Octobre 2011

01/10/11 même pas …

On cherche la Vérité mais on n’est même pas capable de prendre nos propres dimensions !  Il est vrai que le Christ Lui-Même pour le faire (celles d’un quidam diffamé destiné à être pendu par des clous à un gibet étranger) a dû toute sa vie lutter victorieusement  contre Lui jusqu’à l’exsudation de sang. En échange pour participer à Sa Victoire, il nous est demandé de veiller et prier pour ne pas entrer en tentation puisque si l’esprit est toujours prompt la chair, elle, est faible ….. Dans cette marche syncopée espérer éperdument la guérison finale en apothéose Éternelle ….

02/10/11 la plus grande ….

Nous avons faim et soif de TA Miséricorde constante, jusqu’à la plus grande, celle de notre mort.  Contemplons la Vierge Marie, unie à Son Fils Quaternaire, Reine des techniques soumises à Dieu ….

03/10/11 inscrite ….

Notre mort, nécessaire libre anéantissement de tout amour-propre, est inscrite au Ciel Éternel ….. Souvenons-nous par ailleurs qu’il est écrit que les enfants de lumière sont plus malhabiles à leurs affaires que les enfants du siècle. Ne jugeons donc pas l’Église mais examinons-nous d’abord …..

04/10/11 l’Esprit ….

L’Esprit vient du Ciel Éternel et dirige tout sur la terre selon les possibilités matérielles que nous lui laissons. On doit donc Le prier sans cesse pour qu’IL rayonne en Bien selon nos dispositions …. Au cœur de la croix le Père offre l’Esprit Saint portant le Fils dans la même unité Trinitaire ….

05/10/11 impatiences ….

En adorant la Majesté de l’Esprit-Saint porter avec Jésus la croix de nos impatiences répétées …..

06/10/11 travail …

Tout le travail consiste donc à laisser l’Esprit rayonner, visiblement ou non, à travers nous-mêmes …. C’est l’Esprit qui vivifie. La chair ne sert de rien. Elle n’est que le support créé au libre-néant.   …. Mis au banc de l’Église pour la religiosité des sciences et de  la société pour l’humilité Divine ….

07/10/11 fondements inattendus ….

S’incarnant en Jésus-Christ, à tous, DIEU Trine a révélé les fondements inattendus de Sa nature.  Aussi, comme toute autre religion, les sciences devront se refuser à s’approprier l’origine de la vie ….. Ainsi Dieu, dans Son humilité et Sa douceur qu’anime comme nous chrétiens le croyons Son Amour, remettant Sa Puissance sur l’univers à la technique concrète de l’homme, spirituellement ambivalent, reste quelque chose d’énorme annoncé pas à pas depuis maintenant11 ans ici même …. Mais il ne faut pas avoir peur de la grandeur de l’être humain aux yeux aimants de la Divinité ….

08/10/11 rayonner …

Nous livrer à l’Esprit Saint Trinitaire, humble et doux, pour le rayonner d’ici-bas comme du Ciel ….

09/10/11 rassemblement …

Le rassemblement de l’humanité par Jésus-Christ ne saurait oublier le salut Éternel des âmes …. D’ici-bas et du Ciel agir avec l’Esprit Saint Trinitaire qui structure l’univers Pérenne tout entier …. Plus on reçoit de grâces. Plus on doit, sans se tromper, en demander pour bien y répondre ….

10/10/11 centimes et billets ….

Les joies éprouvées dans les consolations de la foi sont des centimes donnés au mendiant de la rue ; les douleurs de la foi sont les billets remis à la société de charité. Nous mettre donc en-dessous des douloureuses froideurs, sans déraper dans les consolations du monde, tentatrices …. Ainsi les élus ont-ils à travailler d’arrache-pied pour le salut des âmes de leurs frères prodigues …. Ce ne sont donc pas mes intuitions qui sont importantes, mais l’Esprit où elles peuvent être vécues ….

11/10/11 s’abreuver ….

S’abreuver à l’Infini de l’Être, doux et humble en Son Centre. Nos mérites ici-bas sont trop courts …. Ne pas avoir peur de la douleur joyeuse qui en résulte. Elle est source de Vie pour tous …. Toutefois notre faible participation au rude combat de Gethsémani ne saurait jamais s’arrêter …. En effet ce n’est pas le fer des clous qui survivra Éternellement mais l’Esprit, de ce fait, de pacifique soumission à l’intention de l’enfoncement des clous au gibet de Notre Seigneur Jésus.  La chair Éternelle se forge donc à partir des libres réactions de l’Esprit aux particules physiques. Mais la liberté de l’Esprit reste un redoutable mystère qu’on fausserait voire en voulant le poser ….

12/10/11 annonce ….

Cette bouleversante annonce pour le monde religieux de l’accès universel des sciences profanes au rang même de religion (qui m’a été donnée il y a un demi-siècle et publié une décennie contre tout sur le web) qui se révèlerait pour le meilleur de l’humanité ou pour le pire définitif, demeure un tourment incompris jusque dans sa réponse théologique énoncée, pourtant évidente (l’Eucharistie), quoique cachée du message catholique (clair). Éclatera-t-elle comme un coup de tonnerre ?( 2012) …. Ainsi Dieu dans Sa Bénignité remettant Sa Puissance sur l’univers à la technique de l’homme, il faut nous préparer avec Jésus-Christ, sans nous tromper, à une lutte ouverte d’ici-bas ou du Ciel …. Sans cesse nous avons besoin de ses tourments de nos péchés et de ses joies de nous pardonner du Christ Jésus pour nous fixer dans la vision de la foi à la réalité de l’Esprit Vivant ….

13/10/11 efficience …

Lorsque l’Esprit Saint s’est incarné en une humble Vierge, il a pris librement à bras le corps la douleur humiliante indicible en même temps que de son efficience la joie surnaturelle Céleste ….

14/10/11 joie surnaturelle ….

La joie surnaturelle d’un grand prix aux yeux du Seigneur ne va pas avec la joie naturelle mais avec la souffrance. C’est la joie rédemptrice du Christ Jésus…. Par notre attachement à nous-même nous préférons tenir la joie naturelle et refusons de vouloir seulement demander la joie du Christ par crainte de son corollaire que la nature abhorre et que nous fuyons à toutes forces … Aussi le dur gibet de Notre Seigneur Jésus a déchiré joyeusement pour nous l’obscurité des Cieux. Tout est donc fait dans la temporalité, autant le bien que le mal, pour que Libertés-créées-au-néant nous nous livrions à la Liberté-incréée-de-l’ Être en arrivant à nous déposséder de nous-mêmes …. Ainsi heurtés par les murs de la matière, confiants, c’est d’Esprit Éternel qu’il nous faut déjà vivre ….

15/10/11 sans hiatus …

Dans la foi, au Ciel sans hiatus, pour la plus grande gloire de Dieu et le salut désiré du monde ....

