de quelque façon à l’Église et je m’aperçois qu’à cause de mes fautes répétées je ne Lui suis qu’une charge supplémentaire mais interpellant la foi en Sa Miséricorde ….. 

11/04/10 Pour la résurrection …

Pour la résurrection, éternelle revivifiance, il faut faire sienne avec la grâce de Dieu l’intention du Christ jésus en ces dernières paroles : « entre Tes mains, Seigneur, je remets mon Esprit » ….. Mais notre influence propre est réduite à celle directe ou indirecte de notre entourage lui-même …. Et aussi insignifiant qu’on croit être, on n’a pas commencé l’humiliation de l’Être Éternel …..

12/04/10 unité interreligieuse ….

Pour comprendre l’unité interreligieuse il faut méditer ce texte de la Genèse I.26 qui annonce l’homme « image et ressemblance » de Dieu. Ainsi l’on comprend que l’occident religieux en gros, faisant suite au verset suivant de la même Genèse (I.27) a conçu l’homme « image » devant aller vers la « ressemblance » de l’Absolu Divin, alors que l’orient religieux en gros faisait l’inverse, partant de la « ressemblance » pour aller vers l’ »image » de l’Absolu Divin. Mais la révélation en Sa personne du Messianisme juif du Christ Jésus, concernant la nature morale de l’Au-delà, « « s’oubliant soi-même » » en Son Centre (Mat.11.29), offre une solution d’unité à ces deux mouvements spirituels différents mais unis dans la nécessité morale de l’ »oubli de soi » …..

13/04/10 trop faible ….

Un tout petit est bien trop faible pour avoir une mission, on peut tout juste lui confier une commission…. Est-ce cela ? en espérance de cause du 01/02/10 morale de l’Au-delà ….

J’ai dit les grandes lignes des contraintes technologiques des sciences amenant à la nécessité cruciale d’une entente humaine parfaite, soient :

1/ l’intuition du moteur à ion « intégral », pouvant porter une charge à une vitesse proche de celle de la lumière et développant une énergie propre et gratuite presqu’illimitée, s’appuyant sur l’origine « eschatologique » de la lumière (origine matière/univers).

2/ peut-être déjà l’approche sphérique élémentaire de cet engin (et non ceux figurant sur internet basés sur l’emploi de carburant) avec possiblement des essais le regroupant en plusieurs sphères (tenus secrets par les États ????) pour porter une charge et photographier ici et là.

3/ le danger pour l’humanité, en s’appuyant sur elle-même et en ne voulant pas dépendre de l’Au-delà, de passer outre au susdit moteur à ion « intégral-dépendant », hautement bénéfique, et de faire choix d'un anti-moteur apocalyptique et désastreux.

Le seul palliatif à une telle situation est d’abord l’unité des religions. En effet la puissance de sentiment de vérité qu’elles dégagent en chacun, exacerbe aussi l’amour-propre (ou quelqu’autre nom qu’on lui donne) qui est la faille profonde humaine. Aussi le seul consensus possible entre toutes les religions ne peut être que moral et se trouverait inscrit au cœur des Évangiles comme la révélation de l’humilité et de la douceur du Centre de l’Au-delà. Autrement dit, toutes les autres voies y compris chrétiennes devraient donc tendre et se rassembler vers ce but qui se trouve hors des conceptions humaines. Est-il possible d’en discuter ? Il y a-t-il seulement un lieu pour le faire ? À remarquer que bien que ce soit Jésus-Christ, Trinitaire, prenant l’état de Messie de Dieu qui révèle cette conception de l’Au-delà, il n’est pas plus facile à un chrétien de l’accepter que ce ne l’est pour d’autres croyants. En effet pour lui la voie de l’amour est un " palliatif absolu" comme les autres voies  le sont pour les religions différentes (compassion, adoration, obéissance, etc.….). À noter cependant aussi que toutes les voies peuvent rester lettre morte sans ce regard spécifique ….

14/04/10 cent millième ….

Par rapport aux grâces reçues, nous connaissons à peine la cent millième partie de l’abjection que nous sommes ... et pourtant Dieu trois fois Saint se livre entièrement à nous sans aucune réticence …..

15/04/10  désagrément ….

Jésus-Christ, Trinitaire, a mis toute sa force à aimer en droiture d’intention pour nous et notre salut le « désagrément » et quel désagrément plus grand que celui de la croix et de l’endossement  des péchés et ingratitudes de toute la génération humaine depuis le péché d’Adam et d’Ève ……

16/04/10 …. désagrément ET détachement ….

À l’Esprit Saint Trinitaire, où s’incline le Père et le fils, soit  le Règne, la Puissance et la Gloire …. Avec le secours de TA Grâce, Nous pouvons tout, TOI et moi, même l’impossible sainteté …..

17/04/10 tout petit ….

Nous les tout petites âmes, les dernières de toutes, que l’Église supporte à peine, ne devons jamais séparer le cœur de Jésus Trinitaire ressuscité de Son âpre instrument de supplice …. La vocation de l’homme est simple : La plénitude de l’Être descend jusqu’à notre abîme de néant pour, avec un peu de souffrance, recevoir le don de la liberté-créée en échange de la Sienne …..

18/04/10 en dessous ….
Se mettre en dessous des pensées mauvaises qui ne peuvent que nous être dues et contempler, dans le silence de Dieu, la volonté du Christ Jésus d’aimer Sa Passion nécessaire à la résurrection  ….. Si le Père n’est que joie et le Fils que douleur, l’Esprit Saint engendré et qui engendre unit ….. !?

19/04/10 broyé …..

Dieu Trinitaire, Dieu broyé qui demande la même chose à l’homme, même du tout petit à la Gabrielle Bossis, misérable des misérables qui n’osent lever les yeux vers ses frères moins gâtés …..

20/04/10 jeu informatique ….

Comme dans un jeu informatique au milieu de tant de pièges spirituels du monde, il nous faut lutter avec l’espérance du Christ en Sa croix et celle de Sa Mère au pied du supplice matériel …..

