3e semaine février 2010

24/02/10 quelque bien ….

N’imaginons pas faire quelque bien que ce soit, en dehors de cette volonté d’anéantissement de nous-mêmes, dans la confiance à l’Infini de Dieu, qui devra être parfaite à l’heure de notre mort comme elle l’a été tout au long de la vie de Notre Seigneur Jésus-Christ et de la puissance de ce combat dont IL a voulu nous laisser un témoignage à Gethsémani jusqu’à l’exsudation sanglante. Admirons la beauté, la variété et la magnificence de l’univers qui a été conçu dans ce but Divin ….

25/02/10 vouloir ….

Inscrire en lettre d’or au fond de nous-mêmes : « avec Jésus-Christ et ses véritables témoins, vouloir sans cesse l’humiliation, dans sa sainteté, laissant à Dieu le soin de nous mesurer » ….. La volonté Divine d’humiliation douloureuse descend s’unir à l’abjection humaine innommable ….

26/02/10 au sujet …

Au sujet du témoignage spécifique qu’il m’est donné de présenter, ne rien imaginer, malgré quoi que ce soit, de ce que Jésus Maître de l’histoire voudrait en faire. Le protéger contre nous-mêmes ….

27/02/10 l’union seule …

L’union seule au Christ Trinitaire est nécessaire, plus ou moins grande selon la taille de l’âme, en joie intense et brûlante ou en douleur laminante dans la paix. Désirer l’humble amour de volonté pour Dieu et contre soi-même, à droite comme à gauche, couronné de l’épine de la croix vivante …. Vivre d’Éternité en abandonnant tout ce qui n’en est pas ou n’en sert pas le fait universel …. La lutte intérieure impitoyable et incessante contre lui-même que l’être humain doit engager et qui est l’objet de toute une vie, n’est pas une plaisanterie. Elle a été le fait pour notre salut, de Dieu à Dieu, de toute celle de Jésus-Christ jusqu’à l’exsudation de sang. La vie Éternelle est en jeu ….

28/02/10  abandon …

Cet abandon  douloureux de Dieu Trinitaire à Lui-même, en Son Fils Jésus-Christ avec le Père (Gethsémani, Passion et mort) pour la Gloire de l’Esprit Saint revivifiant toutes choses est la garantie du propre abandon total de notre liberté à Dieu, nécessaire à notre revivification …..

1e semaine mars 2010