2e semaine mai 2009

16/05/09  Inexistant ….

LUI, l’ËTRE s’est fait librement inexistant pour nous donner l’ÊTRE ….

Nous, inexistant à cause de notre révolte …
LUI, inexistant en possédant l’ÊTRE …

Nous, misérables à cause de notre inexistence latente …
LUI, misérable en portant notre inexistence coupable …

Tous les deux ensembles souffrant, chacun au degré de son âme, à s’arracher de cette libre inexistence …

17/05/09  Comparaison ….

Puisque nous avons, lui et moi, la même prémonition en la fusion de la foi avec l’avenir des sciences, il serait intéressant de nous comparer Teilhard de Chardin et moi.

Lui, un savant chevronné qui a publié par écrit des données solides appuyées sur des observations concrètes ; moi, un visionnaire de peu d’instruction qui ne peut que publier sur internet avec le seul témoignage de ses intuitions. Mais par-dessus tout, lui, qui donne une vision spirituelle irénique, faisant son succès, de la marche scientifique du monde et moi, qui en donne une ambivalence à la fois positive mais possiblement négative, faisant fuir tout le monde.

Tous les deux cependant foncièrement Chrétiens : l’un, scientifique connu, ayant reçu le sacrement de l’ordre dans une prestigieuse congrégation, l’autre, artiste méconnu, n’ayant reçu que le sacrement ordinaire mais fidèle du mariage dans une famille quelconque. L’un s’appuyant sur sa foi dans les sciences en un sens spirituel unique, l’autre s’appuyant sur la foi en une expérience étrange, conduisant les sciences à la lisière du choix spirituel humain …. Ainsi donc, lui, le prêtre éminent ne pouvant concevoir l’avenir des sciences que dans la Gloire du Christ, moi, pauvre laïc priant la Vierge Marie, qui en a vu la double voie …. À vous de choisir ! Mais sous la couronne de Gloire dont on ornerait facilement l’effigie du Christ, spécialement enfant, et celle de Sa Mère, il faut contempler la couronne d’épines ….

18/05/09   Le monde ….

Jésus-Christ sait parfaitement ce que réclame le monde. Teilhard de Chardin s’en est fait l’écho en annonçant l’union des sciences avec la foi dans un sens christique irénique. Moi, depuis 9 ans sur internet je dénonce l’ambiguïté apocalyptique de cette union nécessaire des sciences humaines et de la foi sans en cacher les conditions. Mais Jésus Messie peut satisfaire l’humanité dans la fin des temps si on reconnaît l’humilité et la douceur de Son cœur, comme au temps des Rameaux. Prions donc pour que nous  voyions de même Sa Gloire humaine …..

19/05/09   Lié ….

On est indissolublement lié à l’Église par la croix libre d’appartenance exclusive à DIEU …. Dans un stationnement d’automobile douteux en vue de participer à la messe, on prie pour ceux qui font les lois, ceux qui ont à bien les appliquer et ceux qui fautifs ont à s’y soumettre ….

20/05/09   La croix …

La croix nous dit son amour ; la nôtre le confirme. Prions donc avec LUI dans la douleur comme dans la joie surnaturelle de notre inexistence … Jésus-Christ à Gethsémani nous a montré le prix d’exsudation de sang qu’il lui a coûté pour reconnaître l’inexistence jusqu’où, LUI l’ÊTRE, a bien voulu descendre. Quant à l’ânon des Rameaux, un parmi tant d’autres, c’est aux apôtres de le détacher de l’abreuvoir, après qu’il aura été choisi par le Seigneur …

21/05/09   Ainsi …
Ainsi ce que le monde désire et ce que désire secrètement ses disciples, c’est un Messie triomphant expliquant toutes choses jusqu’à celles matérielles. Mais si le Christ Jésus veut donner satisfaction à l’humanité avant Sa Passion finale, ce sera comme aux Rameaux, pour confirmer l’humilité et la douceur du cœur de Dieu, assis sur le petit d’un âne emprunté par l’Église. Et sur la terre les baudets ne manquent pas. Prions pour celui qui serait choisi …. Mais à travers les multiples réalités apparentes, heureuses ou malheureuses, de la terre, il faut ne voir que l’unique réalité véritable, béatifiante et Divine, de l’Éternité annoncée par Jésus …. Du reste bien souffrir c’est souffrir mal dans Sa paix surnaturelle dépassant toute joie ….

22/05/09   Oui ….

Oui, plus on souffre « bien » c'est-à-dire « mal »dans-la-paix-du-Christ qui dépasse toute joie, plus on sert la diffusion de l’Esprit Saint dans les âmes du monde entier, Gloire de la Trinité …. En joie d’Au-delà embrasser la vie d’amertume  de Jésus-Christ, pour le salut de tous ….

4e semaine 2009