1ère semaine février2009

08/02/09  Redire …

Pour redire les choses une fois de plus, il est bien évident que toute la vie du Christ Jésus, dans son affirmation de Messianisme universel, consiste à révéler les fondements de l’amour juif comme étant humilité et douceur, donc humiliation dans la temporalité, du Centre de DIEU que personne hormis le christ lui-même n’a jamais vu. Cela peut paraître simple, mais là où le bât blesse c’est que justement tout dans l’être humain en particulier ou en général et dans son histoire connue dénote une véritable phobie génétique de l’état d’humiliation. Étant donné la place, d’à peine une poussière qu’il occupe dans l’univers, cela paraît pour le moins étrange ! C’est pourquoi il m’a été donné de me pencher sur ce phénomène, péniblement, étant de la même eau que tous, mais résolument à cause de l’intervention hors norme de 1963. Il m’a donc été donné d’aboutir à délimiter concrètement la zone de ce qui est appelé par l’Église « le péché originel », sans compter une nouvelle approche d’une conception de la nature humaine. Pour cela il a fallu être direct, sans craindre de n’être pas compris, et ne pas avoir peur d’aller à la base secrète des choses, en se fondant sur le point sans compromis de cette intervention de 63 qui est la foi au Christ Jésus comme Messie unique sans limite ….

09/02/09  Union …

Si elle est en union avec la force sacrificielle infinie du Christ Jésus, une âme, fût-elle infime et de peu de durée ici-bas, peut aider à sauver pour l’Éternité une multitude d’autres ….

10/02/09  Persévérance ….

C’est, avec la grâce Divine, notre persévérance qui nous fera triompher. Pour le Christ Jésus aussi il fallait sans cesse commencer et recommencer, à cette différence près avec nous qu’IL était toujours vainqueur et que c’est sur cette victoire constante que repose la nôtre… Nous nourrir de l’humiliation Miséricordieuse de DIEU descendant jusqu’à nous et de notre propre humiliation contrite d’être ce que nous sommes. Pour les mystiques ce qui compte c’est l’anéantissement en DIEU. La perfection en est celle de Gethsémani achevée par le calvaire ….

11/02/09  L’eau ….

Comme l’eau du robinet usait les anciens éviers en grès, l’eau de la grâce façonne, goutte à goutte, avec le sang du Christ Jésus, nos âmes récalcitrantes. Mais DIEU a des jets subits imprévisibles pour nous …. Nous voyons à Gethsémani DIEU lutter victorieusement AVEC DIEU et nous LE voyons continuer cette lutte, dans la temporalité, à travers nos propres combats qu’IL assume en nous …..

12/02/09  Toujours Nous ensembles …

Jamais DIEU sans nous, jamais nous sans DIEU, d’une manière sensible ou non …  Pour rejoindre Sa créature, DIEU s’anéantit dans une douleur sans limite. Que répondons-nous ? … Si nous ne pouvons vivre que d’exactions, plongeons-nous, d’un cœur contrit appuyé d’actes de soumission à la volonté Divine, dans l’abîme d’humilité et de douceur du Centre  de DIEU ….

13/02/09  Par la foi …

Par la foi, tremper toute douleur et toute souffrance dans la joie surnaturelle ( Paix donnée par le Christ Jésus à tous les degrés). Car DIEU a un besoin imprescriptible de notre bonheur surnaturel. Ce n’est pas que lorsque nous sommes toute douleur ou toute souffrance nous puissions nous en rendre compte, mais c’est alors que découle sur nous d’une manière insensible la paix de joie béatifique, mettant en œuvres les peines et les plaisirs du Sauveur…. Les enfants-de-rien sont des syro-phéniciens ramassant les miettes du pain des Saints …. Si nous réparons pour nous avec Jésus, nous réparons aussi pour une multitude d’âmes …..

14/02/09  sécurités ….

Nous avons la sécurité de la mort et celle de la résurrection…. Nous fondre dans la ligne victorieuse de Ton agonie continue ….

15/02/09  Racheter …

Racheter nos fautes par amour, ou moins fortement par d’autres voies, ne peut pas plaire à notre nature mais est d’un grand prix pour tous par l’interférence spirituelle des âmes ….

3e semaine février 2009