2e semaine novembre 2013

16/11/13 contempler …

Contempler l’humiliation de la Vierge Marie recevant la promesse d’un enfant au risque d’un jugement honteux et celle de St. Joseph acceptant sur la simple motion d’un rêve mystérieux. Il est plus pénible de résister aux vices et aux passions que de supporter les fatigues du corps.

17/11/13 penser ….

On peut penser que l’étrangeté d’une prophétie liée à une solution abrupte serait la cause d’une solitude. Mais en fait plus on entre en Jésus-Christ plus on est seul avec la Divinité, Dieu Trine, Tout-Être s’anéantissant temporellement pour nous, projets d’être liés au néant.

Seconde lettre  à un responsable de l’Église

Ma femme Evelyne demande donc que je vous précise aussi pourquoi les techniques humaines sembleraient pouvoir se mélanger avec une attitude morale.
Car dans les prophéties qui m’ont été imposées et ensuite précisées lors d’une prière à la Vierge Marie, Jésus-Christ Trinitaire devrait se livrer dans le futur, en son état et puissance, aux mains techniques des scientifiques qui auraient découvert une énergie sans mesure via le « moteur à ion intégral », soit dépendant dans leur pensée de la livraison du Christ et de sa puissance, soit s’appropriant contre celui-ci (probablement via un anti-Christ Juif) le pouvoir d’avoir créé seuls un autre engin, indépendant de Dieu et le reniant, ouvrant la voie à la terrible fin des temps décrite par les Évangiles.

Ainsi donc Dieu, dans la personne du Christ Jésus humilié, s’anéantirait Lui-même temporellement pour nous conforter dans notre propre anéantissement nécessaire comme l’ont décrit entre autres Angèle de Foligno et Catherine de Gênes par la voie de l’amour mystique Chrétien, amour qui appellerait également à la reconnaissance de l’humilité Divine et du salut du monde même matériel les autres voies mystiques différentes (adoration musulmane, obéissance juive, componction chinoise, tolérance hindoue,…).
De fait il m’est impossible de ne pas croire à un entracte provisoire de l’apocalypse.

18/11/13 anéanti ….

Le Christ Jésus anéanti a révélé la vie Éternelle par la Divine  Toute Puissance spirituelle. Ce rien d’autre que nous annonçons à l’infidèle doit être su pertinemment comme le rien Divin : Hostie vivante portée au centre de la croix dans l’humiliation que nous infligeons sans cesse.

19/11/13 devant ….

Devant une telle puissance d’anéantissement Divin tremblons de nous considérer nous-même.

20/11/13 Toute ….

Toute sa gloire et toute sa beauté est intérieure; c'est dans le secret du coeur qu'il se plaît….. Ne pensez pas avoir fait de progrès si vous ne vous croyez au-dessous de tous les autres. L’arme qu’il faut brandir sans cesse, c’est contre nous-même qu’il faut toujours la manier.

21/11/13 là où JE suis …

Jean 14:3  Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi, afin que, je suis, vous aussi, vous soyez.

Jean 17:24  Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que je suis, eux aussi soient avec moi, afin qu’ils contemplent ma gloire, que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.

De contritions qui TE plaisent en contritions pardonnées espérer TON salut de vie Éternelle. Au reste toute notre paix dans cette misérable vie, consiste plus dans une souffrance humble que dans l'exemption de la souffrance. Rien ne se passe que Dieu ne le veuille expressément. Tout ce qui nous est demandé est de lutter contre nous-même. En effet nous ne sommes que néant en libre projet d’Être qui doit se laisser investir par l’Être pour exulter Éternellement.

22/11/13 enracinés ….

Quoiqu’il en soit de nos prophéties et de nos actions restons enracinés au royaume des Cieux.

23/11/13 lettre ouverte au Père. Alain Bandelier….

J’ai en main votre lettre du 10 avril 2008 par laquelle vous croyez me dire définitivement que vous ne m’avez pas accepté pour ma vision, à vos yeux, gnostique du mystère de la foi. Mais justement le Seigneur a besoin que vous disiez clairement en préface de notre livre (qui serait à travailler selon la méthode de Google Books par la société EDIFA de Famille Chrétienne) votre désaccord avec celui-ci. Car il s’agit de la foi profonde de l’Église ayant vécu le mystère de la Passion et de la résurrection. Du reste la liturgie du rappel des événements de la fête des Rameaux, dont il s’agit ici de faire un « remake universel », place celui-ci au fond de l’église. La lecture faite à l’autel est la Passion. Aussi n’invoquez pas le « raisonnable » de votre foi qui lui sera toujours nécessaire en contradiction avec le monde mais répondez à ma requête.

Dieu a subi ici-bas l’anéantissement complet pour nous élever à Son ÊTRE surnaturel Éternel. Nul cependant n'est plus riche, plus puissant, plus libre, que celui qui sait quitter tout et soi-même, et se mettre au dernier rang. Et pourtant nous ne faisons toujours que nous rechercher.

4e semaine novembre 2013