16/10/11 croyant fidèle …

Un croyant fidèle n’est qu’un pécheur invétéré à l’affût constant de la Miséricorde de Dieu et agissant en conséquence. Le tourment rédempteur de prophétie peut être donné en surplus. Mais on ne peut être « un peu » humble. Ou on a l’humilité Divine entière ou on n’a rien. Cependant celui qui n’a rien risque de se voir enlever même ce qu’il a. Aussi il faut se tenir sans cesse en éveil …. Il faut donc espérer contre toute espérance car tout est possible à Dieu de l’impossible humain ….

Description : http://o.aolcdn.com/cdn.webmail.aol.com/34166/images/common/space.gif Description : http://o.aolcdn.com/cdn.webmail.aol.com/34166/images/common/space.gifModifier le brouillon offrande spirituelle Description : http://o.aolcdn.com/cdn.webmail.aol.com/34166/images/common/space.gif

Description : http://o.aolcdn.com/cdn.webmail.aol.com/34166/images/common/space.gif Description : http://o.aolcdn.com/cdn.webmail.aol.com/34166/images/common/space.gif Description : http://o.aolcdn.com/cdn.webmail.aol.com/34166/images/common/space.gif

De :

Description : http://api.oscar.aol.com/presence/icon?k=sr1DFCvn2e83VRmK&emailLookup=1&notFound=1&t=francisdelaye%40aol.com  francisdelaye <francisdelaye@aol.com>Masquer

A:

Description : http://api.oscar.aol.com/presence/icon?k=sr1DFCvn2e83VRmK&emailLookup=1&notFound=1&t=servmissio%40aol.com  servmissio <servmissio@aol.com>

Date:

Dimanche, 16 Octobre 2011 12:43

Description : http://o.aolcdn.com/cdn.webmail.aol.com/34166/images/common/space.gifangèlefolignotextefondateur.docx, angèlefoligno2textefondateur.docx    I18N YGP.SaveAll I18N YGP.SaveProgress I18N YGP.ViewAfterSave

bonjour,
fréquentant les chapelles de la rue de Sèvres et de la rue du Bac dpuis
88 ans, j'y ai reçu d'invraisemblables et nombreuses grâces.
Aussi ce n'est pas un don en espèce que je veux  faire aujourd'hui à
votre Mission mais un don spirituel.
St.Vincent de Paul a précisé dans ses instructions " qu'avant de donner
la Charité au monde (dont c'était pourtant le principal souci pour
lui), il fallait d'abord lui donner l'humilité".
C'est ce qui ressort du don de prophétie interreligieux et
interculturel qui m'a été donné. Son problème, dans le journal
quotidien de 11 aans est résumé le:

04/07/11pourquoi était-ce si difficile ? …..
Pourquoi était-ce si difficile d’affirmer la reconnaissance de
l’humilité et douceur du Centre de Dieu comme le fondement de
l’universalité du Messianisme de Jésus-Christ ?
D’abord pour nous chrétiens, de plus catholiques, notre foi enseigne
que la plénitude des relations de Dieu à l’homme et de l’homme à Dieu
réside en la Charité, en même temps que cette dernière contient toutes
les autres vertus, entre autre ne s’enflant pas d’orgueil (antonyme
d’humilité). Dans ce cas n’est-ce pas la Charité qui doit être seule
universelle ?
Mais le problème aigu qui m’a été posé malgré moi, il y a donc 50 ans,
consistait à résoudre l’unité Messianique du Christ en premier lieu
avec les sciences profanes, si éloignées de cette finalité, et par la
même avec les données des religions vivant d’autres croyances (que la
Charité).
On pouvait noter alors que dans la foi  Chrétienne la Charité était
souvent simplifiée dans ses termes par le mot « amour » qui désigne une
tendance humaine générale certes mais dont l’objet dernier n’est pas
forcément Dieu ou le prochain comme on l’entendrait. D’autre part en le
stratifiant on voit ce mot devenir idéologie comme  « l’amour point
final ». Or la Charité infinie par essence n’a pas de point final sinon
la vie éternelle qui n’est qu’un commencement sans fin.
On pouvait donc conclure que dans la démarche universelle chrétienne,
non dans son enseignement immuable mais dans son application pratique,
il y avait une certaine orientation à préciser. D’un autre côté en
s’observant attentivement soi-même à la lueur des Évangiles, on pouvait
voir surgir en soi continuellement les prémices d’un orgueil et d’une
violence irréductibles, même subtiles, qu’on retrouvait sans aucun
doute dans l’expérience de l’humanité entière. Finalement en prenant au
sérieux la prétention du Christ Jésus d’être Dieu Trinitaire Lui-Même,
doux et humble en Son Centre, on voyait combien on en était dépendant
universellement.
On pouvait donc se rendre compte alors de cet impératif vivant dans les
écritures Saintes, d’autant plus, bien qu’il soit radicalement opposé à
la nature de l’homme pour la redresser, qu’il coïnciderait exactement
aux nécessités morales humaines du préalable des techniques
scientifiques à venir comme du préalable spirituel d’aboutissement de
toute religion véritable ….

 

L'énoncé de cette nécessitté a été plus développé entre autres dans le
livre des instrutions de la Bse A. de Foligno sont je vous copie en
fichiers joints un extrait. 

C'est donc le projet théologique interreligieux et interculturel pour
le rassemblement universel autour de Jésus-Christ de l'humilité et
douceur de Dieu Trinitaire que je me permets de vous demander de
joindre à cotre Mission St.Vincentième pour en élargir le champ.

 amitiés au coeur de Jésus et Marie

17/10/11 reflet

N’être que le reflet des Cieux doux et humbles dans une contingence bestiale brutale provisoire ….

18/10/11 sans preuve …

Sur les fondements énoncés ici, sans preuve scientifique par une concrétisation quelconque et sans preuve théologique par l’élaboration d’une véritable somme, il m’a été donné cependant de proposer à une congrégation d’en élargir sa mission interreligieuse et interculturelle. C’est-à-dire de proposer à toute religion et à toute culture la douceur et la bénignité des entrailles de Dieu, qui est l’Origine de la vie, le Tout Être, le Tout Infini, révélées par la vie même de Jésus-Christ qui n’a pas craint de s’autoriser à s’en proclamer le seul semblable titulaire ici….

19/11/10 d’ici-bas …ou du Ciel ….

Travailler à la Gloire de Dieu, d’ici-bas, est plutôt bien contingent ; le vouloir du Ciel est sûr …. Créés donc aux apparences de Dieu, nous sommes appelés à devenir librement Sa Réalité. Mais comme Jésus devait se demander quelquefois, Lui qui pourtant ne vivait que pour la Gloire du Père des Cieux, humble et Tout Puissant, et pour nous arracher à l’enfer éternel, pourquoi Il demeurait sur terre ? En effet n’était-Il pas incompris de son entourage, plus tard des responsables religieux, de la foule, de ses disciples et même de ses douze apôtres intimes, de plus en une lutte continuelle ouverte avec Lui-même dans de terribles agonies sanglantes ? ….