21/04/10 enfants ….

Seule l’humble Toute Puissance du Christ Jésus en Son Église peut transformer les mentalités en unissant, visiblement ou invisiblement, ses enfants dispersés au milieu de tant d’erreurs générales ….

22/04/10 Chrétienté …..

La Chrétienté immanente de notre société actuelle suffirait-elle à éviter le glissement des scientifiques dans l’apocalypse pour leur recherche du moteur à ion intégral ? Rien n’est moins sûr. Sans une nouvelle conversion de cette Chrétienté à la transcendance on ne voit pas comment cela pourrait se faire. Ou bien alors la civilisation de l’amour prédite par Jean Paul II, ou l’âge d’or prémonitoire du New age serait de bien courte durée ! Pour nous qui espérons le retour spirituel Glorieux du Christ Jésus, notre foi en la direction de la Sainte Providence reste entière ….

23/04/10 l’humiliation de Dieu ….

Comment en Jésus-Christ, Trinitaire, rester insensible à la révélation de cette humiliation Divine dans tous les instants de Sa vie …. ? C’est cette humilité et douceur infinie de Dieu qui Lui fait se cacher à nos yeux dans le domaine de la foi. Et c’est cette même humilité et douceur que l’Église a contradictoirement à révéler en l’enseignement du Christ qui est à la fois caché  et visible …… Depuis qu’elle était toute petite Marie, Vierge juive, portait dans son cœur l’image du Messie, en celui de l’agneau immolé d’Isaïe. Il lui a été donné de le rendre vivant pour le salut du monde …..

24/04/10 vocation …

La vocation humaine est bien de souffrir un peu temporellement pour accéder à une jouissance Éternelle, Dieu, Lui, souffrant aussi de cette façon mais sans mesure et dans la paix surnaturelle …. Mais qu’est-ce qu’un commencement pour l’Éternité ? …. sinon aussi une humiliation ! ….. TOI, TU sais le témoin que TU nous veux être auprès des enfants du monde entier s’il y a lieu …..

25/04/10 témoin broyé …

TOI, TU diriges tout. TU sais le témoin broyé avec TOI, que TU veux que nous soyons. Amen ….

26/04/10 sans mélange ….

Ce qui nous habite, c’est la joie surnaturelle du Christ cohabitant sans mélange avec la kénose …. Il faut un long cheminement de toute une foi pour comprendre cette antinomie fondamentale …..

27/04/10 dévots de l’ombre …

Être des dévots de l’ombre dont personne ne cherche à comptabiliser le petit nombre et les douleurs mais heureuses parce que d’elles dépendent l’application du salut Divin pour le monde …..

28/04/10 quelle patience !…

Avec quelle patience la Divine Providence arrache lentement une âme aux entrailles de la mort ! …. Offrir ses fautes et ingratitudes continuelles ce n’est pas confortable mais c’est notre vocation …. Regarder l’âme  à travers Ton cœur encadré des stigmates de la croix, pour lui donner la vie ….

29/04/10 l’Église ….

En espérance de la douce rencontre de la mort, devant le Christ en déréliction et dans la Paix, le cœur brûlant de joie et le corps aux abois de la douleur, plus tu souffres plus tu sers tes frères ….. L’Église ne sert pas seulement, comme le croient beaucoup, à enseigner et à développer le message du Christ, mais, bousculée qu’Elle est sans cesse dans la faiblesse de sa nature, par les actions, extérieures ou intérieures, attentives et imprévisibles de la Sainte Providence ; Elle sert aussi à le vivre en esprit et en vérité. Sans Elle cela n’est pas possible. En effet il n’est pas dans la nature de l’homme de vivre ce message sinon dans l’Esprit Saint. Et il faut bien comprendre que tout dans les moindres détails de l’univers dépend de la volonté expresse du Christ Trinitaire, même le mystère de notre double (extérieure et intérieure) liberté qui Lui est si souvent contraire …..

30/04/10 retombées …

Malgré les retombées incessantes de nos pensées sur les intérêts temporels, le Christ, couronné d’épines, en s’écartelant sur la croix, n’a-t-il pas cesse de les soustraire de nos offenses continues …. ?

Mai 2010

01/05/10  misères …

Nos misères sans borne ne rendent-elles pas le Dieu Trinitaire infiniment misérable ? Et n’est-ce pas cette misère, reconnue en droiture d’Esprit, qui Le pousse à s’unir à nous dès maintenant et pour l’Éternité ? Ne faut-il pas alors fusionner avec la victoire de Sa Volonté à Gethsémani, et dans toute Sa vie, qui offre gracieusement à notre liberté les affres de Sa Passion et Résurrection …. ?

02/05/10 cheville ….

Dans l’audacieuse espérance d’une unité entre ceux qui jusque dans la nuit la plus obscure veulent au fond d’eux-mêmes la certitude de la foi et ceux qui n’en veulent pas ou sont indifférents, on peut concevoir que l’Être infini puisse sans cesse s’opposer au néant. Lapalissade certes mais la foi au Messianisme du juif Jésus-Christ enseigne que cet être sans fin est en effet un Dieu jaloux en même temps qu’infiniment doux et humble. Et cela peut se comprendre raisonnablement. Qu’en diront donc les sciences profanes pour nous qui sommes à la cheville de l’être et du néant ?....  Comment la déréliction intérieure heureuse et incessante de Jésus et Marie pour notre salut et celui du monde aurait-elle pu être toujours cachée à St. Joseph méditant Isaïe? Comme TU me ramasses sans cesse dans la fange, n’es TU pas prêt à ramasser l’humanité entière dans son abomination ; race humaine dont TU constates qu’elle est une génération adultère et perverse depuis le plus saint (Moïse) jusqu ‘au dernier des criminels, la juive Marie en exception  …. ?

03/05/10 rassemblement ….

