3e semaine mars 2008

24/03/08 Le royaume …

Le Royaume du Christ n’est pas de ce monde car la Vérité n’est pas d’ici-bas mais dans l’Au-delà de l’au-delà. Avant la faute originelle  d’il y a peut-être seulement 7000 ans, le monde était dans la vérité, se trouvant en état d’union morale constante à l’humiliation Divine temporelle mais depuis il n’est plus que mensonge.

25/03/08 vide ….

Vide à remplir de DIEU Seul, déchirant avec les agonies du Christ la volonté-propre. C’est le rien qui est fait pour recevoir l’amplitude de l’Être Infini… À l’homme cela est impossible, à Dieu tout est possible… Jésus au milieu de ses agonies les a brisées définitivement à Gethsémani pour entrer dans Sa Passion en vue de la résurrection ….

26/03/08 expiation …

Infime expiateur, mais avec Jésus-Christ, Marie et tous les saints,  expiateur quand même, la besogne est mâchée. Ainsi cette lutte à mort de Jésus-Dieu contre sa volonté humaine pour endosser la volonté Divine dans Sa Passion et Sa mort est notre salut…. Chercher à réparer pour soi, les fautes de chacun de nos instants, en regardant les douleurs de Jésus, physiques et spirituelles, continues, c’est réparer pour les autres et particulièrement pour ceux dont la responsabilité nous a été confiée ….

27/03/08 beauté ….

On ne comprend pas la beauté de la souffrance qui certes sur terre engage à gémir et à fuir mais qui unie au Christ sert à construire le Ciel Éternel. Ainsi nous avons à fusionner avec la volonté victorieuse d’elle-mêmede toutes ses agonies du Christ , en descendant avec LUI dans notre abîme de néant d’où, Lui, l’Être, Esprit d’Amour, vient nous extraire …

28/03/08 comme …

…comme nous pouvons, contemplant sans cesse le sang exsudé des agonies triomphantes d’elles-mêmes du Christ Jésus et de Sa Mère pour nous livrer librement au Père …. Chercher des âmes... Marie sait comment les donner à Jésus et réparer le temps perdu ….

29/03/08 à mille lieux ….

Nous sommes à mille lieux de la pénitence des saints. Tout au moins gardons-en l’esprit, ne serait-ce que par des actions infimes et comme eux laissons-nous enrober de la Volonté d’Amour du Christ, victorieuse d’elle-même comme Il a bien voulu nous le faire savoir à Gethsémani…. Ne nous trompons pas de joie mais choisissons celle délicate et subtile qui brûle le cœur chaleureusement ….

Mars 2008

01/03/08 le Tout Être ….

Le Tout ÊTRE vient chercher, dans Sa Volonté Pacifiante, à Son reflet créateur au néant (cf.30/03/08), notre liberté qu’il nous faut quitter péniblement pour LUI …. S’il a fallu à DIEU, en la personne de Son Fils, le Christ Jésus, exsuder du sang dans ses agonies, dont l’Évangile nous rapporte la dernière, pour se détacher de l’attachement aux choses temporelles, combien n’est-il pas étonnant qu’à nous pauvres pécheurs et révoltés d’origine, cela nous coûte autant …. Communions donc sans crainte à la Volonté inaltérable qui nous concerne particulièrement de ces états Divins …..

 

02/03/08 Le Père ….

Le Père agit par l’Esprit Saint en notre communion au Fils… Mais que ne fait-il pas pour nous chrétiens en nous Le faisant connaître dans la chair. Cependant il faut aussi accepter de Le transcender comme ceux qui ne peuvent le connaître qu’en esprit ….

 

03/03/08 enfants-de-rien …. http://www.f-v-m.net

Écoutez ce qui est dit à Gabrielle Bossis (LUI et moi, édition Beauchesne Paris) :

"Tu n’es que péchés et ingratitudes répétées… "

(de ce fait) "Tu n’es qu’un néant auquel J’ai donné le désir de Ma Gloire …"

"La seule chose qui t’appartienne c’est ta disposition de bonne volonté" (c’est-à-dire l’offrande de ta liberté) …..

