3e semaine janvier 2010

24/01/10 regard …

Toujours devant l’abîme de lâcheté que nous sommes (ou que je suis seul) la suggestion du Christ Jésus, pour le salut du monde comme de celui des âmes, Gloire de Dieu, de renoncer à nous-mêmes et de prendre « librement » sa croix pour le suivre, fait l’effet d’une gageure intenable…..

Mais nous avons la liberté absolue de notre regard intérieur portée sur Sa victoire contre Lui-Même, Dieu À Dieu.  Ce regard peut être enchifrené par notre bestialité et placé en-dessous de tout mais toujours vivant. Cependant au Christ Trinitaire revient tout pouvoir en détail sur le monde, compte tenu de ce que nous sommes. L’anéantissement Divin cruel au sein d’une vierge pure et humble mais d’une race néanmoins révoltée est plénitude d’humiliation rédemptrice ….. Nous avons un besoin incessant de la Victoire sans borne de Gethsémani et de ses effets ….

25/01/10 vainqueurs ….

Nous, les perpétuels vaincus, soit matériellement, soit moralement, soit spirituellement, soit les deux ou les trois à la fois, unis à LUI vivifié, nous sommes les perpétuels vainqueurs, par le Christ Jésus et Sa Sainte et douloureuse humiliation. En effet Notre Dieu Trinitaire, l’Unique, Est humble et doux en Son centre comme Tout Puissant au Ciel et dans la temporalité. Le proclamer.  Malgré ce que nous sommes, avec le Père et le Fils, amers et joyeux, nous livrer à l’Esprit-Saint ….

26/01/10 amers et joyeux ….

Amers dans la nature et joyeux dans l’Esprit. Mais ne nous trompons pas. N’écoutons pas les faux prophètes qui ne manquent pas. Quelle que soit l’expérience que nous croyons avoir, l’amertume est première. Elle l’est comme elle l’a été pendant toute la vie de Jésus-Christ, dans Sa lutte toujours victorieuse, continuelle et implacable contre Lui-Même, jusqu’à l’exsudation de sang. Et « en même temps » nous sommes dans la joie de l’Esprit Saint d’être le témoin du salut …. Oser demander au Seigneur de ne jamais fuir la souffrance qu’IL veut nous proposer …..

27/01/10 Vérité ….
Même prouvée par neuf la Vérité n’est pas de ce monde. Seul Jésus-Christ dans son enseignement catholique l’incarne. Par Sa Mère Marie, l’Immaculée, nous le croyons …..

28/01/10 shirpa ….

Bienheureux shirpa pénitent qui tire, à genoux devant lui, sa charge sur les routes qui mènent au Gange…. Moi-de même je traine mon lourd et bienheureux fardeau sur les chemins de l’Église …. Mais nous, broyés dans la chair du Christ Jésus, nous proclamons l’humilité et la douceur du Centre de Dieu, révélé par Son Messianisme universel auquel tous doivent se soumettre ….

29/01/10 oser en tremblant …

La souffrance est une chiennerie d’une grande beauté et efficacité spirituelle qui ne s’apprivoise pas….. Étant là, elle se prend comme on peut ou plutôt surtout comme on ne peut pas …. Dans la joie surnaturelle, s’unir à l’humiliation douloureuse de la Toute Puissance Divine Victorieuse …..

À TOI, Jésus-Christ Trinitaire, l’ÊTRE ; à nous, le néant, que TU nous donnes de T’abandonner ….

30/01/10 Christ humain ….

L’humanité du Christ Jésus devait avoir depuis toujours un sens aigu de sa divinité alliée à celle du Père et en conséquence de la louange que Lui devait toute créature. IL devait avoir brûlant sur les lèvres les paroles de salut qu’IL n’a extériorisé que pendant ses 3 ans d’Évangiles. Mais surtout IL devait avoir incessamment cette lutte contre Lui-même, qui devait être toujours victorieuse, dont il nous a laissé un témoignage à Gethsémani, nécessaire à notre rédemption réalisée en Sa Passion. Du reste de toute façon IL serait mort, s’il n’avait pas été exécuté, dans les mêmes affres d’agonie, à l’âge de 33 ans, ayant épuisé par amour toutes les souffrances de l’humanité passées, présentes ou futures, depuis la plus infime jusqu’à la plus aigüe ….

31/01/10 contrainte universelle …

Devant la contrainte de plus ne plus forte des données technologiques connues ou inconnues, la nécessité d’un consensus absolument drastique de l’humanité entière se fait de plus en plus sentir.  Ce n’est pas en s’appuyant sur la proclamation de la seule morale humaine qu’on ne pourra jamais trouver la solution. Il faut aller à la racine du mal humain. Et c’est en s’appuyant non plus sur la morale humaine mais sur « la morale de l’Au-delà » qu’un tel consensus s’avérerait possible. Il en va de la survie de l’espèce. Ce site f-v-m.net perdu depuis 10 ans dans le flot grossissant d’internet, sans savoir même en employer toutes les ressources, cherche à le crier envers et contre tout. L’Église silencieuse lui est cependant un palais immense où il lui faut chercher sans se lasser la chambre secrète de ce trésor. La porte, isolée, en est bien étroite ….. Ainsi la matière n’est qu’un voile spirituel d’illusion concrète qui recouvre la réalité de l’Au-delà ….

1e semaine février 2010