4e semaine février 2012

01/03/12 au cœur …

Au cœur du gibet de Jésus-Christ, la souffrance de la souffrance, souffrance inconnue des hommes du combat triomphal de la volonté de Dieu à Dieu pour nous accorder la rédemption ….  Y  unir fidèlement le combat de nos manquements continuels intérieurs et extérieurs ….

02/03/12 dès ….
Jésus-Christ n’est pas venu sur terre pour rire et a embrassé son agonie dès son incarnation …. De l’abîme qui est le nôtre, revenir sans cesse à la souffrance au-delà de celles connues …. Mais s’appuyant sur le gibet et la survie, c’est l’Esprit saint qui fait éclater le règne du Christ …. Pourrait-il n’être qu’une question de mode et non de conversion des cœurs ? Certes non …. C’est donc d’abord à ses disciples choisis d’y travailler pour en attirer tous les autres …. Ne pas avoir peur d’affirmer sa très si faible main à l’humble arme finale du Christ Jésus ….

03/03/12 entière ….

Chacun de nous représente l’humanité entière et agit pour elle en agissant sur soi-même …. Car elle n’a qu’un seul ennemi qui est l’autosuffisance humaine dans toutes ses dimensions …. Mais sans la soumission à l’Infini de l’infini du fini même, Dieu en Soi, rien n’est fait …. Ainsi le coûteux abaissement Divin à Lui-même nous relève de notre propre déperdition …. Seuls les plus faibles reçoivent de très vives lumières mystiques réclamées par leur état …. À Gethsémani, Jésus révèle l’humilité de Dieu mettant en jeu son unité pour s’unifier avec nous ….

04/03/12 à Gethsémani [mat.26/36-46, mrc.14/32-41, luc. 22/39-46] ….

Il est nécessaire de bien connaître ce qui s’est passé à Gethsémani ou le jardin des olives. C’est l’arme de la concrétisation déjà ouverte de la fin des temps bien que ce site www.f-v-m.net parle d’ante-apocalypse mais l’auteur en est vraiment le dernier des enfants de l’Église.

1/ On comprend qu’au moins un des trois apôtres a dû rester suffisamment éveillé pour entendre et voir la prière de Jésus. On peut penser qu’il s’agirait de Jean tenu en éveil par une agonie conjointe de la Vierge Marie….
2/ Il paraît qu’une certaine exsudation de sang aurait pu être observé chez de rares patients en grande angoisse. Or il s’agit ici de grosses gouttes de sang répandues jusqu’à terre. Donc il y a une intensité de souffrance unique en son genre et on doit penser dépassant celles du calvaire qui devaient être offertes en toute liberté de volonté ….
3/ Cette agonie n’a sûrement pas été la seule dans la vie de Jésus-Christ ayant à lutter constamment contre Lui-même pour demeurer sur cette terre de péché en attente de la croix.
4/ (La Vierge Marie, toujours un peu en retrait, nous introduisant à l’infini de cette lutte contre soi-même de Dieu à Dieu), St. Joseph, dont nous croyons qu’il a reçu l’intégralité de l’enseignement Messianique, en ayant constamment sous les yeux Jésus et Marie, est le mieux placé pour nous conduire à cette réalité constante de la vie du Christ..
5/ Le degré absolu de cette douleur, dépassant les conceptions humaines, évidemment uni à celles de la Passion proprement dite et  rappelé par le percement du côté de Jésus-Christ déjà mort, arrache l’humanité, avec la gloire de la résurrection, à son autosuffisance …..

Lui demandant de cautériser la « faiblesse », on voit qu’Il la préfère contrite pour le pardon …. Aussi avant toutes choses aimer la lutte Victorieuse qui mène à la rédemption de l’homme ….

05/02/12 autosuffisance …

Il y a trois degrés d’autosuffisance. Le premier est physique et bien qu’il soit très désagréable comme possiblement facteur de guerres, il n’est pas trop grave. Il peut de fait être facilement curable. Le deuxième moral est déjà beaucoup plus dangereux car il incline vers le troisième qui lui peut nous porter à l’exclusion éternelle dramatiquement atroce. Pour ce dernier il s’agit de l’autosuffisance spirituelle (de ceux qui ont du sentiment de foi et ne veulent pas pratiquer leur religion ou bien qui n’ont pas de sentiment de foi et se refusent à en chercher une, etc ….) …. Du reste ce n’est pas le résultat de celui qui court ou qui veut mais de Dieu qui dispose …. Tu nous révèles Ta douleur ineffable et nous nous ne sommes que péchés et ingratitudes …. Au dehors de l’histoire humaine dont le Christ est aussi maître se dessine l’histoire des âmes …. Ainsi Maître des âmes Il conduit le monde malgré ses nombreux ennemis et falsificateurs …. Comme St. Joseph a-t-il dû être suspecté à la grossesse de Marie par les prêtres juifs, qui lui avaient confiés sous condition entendue de respect, une jeune vierge absolument atypique  !….

06/03/12 à travers Nous ….

C’est à travers Nous que nous atteignons l’ennemi de Dieu et du genre humain. Combattons ! En effet en ayant avec Jésus-Christ voulu délibérément la croix il faut le suivre là où Il veut. Rêve concret: Le prêtre de mes rêves serait venu nous inspecter l’autre nuit. C’est autre chose que cette greluchonne s’inquiétant de son teachning engine. Pourtant il faut tous les contenter …. Offrir notre propre mort en holocauste à la gloire de l’humble Miséricorde Divine infinie ….

07/03/12 inopérant (sans « s ») ….

Complètement inopérant, alors c’est à Nous le Règne, la Puissance et la Gloire pour l’Éternité …. N’inversons pas les données. Il faut suivre Jésus-Christ pas à pas jusqu’à la fin des temps. Nous avons besoin de l’humble victoire fidèle de la volonté de Dieu Trinitaire sur Lui-même ….

2e semaine mars 2012