1e semaine juillet 2010

08/07/10 danger ….

Dans notre vide, bien sûr c’est pour le Seigneur seul que nous parlons. Lui seul peut répondre …. Les « grands » de l’Église aurait dit que la vérité a deux ailes : la raison et la foi.  Si l’on entend par raison le fait de reconnaître que l’homme n’est qu’une liberté créée au néant et qu’il doit l’anéantir pour recevoir celle de l’ÊTRE Éternel, alors on ne peut être que d’accord. Mais si l’on comprend la raison comme celle scientifique, alors là, halte ! Danger. À moi il a été donné de le toucher du doigt… Je l’affirme. … En effet déjà en son temps, bien que naïvement à nos yeux, à propos de Galilée, l’Église a senti le danger et a bien fait de le condamner. À l’époque qui s’ouvre le danger demeure, même s’il y avait alliance, et sera tragiquement en suspend sur nous ….

09/07/10 foi …

Accepter, sans jamais cependant s’en satisfaire puisque ce serait alors une offense à la prodigalité Divine, l’humiliation de la foi « froide » que erronément tant de nos contemporains récusent ….

10/07/10 armure …

Qui dira, à travers un exposé réduit de Sa Toute Puissance, l’humiliation de Dieu dans la temporalité, Son humilité et Sa douceur proportionnelles, sinon Jésus-Christ Messie universel…. Pour notre combat quotidien contre nous-mêmes, prendre soin de la revêtir comme d’une armure …. Certainement le baptême des religions peut donner, avec la conversion du monde au Messianisme de Jésus-Christ, un coup de fouet pour le salut de ce temps qui s’ouvre mais ce qui doit compter avant tout est sa survie Divine Éternelle. Et de même qu’il y a une hiérarchie sociale en tout, dans la vie mystique cachée il y a une hiérarchie d’âmes plus responsables que d’autres. Cependant ces dernières devraient être loin de se plaindre dans les peines qui leurs surviennent  ….

11/07/10 intention et enthousiasme …

TOI, TU sais les places que nous devons occuper dans l’Éternité, bien que, par notre liberté donnée, nous puissions ici-bas toujours les agrandir. Ainsi vu du Ciel ce ne sont pas nos actions qui comptent mais uniquement l’intention dans laquelle elles sont faites. Nous sommes donc appelés Fils de Marie pour notre intention constante de survie Éternelle des âmes nous entourant …. Quel ne doit pas être notre enthousiasme lorsque nous avons compris comment évangéliser nouvellement le monde. En effet il ne s’agit pas toujours seulement de baptiser quelque âmes privilégiées mais de baptiser les religions entières jusqu’aux non-religions ! C’est la révélation Messianique du Christ Jésus en la Sainte humilité et douceur de la Toute Puissance Divine Trinitaire qui nous y incite. Ainsi nous jubilons de toutes les choses faites dans ce sens glorieux ….

12/07/10 Oh ! Isolement ….

Oh ! Cet isolement au sein de l’Église…. Être si proche et si loin… Eux ne se préoccupent que de leur petit clocher… Et ils ont raison car tout commence par là. Mais, moi, je ne puis m’empêcher d’avoir le monde entier pour champ de vision et même les habitants du cosmos s’il y avait lieu  !.... Cependant parangon d’orgueil et lié de cette sorte comment pouvoir aider l’humble Église ? …. Ainsi Jésus-Christ doit-il prendre toute la place, la seule qui à jamais LUI revient de droit …..

13/07/10 aise…

Lorsque le mal’aise nous appesantit à l’extrême chercher, même non sentie, la pacifique joie surnaturelle du Christ qui glorifie. Mais quand le bien’aise nous exalte chercher l’appui du mal’aise de Sa Passion de peur que cette dernière ne soit l’effet d’une joie naturelle qui rabaisse ….

14/07/10 leitmotiv ….

Si le leitmotiv : »Plus tu souffres (dans la Paix du Christ), Plus tu sers (à la survie des âmes) », peut paraître souvent surpassé, dans toutes les circonstances il n’en reste pas moins toujours utile ….

15/07/10 condamnés ….

Condamnés à l’espérance éperdue en la Miséricorde Divine, toujours sans cesse plus grande, car au Ciel Éternel, Son but, ne peut exister aucune imperfection ou tache quelle qu’elle puisse être …. En effet le foisonnement limité et douloureux de la temporalité n’est qu’une toute humble image de l’infinie béatitude Glorieuse de l’Au-delà qui nous est destinée, si nous le voulons …. Effectivement tous les auteurs chrétiens tendraient à le confirmer. Ce qui ferait la foi, serait le sentiment religieux, bien qu’indicible, qu’on en aurait. Or la raison de la foi pure consiste en réalité à une volonté morale de l’homme de dépendre de l’Au-delà de Tout. Le sentiment religieux qu’on en aurait certes permet d’en discuter et d’en vivre plus facilement les analogies. Cependant ceux qui seraient fermés, peu ou prou, à ce sentiment de foi auraient-ils raison de la nier ou d’y être indifférent comme le veut la modernité actuelle comme l’histoire des temps? Pour moi, je suis un témoin mystique que les sciences profanes, mathématiques comprises, aussi étrangères qu’elles y aient été jusqu’à présent, devront entrer dans le champ moral du questionnement de la foi sur notre dépendance à l’égard de ce que toutes les religions appellent « les Cieux » ou un nom approchant. J’en ai vu les tenants et les aboutissants bien autrement apocalyptiques qu’on ne peut l’imaginer. La réponse de survie du monde s’inclut dans le Messianisme universel de Jésus-Christ révélant la nature profonde du Centre dont Tout dépend.

3e semaine juillet 2010