 

21/10/11 dure …

Pour l’Église d’Europe, la privation d’Eucharistie des convertis divorcés-remariés est dure, alors qu’il serait apparemment facile de s’assurer de leur fidélité véritable par une confession générale à un prêtre spécialisé par diocèse. Ce n ‘est même pas une question théologique puisque Jésus Lui-Même a pris soin d’enfermer  l’humanité entière dans le vocable de « génération adultère et pervertie ». Tant et si bien que du plus criminel au plus saint nous sommes tous adultères aux yeux Divins et pas seulement les divorcés. De plus entre autre  la conjugaison d’impôts non différenciés pour les couples mariés et de l’ostracisme de l’Église pousse les jeunes à vivre en concubinage général. En ce qui concerne l’Église malgré elle, il est vrai, Elle a à se préoccuper surtout du monde entier et non pas seulement d’une région …

22/10/11 théologie de l’homme …

Ainsi on voit que l’homme Jésus-Christ n’a pas hésité en prenant sur lui la nature même de Dieu, à révéler en trois ans par sa manière d’agir et en trois mots [apprenez de moi que » JE, DIEU MOI-MÊME, suis doux et humble de cœur »] que le Centre de la Toute Puissance, au-delà et à l’origine de l’univers détient une moralité de fait qui n’a rien avoir avec la nôtre. Il est vrai qu’il faudrait une importante somme théologique pour montrer les relations de toutes les diverses vertus propres à l’humanité avec ce fondement moral de l’humilité du TOUT. Elle est probablement possible bien que n’existant pas encore. Toutefois, nous chrétiens, les premiers, avons dans l’Eucharistie  suffisamment d’éléments moraux à notre disposition pour avoir avec Jésus-Christ, Messie universel, l’audace de proclamer cette douceur ciblée de l’Infini et non de notre fini où cependant en la foi de laquelle toutes les religions sans exception et même les sciences profanes à venir doivent dépendre et non bien sûr l’inverse …. Chercher la douleur/joyeuse sainte qui n’a rien à voir avec le masochisme vicieux ….

23/10/11 réponse à un mail…

Cher Père,

Supposant que vous êtes prêtre, je ne puis vous abandonner.
Si l'on est habitué à considérer la Divinité de Jésus, redescendre à son humanité n'est pas forcément facile.
Mais les autres religions (auxquelles j'ajoute il est vrai prophétiquement les sciences profanes) ne peuvent justement que considérer d'abord l'humanité de Jésus-Christ.
Et si il m'est donné de mettre en premier l'humilité et non la Charité comme un grand nombre de mystiques (cf.en pièces jointes la Bse A.de Foligno), la Charité contenant en elle-même toutes les vertus, elle n'en fait pas moins qu'une avec l'humilité.
Maintenant les intégristes ne veulent pas de dialogue interreligieux .... Êtes-vous de ceux-là…. Merci de me répondre?
En tout état de cause pour le triomphe du Christ Jésus, il nous est nécessaire de porter joyeusement Sa couronne d'épines....  N'est-ce-pas?

24/10/11 le monde entier ….

Puisque Jésus a voulu l’incompréhension totale même avec Sa Mère, pourtant appelée à être co-rédemptrice avec Lui par son Immaculée Conception, ne cherchons pas d’autre voie, quand même nous deviendrions publique. C’est le prix à payer ici-bas pour la diffusion de l’Esprit Saint. Ainsi plus que les clous c’est l’humble volonté du Christ qui nous attache au gibet individuel réparateur nécessaire au salut du monde. Aussi le monde entier est-il le corps du Christ déformé par la croix, ou encore le champ du Seigneur où pousse l’ivraie avec le blé  …. L’Église demeure pour toujours le groupe de Ses intimes sur lesquels Il s’appuie …. Mais avant même de se convertir, il faut pratiquer régulièrement sa religion. En effet sans cela, en se convertissant un jour, notre démon se trouverait rejeté pour un temps mais voyant sa demeure récente sans défense véritable, il reviendrait s’y installer avec sept autres démons pires que lui et l’état de l’âme empirant elle risquerait de marcher vers la damnation finale. St. Jean Baptiste mal compris fait ignorer la première des pénitences qui est la pratique religieuse ….

25/10/11 veiller …

Veiller à n’être lié au dur concret d’ici-bas que par la douce réalité des choses d’en-haut…. Ainsi Jésus-Christ n’était-il lié aux clous du gibet que par l’humble douceur de l’Esprit Saint …. En même temps revêtu d’un oripeau de dérision sanglant et d’un manteau  royal des Cieux ; couronné d’épines cruelles humiliantes et de suaves glorifications Céleste. Ainsi est-Il ….

26/10/11 dans …

Dans la vision de l’Eucharistie on contemple l’humilité et la douceur de Dieu…. Dans l’Eucharistie consommée tout est dépassé  ….  Ainsi avec Jésus-Christ, endosser la dureté des apparences temporelles et vivre avec la douceur de la réalité Éternelle de l’Esprit Saint …. Nous, nous reposons sur la foi au Christ, mais LUI n’a pas où reposer la tête ici-bas ….

27/10/11 la foi vive ….

La foi vive, dans sa vision continuelle de l’Esprit Éternel comme de sa joie et sa paix, à notre degré, ne se dissocie pas de la brutalité de l’apparence temporelle et de ses amertumes que le Christ a embrassées au dernier degré tout au long de sa vie. Même si nous, pour une raison ou une autre, en sommes apparemment protégés, ayons l’humilité de nous revêtir de Ses douleurs …. Mais il faut le redire. Il ne s’agit pas d’abord de se convertir, d’être réveillé ou éveillé comme disent les Bouddhistes ou d’expérimenter un sentiment religieux. Cela en effet peut aussi être très dangereux. Car pour la vie Éternelle, nous serons jugés exclusivement sur notre fidélité aux lois réelles de Dieu. Et la première des fidélités est la pratique religieuse régulière,  en reconnaissant, universelles, bien sûr l’humilité et la douceur de la Toute Puissance Divine, qui dans la joie surnaturelle de les insuffler au monde ont été incarnées par la douleur extrême ….

28/10/11 Esprit Divin Trinitaire …

À l’humble Esprit Divin Trinitaire le Règne, la Puissance et la Gloire ici-bas comme au Ciel.  Mais le cœur de Jésus, Lui, est le point central de l’Infini dans le fini, de l’Être dans le néant, de l’Éternel dans le temps, de la Réalité dans l’apparence, de la Plénitude dans l’abîme, de la Vertu dans le péché, de l’Humilité dans l’orgueil, de la Douceur dans la violence, de la Vie dans la mort. Aussi devons-nous, autant que nous le pouvons, tout LUI rapporter sans réserve ….

29/10/11 préciser …

En se fondant entre autre sur la clarté du chapitre soixante troisième du Livre des visions et instructions de la Bse Angèle de Foligno, on peut préciser la note du 04/07/11 :

Pourquoi était-ce si difficile ? …..

Pourquoi était-ce si difficile d’affirmer la reconnaissance théologique de l’humilité et douceur du Centre de Dieu Trinitaire comme le fondement de l’universalité du Messianisme de Jésus-Christ ?