C’est ainsi que peuvent se reconnaître ceux qui sont appelés les « enfants-de-rien » c’est-à-dire ceux qui sont absolument les derniers de toutes les religions, connaissant le Christ nommément ou non… Penser aux tracas du Christ, surchargé et humilié par les erreurs voulues ou non des hommes, dans le travail du salut des âmes et porter avec LUI notre incapacité en tout, même si nous avons des succès apparents. Car seul le succès de DIEU le Père Trinitaire Éternel importe… Cela a coûté les sueurs sanglantes des agonies de Son Fils avec lequel nous sommes invités à veiller ne serait-ce qu’une heure. Humiliés avec Christ, nous ne pouvons échapper à la marche syncopée, commençant sans cesse et recommençant toujours ….

 

04/03/08 Le Verbe ….

Le Verbe fait chair …. Volonté incarnée du Père ….

 

05/03/08 mirage …..

Jésus Christ a porté pour nous le dur poids de tous nos attachements au mirage du reflet de l’Être sur le néant. C’est notre condition de vie et de liberté temporelles en vue du sacrifice rédempteur que nous avons tous à assumer ici-bas, ce qui est le plus profitable ou dans la frontière de l’au-delà…. Mais quand même une âme serait-elle la plus basse et la plus grossière de toutes, Le Père Trinitaire descendrait jusqu’à elle pour la relever ….

 

06/03/08 avouer …

J’avoue que la seule chose qui compte est l’homme en haillons, les pieds et les mains nus et calleux, qui loue le Seigneur DIEU pour tous ceux qui se moquent de lui. Le temps qui vient du scientisme, allié au christianisme, sera peut-être un temps heureux pour le monde. Mais la seule chose qui compte jusqu’à la fin des temps est l’homme en haillons, les pieds et les mains nus et calleux, qui louera Son Seigneur ou bien l’enfant-de-rien son disciple …..

 

07/03/08 prémisses …..

Ce sont les prémisses de la joie de l’au-delà, y compris dans la douleur, que nous devons vivre et mourir avec Jésus-Christ puisque nous sommes déjà citoyens du Ciel Éternel…. Cependant ne nous trompons pas de joie et pour cela il faut prier sans cesse… Le poids de cette prévision des temps à venir n’est rien en comparaison puisque tout appartient à DIEU. Quelle merveille que cette douce humiliation du Père Tout Puissant  et Trinitaire, notamment à l’Eucharistie Catholique, dans la vie de ce corps pécheur nôtre et dans cette âme nôtre si souvent ingrate …..

 

08/03/08 implorations …

Sans arrêt, en implorations d’agonies, la Volonté de Jésus-Christ a été celle du Père par l’Esprit Saint . Demandons d’obtenir cette union indéfectible malgré l’attrait violent pour nous-mêmes et les choses du monde ….

 

09/03/08 de l’avant …

Aller de l’avant avec Jésus, Marie et tous les saints, comme nous sommes, malgré l’étrangeté apparente de ce qui nous est demandé … 

 

10/03/08 leitmotiv …

Leitmotiv … en union de Paix au Christ Trinitaire, Plus tu souffres (si peu que ce soit), Plus tu sers (au salut des âmes, Gloire de DIEU)… Toute la vie de Notre Seigneur Jésus, hormis l’exception de Sa Transfiguration au Mt Thabor, depuis sa conception jusqu’à sa mort, dans cette ambiance  généralisée de péché qu’est le monde, où l’appellation de « justes ou innocents » est erronée puisque nous ne pouvons être que des « justifiés ou des coupables », n’a pu être que souffrances infinies. Avec la grâce de DIEU, dans le peu de temps qui nous reste et la mesure qui est la nôtre, traitons de communier par amour et compassion à Son mal’aise provoqué par nos fautes d’origine et actuelles ….