Avant le rassemblement de l’humanité autour du Messianisme de Jésus-Christ ne faudrait-il pas compter sur le rassemblement des tout petites âmes de toutes les religions livrées à l’Esprit Saint  ….. ? Rejoindre TON humilité et TA douceur Infinie, chacun suivant notre nature et nos avatars ….

04/05/10 leitmotiv ….

Leitmotiv incontournable pour ceux qui veulent la vérité : Plus tu souffres, plus tu sers … En effet la vérité n’est pas de ce monde, même si une compatibilité peut lui être prêtée un temps ….

05/05/10 en effet ...

En effet il ne peut être accordé à ce monstre spirituel que de revenir sans cesse à la réponse catholique, valable pour tous les temps, de la question active. La vivre donc sans cesse dans cette dure carapace insolite " du compatible de l'incompatible" dans la prière et la pénitence accrues .... Ainsi devenir témoin de la loque fidèle que TU as voulu être au calvaire d’après Gethsémani …..

06/05/10 deux Misères …

Deux Misères, dont l’une a tant de mal à se reconnaître, et, dont l’Autre a connu Gethsémani …..

07/05/10 Quaternité ….

Gethsémani, victoire pour la Passion rédemptrice de résurrection à la Parousie Éternelle … Comme il faut avec Jésus, en ce qui nous concerne, aimer la souffrance au moins intérieure ! ….. Comprenons bien. Le »moi » est haïssable vis-à-vis de nous-mêmes et non vis-à-vis de Dieu, de même que le « Moi de Dieu » Lui est haïssable vis-à-vis de Lui-même et non vis-à-vis de nous ….. Ainsi nous considérant avec Marie, on peut dire que Dieu Trinité est aussi quaternité …..

08/05/10 terrifiés …

Terrifiés de nous-mêmes à qui irions-nous sinon à LUI ……

09/05/10 jusqu’au-delà ….
Dans notre marche syncopée, TU viens jusqu’au-delà de nous-mêmes. C‘est la maladie de notre âme qui nous empêche de nous réjouir pleinement et amèrement de la douleur unie au Christ …..

10/05/10 théologie ….

Le Père François Varillon dans son très beau livre «  L’humilité de Dieu » remet la pendule de la théologie Chrétienne à l’heure… Cependant il n’ose pas aller à la pointe de sa conclusion, c’est-à-dire suggérer une révolution Copernicienne en considérant non plus une Trinité Divine mais une véritable QUATERNITÉ de Dieu, ce qui n’est que simple logique. Il se contente de dire « ni panthéisme ni émanatisme » prêtant le flan à la critique du Père Descouvemont sur la place qui resterait à la Sainte Providence. Dans la pauvre unitologie qu’il m’a été donné, je ne dis pas d’écrire car cela n’a rien à voir avec un traité professionnel, mais d’émettre que cette « quaternité » va de soi. Et comme je l’ai dit c’est la dernière vision de Dieu en fonction des avancées des sciences profanes à venir qui peut être donné à l’homme et qui elle pourrait être dramatiquement inversée. ….. Offrir donc à Jésus-Christ les plaies de notre orgueil continuel pour pouvoir en être guéri …. En effet il convient que nous, Dieu Quaternaire, soyons revêtus de sa même humilité Trinitaire …. Ainsi Jésus à Gethsémani devant l’anéantissement de soi-même exsudait le sang en abondance. De quelque façon que cela ait à se présenter pour nous, victorieux IL nous entraîne dans sa victoire si nous le voulons, sans cesse, d’instant en instant, jusqu’au bout de notre vie …..

11/05/10 théologie suite …

Un théologien catholique dira qu’il ne voit pas l’intérêt d’une distinction de l’humilité dans les personnes Divines Trinitaire ou de son application Divine, sous l’égide de la Vierge Marie, à la créature humaine. En effet pour nous catholiques l’Amour et l’humilité ne font qu’un, bien que souvent dans la pratique il puisse y avoir apparemment une distorsion entre les deux. Mais dans l’optique d’une unité interreligieuse en même temps que des sciences profanes, nécessaire au genre humain, où l’amour n’est pas la voie unique, ne convient-il pas de rappeler, avec quaternité ou non, ce fondement des fondements Divins , comme enseignement proprement Messianique du Christ Jésus valable pour tous sans exception ? En tous les cas c’est à quoi ce site  s’est attelé ….. Mais peut-être finalement ne sera-t-il demandé, avec St. Joseph, que le seul poids du silence ou bien alors le jet d’un misérable caillou pour révéler la translucidité infinie de l’Eau Vive Divine ?.....

12/05/10 se confier …

Avec St. Joseph se confier à l’ampleur de la Miséricorde de Dieu au monde …..

13/05/10  dans …
Dans la volonté de Gethsémani implacable jusqu’à l’extrême pour se livrer gracieusement, lutter et aimer  sans honneur sans gloire et sans autre consolation que la paix du Christ. Avec les prières des saints de toutes religions au cœur humilié, étiré des quatre stigmates, du front, des mains et des pieds joints, de la croix de Jésus-Christ, unique Messie et Rédempteur universel de ce monde ….

14/05/10 humiliation  ….

Il a été aussi donné à St. Joseph l’humiliation d’avoir à préparer Jésus et Marie à leur Mission …. La Gloire, Éternité des Cieux, est corollairement de s’humilier sur terre en esprit et en vérité …..

15/05/10 embrasser ….

Dans le foisonnement immense de la temporalité qui n’est cependant qu’humiliation Divine, embrasser joyeusement dans la paix le désagrément de nos souffrances en les unissant à celles incommensurables du Christ Jésus. Elles sont semences d’Éternité pour nous et nombre d’autres ….

