1e semaine novembre 2010

08/11/10  doigt ….

Le doigt sans cesse pointé sur cette plaie béante toujours en éveil de notre révolte originelle endossée par Jésus-Christ pour les peuples et les religions du monde entier sans exception, les saints ont su contourner leur ignominie de naissance par des œuvres d’Église, de pénitence ou de charité extraordinaires. Nous, nous n’avons que l’abjection de notre fatuité nue, sans aucune contre partie autre qu’à peine une pointe de contrition et notre foi en Jésus-Christ et Son Église ….

 

09/11/10 incompréhension …

Qu’on le veuille ou non, il y a incompréhension totale entre Jésus-Christ et Son Esprit et le monde dont pourtant IL est venu assurer la survie. Restant fidèles jusqu’au bout, ainsi nous avons à reconnaître l’humiliation temporelle depuis l’Au-delà de Dieu Trinité et surtout à en vivre ….. En ce qui concerne l’Église et son manque de miséricorde, notamment pour les divorcés remariés convertis, il faut toujours se rappeler ce que Jésus-Christ en dit : « les enfants de lumière sont plus malhabiles à leurs affaires que les enfants du siècle aux leurs » et nous tous qui sommes d’Église, bien peut-être que le dernier de tous, nous avons à nous porter les uns les autres ….. Dieu s’anéantit douloureusement à l’ignominie de notre fatuité mais contrite pour nous en relever ….

10/11/10 l’Église Catholique ….

Oui, le Christ Jésus a, par sa mort, levé toute condamnation et nous avons désormais dans Son Église à porter douloureusement le poids, même d’incompétence spirituelle, des uns et des autres …. C’est la souffrance du Christ qui s’éprouve en nous devant tant d’abjection qui est nôtre ..... Se nourrir aussi jusqu’au bout et joyeusement de l’incompréhension notoire qui nous entoure ….. C‘est cette étreinte de Jésus Trinitaire Éternel et universel qu’il nous faut chercher sans cesse …. Dans notre déchéance, nous ne comprenons pas la joie surérogatoire donnée à Ses souffrances …. Mais c’est dans une lutte constante contre nous-mêmes, car nous ne sommes jamais au même degré … Égrener le chapelet devant les Cieux ouverts pour que le Père assoit le règne de Son Fils sur terre, la couronne d’épines posée sur notre tête pour palier à notre continuelle fatuité …..

11/11/10 Certes …

Certes, reconnaître l’humilité et la douceur du Centre de Dieu Trinité est amer pour notre nature qui Lui est opposée, mais la joie surnaturelle, subtile et délicate qui en découle est infinie contrairement à la joie naturelle précaire, grossière et violente qui a toutefois son utilité dans notre cheminement ardu syncopé…. Offrir les souffrances de ceux qui, fidèles, ne voient pas ….. Jusqu’à présent il fallait déjà s’arracher à l’emprise énorme, matérielle et morale de l’attrait de la terre, mais désormais avec Jésus-Christ, dans l’avenir qui vient d’une manière concrète,  il va falloir s’arracher également à son emprise spirituelle. On comprend que ce message qu’il m’a été donné de diffuser, même s’il annonce un temps provisoire d’idylle, ait du mal à passer ….

12/11/10 pénitence ….

Les saints ont su prendre force dans une pénitence continuelle parfois jusqu’à l’excès. Nous, nous n’avons pas d’autre palliatif que l’humiliation temporelle douloureuse de Dieu Trinitaire qui nous relève sans cesse du plancher de notre ignominie spirituelle où nous gisons affreusement …. En 11 ans de réflexions sur internet, il m’a été donné de montrer pourquoi il est si difficile à l’humanité de reconnaître l’UNIVERSALISME du Messianisme de Jésus-Christ que les chrétiens eux-mêmes n’osent même pas encore nommer après cependant 2000 ans. Mais si l’Europe, elle, n’ose pas le faire (et avant elle bien sûr la France « des lumières ») elle est perdue d’avance et avec elle le monde entier. Pour moi, toute ma foi est dans la PRO-vidence qui sait parfaitement dans son PRO-fessionnalisme d’action Divine le meilleur, malgré les réticences de notre liberté …. La lutte est sans fin. Elle n’est pas mince et durera jusqu’au moment d’entrée d’Éternité …. Ce qui doit compter est cette livraison obscure  mais voyante dans la nuit du moderne web ….

13/11/10 Voilà …

Voilà, comme avec TOI, tous sourds, personne ne m’a écouté….. À TOI, le Règne ; À TOI, l’humble, joyeuse et douloureuse, Toute Puissance ; À TOI, la Gloire Eternelle… Patience dans TA chair broyée, dos arraché, front transpercé, poignets et pieds cloués, le côté ouvert pour nous …. Car à bout de croix, tous les disciples de l’universalisme du Christ Jésus, portent le monde …. Mais proclamer le Messianisme universel du  Christ Jésus caché jusqu’à ce jour n’est pas facile …. Chez certains mystiques, le visage des passants dans la rue peut se transformer soudain en celui de tête d’animaux horribles. Il s’agit là de la vision exacte de ce qu’est l’être humain spirituel. En effet la monstruosité spirituelle de l’homme aux yeux de Dieu est sans limite. Et pourtant plus un être Lui paraît douloureusement ignominieux plus, si celui-ci le reconnaît et y palie selon ses moyens, plus Sa Miséricorde joyeuse se fait immense. C’est le masochisme Divin …..

14/11/10 tenir bon …..

Ne nous trompons pas d’espérance …… Victoire tu régneras sur terre (et il m’a été donné d’en voir les arcanes concrètes sous conditions. Mais il est évident que ce sont les chrétiens qui en porteront davantage le poids car ils ont davantage reçu…) et dans les Cieux Éternels sans fin ….. Mais quel interlocuteur, sinon DIEU Seul sur la croix en espérance de la revivification prédite ? …. Il nous faut embrasser l’amertume joyeuse de Marie et Joseph portant l’enfant Jésus Messie …. Descendant jusqu’à cette abjection, n’ira-T-IL pas jusqu’à l’abjection spirituelle de la France  ?....

15/11/10 Oui …

Oui, l’humilité et la douceur du Centre de Dieu révélé par le Messianisme universel du Christ Jésus attaque frontalement l’orgueil et la violence spirituels de l’humanité. On le voit bien par l’exacerbation qui dresse les religions les unes contre les autres ou au contraire les maintiennent enfermer en elle-même jusqu’au prosélytisme de leur propre amour-propre. Mais aujourd’hui avec l’avancée technologique à venir nous n’avons pas le choix, ou plutôt si. Il nous faut prendre le courage de reconnaître l’annonce de Jésus-Christ, seul habilité comme à la place de Dieu, à servir toutes les religions, et d’agir en conséquence aussi bien pour nos connaissances profanes que religieuses quelles qu’elles soient. Pour nous chrétiens, ne nous trompons donc pas d’évangélisation. C’est à l’image de la pendaison du Christ, notre propre livraison qu’il faut offrir ….

3e semaine novembre 2010