 

11/03/08 amener …

Amener les âmes dont la nôtre à la grâce de la pénitence ……

 

12/03/08 Charité …

Par la Charité qui lui a été donnée, l’Église Catholique, soumise au Pape régulièrement élu, a à témoigner, jusqu’au dernier temps, envers et contre tout, de l’humilité et de la douceur du centre de DIEU. Et nous chrétiens, nous avons à nous unir à son témoignage de la façon qui nous est demandée en vérité. Car la Volonté de DIEU est radicalement opposée à la volonté humaine, bien que par humble amour, IL soit disposé si souvent à exaucer cette dernière dans la mesure de sa marche même syncopée vers la Vie Éternelle. Ainsi plus on souffre, plus on rend probant le témoignage de l’humilité et de la douceur de DIEU. Mais peu le comprennent. ….

 

13/03/08 Témoin ….

Seul le Christ Jésus Trinitaire témoigne de la plénitude de l’humilité et de la douceur du centre de DIEU. Mais le dernier des enfants de Son Église a à témoigner de Son témoignage. Vouloir donc avec Jésus à Gethsémani souffrir mal en union à la Volonté du Père. Et quelle mal-souffrance n’a-t-il pas vécu pour nous !? La volonté de cette mal-souffrance arrachée à la volonté humaine au prix du sang exsudé nous gagne par Sa Passion la Vie Éternelle des Cieux …

 

14/03/08 Toute Puissance …
La Toute Puissance de l’humble et douce Volonté Divine LE maintient dans chacune des parcelles de l’Eucharistie comme IL S’est maintenu dans le corps de Jésus-Christ ….

 

15/03/08 Gethsémani …

La souffrance dans la Paix de Jésus-Christ était d’un ordre autrement intensif que la nôtre mais n’en prenait pas moins sa source dans la nature humaine remise à DIEU…. Gethsémani : Volonté de la Volonté du Père, jusqu’à l’exsudation de sang ….

 

16/03/08 tout petit enfant ….

Quand comprendras-tu enfin que, toi, nonobstant l’exemple des aînés, tu n’es qu’un tout petit enfant, issu des mains de DIEU, sans aucun pouvoir autre que ta tendresse au Père des Cieux. Laisse-Le pour la consolation des autres, qu’Il sait choisir, te revêtir des habits qu’Il veut, te mener où Il veut, et laisse-Lui le moyen de te faire grandir, ne serait-ce qu’au dernier moment, puisqu’Il peut tout, lorsqu’ Il le voudra. En fait cet état d’humiliation, peu prometteur d’une condition avantageuse au Ciel, sert les destins de l’Église et des âmes plus que tu ne peux penser. Ce sont en effet tes incapacités qui sont utiles….. DIEU a choisi aussi la liberté du mal pour faire valoir le Bien temporel infiniment plus précieux que tout ce qui existe au Ciel et sur la terre ….

 

17/03/08 incapacité ….

C’est l’incapacité de Jésus-Christ à se gérer lui-même qui nous donne le salut, tout au Père des Cieux. Mais chaque âme ayant travaillé peu ou prou est appelée au denier de la vie Éternelle, tout en faisant ce qui lui est demandé, même apparemment inutilement ou au dernier moment… Ce sont les plaies effectives du Christ aux quelles elle s’unit qui l’amènent à la participation de la volonté des agonies de Gethsémani dans la voie droite au Père Divin ….

 

18/03/08 Dieu Seul ….