16/05/10 VOICI le journal de ce jour qui révèle lapidairement ces 50 ans de recherches du Messianisme universel de Jésus-Christ et ces 10 ans de leur expression sur internet au site
www.f-v-m.net …

Le secret : avec Jésus, Marie, Joseph vivre à temps et à contre temps, joyeusement soumis à la Sainte Providence, le « dés-agrément » pour la Gloire de Dieu et le salut continuel du monde ….. Oui, Les victoires constantes de TES agonies nous préparent à Ta Libre offrande Rédemptrice …..  Jésus est le maître des religions et de l’univers parce qu’en LUI s’incarne l’humilité Divine …..

17/05/10 mission …
Ne jamais séparer la victoire incommensurable de Gethsémani de l’offrande rédemptrice libre du Golgotha comme des quarante jours sur terre de la résurrection débouchant sur le Ciel Éternel … Et contribuer, même d’une manière infime, à donner au monde, le doux Messianisme de Jésus-Christ révélant à toutes les religions et jusqu’aux sciences profanes elles-mêmes l’humilité sans borne de l’Au-delà Infini ….  Commencer et recommencer, venir et revenir, dans cette marche syncopée sans fin qui est joie et douleur à l’humble Miséricorde Divine nous menant à l’Éternité …..

18/05/10 Ainsi …

Ainsi l’humilité est amère désagrégation de notre volonté temporelle pour une libre jouissance d’Éternité, entourés de ceux qu’on aura contribué à sauver d’eux-mêmes ou à faire progresser ….

19/05/10 Principe d’irraison …

Dans le pauvre essai de traité d’Unitologie est suggéré, en ce qui concerne l’Infini métaphysique, un Principe de Contradiction qui n’est véritablement autre chose qu’un Principe d’irraison. Ce principe s’applique non seulement à l’Être Infini mais également à l’Infini mathématique. Dans les deux cas pour l’être humain il génère indélébilement la nécessité d’une Morale que seul un homme s’assimilant parfaitement à Dieu peut nous révéler. Nous croyons que contre tous cet homme seul est le juif Jésus-Christ qui nous révèle le caractère moral d’abaissement du Centre Infini et Divin. À nous de Lui donner notre foi et de Le reconnaître dans la pratique de l’Église  …. Religions et sciences profanes, l’humanité doit embrasser l’humiliation temporelle de Dieu …. Du reste acclamé par les foules, rabroué par les dignitaires et assis sur le petit d’un âne qui Lui avait été prêté, le Christ Jésus ressentait surement déjà les douleurs de Sa couronne d’épines ….

20/05/10 vocation …

Notre ultime vocation est de s’unir de l’extrême et pénible bas de nous-mêmes au centre infiniment humble et doux du Christ Trinitaire. Il veut nous arracher tous , sans exception aucune, pour l’Éternité Glorieuse, à notre orgueil spirituel ou/et sensuel, qui ne peut y avoir nulle part  …..

21/05/10 rejoindre ….

Rejoindre la présence perpétuelle de Jésus dans l’extrême bassesse  de nous-mêmes, là où il n’y a que tentation, blasphème et désolation mais où le cœur demeure brûlant sinon descendre encore …..

22/05/10 Jamais rien ….

Jamais rien sans le Christ Jésus avec l’humilité et la douceur qu’IL révèle de la Divinité et auxquelles, sentiment religieux ou non, dans la chaleur ou la froideur, nous avons à correspondre …..Ainsi la vocation dernière de l’être humain est de rejoindre cette humilité et douceur du cœur de Dieu. Nous croyons que l’amour en est la voie pleine mais toutes autres doivent y mener …..

23/05/10 humilité Trinitaire …

Qui magnifie mieux l’humilité et la douceur Trinitaire que la juive Marie, Vierge mère, Sa quaternelle partie ? Avec Jésus, Marie Joseph, devenir l’humilité des Cieux, tout possible Divin …. Ainsi le Père et le Fils dans la victoire de Gethsémani ont délégué tout Pouvoir à l’Esprit saint ….

24/05/10 douceur …

La douceur de l’ »humilité » et de la contrition doit être attendue, avec ou sans sentiment, dans l’humiliation de la foi droite propre à chacun, sinon c’est l’horreur de la damnation. Ainsi l’humanité est si orgueilleuse et violente congénitalement que même Moïse, l’humble des humbles, pour avoir frappé le rocher de Mériba une seconde fois pour son compte, n’a pas trouvé grâce devant Dieu. Jésus-Christ, humilité incarnée des Cieux , le Messie, peut Seul nous sauver … Aussi, broyés avec LUI, nous demandons au Père des Cieux qu’IL veuille bien nous recevoir…  Comme Dieu a imprégné de Sa pure humilité la conception d’une vierge d’Israël, Marie, pour s’y incarner, de même IL a imprégné de cette humilité l’homme d’Israël, Joseph, de la maison de David, à qui IL a confié Sa Mère, pour en être conduit à Sa Mission Rédemptrice. De même par la foi en Son Eucharistie il y imprègne tous ses fidèles, chacun selon la disposition de leur liberté ….

25/05/10 dépressions …
Penser aux dépressions et à la foi de St. Joseph devant l’enfant et la mère, d’apparences autistes, et si souvent ensanglantés, dans l’intimité, par des sueurs de sang obscures encore pour lui …..

26/05/10 autorités …

Les autorités de toutes les religions se réunissant, notamment à New York, manquent en fait d’un fédérateur. C’est à nous chrétiens et plus spécialement catholiques à leur offrir le messianisme universel de Jésus-Christ, non pas tant pour ses spécificités typiquement chrétiennes qui bien sûr ont leur valeur en soi, que parce que cet homme, prenant la place de Dieu, révèle l’humilité et la douceur du centre de l’Au-delà qui par définition est la raison d’être de toutes les religions. De fait toutes celles-ci, y compris la chrétienté, ont du mal à concevoir cette humiliation de l’Infini qui demeure en réalité pourtant si nécessaire aux croyants comme aux non- croyants eux-mêmes …. Il y faut une véritable conversion non seulement des religions mais encore du genre humain entier, sciences profanes comprises….  Mais où a-t-il été donné à St. Joseph, premier Chrétien, de faire sien l’humilité des Cieux, sinon dans le cœur immaculé de la Vierge Marie portant l’enfant  …. ?

