4e semaine janvier 2011

01/02/11 l’impossible ….

Désirer l’impossible de l’humilité et douceur de Dieu, et sa réalisation jusque dans l’humanité …..

02/02/11 communs …

C’est sur nos plus petits actes communs de tous les jours que nous serons jugés. Le reste échappe ….

03/02/11 rabaisser …

Pour le Messianisme universel de Jésus-Christ, avec LUI et Sa Mère, nous rabaisser jusqu’au néant, horrible et bouleversant, « tu n’es que chaos », afin que l’Esprit Saint Trinitaire puisse agir ….

04/02/11 Informatique …

À nous pardonner sans cesse, le cœur de Dieu, humble et doux, jubile d’une joie infiniment plus intense que les douleurs pourtant indicibles causées par nos péchés, ombres des quelles nous avons, nous aussi, à émarger. C’est pourquoi il nous faut prier et faire pénitence jusqu’au bout pour tous ceux qui ne veulent pas de ce pardon, ne le cherchent pas ou ne le demandent pas…. Car comment ne pas souffrir même seulement un peu de heurter la si grande sensibilité Divine …. Informatique. Jésus copie la part d’Éternité qui nous revient et nous nous avons à la coller sur le fichier temporel dont nous avons la responsabilité et dont la vocation est d’être sauvegardée …..

05/02/11 paraboles …

Si Jésus a parlé en paraboles de façon à ce que les âmes autres que celles de ses apôtres ne se convertissent pas, c’est que sans une longue préparation de pénitence pour asseoir la foi, la plupart risquent de voir leur démon chassé revenir en eux, tout raser, avec sept autres esprits pires encore. Ainsi le sentiment religieux n’est-il pas donné à tout le monde bien que tous doivent pratiquer. Jésus incarne la vie du Ciel dont il assure le Règne, l’humble Puissance et la Gloire dès ici-bas ….

06/02/11 …..

Une chose est sûre. C’est qu’il nous faut lutter et aimer, jusqu’au bout, sans honneur, sans gloire et sans autre consolation que la paix surnaturelle joyeuse, subtile et délicate, forte et tendre du Christ Jésus ….

07/02/11 donner ….

Donner sans cesse à Dieu cette horreur effroyable sans fond qui est nous et qui se manifeste misérablement par nos tout petits manquements quotidiens… Nous humilier avec Lui en l’espérance sans fin de Son pardon inlassable … Le répercuter vis-à-vis de tous nos frères …. Car si ce qui plaît aux hommes, déplaît à Dieu, nous sommes pardonnés par les douleurs de Son Fils ….

2e semaine février 2011