3e semaine juin 2008

24/06/08  Peut-on ?

La question qu’on peut se poser est celle-ci : Peut-on devenir mystique aux conditions indiquées dans le site c’est-à-dire un enfant de rien ? En réalité il s’agit d’un don absolument gratuit mais toujours préparé par une recherche intérieure si minime qu’elle puisse paraître comme dans les Évangiles Zacchée grimpant sur un arbre ! Aussi qui que nous soyons nous devons sans cesse avoir en nous cette attitude de recherche. Et cela d’autant plus que dans la vie intérieure, quelle que soit notre religion, en fait d’expérience, rechercher c’est trouver ….

25/06/08  Réponse …

Reçu  d’un ami de foi autre : « toutes les religions sont vraies »

Cependant d'une part il y a pour chacun à l'intérieur de chaque  religion, quelle qu'elle soit, du fait de l'ambiguïté de la personne humaine une manière double et subtile de l'appréhender vitalement et d'autre part il faut toujours chercher la vérité plus en avant, mais il n'est pas opportun pour tout le monde de sortir, pour cela, de sa propre culture (ou "psychologies de son entourage").... C'est pour ces deux raisons qu'il m'est imposé par mon "interpellation prémonitoire" de 1963 d'établir une théologie unitaire des religions découlant du fondement « Messianique » (et non pas seulement « prophétique » bien que ce soit là aussi ma propre foi) du Christ Jésus .... Enfin il peut bien exister une religion dont l’expression soit plus parfaite ….

26/06/08  Pour être …

Pour être le plus infime et surtout le plus grossier des mystiques, le sigle du site veut n’en évoquer pas moins l’agonie sanglante de Gethsémani confirmant le vouloir de la Passion … Car la souffrance inévitable doit non seulement être acceptée mais aussi voulue et désirée ….

27/06/08  Péché …

La compréhension de la souffrance est intimement liée à la notion d’imperfection de la nature humaine dite, lorsqu’elle est coupable, « péché ». Il faut prendre la peine de relire le petit conte de Noël écrit à ce sujet d’une manière badine (cf. journal www.f-v-m.net de Décembre 2005, 4e semaine). La conclusion passe très légèrement sur la question de la souffrance en disant simplement « changer d’habitude (sous entendu du péché originel et actuel à la vertu) est pénible ». Cela est d’autant plus malaisé que le faire dans l’état normal est de fait toujours instable, ayant conservés notre libre volonté de retourner sans cesse aux cicatrices du péché …

28/06/08  Salle commune ….

Toutes les religions sont comme à l’intérieur d’une grande salle commune chauffée par le foyer d’un poêle immense dont elles seraient chacune plus ou moins éloignées… Celle qui serait le plus près du foyer aurait particulièrement la responsabilité de son entretien. Il s’agit pour moi de l’Église catholique. Le foyer, Lui, est le Centre de DIEU, cœur de Jésus-Christ, humble et doux… Ainsi pour reprendre l’image de l’Église donnée par St Paul, d’un corps dont le Christ est la tête, il ne s’agirait pas d’un corps passif mais d’un corps rayonnant fait pour être marié aux autres religions (peut-être sous les conditions de séparation de biens ?)….

29/06/08  Salle commune suite …

Pour les enfants de rien, qui sont si peu nombreux dans chaque religion qu’il faut bien leur donner une dénomination particulière, aucune religion n’est encore supérieure à l’autre. En effet, comprenant de fait dans leur petitesse, l’unité interreligieuse, ils sont occupés à jouer, chacun à leur manière, à la chaleur du Centre Divin, ou cœur du Christ, dont la suavité sans mesure les réchauffe tous. Il n’en reste pas moins que ce foyer infini doit sur terre être entretenu…. Pour reprendre les termes de la deuxième comparaison, il est évident qu’il n’y a pas de différence éminemment structurelle  autre que les dépendances du sexe entre un homme et une femme, bien que dans certaines contrées cela soit encore difficile à admettre ….

30/06/08  Confirmation de conclusion …

La confirmation de la conclusion sera donc, pour le peu de temps qui reste à vivre sur terre, de connaître en détail le foyer ardent du cœur de Jésus et ce qui en fait la fibre d’humilité et de douceur confronté  à l’effet de toutes les religions sur les enfants de rien du monde entier …. Car Il vit éternellement aussi bien dans la clarté de la foi que dans sa nuit la plus profonde …

1e semaine juillet 2008