3e semaine janvier 2014

24/01/14 la porte …

Jésus-Christ ouvre la porte du but effectif par l’état de son gibet physique, moral et spirituel. Le but où toutes les voies, religieuses ou non, ont à aboutir nous le connaissons dorénavant. Non obligés de comprendre les finesses de la liturgie la supporter comme Dieu nous supporte, mais comprendre la ligne d’horizon Divine qui interpelle le fondement de l’orgueil d’origine.

25/01/14 lumière ….

Les enfants de lumière sont plus malhabiles à leurs affaires que les enfants du siècle aux leurs.  Nous avons reçu la pleine humiliation de Dieu en nous. Nous unir à l’Annonciation de Marie.

26/01/14 est ….

L’humilité Divine est le point de départ et le but pour tous. Le moyen chrétien est l’amour. La Vierge Marie a reçu pour nous en plénitude la plénitude de l’abaissement de Dieu Trinitaire.

27/01/14 annoncer …

Pour annoncer l’humiliation ici de Dieu Trinitaire c’est un incessant combat contre soi-même. L’homme, même quelquefois croyant, admet cette humiliation si sa volonté passe avant Dieu.  Ainsi par les sciences impliquant leur religiosité en dépendance Dieu rassemblerait à son Fils. Avec Jésus-Christ à Gethsémani, pour la marche de l’humanité, souffrir de sa propre incurie. Ce n'est pas peu de gagner ou de perdre le royaume de Dieu. Travailler donc vrai pour tous.

28/01/14 solitude …

La solitude de l’Esprit de Jésus-Christ au jour des Rameaux nous rappelle celle qui est nôtre. Nous savons de Jésus-Christ Messie que le royaume des Cieux est humble et ne s’impose pas. Les centimes de souffrance que nous Lui donnons, Dieu les collectionne avec très grand soin.

29/01/14 inconcevabilité …..

Jésus-Christ met sa vie dans l’inconcevabilité de Dieu Père dont il révèle ainsi l’humiliation sainte qui interpelle notre humilité si difficile à abaisser jusqu’à la limite nécessaire pour obtenir l’humble royaume des Cieux. Mais avant le terme du temporel nous croyons à cette belle union salvatrice de la fête des Rameaux en donnant nos pauvres centimes d’amertume. Aussi par l’influence des esprits humains la douleur permet à d’autres l’union au Christ Jésus.

30/01/14 bonne terre ….

L’anéantissement dans la bonne terre est amer mais produit beaucoup de fruits de vie éternelle …. On s’imagine qu’on peut servir à quelque chose mais on s’aperçoit qu’on est inopérant. Pratiquer sa religion c’est offrir un instant de patience au rédempteur de la faute originelle. Seul révélant par sa propre vie l’humilité Souveraine de Dieu, Jésus-Christ est ce rédempteur.

31/01/14 vertu ….

L’humilité de Dieu n’est pas une vertu comme les autres. Elle en est le principe et la finalité. Ne pas aller à Dieu en crainte et tremblement mais dans le moyen de l’amour et composants. Car l’humilité Divine révélée par le Christ Jésus est un abîme inconcevable qui pénètre tout et toutes choses et est radicalement opposé à la nature humaine d’orgueil du manque  originel.

1e semaine février 2014