1er janvier 2008

08/01/08 chaire et chair ….

L’Église catholique est à la fois la chaire de l’enseignement révélé de l’incarnation, de la Passion et de la résurrection du Christ et à la fois la chair de sa réalisation dans les saints de toutes les religions…. C’est pourquoi on ne peut dire d’Elle qu’en elle-même elle n’est que sainte et qu’en dehors d’Elle il n’y a pas de salut…. Il est vrai  que les données du Messianisme universel du Christ Jésus ne sont peut-être pas encore suffisamment explicitées mais c’est à l’Esprit Saint de les révéler par Elle à travers les moyens qu’IL se donne …..

 09/01/08 Unique …

Seigneur Jésus entraîne-nous dans le triomphe Trinitaire qui T’a tant coûté !.... Il est possible que chacun étant pour DIEU, Un et multiple, l’unique objet de l’Amour Trinitaire, celui-là puisse se croire destiné à une œuvre unique. Et en effet elle l’est et le sera, quoiqu’elle puisse être en soi, mais par l’extension de l’humiliante Passion de Jésus-Christ, parfaitement Dieu ….

10/01/08  Gethsémani ….

Moins, en droiture de conscience, on est content plus on doit être joyeux en Christ Trinitaire parce que plus on travaille à Sa Gloire, au salut des âmes et du monde…. Inutile donc sur le plan humain sauf pour la souffrance  et encore ce sont les autres qui souffrent le plus pour nous …..Unissons-nous….  Ce ne devait pas être difficile à une petite carmélite de province comme Thérèse de l’enfant Jésus d’avoir à se faire oublier. Cependant elle n’en a pas moins envoyé sa photo habillée en Jeanne d’Arc à la supposée vedette catholique du jour Diana Vaughan…. En fait ce qui est difficile et même impossible sans l’intervention du Christ-DIEU, tellement c’est douloureux, est de s’oublier soi-même…. Il a fallu à DIEU, en personne Trinitaire même, les sueurs de sang d’agonie de Gethsémani  pour se LE prouver et déterminer Sa Passion et Sa mort qui ne pouvait cependant être suivie que de Sa résurrection … Donc il existe des degrés supérieurs, bénéfiques pour tous, auxquels nous sommes appelés …..

11/01/08 œuvre ….

Une œuvre sainte ne peut se réaliser sainement que dans la douleur….DIEU peut se servir aussi, si IL le veut, d’hybrides pourvus que l’intention soit pure …..

12/01/08 visage ….

Il nous faut être le visage même du Christ Jésus en chair d’esprit et de vérité. Lui seul peut toucher la fragilité des âmes comme la fragilité de l’Église, cependant dans son indéfectibilité promise à Pierre… Honoré d’un bandeau sous la couronne d’épines, la souffrance, même minime, nécessaire à l’œuvre, déplaît profondément et constamment à la nature. Passer outre …

13/01/08 ET ….

Dans cette souffrance surpassant toute douleur ET cette paix surpassant toute joie, Jésus Trinitaire nous révèle le secret de Sa Miséricorde …….

14/01/08  Conversion …

C’est TOI qui peux notre conversion effective à moins que face à l’ange maléfique TA grâce nous suffise…. « Puants de péchés et de révoltes contre DIEU (Ste Catherine de Sienne)» cependant justifiés par nos aveux contrits, « plus on souffre, plus on sert » en Jésus-Christ …. Compatir …. À moi, il a été donné d’entrevoir les conditions concrètes par lesquelles le Christ Jésus subjuguera toute la terre jusqu’à ses ennemis pour un Beau temps, appelé new age par les prophètes sauvages, et printemps de l’Église par les chrétiens. Il m’a été donné aussi d’avoir à chercher les conditions spirituelles de ce Beau temps de manière qu’elles persistent pour les amis de DIEU jusqu’à la fin des âges. Elles ne sont pas autres que l’explication plus précise de ce que l’Église catholique enseigne par l’expression du sacrifice de la messe et de l’Eucharistie… Mais sont-elles opposées à la nature endommagée par la faute originelle, encore faut-il les vivre…. Voilà ce que ce site www.f-v-m.net tente depuis 8 ans de transmettre…. Plusieurs ne le supportent pas ; beaucoup y sont indifférents ; reste le tout petit nombre ignoré … qu’il se manifeste ! …. du moins, si cela lui est donné …..

15/01/08 Nourris ….

Nourris par l’Eucharistie, le sang du Christ bouillonne dans nos veines …. Nous sommes créés à l’image de DIEU et nous avons donc comme Lui à vivre provisoirement dans l’univers en état moral habituel d’humiliation, au moins intérieur, en vue de la Gloire d’Éternité. (Les prémices de cette Gloire ont été donnés par union mystique, comme plus tard à certains saints, à Adam et Ève, quitte à eux de les transmettre au genre humain mais auxquels ils n’ont pas été fidèles). Depuis la faute originelle nous sommes donc en état habituel de révolte orgueilleuse, à ce point que même les plus saints sont toujours tentés de calquer DIEU à leur propre image d’orgueil et de violence tout en s’humiliant, c’est vrai, après leur chute par un aveu contrit. En réalité il ne peut y avoir d’être humain pleinement « justes » en dehors du Christ Jésus, Dieu par définition, et Sa Mère Marie, par grâce d’exception, sinon uniquement des « justifiés » par l’humble Miséricorde Divine. La perfection consiste donc dans cette marche syncopée, de chutes et de relèvements, que nous avons à assumer. Du reste on peut dire que Jésus-Dieu en prenant pleinement la nature humaine a voulu aussi épouser ces syncopées, mais Lui sans péché, par des successives agonies où Dieu-homme luttait contre Lui-même pour vouloir Sa terrible Passion Rédemptrice. Cependant l’homme pécheur a du mal à comprendre à la fois la grandeur de sa dignité (nature Divine) et à la fois celle de sa déchéance (tendance infernale)….

3e semaine janvier 2008