4e semaine octobre 2012

01/11/12 Pardon Eucharistique ….

Pardon Eucharistique, incessant et insensé, à travers Ton Ombre accordé à Joseph par Marie ….

02/11/12 tuteur ….

St. Joseph se voyait si indigne d’être le tuteur  du Messie devant sauver le peuple du péché …. À l’homme cela est complètement impossible. À Dieu tout est possible. Demander sans cesser ….

03/11/12 ennemis …

De fait Dieu Trinitaire nous a aimés lorsque nous étions ses ennemis et on peut rajouter, ne le sommes-nous pas encore par nos chutes et nos ingratitudes continuelles ? Donc, comme et avec Lui, continûment délaissés par nos amis, il nous faut aussi aimés jusqu’à nos ennemis …. Mais il m’a été donné de voir encore que les sciences humaines, appelées à être jointes inéluctablement à la foi, ne devant pas y trouver l’amour comme beaucoup de diverses religions, devaient y chercher son fondement universel révélé par Jésus-Christ Messie Divin ….

04/11/12 nouvelle évangélisation …
L’intensité de la souffrance n’est pas seulement qu’une question de temps et de forme puisque Jésus-Christ en 33 ans d’existence a éprouvé la plénitude de la douleur de la création depuis son commencement jusqu’à sa fin, mais est aussi une question de nature selon ce qu’on est. Comme il a dû être donné à Joseph de voir à son échelle les pures agonies de Jésus et Marie ! Plus bas encore un simple berger avec fronde qui y pense pour la nouvelle évangélisation afin d’anéantir le monstre qui tient prisonnier le monde religieux et celui publique plus terrible  ….

05/11/12 ensemble ….

TU vois bien que je suis ton ennemi et pourtant TU m’aimes. Ensemble nous nous abaissons …. Ainsi chercher à  désirer l’amertume de Ton amour. Car la chute  constante de l’âme religieuse est la fatuité spirituelle, péché définitif des ennemis mortels de Dieu Lui-Même ….

06/11/12 lutter …

Lutter et aimer, sans honneur, sans gloire et sans autre consolation, ressentie ou non, que Toi ….

07/11/12  problème ….

Poser le problème de www.f-v-m.net? En effet s’il y est fait état d’un possible et précis effacement de la Puissance Divine au profit des technologies humaines, la vérification ne peut en être faite que suivant l’activité, qui ne dépend pas de nous, des scientifiques eux-mêmes. Mais il y est fait aussi état, devant la possibilité d’un tel abaissement d’une contrepartie MORALE générale nécessaire et là nous sommes bien au premier rang. Oubliant donc ce qui ne nous appartient que secondairement, c’est-à-dire les preuves scientifiques (boson, limite universelle, application futuriste, ….), ne peut-on pas dans le domaine intérieur qui est strictement le nôtre, essayer déjà de poser cette question morale vigoureusement soulevée par la crucifixion de Jésus-Christ représentant la nature de Dieu Lui-Même ? En effet dans ce contexte de f-v-m.net soumis ou non aux effets de la technologie ne peut-on entrevoir  dès maintenant le fondement de l’union des religions éclairé par l’universalité de la vie du Christ  ?

2e semaine novembre 2012