« Dieu Seul est digne de notre regard » soit directement dans le Christ, soit dans les autres. Notre volonté flageolante est indélébilement affermie au Père Trinitaire par les souffrances du Christ… Prolonge, Seigneur, Ta Miséricorde jusque dans l’Éternité !!!... C’est à notre mesure que l’habit d’humiliation, nécessaire au règne du Christ, se trouve ajusté mais on peut le souhaiter le plus approprié possible donc en accord parfait avec la seule volonté du Père …

 

19/03/08 Le Père …

Le Père, par l’Esprit Saint rappelle le doux nom de Jésus et son enseignement Divin. C’est en effet son incapacité totale à réunir humainement pour DIEU sous son nom les enfants d’Israël qu’il avait annoncée et qui s’est réalisée par sa mort, que le Père Trinitaire a donné par sa résurrection l’instrument parfait du salut du monde. Notre force consiste à pénétrer le cœur de DIEU et y puiser l’Esprit, quand même ne serions-nous qu’un vieillard impotent d’hospice qu’on dispose le long d’un couloir pour regarder passer les gens qui ne se préoccupent pas de lui. Offrir à DIEU de notre souffrance, serait-elle la plus infime…

 

20/03/08 Ce que l’on est ….

Ce qui importe ce n’est pas ce que l’on voit mais ce que l’on est. En effet c’est l’union à l’humiliation et à la douceur du centre de DIEU qui maintiendra le « Beau Temps à venir » (cf. le site entier) et permettra de travailler à son avènement et qui peut conforter les élus à rester fidèles au bref temps ultime d’épreuve nue de la foi qui suivrait ….. Dans la nuit du rien ni à droite, ni à gauche, ni en bas, ni en haut, ni devant, ni derrière, il nous faut remettre dans la foi notre Esprit au Père Trinitaire que personne ne connaît hormis le Fils Jésus-Christ et celui auquel il veut le révéler. Commencer et recommencer sans cesse par Amour ….

 

21/03/08 un peu ….

Si cela pourtant paraît intolérable vu d'ici-bas, un peu de souffrance dans la temporalité pour une béatitude de jouissance Éternelle : Le Christ Jésus en a assumé volontairement toutes les douleurs physiques et spirituelles, par les agonies de sa vie, aboutissant à sa libre Passion et à sa mort… Qu’on soit, bien qu’on puisse toujours grandir, une grande âme ou la plus petite de toutes, ce qui nous unit indélébilement sur terre au Christ est l’union à l’état d’humiliation Divine fondement de l’Amour et de toute autre voie incluse…. Dans la Paix du Seigneur qui surpasse toute joie, il nous faut fusionner à la libre et amère volonté du Christ de souffrir ….

 

22/03/08 Sur terre  …..

Sur terre le Christ Jésus n’est que souffrance… Les joies et les peines qui nous sont données, à nous, n’ont pour but que de nous amener librement là où Il est au Ciel après la terre. Avec la grâce de DIEU, dans ce qui nous est donné, vouloir librement le mal’aise du Christ, salut de nos proches comme du monde ….

 

23/03/08 en se faisant homme …

En se faisant homme, Jésus, Fils de DIEU, n’a jamais connu que sa contre-volonté à offrir sans cesse au Père jusqu‘aux sueurs de sang de Gethsémani…. Rappeler la croix au monde, c’est se laisser conquérir par Lui jusqu’au Ciel …. Ainsi renoncer à toute prémonition et désirer le ciel pour y travailler davantage au salut du groupe humain …

 

24/03/08 Le royaume …

Le Royaume du Christ n’est pas de ce monde car la Vérité n’est pas d’ici-bas mais dans l’Au-delà de l’au-delà. Avant la faute originelle  d’il y a peut-être seulement 7000 ans, le monde était dans la vérité, se trouvant en état d’union morale constante à l’humiliation Divine temporelle mais depuis il n’est plus que mensonge.

 

25/03/08 vide ….

Vide à remplir de DIEU Seul, déchirant la volonté-propre avec les agonies du Christ . C’est le rien qui est fait pour recevoir l’amplitude de l’Être Infini… À l’homme cela est impossible, à Dieu tout est possible… Jésus au milieu de ses agonies les a brisées définitivement à Gethsémani pour entrer dans Sa Passion en vue de la résurrection ….