D’abord pour nous chrétiens, de plus catholiques, notre foi enseigne que la plénitude des relations de Dieu à l’homme et de l’homme à Dieu réside en la Charité, en même temps que cette dernière contient toutes les autres vertus, entre autre ne s’enflant pas d’orgueil (antonyme d’humilité). Dans ce cas n’est-ce pas la Charité qui doit être seule universelle ?

Mais le problème aigu qui m’a été posé malgré moi, il y a donc 50 ans, consistait à résoudre l’unité Messianique du Christ en premier lieu avec les sciences profanes, selon moi, appelées à des connaissances ultimes les plaçant sur un pied religieux, et si éloignées de cette finalité, et par la même avec les données des religions vivant d’autres croyances principales (que la Charité).

On pouvait noter alors que dans la foi  Chrétienne la Charité était souvent simplifiée dans ses termes par le mot « amour » qui désigne une tendance humaine générale certes mais dont l’objet dernier n’est pas forcément Dieu et le prochain comme on l’entendrait. D’autre part en le stratifiant on voit ce mot devenir idéologie comme  « l’amour point final ». Or la Charité infinie par essence n’a pas de point final sinon la vie éternelle qui n’est qu’un commencement sans fin.

On pouvait donc conclure que dans la démarche universelle chrétienne, non dans son enseignement immuable mais dans son application pratique, il y avait une certaine orientation à préciser. D’un autre côté en s’observant attentivement soi-même à la lueur des Écritures, on pouvait voir surgir en soi continuellement les prémices d’un orgueil et d’une violence irréductibles, même subtiles, qu’on retrouvait sans aucun doute dans l’expérience de l’humanité entière. Finalement en prenant au sérieux la prétention du Christ Jésus d’être Dieu Trinitaire Lui-Même [entre autre Jean 8/58], doux et humble en Son Centre [Mathieu 11/29], on voyait combien on était dépendant universellement de cette humilité et douceur infinies.

On pouvait donc se rendre compte alors de cet impératif vivant dans les écritures Saintes, d’autant plus, bien qu’il soit radicalement opposé à la nature de l’homme pour la redresser, qu’il coïnciderait exactement aux nécessités morales humaines du préalable des techniques scientifiques à venir ( intégrateur de Puissance ou moteur à ion intégral qui pour le bien doit être « dépendant »)  comme du préalable spirituel d’aboutissement de toute religion véritable ….

Ainsi comme Dieu, Origine de tout, dans Son humilité se fait dépendant de l’homme (et pour nous catholiques dans l’Eucharistie c’est une évidence), à son tour l’homme, ne serait-ce que pour son bien, doit se faire dépendant de Dieu. Mais nombreux sont ceux, se flattant de leur orgueil, qui se refusent à toute dépendance à moins d’un intérêt concret. De plus l’hostilité des croyants, acceptant pourtant la dépendance en paroles, pusillanimes devant l’approfondissement de la foi se fait sentir. Enfin le côté ésotérique de mes intuitions joint à mon grand âge laisse, pour mon compte, la partie mal engagée. Témoigner donc jusqu’au bout  car constante la lutte sera dure, la dépendance n’étant pas immédiate dans la nature humaine et finalement produite par la reconnaissance de la dépendance infinie de l’omnipuissance Divine …. Vaine serait de ce fait la poursuite de toutes vertus sans ce fondement irrécusable.

…. C’est, d’apparences vives, revêtus de Tes douleurs incommensurables qu’il faut aller à l’Infini de l’ÊTRE. Du reste affublé comme je suis, je ne me vois vraiment pas être utile ….

30/10/11 Royaume …

La foi renonçant à tout, les douleurs rédemptrices du Christ ouvrent le Royaume des Cieux …. À l’Esprit Éternel le Règne ; Au Fils Incarné la Puissance ; Au Père de Tout la Gloire …. Ainsi l’humble et doux Esprit Saint propose Son règne ; le Fils L’incarne par Son puissant sacrifice ; le Père Le glorifie à jamais par l’Éternité, nous laissant la liberté de L’adopter …. Mais pour avoir endossé l’orgueil humain, Jésus-Christ a souffert contre Lui-même l’indicible ….

31/10/11 non seulement …

Pour témoigner de l’universalité de la douceur et humilité Divine Trinitaire, le Christ Jésus,  broyé, s’est livré non seulement moralement mais aussi charnellement et spirituellement ….

 

Novembre 2011

01/11/11 sombrer …

Afin de sombrer dans le salut, il nous faut la Victoire Sainte du Christ sur Lui-même jusqu’à l’exsudation de sang à Gethsémani, pour l’abjection sans borne de ce que nous sommes …. Mais il est bon que les Chrétiens ne reconnaissent pas encore l’humilité théologique universelle de Dieu Trinitaire dans sa priorité de façon à avoir au même titre que les autres religions (sciences profanes comprises) quelque chose à acquérir avec tout le monde …. En effet le Père des Cieux mettrait l’humanité entière à la disposition de Son Fils Jésus-Christ pour que toute entière elle Lui affirme sa libre soumission d’une manière ou d’une autre ….

02/11/11 perdurer …

Du travail de rassemblement de l’humanité autour de Jésus-Christ auquel nous devons participer, il ne s’agit pas seulement de réunir les apparences que nous sommes mais aussi la réalité humble et douce de l’Esprit qui nous façonne et doit perdurer envers et contre tout …. l’Esprit étant l’intrusion suave de l’Éternité dans nos apparences temporelles brutales créées …. Comment dire autrement que déréliction continuelle la vie du Christ, nous en humiliant ….

03/11/11 fonction ….

N’étant qu’apparences, les événements ne dépendent de nous qu’en apparence. Mais l’Esprit Éternel, incarné pleinement en Jésus-Christ nous consolant de sa déréliction propre, Lui,  les commande en se faisant par Son humilité et douceur dépendant de nous. À nous de répondre.  Ainsi l’humilité qui est en réalité autre chose qu’une vertu mais le fondement de toutes, est une fonction ontologique indirecte rendant l’être dépendant. Aussi l’ÊTRE INFINI, Tout en tout et au-delà de tout, se présente de l’Éternité à la temporalité dans cette fonction. Et c’est l’universalité indirecte du Messianisme de Jésus-Christ qui le révèle à notre nature rebelle ….

04/11/11 parcourant le monde ….

Parcourant le monde internet grâce aux traductions automatiques, approximatives, de Google, je m’aperçois que parmi les chrétiens, l’humilité de Dieu Lui-même et sa douceur ne sembleraient pas poser de problème majeur bien que pour beaucoup encore l’humilité resterait un problème individuel. Par contre je n’ai aperçu qu’une seule fois un site (anglais un peu désabusé) le proposant comme théologie d’une Église Émergente. Ce n’est pas mon rôle d’entrer en relation mais seulement de témoigner. Du reste cette Église Émergente se réalise déjà, sans base théologique il est vrai, par la pratique humble des Papes à Assise 86 et la suite. Les sciences profanes dans leur ambivalence drastique apocalyptique auront-elles en effet une fonction de catalyseur à jouer comme il m’a été donné de le voir et de l’annoncer ici même ? ….

