1e semaine juillet 2009

08/07/2009  Humiliation ….

L’humiliation ensanglantée de Marie au pied du gibet de Son Fils peut paraître moindre que les effets de Son amour maternel proprement dit en face du terrible supplice et de la mort de Son enfant. Mais toute souffrance, physique, morale ou spirituelle n’est-elle pas autre chose qu’humiliation, autrement dit véritable anéantissement pour revivre de joie Éternelle ?…..

 09/07/2009 Extravagance ….

Extravagance, folie ou prophétie, l’essentiel n’est-il pas pour être utile d’en souffrir pour Jésus avec Marie et tous les saints …. D’autant que l’avenir adaptable est dans les seules mains du Père … Quand dans sa dernière encyclique le Pape met comme drame humain fondamental  la bioéthique, je reste pantelant du drame ambivalent mais réellement apocalyptique  qu’il m’est donné d’entrevoir dans le domaine des sciences physiques dont toutes les autres dépendent ….

10/07/2009  Rôle …

Ce n’est certes pas le rôle de l’Église de se tenir en avant des sciences profanes. Et comme on le dit, Elle peut paraître toujours en retard à ce sujet. Mais quand ces dernières ont à faire directement avec le contenu de sa foi et de celui de toutes les religions, que doit-il en être ? La Providence veille et là encore l’Église ne doit-elle pas paraître toujours humble dans son intention profonde et la dernière de tout bien qu’Elle soit de fait la première dans la promesse du Ciel ? ….

L’humilité et la douceur Divine n’ont jamais rien eu de confortable mais on ne peut s’y soustraire ….

11/07/2009  Messianisme du Christ Jésus.

Pourquoi était-il le sauveur du monde alors qu’on attend plutôt un savant capable de lui trouver une énergie illimitée et propre nécessaire apparemment à la propagation de l’espèce humaine ?

Il m’a été donné de soulever cette question qui n’a laissé absolument personne indifférent dans un repas de voisinage.

Quelle est donc la faille universelle dans l’être humain dont un salut apparemment spirituel comme celui du Messianisme de Jésus-Christ peut prévaloir sur un salut apparemment matériel des sciences ?

Ainsi on peut se poser la question cachée que personne n’ose aborder de front : Pourquoi cette phobie, cette horreur incontournable et irraisonnable, que l’homme a pour l’ »humiliation » particulière ou générale et qui sans aucun doute est le moteur des dissensions terrestres individuelles ou collectives ?

L’homo sapiens d’il y a seulement 6000 ans, dans une vie pourtant analogue à la nôtre, connaissait-il seulement cette phobie désastreuse ? N’est-ce pas là plutôt le péché d’origine ?.... Aussi la foi dans la pratique religieuse véritable nous obtient des mérites Éternels considérables qui peu à peu sauvent avec nous beaucoup d’autres âmes que nous pouvons connaître ou non ….

12/07/2009  « Christ intermédiaire » ….

Avec Jésus-Christ dans Ses agonies, vouloir aimer être sans consolation pour être broyé avec Lui et consoler les autres. DIEU Seul peut nous donner ce regard direct et constant vers LUI qui fait les saints, si nous le Lui demandons avec assiduité. Et la « venue du Christ intermédiaire » comme certains chrétiens l’appellent et dont j’aurais vu les conditions pratiques, nécessitera une ferveur beaucoup plus grande, que ce qui a été connu jusqu’à présent, pour tous sans exception …..

13/07/2009  Victoire Tu régneras ….

Ô croix (TOI) Tu nous sauveras ….. DIEU SEUL, directement ou indirectement, à l’exclusion ou à travers les œuvres de l’être humain, même pour un être hybride affublé d’apocalypse profane ….

 14/07/2009 Victoire de la foi …

Avec St. Jean de la Croix, croire, sans vouloir tenir compte des témoignages des sciences profanes, c’est s’amener à l’espérance nue qui ouvre sur la charité pure. Ainsi nous nous confions à la Miséricorde infinie de DIEU Trinitaire dont l’Esprit Saint agit toujours ….. Abominations d’esprit sans fin, il faut croire à l’extravagance de l’amour Divin descendant plus bas que nous …..

15/07/09  Disciple …
Le disciple n’est pas au-dessus du Maître, même s’il était éventuellement appelé à faire des choses apparemment plus grandes que Lui. LUI, l’humble Roi des univers et du Ciel, sait parfaitement si la vision du « char du Seigneur » donnée en 1992 à Luz Amparo Cuevas, avec sa restriction négative, était suffisante pour le cheminement de l’Église comme du monde …. Mais la Providence si minutieuse qui nous entoure sans cesse malgré nos horreurs, ne laisse planer aucun doute sur Sa Volonté profonde et le bonheur comme le malheur est autant une épreuve …. On ne peut aimer la souffrance naturellement et on la combat communément  mais avec la grâce de DIEU, surnaturellement en Christ, il faut VOULOIR l’aimer pour le salut de toutes les âmes ….

3e semaine juillet 2009