01/06/14 talents …

Il faut offrir à Dieu la disposition de bonne volonté pour qu’il la garde ou alors la disposition de mauvaise volonté pour qu’il la change, teneur de la parabole des talents dans les Évangiles. Comme un prêtre ne trouvant autour de lui le moindre accueil de la vérité du salut qu’il tient.

02/06/14 hâte ….

Avoir hâte de recevoir avec Jésus-Christ le baptême rédempteur que nous ne connaissons pas.

03/06/14 guérir …

Dieu Trine broyé dans l’ignominie humaine et surhumaine s’offre à l’humanité pour la guérir. Mon âme magnifie le Seigneur ; exulte à souffrir et à jouir en Dieu mon sauveur amen, amen.

04/06/14 aucune ….

Ainsi donc aucune voie religieuse, pas plus l’amour Chrétien, que l’obéissance Juive ou l’adoration Musulmane et celles plus éloignées encore de la tolérance Hindoue ou de la componction Chinoise (ou autres) n’a de valeur si elle ne repose pas strictement sur la révélation Messianique unique et universelle de Jésus-Christ, faite par sa vie, témoignant rigoureusement contre l’homme du péché originel, pour le Tout-Être ou Dieu Trinitaire.

05/06/14 dilemme ….

Il y a dilemme de Dieu entre nous donner le bonheur immédiat et celui coûteux de l’Éternité.

06/06/14 amertume ….

Avec Jésus-Christ et Sa Mère Marie vivre l’amertume de la temporalité qu’ils ont tant portée. Et transformer la jouissance de la vie d’ici-bas en sur-espérance de félicité de la vie éternelle.

07/06/14 djihadistes ….

L’administration politique ne peut rien comprendre aux djihadistes qui sont des âmes ferventes, les saints de l’Islam. Car Mahomet était un guerrier et il n’y a qu’une sourate qui y mettrait un bémol. C’est celle par la quelle <Mahomet lui-même reconnaîtrait que Jésus-Christ (doux et humble par essence) serait plus saint que lui>. Or les chrétiens se sont évertués à présenter jusqu’à aujourd’hui le Christ Jésus comme l’ennemi des religions. D’où le peu d’enthousiasme des djihadistes à s’intéresser à cet écrit Islamique. Mais c’est vrai que la violence est au cœur de l’être humain peut-être simplement pour être du ressort animal pur. D’où cette nécessité de bien cerner la réalité du péché originel dont nous dépendons tous.

2e semaine juin 2014