27/05/10 quaternité …

À Marie, l’immaculée, la même humilité Divine que son Fils-Dieu possède. Ainsi on peut dire en toute vérité qu’Elle est la quatrième partie de la Ste Trinité. Mais on ne peut laisser cette quaternité aux mains des théologiens, car comme des guêpes furieuses ils chercheraient à se détruire les uns les autres. Aussi comme Joseph, père virginal, il faut vouloir plutôt communier parfaitement à ce mystère insigne par l’amour (ou autre voie donnée) que nous pouvons en avoir …..

28/05/10

Joseph, mari chaste, est le premier fidèle à qui Jésus et Marie ont donné leur humilité Divine et cela ne va pas sans un amer-heureux sourire, amer pour les douleurs que leur font nos fautes répétées et ingrates, et heureux pour la joie intense qu’ils ressentent du pardon qu’ils en donnent ….. St. Joseph nous apprend à nous mettre au-dessous du dernier des démons mais, contrairement à eux, dans une espérance éperdue à la Miséricorde Divine promise à Israël pour le genre humain  …..

29/05/10 pratiquer …

Le don par la foi (sentie ou non) de l’humilité et de la douceur infinies du centre de l’Au-delà, révélées par le Messianisme universel du juif Jésus-Christ, nous donne de pratiquer l’Amour, la Compassion, l’Adoration, l’Obéissance, la Tolérance, la Componction, et toutes les autres voies … Ne jamais quitter le compagnonnage de St. Joseph et sa fusion au centre uni de Jésus et Marie ….

30/05/10 le travail …

L’humble travail de chaque jour « est une œuvre de choix qui veut beaucoup d’amour »  …. Pensons, en commençant et recommençant sans cesse, à la pathétique impossibilité de communiquer de St. Joseph et à celle, non moins pathétique de Jésus en Sa mission universelle humiliante telle que douloureuse par Sa vie et Sa Passion et glorieuse par Sa résurrection …..

31/05/10 joie …

Avec St. Joseph être dans l’amertume de notre indignité qui coûte tant à Dieu en même temps que dans la joie du don de la grâce qui Lui est une telle joie. Mais comprenons bien qu’il y a une joie naturelle, grossière, violente, limitée de l’ordre de la temporalité, tout à fait générale, et une joie surnaturelle, subtile, délicate, illimitée de l’ordre du Saint Esprit, de la foi du petit nombre. La première n’a pas accès en nous au moment de la détresse contrairement à la seconde voulue ….. C’est pourquoi il nous faut serrer de près toutes les agonies de la vie du Seigneur Jésus comme celle de Gethsémani pour la fin douloureuse de notre liberté en vue de sa revivification …..

Juin 2010

01/06/10 centre du Messie …

       Le centre de Jésus, Son cœur, n’est pas seulement le rouge organe de l’amour mais aussi le point central de l’humilité et douceur Trinitaire, comme Lui-Même l’a enseigné. Le Père François Varillon a commencé à l’esquisser par écrit et c’est ce que veut représenter cette peinture, de la période « taggiste » de l’auteur né en 1923, rappelant le message messianique humble du Christ pour rassembler les religions et les sciences profanes…. Renouveler sans cesse notre regard intérieur, effectif et non pas seulement affectif, sur les quatre stigmates de la croix (front, deux mains, pieds) écrin du cœur Trinitaire, d’amour transpercé, humble et doux ….

02/06/10 l’humilité …

Avec Christ, l’esprit rempli d’amertume mais le cœur brûlant de joie, venir et revenir sans cesse …. Il n’est pas facile de parler de l’humilité, vertu Divine Trinitaire révélée dans le messianisme de Jésus-Christ, par son rapport avec le silence et le mystère. En effet elle est la vertu morale typiquement religieuse par essence en lien avec la souffrance dont le monde ne sait pas quoi faire. Elle est le principe d’irraison,  à la fois s’anéantissant pour la volonté d’autrui et en même temps agissant pour la vérité, de fait surnaturelle. Aussi pour la nommer et l’atteindre, faut-il se livrer à une voie sans tache qui y mène, derrière laquelle elle saura se cacher (plénitude de l’amour, compassion, adoration, obéissance, etc. …). Mais vient aussi le temps provisoire où le monde lui-même jusque dans ses sciences profanes est appelé à y émarger, faute de quoi l’univers ne saurait survivre. L’annoncer, en toutes connaissances de cause, est loin d’être une réponse à sa nécessité …..

03/06/10 broyé ….

L’esprit broyé, nous rampons dans la froideur …. Il a été donné à Joseph, esprit d’amertume (voyant le monde si peu prêt à un Messie humble et doux) dans un cœur chaleureux (brûlant de la flamme ardente de l’Esprit Saint), de préparer, avec Marie, Jésus à la déréliction de Sa Mission …..

04/06/10 tout petits …

Tout petits devant l’enseignement de TON Église et de Ses sacrements …….

Lettre ouverte au P.Thierry Magnin:

J'ai bien lu votre dernier article que la revue "la Vie" groupe à "Quand l'homme joue à Dieu". Effectivement vous y exprimez les voeux pieux de l'Eglise. Mais à moi, ce qui m'a été donné de toucher du doigt il y a 50 ans et de le méditer puis de vouloir l'exprimer, depuis 10 ans sur internet, c'est que l'homme ne joue pas à Dieu mais de fait en est une véritable émanation, image véritable (et son contraire du reste, Dieu étant Principe de Contradiction ou d'Irraison. Cf essai de traité d'unitologie...) .

Ce que j'essaie de clamer, en vain jusqu'à présent, est que les sciences, pour le temps qui vient sauf à se détruire, ainsi que les religions, ont dans la pratique concrète le même attribut moral qui est la révélation par le Christ Jésus de l'humiliation trinitaire Divine et de l'infini comme fondement central.