05/11/11 incarner ….

C‘est l’humilité jubilatoire de l’Esprit Éternellement Saint qu’il nous faut incarner, jusque également en déréliction, dans la brutalité et la violence du temps préétabli à l’Être Infini. ….

06/11/11 donc HUMILITÉ DE DIEU PRIORITAIRE  

Donc, selon ce qui nous est donné, élever au milieu de ses partisans le drapeau de l’humilité et douceur de Dieu Trinitaire révélé par Jésus-Christ, face à l’ambivalence des sciences profanes ….

07/11/11 pratique …

TOI Seul connaît la pratique de la marche vers Ton Humilité qu’il nous faut. Nôtre est fatuité ….

08/11/11 données ….

Toutes les données du temporel appartiennent à l’Esprit qui nous en laisse cependant un certain libre contrôle, mais il y a deux manières de les recevoir : soit en nous mettant en sa dépendance soit en voulant le mettre en notre dépendance. L’une assure le salut, l’autre non …. Dans la joie comme dans la douleur, chaque pas de la vie doit être un nouvel arrachement ….

09/11/11 Charité …..

Les textes par lesquels St.Paul annonce hautement la priorité de la Charité (entre autres Cor.13/1-2-3-4….) ne concernent bien sûr que les Chrétiens. En effet la voie spécifique de la religion de Jésus-Christ, qui est aussi la mienne, est l’Amour. Ce n’est pas le fondement Messianique Universel qu’Il révèle au monde et qui est humilité cachée d’un Dieu Trinitaire …. Ainsi dans cette douceur Dieu peut-il être proposé aux croyants comme aux incroyants ….

10/11/11 perdre ….

Perdre notre hideuse et perpétuelle révolte dans la Beauté de l’humilité et douceur surnaturelle ...  Le Seigneur conduit l’histoire d’une main de fer pour le salut des élus responsables de tous …

11/11/11 démission ….

Je voulais écrire une note de démission devant une tâche impossible…. À Dieu l’impossible ….  Du reste l’humilité de Dieu est vraiment présente dans le monde entier d’internet, depuis la chine jusqu’en Amérique en passant par la Russie et l’Europe (traductions Google). De plus en France, pays conventionnel spirituellement s’il en fût, elle a quand même fait l’objet d’un petit livre écrit par le P. François Varillon dont on s’est moqué il est vrai en lui donnant un prix de littérature (sic !). Alors que de fait il y aurait fallu une somme théologique imposante. Mais pour nous missionnaires de l’univers (quand même y découvririons-nous des extra- terrestres) malgré les affres de la nature il faut avec Jésus-Christ nous contenter de la douleur  …. Ainsi donc dans la déréliction ou la jubilation, l’humilité est une fonction d’être, indirecte, d’ordre surnaturel qui nous rend dépendant. Elle est bien comme le sous-tend la Bse Angèle de Foligno (ch.63) une fonction ontologique plus qu’une vertu qui en réalité dépendent toutes  d’elle. En même temps elle est indirecte de sorte que préexistante elle ne peut cependant exister seule et qu’elle appelle forcément la nécessité des vertus. Ce sera donc pour nous Chrétiens spécifiquement la Charité comme pour d’autres religions l’Obéissance, l’Adoration, la Compassion, la Tolérance, la Componction, l’Animation, etc….. et pour les sciences à venir ( ?!) la gratitude. Elle est toutefois d’ordre surnaturel en ce sens qu’appartenant à Dieu elle est morale et que sans la foi on ne peut en vérité reconnaitre la dépendance qu’elle exige ….

12/11/11 sève ….

Pour nous Chrétiens les vertus qui procèdent de l’humilité et douceur Divines sont la foi, l’espérance et la charité. Elles sont comme les grains d’une grappe de raisin. Les pépins en sont la foi, la peau l’espérance et la pulpe ce dont on fait le vin d’éternité. Mais sans la sève de l’humilité, nécessaire à toutes les sortes de fruits quels qu’ils soient, ils n’arriveraient jamais à maturité. C’est pourquoi avant toutes choses il nous faut porter la couronne d’épines pour annoncer l’humiliation de Dieu, étant malgré nous partie prenante d’orgueil et violence ….

13/11/11 Question ….

Ainsi donc est posée solennellement, par le seul internet pauvrement employé, la question à toutes les religions, quelles qu’elles soient (d’abord Chrétiennes) et à toutes les non-religions (notamment les sciences physiques « réveillées » comme pensé prémonitoirement ici même) :

Le juif Jésus-Christ, dont l’essentiel de la vie et de la mort est connu par tous, osant prendre la place de Dieu Lui-même, n’a-t-il pas voulu, AVANT TOUTES CHOSES, signifier l’humilité (cf. 11/11/11) et donc la douceur de l’Origine de la Vie Éternelle ?

13/11/11 retournement ….

Quel retournement ne faut-il pas à la nature pour entrer dans la recherche de la vérité !? …. Ce sont les vertus propres à chaque religion qui animent l’humiliation Divine communautaire, avec un même regard, pour que ces vertus propres deviennent vivantes en esprit et en vérité ….

Aucune religion ne peut faire abstraction des données de sa foi, à moins que celle-ci ne renforce au contraire ces données comme a voulu être conçue la précédente question …..

14/11/11 misérables …

Nous sommes deux misérables : TOI portant nos péchés, nous les commettant. Nous rejoindre,  l’humilité source de toutes vertus, étant dans les Cieux à puiser imperceptiblement ….

15/11/11 suprême ….

On comprend peut-être les images scatologiques maladroites qui ont voulu représenter l’humiliation de Dieu. Mais en réalité Son humiliation suprême n’est-elle pas l’Eucharistie Catholique consommée renouvelant à chacun Son incarnation dans l’humanité déchue ? ….. C’est Dieu qui glorifie l’humiliation de la terre comme preuve de l’humilité de Ses vertus ….

16/11/11 ainsi …

Ainsi l’humble miséricorde Divine accepterait de réunir l’humanité autour de Jésus-Christ pour le salut des âmes et des corps dans un rassemblement universel de véritable humilité …. Car nous ne devons nous appuyer que sur l’humiliation de la vie toute entière de Jésus-Christ ….

17/11/11 oui ….

Oui, la réalité des intuitions, si précises à mes yeux, d’il y a un demi-siècle reste donc en suspens, d’autant plus que la seule que j’ai continuée à exploiter pour aboutir en 2004 semble, avec la 3D actuelle, obsolète. Par contre la formulation morale de la question (f-v-m.net en-tête) du problème qu’elles impliquaient, paraît suffisamment exprimée. Cependant c’est à La Providence de la diffuser. Car la vie mystique est pleine d’embûches et l’épreuve nécessaire ….

18/11/11 sur les routes …

Sur les routes de Judée, Jésus douloureux de la dureté de nos cœurs et heureux de leur salut avec le fidèle audacieux attend pour récompense « que Dieu soit tout en tous » (1Co 15,28).  On ne peut pénétrer la Quaternité, l’humilité de la Ste Trinité se focalisant sur celle de Marie ….

19/11/11 royauté ….

