1e semaine juillet 2008

08/07/08  Chaleur ….

La chaleur du foyer brûlant qui embrase de vie tout l’univers, est diffusée par la chaudière de l’humilité et de la douceur Divine. Toutes les religions doivent la faire leur. Les enfants, eux, jouent à la régler chacun à leur manière qu’ils veulent être, bien sûr, la meilleure ….

10/07/08  Regarder ….

Regarder sans cesse l’humble et douce Toute Puissance Divine qui en un instant peut donner du goût à ce qui n’en a pas …. Mais on ne peut en témoigner que par l’agonie de la volonté … Tous les instants du Christ Jésus sur terre ont été des instants d’agonie jusqu’au paroxysme pour nous de Gethsémani débouchant sur la Passion re-Créatrice du genre humain ….

11/07/08 Adorer …

Adorer la Majesté de l’Esprit Saint et s’y remettre de toutes nos forces avec Jésus et la Toute Puissance humble et douce du Père qu’Il nous révèle …

12/07/08  Don …

Le don de nous-mêmes à DIEU ne peut être que le don, temporellement éprouvant, de DIEU À DIEU auquel nous avons à communier sans cesse. Car de soi-même l’homme n’est que révolte ….

13/07/08  Tension …

Dans cette tension de l’Être au néant qu’est l’Univers, nous sommes créés « volonté interne », que nous avons à quitter librement comme Jésus à Gethsémani, pour retourner à l’Être Éternel …. Mais ce sont les mille infimes tracas de la vie qui nous mènent petit à petit à cet instant … Nous avons donc à fusionner à tous les moments d’agonie de volonté de notre Christ Sauveur …..

14/07/08  Perfection …

Avons-nous prié pour notre perfection (selon bien sûr notre état) ??? Prenons-en le courage à la Volonté sans faille de l’agonie victorieuse du Christ Jésus à Gethsémani, comme il nous est rapporté par les Évangiles et comme à l’évidence il est arrivé tout au long de Sa vie ici-bas ….

15/07/08  Facile et difficile …

Il est en même temps facile et difficile de concevoir que DIEU est l’Être Total, de Tout Pouvoir, dévorant donc éternellement le néant, et que nous, dans l’univers, nous sommes en quelque sorte Sa conjonction extrême à ce néant auquel nous avons à renoncer pour participer pleinement de nouveau à l’Être Éternel. Les modalités merveilleuses de cette conjonction, pourtant forcément relatives, nous révèlent toutefois par analogie un peu de la nature de l’Être ….

3e semaine juillet 2008