1e semaine novembre 2011

08/11/11 données ….

Toutes les données du temporel appartiennent à l’Esprit qui nous en laisse cependant un certain libre contrôle, mais il y a deux manières de les recevoir : soit en nous mettant en sa dépendance soit en voulant le mettre en notre dépendance. L’une assure le salut, l’autre non …. Dans la joie comme dans la douleur, chaque pas de la vie doit être un nouvel arrachement ….

09/11/11 Charité …..

Les textes par lesquels St.Paul annonce hautement la priorité de la Charité (entre autres Cor.13/1-2-3-4….) ne concernent bien sûr que les Chrétiens. En effet la voie spécifique de la religion de Jésus-Christ, qui est aussi la mienne, est l’Amour. Ce n’est pas le fondement Messianique Universel qu’Il révèle au monde et qui est humilité cachée d’un Dieu Trinitaire …. Ainsi dans cette douceur Dieu peut-il être proposé aux croyants comme aux incroyants ….

10/11/11 perdre ….

Perdre notre hideuse et perpétuelle révolte dans la Beauté de l’humilité et douceur surnaturelle ...  Le Seigneur conduit l’histoire d’une main de fer pour le salut des élus responsables de tous …

11/11/11 démission ….

Je voulais écrire une note de démission devant une tâche impossible…. À Dieu l’impossible ….  Du reste l’humilité de Dieu est vraiment présente dans le monde entier d’internet, depuis la chine jusqu’en Amérique en passant par la Russie et l’Europe (traductions Google). De plus en France, pays conventionnel spirituellement s’il en fût, elle a quand même fait l’objet d’un petit livre écrit par le P. François Varillon dont on s’est moqué il est vrai en lui donnant un prix de littérature (sic !). Alors qu’en fait il y aurait fallu une somme théologique imposante. Mais pour nous missionnaires de l’univers (quand même y découvririons-nous des extra- terrestres) malgré les affres de la nature il faut avec Jésus-Christ nous contenter de la douleur  …. Ainsi donc dans la déréliction ou la jubilation, l’humilité est une fonction d’être, indirecte, d’ordre surnaturel qui nous rend dépendant. Elle est bien comme le sous-tend la Bse Angèle de Foligno (ch.63) une fonction ontologique plus qu’une vertu qui en réalité dépendent toutes  d’elle. En même temps elle est indirecte de sorte que préexistante elle ne peut cependant exister seule et qu’elle appelle forcément la nécessité des vertus. Ce sera donc pour nous Chrétiens spécifiquement la Charité comme pour d’autres religions l’Obéissance, l’Adoration, la Compassion, la Tolérance, la Componction, l’Animation, etc….. et pour les sciences à venir ( ?!) la gratitude. Elle est toutefois d’ordre surnaturel en ce sens qu’appartenant à Dieu elle est morale et que sans la foi on ne peut en vérité reconnaitre la dépendance qu’elle exige ….

12/11/11 sève ….

Pour nous Chrétiens les vertus qui procèdent de l’humilité et douceur Divines sont la foi, l’espérance et la charité. Elles sont comme les grains d’une grappe de raisin. Les pépins en sont la foi, la peau l’espérance et la pulpe ce dont on fait le vin d’éternité. Mais sans la sève de l’humilité, nécessaire à toutes les sortes de fruits quels qu’ils soient, ils n’arriveraient jamais à maturité. C’est pourquoi avant toutes choses il nous faut porter la couronne d’épines pour annoncer l’humiliation de Dieu, étant malgré nous partie prenante d’orgueil et violence ….

13/11/11 Question ….

Ainsi donc est posée solennellement, par le seul internet pauvrement employé, la question à toutes les religions, quelles qu’elles soient (d’abord Chrétiennes) et à toutes les non-religions (notamment les sciences physiques « réveillées » comme pensé prémonitoirement ici même) :

Le juif Jésus-Christ, dont l’essentiel de la vie et de la mort est connu par tous, osant prendre la place de Dieu Lui-même, n’a-t-il pas voulu, AVANT TOUTES CHOSES, signifier l’humilité (cf. 11/11/11) et donc la douceur de l’Origine de la Vie Éternelle ?

13/11/11 retournement ….

Quel retournement ne faut-il pas à la nature pour entrer dans la recherche de la vérité !? …. Ce sont les vertus propres à chaque religion qui animent l’humiliation Divine communautaire, avec un même regard, pour que ces vertus propres deviennent vivantes en esprit et en vérité ….

Aucune religion ne peut faire abstraction des données de sa foi, à moins que celle-ci ne renforce au contraire ces données comme a voulu être conçue la précédente question …..

14/11/11 misérables …

Nous sommes deux misérables : TOI portant nos péchés, nous les commettant. Nous rejoindre,  l’humilité source de toutes vertus, étant dans les Cieux à puiser imperceptiblement ….

15/11/11 suprême ….

On comprend peut-être les images scatologiques maladroites qui ont voulu représenter l’humiliation de Dieu. Mais en réalité Son humiliation suprême n’est-elle pas l’Eucharistie Catholique consommée renouvelant à chacun Son incarnation dans l’humanité déchue ? ….. C’est Dieu qui glorifie l’humiliation de la terre comme preuve de l’humilité de Ses vertus ….

3e semaine novembre 2011