L’Église visible est la réunion des âmes choisies par le Christ pour travailler 1/ à l’édification de leurs coreligionnaires 2/ au salut du monde entier. Ce n’est pas la vocation de l’Église Catholique de dominer le monde mais d’être le témoin strict de l’enseignement du Christ dont la royauté doit s’étendre au-delà d’elle-même. Ainsi tout comme les prophètes du New Age les derniers Papes ont-ils pressenti cette royauté qu’ils ont appelés la civilisation de l’amour et qu’il faudrait plutôt nommer, selon ce qui m’en a été donné, les temps de l’humilité vraie.  Entre autre appelant cependant les vertus tous les hommes en ont besoin dans leurs métiers ….

20/11/11 ainsi donc ….

Ainsi donc pour un vaste rassemblement universel Dieu se proposerait de donner Son humilité …. Si l’homme est pire qu’un démon, il n’en est pas encore un, ayant toujours à se déterminer ….

21/11/11 ouvrir …

Lutter et aimer avec Jésus pour ouvrir la réalité de l’humble et douce Éternité dans l’univers ….

22/11/11 aimer ….

Aimer la lutte constante qui avec celle de Gethsémani assume notre pleine humiliation …. Avec la Vierge Marie et tous les Saints cette lutte combat à son échelon la misère d’ici.  Qui du reste sur terre après le cœur de son Fils  a eu un cœur plus humilié que celui de Marie? À l’Église donc de prendre le relai pour ouvrir à tous la voie de l’unité si nécessaire aujourd’hui ….

23/11/11 comme …

C’est dans la misère et la douleur d’ici-bas comme dans la paix et la joie surnaturelle qu’il faut aller au Royaume des Cieux. Marie en magnifie le Seigneur et exulte de joie pour nous ….

24/11/11 Unesco …

Ayant employé les termes  « missionnaire de l’univers » dans un courrier à l’Unesco, le statut d’un tel mouvement ne pourrait être que celui-ci :
Approfondir et pratiquer sa propre religion ou non-religion (de choix ou d’héritage) en fonction de la question posée universellement : Le juif Jésus-Christ, dont l’essentiel de la vie et de la mort est connu par tous, osant prendre la place de Dieu Lui-même, n’a-t-il pas voulu, AVANT TOUTES CHOSES, signifier l’humilité et donc la douceur de l’Origine de la Vie Éternelle ? Compte tenu que l’humilité est une fonction d’être indirecte,  d’ordre surnaturel, qui nous rend dépendant et à laquelle tous devront alors répondre.

La Vierge Marie magnifiait le Seigneur offrant ses misères humaines (lapidation déshonorante éventuelle) et ses douleurs spirituelles des péchés de l’humanité. Elle exultait de joie que ces peines serviraient à la co-rédemption du monde avec la recréation des âmes renonçant à elles-mêmes, prenant leurs croix et suivant Son Fils qui n’aurait pas une pierre pour reposer la tête.

25/11/11 vers….

Il faut aller vers Dieu, jusque dans son hominisation, en déréliction jubilatoire et non l’inverse ….

26/11/11 consolations ….

Les consolations veulent prévenir la faiblesse infinie des âmes devant l’épreuve nourricière …. L’humilité de Dieu est si humble qu’elle ne peut rien sans les autres vertus dont elle est cependant l’origine. Il peut apparaître une hiérarchie des vertus mais toutes ont ce même fondement qui de sous-entendu doit venir à la lumière de la raison théologique pour être l’arbitre de toute croyance…. Ainsi être toujours en mouvement vers l’humble Miséricorde ….

27/11/11 facilement …

À nos âges on peut facilement se trouver du jour au lendemain dans le sein de Dieu sans voile …. Il n’est pas donné cependant à tout le monde d’avoir ici-bas un sentiment religieux vivant, qui, exercé, tend à cacher le point central d’amour-propre, plaie de l’être humain. Le travail spirituel de ceux à qui c’est donné, est hautement profitable temporellement et Éternellement à l’humanité entière bien que cette dernière ne le reconnaisse pas forcément naturellement et que pour cela il lui faille un effort. Mais comment établir un ratio théologique pour l’humilité  ?.... Du reste un tel ratio ne permettrait à aucune religion d’arguer d’une quelconque primauté. Tout juste les chrétiens pourraient-ils proposer l’homme Jésus essayant de révéler en sa personne l’humilité du Principe de Vie sans fin ni commencement, Dieu Trinitaire, dont nous serions les apparences, et, les successeurs d’un ancien sémite (Abraham) les témoins continuels ….

28/11/11 Ainsi ….

Ainsi l’humilité est comme le tirant d’air des foyers quels qu’ils soient. La vertu exploitée des combustibles paraît seule importante. Mais sans tirage d’air qu’en serait-il ? Aussi c’est la connaissance de ses possibilités qui doit réunir les religions. À noter cependant qu’une telle théologie nécessite avant tout un certain type d’ascèse spirituelle personnelle qui n’intéresse qu’une minorité d’esprit, une autre minorité lui étant violemment opposée, et la masse y étant amorphe. Il ne peut s’agir donc par-dessus tout que d’un long combat à entreprendre, mouvement perpétuel du vice à la vertu pour retomber au vice et revenir contrit à la vertu…. Ainsi j’ai soif de la victoire unique de toutes tes agonies générant celle de Gethsémani. Car nous ne sommes qu’objet d’une Miséricorde sans fin  pour nos prévarications constantes ….

29/11/11 enferme …

L’Église catholique enferme tous ses fidèles dans l’état de pécheur, selon la constatation du Christ Jésus Lui-même sur la nature de l’humanité entière, tous les saints compris : « génération adultère et mauvaise [Mat.12/39] ». Cependant chacun n’en a pas la même conscience selon sa nature et son cheminement. Tous ont malgré tout à reconnaître l’œuvre de l’humble Miséricorde Divine. L’humilité générant son amour et toutes les vertus, comme l’amour et toutes les vertus  doivent amener à l’humilité de Dieu Trinitaire Tout Puissant ….

30/11/11 pénitence …

En pénitence s’humiliant de nos fautes nous rejoignons l’humiliation de Dieu pour nos péchés  et c’est là le lieu propice où on peut établir les foyers de toutes les vertus en esprit et vérité ….

Décembre 2011

01/12/11 le corps et le sang ….

Jésus-Christ nous donne le corps et le sang d’Éternité qui sont humilité et douceur de l’Au-delà. Mais nous peinons à le concevoir par suite de notre orgueil et violence congénitaux ….

02/12/11 «  LUI et moi » ….

« Toi, tu n’es que péchés et ingratitudes répétés. Mais JE t’aime mieux ainsi car cela me donne la joie d’exercer Ma Miséricorde…. » Contrits, offrons donc joyeusement ce triste état ….

03/12/11 Messie ….

Le Christ Jésus, Messie universel, incarne l’humilité et la douceur du Centre de Dieu Trinitaire dans les entrailles mêmes de l’orgueil et de la violence humaines, s’il est désiré librement. Mais son enseignement complémentaire, suivant les données de la Bible Juive, est l’amour, de Dieu et des autres, porté à sa plénitude et conservé au sein de l’Église Catholique.  Plus on souffre avec le gibet du Christ des petites aux plus grandes choses davantage on sert ….