Cela passe mal dans l'Église qui voudrait faire triompher l'amour à coup de crosse sur la tête des gens. Et cela passe mal dans les sciences qui ne voudraient rien avoir à faire avec la morale et imposer le naturel de l'homme.

Pour bien faire, il faudrait que ma pauvre esquisse de plan du "moteur à ion intégral-dépendant"  puisse être reconnue par un scientifique de pointe! N'est-ce pas ...?

05/06/10 Sainte Providence …

La Sainte Providence est d’une précision incroyable même jusqu’aux plus infimes détails. Nous ne le comprenons pas car Son but est de nous arracher dans notre vie de tous les jours, totalement et constamment, par tous les moyens, à notre volonté perverse que nous croyons indûment bonne …..

06/06/10 broyés ….

Broyés avec TOI… ne rien chercher d’autre …. Mais ce prophétisme hybride étrange, qu’il m’est donné de porter, n’est pas facile ni à exprimer ni à endurer. Souhaitons qu’il puisse servir ! …..

07/06/10 l’univers ….

L’univers est en même temps magnifique et en même temps pathétique. Il révèle en effet la parfaite manifestation qui déborde Sa Gloire de l’Éternité, de la sainte et infinie humilité et douceur de Dieu, à laquelle les êtres humains sont conviés de participer pleinement ….. Enfermons-nous donc dans les bras de la Sainte Providence qui sait nous conduire à l’Éternité …..

08/06/10 pénitent blanc …

Pénitent blanc, pénitent de l’humilité et douceur du cœur de Dieu Trinitaire, pour le salut des âmes à travers le salut du monde. Court ou long il nous faut travailler à ce maintien du temporel …. Comprenons bien, Dieu de Sa gloire d’Au-delà se fait humiliation de la temporalité provisoire …. Ainsi tout est Dieu y compris les êtres humains suscités à l’image et ressemblance du Christ …. Aussi c’est avec Lui dans le sens de l’humiliation qu’il nous faut envisager même les sciences ….

09/06/10 liberté …

Liberté que nous avons à rendre à l’ÊTRE ….. Embrasser la rédemptrice joie-amère chrétienne ….

10/06/10 ignoré ….

Vouloir être ignoré de tous pour le Christ est déjà un pas. Mais le véritable enjeu, le plus coûteux et de tous le plus efficace comme méritoire, c’est avec Lui de s’ignorer soi-même pour l’Autre …. Nous ne savons pas en effet si Marseille doit être englouti et Paris brûlé, ou si la terre doit être transformée en semi désert pour obtenir la conversion du reste du genre humain. Ce que nous savons c’est que nous avons à participer à la victoire sur Lui-Même de Dieu incarné en toutes les agonies de la vie du Christ jusqu’à celle de Gethsémani, révélant Son humiliation triomphante …. Ne pas hésiter de rappeler à Jésus les mérites de Ses souffrances par les plus petites des nôtres ….

 

On ne peut comprendre le lien des théologies de la kénose avec la conversion du monde sans moi ….

11/06/10 marche syncopée …

Nous ne pouvons que T’offrir cette pauvre marche syncopée, à TOI qui est Tout, ce mobilier, ces inventions modernes, la nature, le firmament et plus encore les êtres humains que TU veux être TA copie et qui confirment TON humiliation sensible de l’Au-delà à la temporalité momentanée …. À l’hôpital, l’enfant, les yeux agrandis par la fièvre, nous rappelle la vie éprouvante du Christ …. Nous savons bien que les scénarios catastrophes rappelés hier 10/06/10 et prophétisés en leur temps peuvent facilement se réaliser de nos jours (plaques tectoniques instables, centrales et autres nucléaires …). Ce que rappelle la sœur du Sacré Cœur Josefa Menendez, qui a vécu à Poitiers, dans ses visions du Christ Jésus, c’est que Dieu n’a rien contre le développement harmonieux de l’humanité mais qu’IL exige Sa part minimum de pensée humaine. D’autre part celle-ci serait d’une nécessité technique dans les données scientifiques à venir évoquées déjà ici …..

12/06/10 conversion ….

Plus que la conversion du monde entier, le grand miracle serait notre propre véritable conversion …. Dans l’essai de traité d’unitologie, qui est plutôt un témoignage qu’un traité, il m’a été donné de parler de l’action du Concile de Trente vis-à-vis de l’antagonisme des divers fondements de pensées intellectuelles du moyen âge. En effet ce qu’a bien compris ce Concile, en imposant une pensée unique, celle de Thomas d’Aquin, c’est que le rôle de l’Église consiste prioritairement dans le développement unitaire de la morale et de la spiritualité. Car sans aucun doute l’intelligence humaine détient en elle-même des principes de divisions qui ne peuvent s’adapter à la Vérité. Ce qui a voulu être signalé  dans l’essai de traité d’unitologie c’est que l’intelligence humaine, entre autre de la philosophie et des sciences physiques,  arrive maintenant à son achèvement et qu’il en résulte, pouvant s’appuyer même sur des résultats concrets, une position eschatologique finale carrément ambivalente : ou reconnaître notre dépendance à l’Au-delà (et s’épanouir), ou enfermer l’humanité sur elle-même (et provoquer la fin même de l’univers) …. L’Église a donc bien pour mission de proclamer le Christ Jésus humble médiateur de dépendance …..

13/06/10 l’attache …

La liberté du monde a été attachée au néant pour en être délivrée par la liberté du Tout Être, Jésus-Christ. IL a manifesté victorieusement Sa lutte, de Dieu à Dieu, qui lui en coûtait à Gethsémani pour l’achèvement de Sa Passion Rédemptrice. Communions à cette Victoire Divine Trinitaire que Marie, Sa Mère, au même moment, sans aucun doute partageait en plénitude ….