 

26/03/08 expiation …

Infime expiateur, mais avec Jésus-Christ, Marie et tous les saints, expiateur quand même, la besogne est mâchée. Ainsi cette lutte à mort de Jésus-Dieu contre sa volonté humaine pour endosser la volonté Divine dans Sa Passion et Sa mort est notre salut…. Chercher à réparer pour soi, les fautes de chacun de nos instants, en regardant les douleurs de Jésus, physiques et spirituelles, continues, c’est réparer pour les autres et particulièrement pour ceux dont la responsabilité nous a été confiée ….

 

27/03/08 beauté ….

On ne comprend pas la beauté de la souffrance qui certes sur terre engage à gémir et à fuir mais qui unie au Christ sert à construire le Ciel Éternel. Ainsi nous avons à fusionner avec la volonté victorieuse d’elle-même de toutes ses agonies du Christ, en descendant avec LUI dans notre abîme de néant d’où, Lui, l’Être, Esprit d’Amour, vient nous extraire …

 

28/03/08 comme …

…comme nous pouvons, contemplant sans cesse le sang exsudé des agonies triomphantes d’elles-mêmes du Christ Jésus et de Sa Mère pour nous livrer librement au Père …. Chercher des âmes... Marie sait comment les donner à Jésus et réparer le temps perdu ….

 

29/03/08 à mille lieux ….

Nous sommes à mille lieux de la pénitence des saints. Tout au moins gardons-en l’esprit, ne serait-ce que par des actions infimes et comme eux laissons-nous enrober de la Volonté d’Amour du Christ, victorieuse d’elle-même comme Il a bien voulu nous le faire savoir à Gethsémani…. Ne nous trompons pas de joie mais choisissons celle délicate et subtile qui brûle le cœur chaleureusement ….

 

30/03/08 Pas tant ….

Ce ne sont pas tant nos péchés et nos ingratitudes de chacun de nos instants (ceux irrémissibles sans la Miséricorde Divine, depuis la faute originelle, ne sont que le fait de ne pas penser à DIEU un seul instant dans toute notre vie de jour ou de nuit) qu’il faut porter, car ils sont trop lourds pour nos épaules et le Christ Jésus les a tous portés dans une douleur indicible, mais avec Lui il nous faut porter, avec un peu de nos péchés, surtout ceux des autres, bien qu’ils nous paraissent pires alors qu’ils sont infiniment moins graves en fonction des grâces que, nous, nous avons reçues si abondamment….. D’autre part comprenons que DIEU veut dire absolument TOUT jusqu’au néant et donc qu’IL EST l’Être nous englobant sauf la fuite de Lui-même qui n’est rien. Ne VOULANT pas connaître cette fuite du néant Il l’a incarnée dans la liberté de la temporalité afin qu’elle revienne à Lui en associant à Sa VOLONTÉ pour leur béatitude sans fin des êtres raisonnables ou spirituels. Ainsi cette liberté nous laisse sur terre Le définir comme Principe de Contradiction Moral, à la fois Être Et néant tourné vers l’ÊTRE, à la fois le Bien Et le mal tourné vers le BIEN, etc…. Cette liberté s’incarne dans la gestion de l’univers par nous dont seul le Christ Jésus donne la finalité parfaite dans cette lutte d’infini tourment de DIEU à DIEU qu’il a révélé à Gethsémani, déterminant librement et volontairement Sa Passion et Sa mort Créatrice du Ciel avant Sa résurrection ici-bas et Son ascension pour l’Éternel au-delà ….

 

31/03/08 être humain …

L’être humain dans sa temporalité est étroitement uni à la nature Divine. Il ne faut donc pas avoir peur de chercher à connaître cet être pour connaître DIEU et L’aimer même dans la nuit de la foi , mais surtout ne pas  croire DIEU nsensible, Lui qui n’est Tout Puissant qu’humble sensibilité ….

 

31/03/08 être humain …

L’être humain dans sa temporalité est étroitement uni à la nature Divine. Il ne faut donc pas avoir peur de chercher à le connaître pour connaître DIEU et L’aimer même dans la nuit de la foi , mais surtout ne pas le croire insensible, Lui qui n’est Tout Puissant qu’humble sensibilité ….

1e semaine avril 2008