04/12/11 fidèle …

Dans la froidure aigre de l’insensibilité ou la chaleur suave de la ferveur rester fidèle.  Ainsi  aller à la révélation de la Toute Puissance humble de Dieu Trinitaire par le Messie d’Israël Jésus-Christ suivant les données de notre foi. Aux chrétiens, la foi, l’espérance et la charité ….

05/12/11 l’Amour …

Pour rejoindre l’humilité Souveraine Divine, au Catholique que je suis, une voie : l’Amour  …. Ainsi unis chacun dans la voie reçue ou choisie pratiquer notre religion en esprit et vérité ….

06/12/11 cœur blessé ….

Pour la révélation de cette nouvelle fonction d’être Divine, le cœur blessé de Jésus-Christ …. Les tourments nous rejettent péniblement hors de nous-mêmes et nous avons alors du mal à concevoir qu’ils nous mettent de fait en état de réparation accrue pour nous et pour les autres ….

07/12/11 fusionnons ….

Fusionnons pour que Dieu s’anéantisse en nous afin de revivre avec notre personnalité propre.  Ensemble douleur naturelle due au péché et joie surnaturelle due au salut, ressenties ou non …. Ainsi « Génération adultère et pervertie [Mat.14/39-16/4]» voilà ce qu’est la race humaine, du plus grand saint au pire criminel, à la face de Dieu et, adultère, ne s’arrête pas à la notion de sensualité mais aussi à celle de l’esprit. Il faut donc chercher à être dans l’état, toujours en chemin syncopé, de la douleur de nos fautes originelles ou actuelles, douloureuses à Dieu en même temps que dans la joie de notre pardon originel et actuel selon la jubilation de l’humble Miséricorde Divine. Jésus secourt. Mais des chrétiens voudraient posséder la Charité. Elle ne se possède pas. Comme toutes les autres vertus, et pour nous encore mieux dans la foi et l’espérance, elle se reçoit du cœur humble et doux de Dieu Trinitaire Unique  ….

08/12/11 magma …..

Il m’a été donné de témoigner jusqu’à présent selon le possible. Mais il faudrait que ce magma pas forcément adéquat soit en fait habillé par des théologiens patentés. Depuis une conversion violente vers l’âge de 25 ans ma vie intérieure n’a jamais été conduite par un directeur spirituel ce qui ne veut pas dire de n’avoir jamais été repris dans mes pensées vagabondes. Bien au contraire. Donc la plus grande liberté dans le cadre stricte catholique m’a été laissée. Maintenant à 88 ans, bien qu’en bonne santé, la carrière tend à se terminer …. Comme tous ici, il faut, sans se lasser, continuer à servir l’humble Toute Puissance Divine ….

09/12/11 Nouvelle fête des Rameaux ….

Pouvoir demander d’aimer et ne pas fuir la souffrance en co-rédemption du monde…. Travailler donc à une nouvelle fête universelle des Rameaux réunissant pour leur bien temporel et Éternel toutes les foules autour de Jésus. Ainsi fusionner la volonté de Ses agonies victorieuses jusqu’à celle définitive de Gethsémani, tout petit retombant sans cesse pour être relevé sans cesse par l’humble Miséricorde Divine qui ne se lasse jamais de nos chers retours ….

10/12/11 OUI …

Avec Jésus à Gethsémani embrasser le OUI de Marie l’Immaculée faite Reine de l’Univers.  Le 8 crt. il m’a été donné d’être très motivé pour contacter un quotidien de presse chrétienne ….

11/12/11 Marie ….

L’humilité et la douceur du Centre de Dieu renvoient à celles reçues d’une créature : Marie ….

12/12/11 agonies ….

Les agonies, toujours victorieuses, de Jésus-Christ, depuis sa toute petite enfance jusqu’à celle ultime de Gethsémani, comme celles de son Eucharistie, communiées étroitement dans la veille et la prière, nous conduisent à l’humble fusion de la Vierge Marie à la volonté de DIEU …. à cet arrachement à nous-mêmes, seule chose profitable en ce monde et aussi pour l’Autre …. Pauvre petit être humain, avec un abîme d’orgueil à la ceinture, que peut-on en faire ? ….

13/12/11 rayer ….

En l’Immaculée Conception, rayer d’une croix ferme tout ce qu’il y a de pensées préconçues ….

14/12/11 réalisé ….

En France les gens de religions s’énervent. Ils ne comprennent pas qu’il faut pour réunir la société en Église reprendre les Évangiles à la base. C’est-à-dire à la morale. Mais non pas à leur morale devenue trop complexe (pourquoi entre autre écarter des sacrements certains convertis ?) mais à Celle de Dieu le Simple. Pour moi, ce rassemblement est déjà réalisé et du reste bien au-delà. Les moyens à nouer en sont tenus par la Vierge Marie, Reine de l’univers. Un seul obstacle : moi-même, pécheur, ingrat et vieux bestiau, pourtant objet de Miséricorde …. En effet l’Église Catholique est une et indivisible malgré plus d’un milliard de fidèles et un million de religieux de toutes catégories et de tout poil, tiraillés par tous les courants opposés possibles. Il y a dans son sein aussi bien de bons fidèles que de pires traîtres. Mais nous croyons indéfectiblement que nous avons tous à nous tenir le coude sous la houlette du Pape, successeur de Pierre,  les uns pouvant toujours chuter, et les autres toujours se convertir ….

15/12/11 que de fois …

« Cette épreuve est trop lourde pour toi », que de fois effectivement TU la prends sur TOI …. Dans l’épreuve, les meilleurs raisonnements sont amers et insupportables. L’abîme de faiblesse comblé de grâces multiples peut-il malgré tout servir la marche Éternelle Divine ? …. L’abîme de faiblesse de Dieu plus grand que le nôtre par Sa Volonté remonte Victorieux ….

Note à l’archiconfrérie de la Ste Agonie : Pour l’interprétation à donner à Gethsémani, il y a lieu de croire bien évidemment qu’il s’agit non d’un épisode provisoire de la vie de Jésus mais d’un aboutissement ultime des luttes d’agonies victorieuses de Dieu à Dieu continuelles tout le long de Sa vie depuis Son Incarnation. Jésus rejoindrait ainsi, mais sans péché, l’état de faiblesse de l’humanité dans sa lutte intérieure incessante contre elle-même. De plus il y aurait lieu de croire que cette dernière victoire obtenue jusqu’à l’exsudation abondante de sang ne peut en être encore que toujours présente dans le St Sacrement. Et dans la froideur aigre de l’insensibilité ou dans la chaleur suave de la ferveur, elle conduirait à l’abandon à Dieu de Marie ….

16/12/11 obstacles …

Obstacles majeurs à la Volonté de Dieu, il n’est jamais trop tard, malgré notre faiblesse, pour réparer les fuites devant nos peines rédemptrices même si cela ne préoccupe pas d’autres …. Car si le péché n’est pas à proprement parler l’amour-propre, il est sa volonté de possession ….