14/06/10 espérant …

Avec TOI victorieux à Gethsémani, comme à chacun des instants de TA vie cachée,  rédempteur à TA croix et triomphant à TA résurrection, il nous faut tenir jusqu’au bout, espérant contre toute espérance …. Travailler avec TOI dans le tout petit nombre qui accepte de lutter sans merci …… Certes l’univers est magnifique et grandiose. Sa beauté et sa diversité nous empoignent. Nous cherchons son unité. Mais rien de cela n’approche réellement de ce qu’est la béatitude de l’Au-delà et de laquelle des mystiques ont essayé de témoigner. L’univers n’est qu’une humiliation temporaire de l’Éternité pour permettre à la liberté de néant des créatures de s’y intégrer …..

15/06/10 coup de crosse …

Pourquoi ai-je dit dans le journal du 04/06/10 que le problème de l’Église était de vouloir faire triompher l’amour à coup de crosse sur la tête des gens ? Jésus enseigne sans aucune espèce de doute pour personne la perfection de l’amour. Pourtant peut-on dire : l’amour point final ? La Bse Angèle de Foligno, en instance de béatification, ne dira-t-elle pas que « il n’y a rien qui m’est plus suspect que le mot amour » ? D’autre part on remarquera, si l’on veut se pencher avec sérieux sur les autres religions de voies différentes de l’amour qu’elles produisent aussi dans le domaine de la perfection des mystiques et des saints d’envergure. Bien sûr ces diverses voies sont pour un chrétien incluses dans l’amour du Christ d’une manière implicite. En toute justice le chrétien plus privilégié pensera que Dieu demanderait moins aux autres croyants sur ce sujet. Mais l’immense diversité des âmes, des cultures et des situations rend tout jugement réellement impossible malgré les nombreuses incursions modernes qu’on puisse faire. C’est pourquoi en tout état de cause il faut chercher un autre point de rencontre interreligieux. …On verra que l’amour chrétien « ne s’enfle pas d’orgueil » et que toutes les associations d’origine chrétienne  qui s’impliquent au rapprochement des religions même simplement  œcuménique avec quelque succès pratiquent d’abord l’humilité. Ainsi si l’amour chrétien conduit à l’humilité, ne doit-il pas en être de même pour les autres voies ? Et toute la vie de Jésus-Christ jusqu’à sa résurrection comprise n’en est-elle pas le témoignage, Ô combien ! Alors se pose directement la question : la splendeur de l’univers se suffit-elle à elle-même ou bien n’est-elle pas plutôt une preuve de l’humilité de Dieu Lui-même que le Christ Messianique révélerait par ces trois mots des Évangiles : « apprenez de moi que je suis humble et doux au centre (de cœur) [Mat.11-29]» ? Quant à moi qui ne suis rien dans l’Église, pas même théologien, c’est la thèse qu’il m’est donné de présenter chaque jour sur internet depuis 10 ans et pire encore de l’appliquer aux concrets des sciences ….

16/06/10 violence …

Nous avons besoin de la violence de l’humiliation Divine du Christ Jésus pour ébranler, ne serait-ce qu’un peu, la monstruosité de notre apathie orgueilleuse. Que l’exsudation sanglante de Marie nous conduise à celle de Son Fils pour que nous puissions être trouvés dignes  de la rédemption ! ….. Nous sommes une liberté temporaire créée au néant qui doit embrasser la Liberté de l’ÊTRE. Mais quand même nous percerions le secret des Cieux, il nous faut avoir souci du salut de tous ….

17/06/10

Dieu Trinitaire a voulu Son enfouissement dans la temporalité. Nous qui sommes sans force aucune, conduits par Marie, allons à la Victoire Divine en exsudation sanglante de Gethsémani pour choisir délibérément avec Jésus la croix humiliante qui nous est également proposée ….

18/06/10 rêves …

Oubliant tous ces rêves d’amour-propre (En effet La Providence peut modifier à chaque instant Ses décisions suivant nos réponses), lutter et aimer dans la volonté sans faille de Gethsémani ….  Dans un même mouvement, conduit par Marie à l’agonie de Son Fils et à l’œuvre de la croix ….

19/06/10 donner …

En Christ Catholique, donner l’humilité Divine et Sa douceur à l’homme, ce parangon d’orgueil …. Mais que ce soit notre faute ou non, spirituellement nous sommes des tout-petits. Cependant le plus petit dans le royaume des Cieux, n’en est pas moins plus grand que Jean-Baptiste et Là aussi l’ouvrier de la dernière heure reçoit le même salaire que celui qui a peiné tout le jour ….. Et pourtant notre amour propre ne peut rester satisfait ici-bas, de n’être qu’un poids à charge !? ….. La ligne brisée entre humble dignité et orgueilleuse fierté demeure ténue et au jugement de Dieu.  Qui aura pitié de la solitude douloureuse de l’Esprit Saint Trinitaire oublié de ce qui Lui revient  ! ? …..

20/06/10 inconfort …

Il ne faut pas avoir peur de rappeler qu’embrasser l’inconfort de la croix est tout à fait inconfortable bien que la douce et délicate paix surnaturelle du Christ en soit le moment privilégié. Oui ! Toute la vie de Jésus et Marie a été une vie de sueurs sanglantes visibles ou invisibles.  Avec St. Joseph vouloir mêler sans cesse nos petites sueurs à la victoire des leurs ….

Le point de départ intuitif de 1963 pour un approfondissement magistral de ma foi ne laisserait pas supposer pour autant qu’il me soit donné d’interférer réellement dans la mise en œuvre technique du prodigieux engin qui serait appelé à tirer l’humanité hors de son étouffement…. Il m’a été donné (bien que, sans connaissances préalables, les données de cet engin me soient parues extrêmement précises) surtout de comprendre le danger à ce sujet d’une volonté de messianisme sans objet. Enfin il m’a été donné de voir plus activement la révélation de l’humilité de la Trinité comme fondement Messianique de Jésus-Christ, palliant notamment ce danger tout autant qu’étant la condition d’une unité interreligieuse. Si bien que ce site serait destiné en fait plus que tout aux scientifiques concernés ou à leur entourage surtout si parmi eux le responsable était juif. Quant à l’Église, en accord avec la tradition, cette humiliation de Dieu Trinitaire dans la temporalité de l’univers que la révélation du Christ Messie générerait des théologiens patentés sauront certainement mieux que moi Lui en démontrer l’exactitude et la nécessité pour le monde ….

