2e semaine mars 2012

16/03/12 encore faut-il ….

La souffrance écrase l’autosuffisance. Encore faut-il qu’on veuille bien l’offrir librement …. L’humilité serait dans le vent dit une revue…. Or ici il ne s’agit pas de cette humilité humaine qui dans son orgueil refuse l’humiliation mais bien de celle sans mesure de Dieu Lui-même …. St. Joseph portant l’enfant Jésus le sentait dans ses bras frémir de la douleur de nos péchés ….

17/03/12 accomplir ….

En effet ce website rapporterait (dans un langage  [ à faire rationnaliser] plutôt mystique et catholique bien que s’efforçant de rappeler la réalité du gibet plutôt que celle de la croix devenue triomphaliste au cours des ans) la morale-spirituelle fondamentale qui devrait être commune et nécessaire non seulement à toutes les religions sans exception mais également à la concrétisation de l’avenir scientifique qui serait appelé à rejoindre le mode religieux ( ?!). Une question résume tout :

Le juif Jésus-Christ, dont l’essentiel de la vie et de la mort est connu par tous, osant prendre la place d’un Dieu Lui-même sensible, n’a-t-il pas voulu, AVANT TOUTES CHOSES, signifier l’humilité prévenant la douceur de l’Origine de la Vie Éternelle ?

Cette question n’a rien d’évident en soi. Car il faut comprendre que le génie de l’homme Jésus-Christ, voulant s’intégrer radicalement à la nature du Dieu Unique d’Abraham, n’a pas désiré seulement ACCOMPLIR  une religion dans l’optique de celle d’Israël, aussi parfaite pourrait-elle paraître, mais toutes les religions et même dans ce rapport les non-religions.

Enfin par cette radicalité voulue de la nature Divine d’un être humain qui se veut Messie Universel, on voit qu’à sa dernière agonie luttant contre lui-même pour accomplir son propre enseignement (dans une douleur inconnue d’exsudation de sang jusqu’à terre à Gethsémani), il s’agirait alors de la représentation d’une humiliation prodigieuse de Dieu ou Origine de la Vie, n’hésitant pas pour nous interpeller à se remettre conditionnellement en  cause soi-même.

18/03/12 maturité …

Si ce website est par la grâce de Dieu arrivé à maturité, qu’il soit exploité en esprit et vérité ! St. Joseph pouvait offrir chaque jour à l’enfant Jésus le trésor de l’humilité de la Vierge Marie …. Ainsi nous devons donc constamment et sans désemparer offrir à Dieu Sa propre humilité …. devant laquelle à notre tour nous ne devons pas hésiter à nous humilier profondément dans la voie religieuse qui nous a été donnée culturellement ou que nous avons choisie librement. Aussi Jésus, le Messie promis, offrait sa constante victoire d’agonie sur lui-même à St. Joseph ….

19/03/12 lutte …

St. Joseph, homme de lutte incessante contre soi-même, veillant et priant les agonies toujours victorieuses bien que toujours remises en question de Jésus et Marie. Ainsi ne pas se reposer ….

20/03/12 créées ….
Nous sommes des libertés créées au néant qu’il faut douloureusement abandonner à l’ÊTRE ….

21/03/12 l’épée ….

Avec St. Joseph en union à la foi de la Sainte Famille, diriger l’épée profonde de Jésus et Marie contre nous-même. En effet nous sommes responsables de tous les péchés du monde ….

22/03/12 fête …

Ta nature humaine totalement fusionnée à l’humble Esprit Saint arrachera Tes élus au péché en rassemblant autour de Toi dans une nouvelle fête des Rameaux les bons et les mauvais ….

23/03/12 écrasé ….

Devant les agonies de Jésus et Marie St. Joseph était écrasé par son incapacité à les honorer et n’être qu’orgueil comme sont tous les êtres humains sans exception n’est pas une consolation. …. Il y faut la douleur nue et absolue de ces agonies pour la joie des douleurs rédemptrices.  La question universelle posée, il reste donc à la vivre invisiblement et autrement s’il y a lieu …. Or dans les deux cas, elle restera une pénitence pour la nature humaine toujours rebelle ….

4e semaine mars 2012