1e semaine mai 2010

08/05/10 terrifiés …

Terrifiés de nous-mêmes à qui irions-nous sinon à LUI ……

09/05/10 jusqu’au-delà ….
Dans notre marche syncopée, TU viens jusqu’au-delà de nous-mêmes. C‘est la maladie de notre âme qui nous empêche de nous réjouir pleinement et amèrement de la douleur unie au Christ …..

10/05/10 théologie ….

Le Père François Varillon dans son très beau livre «  L’humilité de Dieu » remet la pendule de la théologie Chrétienne à l’heure… Cependant il n’ose pas aller à la pointe de sa conclusion, c’est-à-dire suggérer une révolution Copernicienne en considérant non plus une Trinité Divine mais une véritable QUATERNITÉ de Dieu, ce qui n’est que simple logique. Il se contente de dire « ni panthéisme ni émanatisme » prêtant le flan à la critique du Père Descouvemont sur la place qui resterait à la Sainte Providence. Dans la pauvre unitologie qu’il m’a été donné, je ne dis pas d’écrire car cela n’a rien à voir avec un traité professionnel, mais d’émettre cette « quaternité » va de soi. Et comme je l’ai dit c’est la dernière vision de Dieu en fonction des avancées des sciences profanes à venir qui peut être donné à l’homme et qui elle pourrait être dramatiquement inversée. ….. Offrir donc à Jésus-Christ les plaies de notre orgueil continuel pour pouvoir en être guéri …. En effet il convient que nous, Dieu Quaternaire, soyons revêtus de sa même humilité Trinitaire …. Ainsi Jésus à Gethsémani devant l’anéantissement de soi-même exsudait le sang en abondance. De quelque façon que cela ait à se présenter pour nous, victorieux IL nous entraîne dans sa victoire si nous le voulons, sans cesse, d’instant en instant, jusqu’au bout de notre vie …..

11/05/10 théologie suite …

Un théologien catholique dira qu’il ne voit pas l’intérêt d’une distinction de l’humilité dans les personnes Divines Trinitaire ou de son application Divine, sous l’égide de la Vierge Marie, à la créature humaine. En effet pour nous catholiques l’Amour et l’humilité ne font qu’un, bien que souvent dans la pratique il puisse y avoir apparemment une distorsion entre les deux. Mais dans l’optique d’une unité interreligieuse en même temps que des sciences profanes, nécessaire au genre humain, où l’amour n’est pas la voie unique, ne convient-il pas de rappeler, avec quaternité ou non, ce fondement des fondements Divins , comme enseignement proprement Messianique du Christ Jésus valable pour tous sans exception ? En tous les cas c’est à quoi ce site  s’est attelé ….. Mais peut-être finalement ne sera-t-il demandé, avec St. Joseph, que le seul poids du silence ou bien alors le jet d’un misérable caillou pour révéler la translucidité infinie de l’Eau Vive Divine ?.....

12/05/10 se confier …

Avec St. Joseph se confier à l’ampleur de la Miséricorde de Dieu au monde …..

13/05/10  dans …
Dans la volonté de Gethsémani implacable jusqu’à l’extrême pour se livrer gracieusement, lutter et aimer  sans honneur sans gloire et sans autre consolation que la paix du Christ. Avec les prières des saints de toutes religions au cœur humilié, étiré des quatre stigmates, du front, des mains et des pieds joints, de la croix de Jésus-Christ, unique Messie et Rédempteur universel de ce monde ….

14/05/10 humiliation  ….

Il a été aussi donné à St. Joseph l’humiliation d’avoir à préparer Jésus et Marie à leur Mission …. La Gloire, Éternité des Cieux, est corollairement de s’humilier sur terre en esprit et en vérité …..

15/05/10 embrasser ….

Dans le foisonnement immense de la temporalité qui n’est cependant qu’humiliation Divine, embrasser joyeusement dans la paix le désagrément de nos souffrances en les unissant à celles incommensurables du Christ Jésus. Elles sont semences d’Éternité pour nous et nombre d’autres ….

3e semaine mai 2010