4e semaine octobre 2011

01/11/11 sombrer …

Afin de sombrer dans le salut, il nous faut la Victoire Sainte du Christ sur Lui-même jusqu’à l’exsudation de sang à Gethsémani, pour l’abjection sans borne de ce que nous sommes …. Mais il est bon que les Chrétiens ne reconnaissent pas encore l’humilité théologique universelle de Dieu Trinitaire dans sa priorité de façon à avoir au même titre que les autres religions (sciences profanes comprises) quelque chose à acquérir avec tout le monde …. En effet le Père des Cieux mettrait l’humanité entière à la disposition de Son Fils Jésus-Christ pour que toute entière elle Lui affirme sa libre soumission d’une manière ou d’une autre ….

02/11/11 perdurer …

Du travail de rassemblement de l’humanité autour de Jésus-Christ auquel nous devons participer, il ne s’agit pas seulement de réunir les apparences que nous sommes mais aussi la réalité humble et douce de l’Esprit qui nous façonne et doit perdurer envers et contre tout …. l’Esprit étant l’intrusion suave de l’Éternité dans nos apparences temporelles brutales créées …. Comment dire autrement que déréliction continuelle la vie du Christ, nous en humiliant ….

03/11/11 fonction ….

N’étant qu’apparences, les événements ne dépendent de nous qu’en apparence. Mais l’Esprit Éternel, incarné pleinement en Jésus-Christ nous consolant de sa déréliction propre, Lui,  les commande en se faisant par Son humilité et douceur dépendant de nous. À nous de répondre.  Ainsi l’humilité qui est en réalité autre chose qu’une vertu mais le fondement de toutes, est une fonction ontologique indirecte rendant l’être dépendant. Aussi l’ÊTRE INFINI, Tout en tout et au-delà de tout, se présente de l’Éternité à la temporalité dans cette fonction. Et c’est l’universalité indirecte du Messianisme de Jésus-Christ qui le révèle à notre nature rebelle ….

04/11/11 parcourant le monde ….

Parcourant le monde internet grâce aux traductions automatiques, approximatives, de Google, je m’aperçois que parmi les chrétiens, l’humilité de Dieu Lui-même et sa douceur ne semblerait pas poser de problème majeur bien que pour beaucoup encore l’humilité resterait un problème individuel. Par contre je n’ai aperçu qu’une seule fois un site (anglais un peu désabusé) le proposant comme théologie d’une Église Émergente. Ce n’est pas mon rôle d’entrer en relation mais seulement de témoigner. Du reste cette Église Émergente se réalise déjà, sans base théologique il est vrai, par la pratique humble des Papes à Assise 86 et la suite. Les sciences profanes dans leur ambivalence drastique apocalyptique auront-elles en effet une fonction de catalyseur à jouer comme il m’a été donné de le voir et de l’annoncer ici même ? ….

05/11/11 incarner ….

C‘est l’humilité jubilatoire de l’Esprit Éternellement Saint qu’il nous faut incarner, jusque également en déréliction, dans la brutalité et la violence du temps préétabli à l’Être Infini. ….

06/11/11 donc HUMILITÉ DE DIEU PRIORITAIRE  

Donc, selon ce qui nous est donné, élever au milieu de ses partisans le drapeau de l’humilité et douceur de Dieu Trinitaire révélé par Jésus-Christ, face à l’ambivalence des sciences profanes ….

07/11/11 pratique …

TOI Seul connaît la pratique de la marche vers Ton Humilité qu’il nous faut. Nôtre est fatuité ….

2e semaine novembre 2011