1e semaine janvier 2010

08/01/10 lourd ….

Mon secret est lourd à porter. Il est maintenu par la seule foi en l’enseignement de l’Église sur la personne de Jésus-Christ mais encore trop élémentaire à l’heure actuelle. Seuls les théologiens de la kénose ont commencés à entrouvrir les portes. Cependant il manque une somme théologique capable de remplacer celles trop primaires du Moyen âge (et du reste opposées en ce qui concerne la nature des Esprits). On ne voit à l’horizon de l’Église aucune tête pensante la réaliser …..

Face à l’antagonisme (peut-être virulent à l’époque) de la théologie de Thomas d’Aquin et de Bonaventure sur la nature des purs Esprits et de celle de leur métaphysique, le concile de Trente a dû prendre une position politique arbitraire en faveur de Thomas d’Aquin pour la nécessité de l’instruction unitaire du clergé en même temps que de l’extinction de toute scission intellectuelle de l’Église. Maintenant d’une part avec la nouvelle vision de la théologie du kénose où nous voyons la solution d’unité et d’autre part sous la pression du progrès terminal des sciences physiques (origine et de la matière et de l’univers avec forcément leur conclusion concrète [« moteur à ion » dont on aura à choisir la dépendance ?!]) l’Église ne peut plus rester dans une position intellectuelle ambiguë qui risque d’obérer sa ferme et unique foi spirituelle. Il ne faut pas se cacher non plus la vérité des Évangiles sur la fin des temps et la persécution phénoménale de l’Église catholique reconstituée qui résulterait du choix athée de la nature des sciences physiques …

(N.B.- À noter que les différents essais de moteur à ion représentés largement sur internet, du fait qu’ils utiliseraient du carburant, bien loin de compte du moteur à ion intégral, contrairement à celui élémentaire et circulaire, n’offriraient pas , forcément le même intérêt…..)

09/01/10 réponse

Je voudrai dire que si le fait pour les sciences de toucher du doigt, peut-être bientôt, l’origine de la matière et de l’univers (ce qui intéresse vivement les jeunes adultes)  ouvre une nouvelle approche eschatologique (mais double : ou de foi, ou athée), la réponse de l’Église ne peut se trouver que dans la nouvelle théologie Trinitaire de la croix (kénose).

À ce sujet on peut promouvoir le livre de Pierre Descouvemont « Dieu souffre-t-il » aux éditions de l’Emmanuel qui est censé combattre cette théologie (dans l’introduction et la conclusion) mais qui finalement ,pour notre instruction, passe le trois quart du temps à décrire cette théologie de la kénose avec laquelle l’auteur ne serait pas d’accord (en fait il chercherait peut-être à dire que le »désagrément » de la douleur peut parfaitement se juxtaposer avec le « bonheur » de la Paix surnaturelle du Christ – ce qui serait en réalité l’état kénotique Divin. Le monde qui ne sait pas s’élever au-dessus de la sensualité ni connaître la joie surnaturelle subtile et délicate du Christ le traiterait d’un nom de vice abominable. C’est là que l’on voit ce qui sépare le croyant de celui qui ne veut pas l’être, même sous prétexte de ne pas jouir du sentiment religieux sensitif.)

Il serait bon d’ajouter que la tension d’humilité et de douceur Divine de l’Au-delà que révèle la foi en Jésus-Christ reste le fond nécessaire pour tous d’une bonne harmonie des religions comme de l’humanité toute entière et qui du reste pourrait se trouver un moment confirmé concrètement ….

10/01/10 intimité ……

Ne faut-il pas plus d’intimité …. ?!

11/01/10 il n’est pas possible ….

Il n’est pas possible que l’humiliation sans limite de Dieu sur terre ne triomphe dans Son humilité et Sa douceur incommensurable de l’abîme de l’orgueil humain à la manière qu’IL le souhaite …. Car l’ardeur du Cœur de Jésus, revêtu d’une loque impériale sanglante de dérision, un manche à balai pour sceptre et une couronne d’épines pour celle de lauriers, n’a pas de mesure connue ….. N’imaginons donc absolument rien, TOI Seul sait la forme de Ta Victoire que TU veux partager ….

12/01/10 forme de victoire.

Je redis cette démonstration faite en pleine guerre froide d’un affrontement radio entre un communiste patenté et un prêtre ordinaire. Le communiste manifestement d’une intelligence beaucoup plus brillante réduisait en cendre tous les arguments du prêtre. C’est à la fin qu’on a vu ce que l’Esprit Saint entendait par Victoire sur terre. Le journaliste ayant demandé à chacun pour quoi il était venu, le communiste triomphant et arrogant a dit : « pour faire triompher la cause » et le prêtre lui n’a répondu simplement que : « moi, je suis venu par obéissance ». En effet l’Esprit Saint Trinitaire, comme le Père et le Fils ne connaît que l’humilité et la douceur. Et s’IL était aussi capable d’écraser à volonté les arguties de l’ennemi de l’Église, Il a préféré une autre victoire … Ne nous étonnons donc pas des voies imprévues à notre orgueil que Dieu prend ….

13/01/10 j’enrage …

« J’enrage » aurait écrit un théologien de la kénose devant la volonté affirmée de chrétiens à ne pas vouloir faire évoluer en profondeur leur foi. En réalité je ne sais pas si une telle volonté fondée sur la seule tradition ne risque pas de scléroser une foi. Mais ce que je sais, c’est que tous sans aucune exception devons vivre d’une manière ou d’une autre l’humiliation Sainte du Christ.  Et nous ne pourrions la porter seule.LUI dans Sa Puissance et Son Amour la porte avec nous ….

Poussé …

Poussé, il y a près de 50 ans, par les révélations précises sur l’avenir eschatologique des sciences, il m’a donc été donné de chercher le fondement du Messianisme Universel de Jésus-Christ le juif.

Il m’a été donné de le trouver ; car qui cherche trouve. Maintenant j’ai rendu ma copie. Il importe peu que le « blog » qui l’exprime depuis 10 ans sur internet soit connu ou non. D’autres prendront la relève. C’est pour l’Esprit Saint Trinitaire qui LUI ne peut pas mourir qu’il faut travailler. LUI seul connaît notre place véritable ici-bas et dans les Cieux que nous d’une race adultère et perverse nous ne pouvons d’aucune façon imaginer… LUI  sait sanctifier l’impossible …..

14/01/10 désagrément …

Porté, sensiblement ou non, par la Paix et la joie surnaturelle du Christ Jésus, désirer aimer le désagrément terrestre, même très vif,  de la Victoire Spirituelle Divine, ….

15/01/10 que çà …

En Toi, offrir cette douleur contrite et bien-aimée de n’être que çà ….. Avec TOI, voir d’instant en instant de combien de crans nous descendons dans notre propre estime…. Jésus, revêtu toute Sa vie de tous les péchés du monde, était l’Être le plus misérable que la terre ait jamais porté …..

3e semaine janvier 2010