2e semaine février 2014

16/02/14 relation …

On n’a qu’une  seule relation a donné, celle de l’équivoque monstrueuse des sciences. Le reste est dû à des méditations mystiques que seuls Dieu et L’Église ont à confirmer en vérité. Car pour arriver à la reconnaissance de l’humilité Divine se doit la lutte contre l’autosatisfaction que la séparation entre le bien et mal par le péché originel nous a tous congénitalement laissé.

17/02/14 volonté …

Le Christ Jésus Trinitaire broyé dans l’Eucharistie veut anéantir notre volonté de pécher. Car nous ne sommes que luttant contre nous-même en marche syncopée s’élevant et chutant sitôt. Mais tous comprennent-ils  cette longue sainte patience à laquelle nous sommes appelés combattant les suites universelles de la faute originelle au milieu de nos savoirs progressifs ?  La plénitude chrétienne du combat de la Charité n’empêche pas que ses substituts employés par les diverses religions soient opérants à la condition de reconnaître l’humilité Messianique, dont pour les sciences affrontées à une matérialisation du Verbe-Dieu une stricte dépendance. En effet pour les sciences c’est comme si l’universalisation réalisée de la particule du boson de Higgs et des amas de Planck donnait aux physiciens l’union à l’origine et à la fin de l’univers donc au Christ physique. Il reste néanmoins que le Christ Trinitaire demeure tel au-delà de toute conception humaine. Mais les hommes de la fin des temps le croiront-ils encore?

18/02/14 personne …

Tout ce qui touche la personne de Jésus-Christ ressuscitée en reçoit une certaine humilité nécessaire au bonheur de la vie terrestre comme à l’obtention véritable de la vie Éternelle. Car préférés en péché et ingratitude répété mais regretté s’unissant en humilité à celle de Dieu, les Chrétiens sont des privilégiés spirituels travaillant à bien répandre les grâces qu’ils reçoivent.

19/02/14 re …

Lutter et aimer sans honneur, sans gloire et sans autre consolation que Ta Paix vive ou non. L’humilité n’est pas une vertu comme les autres. Elle est la structure de l’amour donc de Dieu ….

20/02/14 arrache-nous …

Arrache-nous à la volonté de pécher. Tout tourne autour de notre libre anéantissement total. En effet Dieu Trinitaire le Tout-ÊTRE ne peut souffrir en son sein la moindre ombre de néant. Mais suite au péché originel l’homme a du mal à s’accepter: « simple libre-néant »  à devenir d’être   non pas à soi-même mais à l’humble Dieu à qui tout est dû depuis toute vraie éternité.

21/02/14 réparer …

Réparer le mensonge des réalités temporelles pour la vérité glorieuse de la vie Éternelle. Ainsi le péché originel a ouvert la voie au choix humain entre prévaloir au mensonge ou à la vérité. Réparer avec Jésus-Christ dans les plus petites choses possibles et nous humilier des autres. Voir le côté positif de nos réparations et non les multiples échecs ne pouvant qu’encombrer. Aucune souffrance n’est perdue. Unie à celle de l’humilité Divine elle est plus douce et  utile. Mais Dieu mesure en fonction de la hiérarchie Céleste dont Lui Seul connaît les aboutissants.

22/02/14 unis ….

Unis au Christ Jésus Messie nous réparons nos manquements et ceux de millions d’âmes. Dieu vient nous retirer de la masse temporelle à la mort naturelle. Jouir donc de notre mort.

23/02/14 vertu des vertus ….

L’humilité est donc la vertu des vertus et de ce fait en opposition avec l’autosatisfaction issue du péché originelle. Si bien qu’avant Jésus-Christ Messie représentant intégral de celle Divine l’homme ne savait plus l’approcher. Même pas Moïse, pourtant appelé l’humble des humbles pour avoir frappé une seconde fois par lui-même le rocher de Mériba et pas mieux les autres fondateurs de religions. C’est pourquoi l’humanité dans tous ses états a besoin d’universalité. Ainsi AVEC le Messianisme Trinitaire se mettant au-dessous de soi-même le faire également.

4e semaine février 2014