21/06/10 réalité de l’Espérance ….

Voir déjà dans ce misérable corps, le glorieux corps de l’Éternité…. Ce n’est pas un fantasme, c’est la réalité de l’Espérance Chrétienne qui nous fait vivre en fidélité dans ce monde fugitif….. Mais les stigmates du Christ Jésus nous rappellent sans fard à l’ordre actuel des choses ….. Présenter la couronne royale des cieux reposant sur la couronne d’épines davantage en actes  ….

22/06/10 dédain …

« Qu’aucun dédain ou mépris ne te trouble » est-il dit à G.Bossis (LUI et moi)… Bien au contraire ils ont été le pain quotidien amer de Jésus; ils sont le salut au monde, bien sûr sans les projeter sur autrui. En y communiant, avec Lui, nous Le répandons sans le savoir autour de nous et par la communion des saints jusqu’au bout du monde. Du reste la Couronne Royale d’Éternité, transcendant l’univers, envoie des rayons d’or sur Sa douloureuse couronne d’épines d’ici-bas …. St. Joseph, même épuisé, s’agenouillait devant les agonies, visibles ou non, de Jésus et Marie ….

23/06/10 Puissance de Dieu ….

DIEU EST TOUT. C’est la définition du mot même. Mais si on dit bien « la terre est l’escabeau de Ses pieds » qu’en pense-t-on en réalité, en parlant bien sûr des croyants ? Ne sont-ils pas éblouis par la grandeur de l’univers ou la vue trop exclusive des œuvres humaines et ne jugent-ils pas la Puissance de Dieu à cet aune ? Qui dira que Dieu créateur de l’Au-delà et de l’univers peut aussi bien en créer une infinité sans déroger à Lui-Même ? Ne peut-IL créer des milliards de milliards d’univers, chacun, et tout leur contenu, à l’intention absolument d’une seule âme ? Est-ce que dans la foi le sentiment de solitude, ou d’exclusion, ou de la mort que l’on ressent si vivement parfois ne faciliterait pas cette idée ? Cependant, Chrétiens, nous croyons que le Messianisme universel de Jésus-Christ est venu soulever le voile de la nature de Dieu et de ses relations véritables avec nous. Ainsi nous voyons que Tout est Dieu, aussi bien dans l’Au-delà que dans la temporalité (… cette chaise, nos mobiliers, cette radio, nos inventions, la nature, le cosmos, … et plus que tout, image de Dieu, l’être humain, liberté ambivalente créée au néant). Mais cette temporalité n’est alors en fait que Son « incarnation » (…en plénitude dans le Christ Jésus) révélant le centre humble et doux Divin et Son humiliation de fait dans notre univers et particulièrement en chacun de nous. Ainsi toutes les religions comme toutes les âmes doivent, à travers leurs voies spécifiques, marcher vers la profondeur éternelle de ce caractère moral divin.

24/06/10 trop petits …

Trop petits pour travailler, la tête cependant ceinte d’un bandeau d’épines qui annonce la royauté éternelle, il nous faut reposer sur les genoux de Marie au centre même des stigmates de la croix. La Providence, visant notre Éternité, peut à chaque instant profondément modifier les moyens de Son but en fonction de multiples facteurs dont, pas l’un des moindres, notre libre comportement …..

25/06/10 joie …

Du bandeau à la croisée des stigmates, la joie, non sensitive, facteur d’Éternité et de conversion … Mais il est bien difficile de se dégager entièrement de l’emprise de la joie sensitive attaquée ….. Ainsi ce qui m’a été donné de dire est une lueur d’espoir pour l’unité de ceux qui vivent du sentiment religieux et ceux purement du sentiment de raison, dans le Christ Jésus seul Messie  ….

26/06/10 …

JE veux ce que tu ne veux pas, mais JE peux ce que tu ne pourras pas. Il ne t’appartient pas de choisir mais de t’abandonner …. (extrait de « Un appel à l’Amour » de sœur Josefa Menendez)

27/06/10 partager …

Obtenue par elle, il nous faut partager l’immense Miséricorde qui nous entoure, avec la toute petite élite d’âmes ferventes du monde entier, de toutes religions, qui forme le cœur de l’Église …. Il ne m’est donné que de dire une seule chose : Avec Dieu humilions-nous en esprit et vérité  !…

28/06/10 expectative …

Avec l’agonie de Gethsémani et toutes agonies de la vie de Jésus et Marie, offrir l’expectative….  Notre misère est redoutable parce que du néant. Mais qui dira celle de Dieu parce que de l’ÊTRE ? …. Les stigmates de la croix forment le précieux coffret du cœur humble et doux de la SteTrinité ….

29/06/10 la question …

Si, en lui donnant une motion de « littérature », l’on s’est moqué d’un éminent religieux qui avait osé poser la question de l’ »humilité de DIEU », combien plus devrait-il en être pour moi qui ne suis rien et qui non seulement va à l’affirmer jusqu’au bout mais en prétend la révélation nécessaire à l’unité des religions comme, à travers les sciences profanes,  à celle de l’humanité  !.....

30/06/10 ne pas confondre …

Ne pas confondre ce qui vient de l’Esprit Saint et ce qui vient de l’esprit tout court, sans valeur …. L’Esprit Saint incline à toujours rechercher l’humilité et la douceur de Dieu..... Bien sûr on ne peut dire qu’on ne soit pas le siège de l’esprit tout court même quelquefois à de très hautes intensités, mais il faut absolument savoir s’en dégager pour préférer Dieu à toutes choses …. Nous retrouver donc dans cette infinie humiliation de Dieu Trinitaire ici-bas qui dépasse tout …..