2e semaine juin 2010

16/06/10 violence …

Nous avons besoin de la violence de l’humiliation Divine du Christ Jésus pour ébranler, ne serait-ce qu’un peu, la monstruosité de notre apathie orgueilleuse. Que l’exsudation sanglante de Marie nous conduise à celle de Son Fils pour que nous puissions être trouvés dignes  de la rédemption ! ….. Nous sommes une liberté temporaire créée au néant qui doit embrasser la Liberté de l’ÊTRE. Mais quand même nous percerions le secret des Cieux, il nous faut avoir souci du salut de tous ….

17/06/10

Dieu Trinitaire a voulu Son enfouissement dans la temporalité. Nous qui sommes sans force aucune, conduits par Marie, allons à la Victoire Divine en exsudation sanglante de Gethsémani pour choisir délibérément avec Jésus la croix humiliante qui nous est également proposée ….

18/06/10 rêves …

Oubliant tous ces rêves d’amour-propre (En effet La Providence peut modifier à chaque instant Ses décisions suivant nos réponses), lutter et aimer dans la volonté sans faille de Gethsémani ….  Dans un même mouvement, conduit par Marie à l’agonie de Son Fils et à l’œuvre de la croix ….

19/06/10 donner …

En Christ Catholique, donner l’humilité Divine et Sa douceur à l’homme, ce parangon d’orgueil …. Mais que ce soit notre faute ou non, spirituellement nous sommes des tout-petits. Cependant le plus petit dans le royaume des Cieux, n’en est pas moins plus grand que Jean-Baptiste et Là aussi l’ouvrier de la dernière heure reçoit le même salaire que celui qui a peiné tout le jour ….. Et pourtant notre amour propre ne peut rester satisfait ici-bas, de n’être qu’un poids à charge !? ….. La ligne brisée entre humble dignité et orgueilleuse fierté demeure ténue et au jugement de Dieu.  Qui aura pitié de la solitude douloureuse de l’Esprit Saint Trinitaire oublié de ce qui Lui revient  ! ? …..

20/06/10 inconfort …

Il ne faut pas avoir peur de rappeler qu’embrasser l’inconfort de la croix est tout à fait inconfortable bien que la douce et délicate paix surnaturelle du Christ en soit le moment privilégié. Oui ! Toute la vie de Jésus et Marie a été une vie de sueurs sanglantes visibles ou invisibles.  Avec St. Joseph vouloir mêler sans cesse nos petites sueurs à la victoire des leurs ….

Le point de départ intuitif de 1963 pour un approfondissement magistral de ma foi ne laisserait pas supposer pour autant qu’il me soit donné d’interférer réellement dans la mise en œuvre technique du prodigieux engin qui serait appelé à tirer l’humanité hors de son étouffement…. Il m’a été donné (bien que, sans connaissances préalables, les données de cet engin me soient parues extrêmement précises) surtout de comprendre le danger à ce sujet d’une volonté de messianisme sans objet. Enfin il m’a été donné de voir plus activement la révélation de l’humilité de la Trinité comme fondement Messianique de Jésus-Christ, palliant notamment ce danger tout autant qu’étant la condition d’une unité interreligieuse. Si bien que ce site serait destiné en fait plus que tout aux scientifiques concernés ou à leur entourage surtout si parmi eux le responsable était juif. Quant à l’Église, en accord avec la tradition, cette humiliation de Dieu Trinitaire dans la temporalité de l’univers que la révélation du Christ Messie générerait des théologiens patentés sauront certainement mieux que moi Lui en démontrer l’exactitude et la nécessité pour le monde ….

21/06/10 réalité de l’Espérance ….

Voir déjà dans ce misérable corps, le glorieux corps de l’Éternité…. Ce n’est pas un fantasme, c’est la réalité de l’Espérance Chrétienne qui nous fait vivre en fidélité dans ce monde fugitif….. Mais les stigmates du Christ Jésus nous rappellent sans fard à l’ordre actuel des choses ….. Présenter la couronne royale des cieux reposant sur la couronne d’épines davantage en actes  ….

22/06/10 dédain …

« Qu’aucun dédain ou mépris ne te troubles » est-il dit à G.Bossis (LUI et moi)… Bien au contraire ils ont été le pain quotidien amer de Jésus; ils sont le salut au monde, bien sûr sans les projeter sur autrui. En y communiant, avec Lui, nous Le répandons sans le savoir autour de nous et par la communion des saints jusqu’au bout du monde. Du reste la Couronne Royale d’Éternité, transcendant l’univers, envoie des rayons d’or sur Sa douloureuse couronne d’épines d’ici-bas …. St. Joseph, même épuisé, s’agenouillait devant les agonies, visibles ou non, de Jésus et Marie ….

23/06/10 Puissance de Dieu ….

DIEU EST TOUT. C’est la définition du mot même. Mais si on dit bien « la terre est l’escabeau de Ses pieds » qu’en pense-t-on en réalité, en parlant bien sûr des croyants ? Ne sont-ils pas éblouis par la grandeur de l’univers ou la vue trop exclusive des œuvres humaines et ne jugent-ils pas la Puissance de Dieu à cet aulne ? Qui dira que Dieu créateur de l’Au-delà et de l’univers peut aussi bien en créer une infinité sans déroger à Lui-Même ? Ne peut-IL créer des milliards de milliards d’univers, chacun, et tout leur contenu, à l’intention absolument d’une seule âme ? Est-ce que dans la foi le sentiment de solitude, ou d’exclusion, ou de la mort que l’on ressent si vivement parfois ne faciliterait pas cette idée ? Cependant, Chrétiens, nous croyons que le Messianisme universel de Jésus-Christ est venu soulever le voile de la nature de Dieu et de ses relations véritables avec nous. Ainsi nous voyons que Tout est Dieu, aussi bien dans l’Au-delà que dans la temporalité (… cette chaise, nos mobiliers, cette radio, nos inventions, la nature, le cosmos, … et plus que tout, image de Dieu, l’être humain, liberté ambivalente créée au néant). Mais cette temporalité n’est alors en fait que Son « incarnation » (…en plénitude dans le Christ Jésus) révélant le centre humble et doux Divin et Son humiliation de fait dans notre univers et particulièrement en chacun de nous. Ainsi toutes les religions comme toutes les âmes doivent, à travers leurs voies spécifiques, marcher vers la profondeur éternelle de ce caractère moral divin.

4e semaine juin 2010