4e semaine février 2010

01/03/10 consolations spirituelles ….

Dans le livre LUI et moi de G. Bossis qui me sert de guide spirituel, il est dit «  qu’il y aurait une peine spéciale au purgatoire pour les âmes qui n’auront pas chercher à jouir de Dieu ». Un confesseur vous dira qu’il ne faut pas s’attacher aux consolations spirituelles mais que si elles sont là, c’est tant mieux. Catherine de Sienne avec St. Jean de la Croix n’hésite pas à dire qu’il faut lutter contre toute consolation y compris Divines. Devant ce dilemme il faut avoir les yeux intérieurs sans cesse fixés sur les humiliantes et heureuses souffrances, même inimaginables, de notre Christ et essayer d’y communier selon la taille de notre âme. N’hésitons pas à proclamer en effet le Saint masochisme spirituel de Dieu, sur terre, face à ces malheureux qui ne peuvent élever leur esprit au-delà de l’ignoble vice du masochisme sensuel. L’Esprit Saint fera le reste …..

02/03/10 lutte ….

Qu’on l’appelle comme on voudra : amour-propre, volonté sensible, orgueil, vanité, loi perverse du corps, çà, (trouver son nom dans chaque type de religion), etc …, il est l’origine de tous les péchés et ingratitudes morales. C’est le péché originel dans toute son ignominie. La foi religieuse, lorsqu’elle est vivante, le recouvre d’une sainte pensée de lutte. Attention de comprendre que cette lutte, unie à celle de Dieu Lui-même dont témoigne Jésus à Gethsémani, qui doit anéantir cette monstruosité spirituelle humaine pour avoir accès à la vie Éternelle, doit se poursuivre pour nous et même s’amplifier sans fin jusqu’à notre mort, quelque soit l’état où on croit être parvenu ….

03/03/10 n’ayons pas peur ….

Face à notre orgueil délirant, n’ayons pas peur, avec le Docteur Thérèse de l’enfant Jésus, d’embrasser l’humble foi de volonté qui de plus devrait être celle de tous les agnostiques de notre temps. Et face aux douleurs incommensurables de la vie de Jésu-Christ, endossées pour nous, n’ayons pas peur d’offrir nos infimes et pitoyables sacrifices de tous les jours en son union ….. Laissons-nous donc revêtir de l’exsudation sanglante de sa lutte à Gethsémani, de Dieu à Dieu …. Ainsi pour le Beau temps (civilisation de l’amour) qui devrait s’ouvrir à lui, le monde doit être arraché à sa volonté propre, et les démons, qui par cela le tiennent enfermé, neutralisés ….

04/03/10 conversion ….

Vouloir la conversion de ceux qui nous entourent, de notre pays, du monde entier et même s’il y a lieu du reste de l’univers, c’est vouloir d’abord sa propre conversion. C’est-à-dire vouloir être sans arrêt sur la brèche de nous-mêmes, accompagné de la Victoire sans faille de Dieu Lui-même ….. Pour l’unificateur, ne chercher rien d’autre que la Sainte humiliation Divine, racine, révélée par le Messianisme de Jésus-Christ, de l’amour chrétien et de toutes les autres voies religieuses… Le Christ dans ses souffrances doit nous faire disparaître à nos propres yeux pour revivre en Dieu ….

05/03/10 couronne …

Jésus pendant à l’humiliante potence porte la royale couronne d’épines qui lui assurent la royauté sur le monde temporel. Entrons avec LUI dans cette couronne jusqu’à la fin de nos jours ici-bas …...

06/03/10 Galilée ….

La condamnation de Galilée, parfaitement justifiée, n’était qu’une préfiguration de la fin des temps. En effet à travers la rotondité cosmique du globe terrestre, la foi doit continuer à voir la terre plate unifiée offrant toutes les nations  (y compris celles d’extra-terrestres, s’il y avait lieu) à la Miséricorde de Dieu. Car les sciences pourraient formellement et concrètement établir, pour la confusion morale du monde humain et la nudité de la foi conséquente, que l’univers ne dépendrait que de lui-même et des formules mathématiques aux mains des hommes. L’Église fidèle, Elle, aura toujours à proclamer malgré les apparences contraires que l’univers collectivement et individuellement dépend de l’Au-delà comme Elle proclame la réincarnation de fait (appelée transsubstantiation pour ses modalités particulières) du Christ Jésus  sous les apparences de parcelles de pain et de vin Eucharistique. Auparavant il ne faudrait pas que dans l’euphorie d’une conversion générale de l’humanité, facilitée par la bénéfique concrétisation des sciences de la dépendance de l’univers à l’Au-delà (moteur à ion intégral-dépendant), l’Église laisse ses fidèles se tromper sur le devenir des connaissances proprement humaines. Prions donc ! ….

07/03/10 entrailles ….

Pénétrer les entrailles de Marie, toutes d’humiliations saintes avec son enfant, avant sa mission,  au comportement d’autiste allant jusqu’à exsuder le sang de temps à autre. À TOI qui savais que chacune de TES paroles donneraient la vie, quelles agonies d’avoir à se taire durant trente années …..

2e semaine mars 2010