17/12/11 avec nous …

DIEU S’humilie avec nous, LUI portant sensiblement nos fautes, nous les regrettant pénitentiellement. En effet DIEU qui a créé la sensibilité est aussi l’infiniment sensible en tout …. Ainsi courir à Dieu dans la lente marche syncopée de chutes et de rebonds continuels ….

18/12/11 paix ….

St. Léon Le Grand : « Nous devons donc célébrer le jour de la naissance du Seigneur avec une joie fervente qui n'est pas de ce monde...Soyons semblables au Seigneur dans son humilité, si nous voulons lui ressembler dans sa gloire. » La douleur et la victoire de Gethsémani ont sans aucun doute été présentes à tous les instants de la vie de Jésus-Christ depuis son incarnation….. Et comment la Vierge Marie dans la joie fervente du salut, qui n’est pas de ce monde, n’aurait-elle pu ressentir la peine incommensurable, due à notre état de péché, de l’embryon Saint qu’elle portait, et qui sans aucun espèce de doute rejoignait ses propres préoccupations. Mais le Christ Jésus le dit Lui-Même : « je ne suis pas venu apporter la paix dans ce monde mais plutôt la division [Luc.12/51] »… Pourtant à moi, vraiment incapable, il a pu être montré les conditions d’une paix universelle avant l’épreuve irréversible finale qui se terminerait par la Gloire Éternelle surnaturelle du Christ Jésus et de ceux qui l’auront suivis jusqu’au bout. Ainsi l’abaissement et la suavité Divine sont-ils la moelle indivisible de toutes les vertus sans exception à commencer par l’amour béni …. C’est en tremblant d’une confiance inébranlable que nous poursuivons notre marche pitoyablement syncopée. Mais comment s’en contenter sachant la douleur provoquée malgré la joie surajoutée ?! ….

19/12/11 unis …

Soyons unis, par la veille et la prière, à la lutte sans merci de Jésus-Christ pour le Oui Marial ….

20/12/11 exsudé …

Oui, nous avons besoin de Ton sang exsudé au jardin d’olives comme à la crèche de Bethleem …. Mais Tu vas jusqu’à donner les pensées les plus hautes au ver rampant le plus instable …. Le Christ Jésus ne vit que pour nous dans le but unique de l’ÊTRE Pérenne par l’Esprit Saint …. Ce ne sont pas les paroles dites qui les rendent importantes mais leur intention et leur acte …. Bien sûr que c’est au-dessus de nos forces. C’est pourquoi il faut toujours venir et revenir ….

21/12/11 quitte ….

Adorons à la crèche l’Enfant exsudant le sang en prémonition de Gethsémani. Le combat Victorieux de Dieu se révèle. Quitte nous aussi à être abandonnés, ne le laissons pas seul. Mais comme tout croyant vivons de Son cœur brûlant porté par les blessures de Son gibet …. Ainsi en union ramasser une feuille de papier vaut mieux que même convertir le monde entier …. Sauverait la conjonction du Bien et du mal, douloureuse de nature et joyeuse de surnature ….

22/12/11 Non !

« Non ! Mon Royaume n’est pas de ce monde. » Aussi jusqu’à quel abîme Dieu y descend  ….

23/12/11 amères …

Communions avec la Bse Vierge Marie aux agonies amères et victorieuses de l’enfant Jésus …. Donc nous sommes le contraire du Christ. Nous avons besoin de Son incessante Victoire ….

24/12/11 arme …

L’enfant-de-rien guerrier n’a pour arme que la croix retournée du Christ plus redoutable qu’aucune fission nucléaire et qu’il a à planter en sol ennemi, en commençant par lui-même …. Combien il doit se mettre sous l’égide de la lutte triomphante du Messie envers soi-même  …. d’autant plus que l’aveuglement théologique chrétien semble arrivé de fait à son comble ….

25/12/11 franchissant …

Franchissant la cruelle ignominie des peuples humains, Tu descends jusqu’à ma plus terrible encore ignominie spirituelle. Comment Te remercier assez: Demander Ton pardon incessant    …. Le pire de tout est cette volonté insidieuse de ne pas vouloir se reconnaître tel que je suis ….

26/12/11 talent ….

Le Centre de Dieu Trinitaire dans Son douloureux gibet, présent en chacun sinon nous ne serions pas, est le talent à faire valoir. En effet quel serait notre sort Éternel sans ce travail ? ….

27/12/11 À travers ….

À travers les étroites contingences temporelles de plaisirs ou de douleurs voir la seule réalité Éternelle qui est notre demeure à jamais ….. Ainsi donner notre vie d’ici-bas pour la préparer …. Aussi chaque chrétien est le témoin, plus ou moins, du destin caché de la nature humaine ….

28/12/11 destin caché ….

Il n’est en effet pas facile de trouver le destin caché de l’espèce humaine en esprit et en vérité,  impossible sans Jésus-Christ Messie malgré au fond de soi-même le sens de la conscience.  En effet la Vérité c’est l’humilité et la douceur d’un Dieu Trinitaire absolument Tout Puissant. Aussi le Christ dit: »Je Suis la Vérité [Unique], la Voie [de l’Amour], la Vie [Multiple] (Jean 14/6) ». Ainsi la nature s’accommoderait de l’amour pour l’humilité qui est le vrai but final ….

29/12/11 petites …

C’est vrai que sous le regard de Dieu nous devons veiller sans cesse sur les plus petites choses. Mais plus misérables nous nous voyons, plus IL nous serre dans Ses entrailles Saintes ….

30/12/11 impensable …

Servir en Église, ne veut pas dire qu’on y soit consolé mais qu’on vive des peines du Christ  …. En Lui, nous avons à introduire dans la société l’humble et douce vie surnaturelle réelle …. Mais à Taizé, s’agissant de la seule unité Chrétienne, de fait l’humilité Divine est mise en œuvre avant la charité mais cette dernière est jointe. Ici, alors qu’au départ il s’agit d’intuitions non confirmées, on y parle, de plus sans autre œuvre qu’un écrit et encore perdu sur le web, de ce fondement Divin comme unité universelle devant réunir tout genre de foi ?! …. N’est-ce pas impensable ? Si les intuitions préliminaires n’étaient pas si vives, impossible ….

31/12/2011 disciple …

Le disciple n’est pas au-dessus du maître. Il lui est semblable en tout. Si donc la Providence a voulu que le Christ Jésus soit incompris de sa famille, ensuite des responsables religieux jusqu’à la haine, d’un public pourtant guéri de tous ses maux, des disciples qu’il s’était fait, bien plus encore de ses douze apôtres dont l’un devait le livrer et leur chef le renier trois fois, le destin du choisi peut-il, d’une manière ou d’une autre, être différent bien que cela n’ait rien d’agréable à la nature aveugle sinon à la surnature lucide. Avec Lui lamentable et victorieux  …. Travailler ainsi au plus grand progrès des justifiés et à la conversion d’esprit des endurcis ….