2e semaine octobre 2010

16/10/10 Grandeur …

La Grandeur de l’humiliation de la Toute Puissance Divine Trinitaire d’abord dans l’Eucharistie et surtout broyée dans son anéantissement en nous, tous pécheurs, dépasse l’imagination. Croire …. Mais les nouveaux-nés spirituels sont toujours en état de désastre, désastre de la Bérénisa commentait Thérèse de l’Enfant Jésus. Peut-on empêcher un nourrisson de déféquer à son gré ? ….

17/10/10 antibiotique …

La prise de conscience de la fusion humiliante sans mesure de Dieu infini dans l’âme pénitente, et spécialement dans l’Eucharistie consommée (spirituellement ou matériellement), est maintenant l’antibiotique des maladies de l’âme que l’on ne savait pas soigner jusqu’à présent. Comprenons. Ainsi, par la grâce de Dieu,  les méandres répétitifs de ces 11 ans de site f-v-m.net  n’ont pas été inutiles, tout au moins sur le plan spirituel, qui est seul important. Le reste ne nous appartient pas plus. Aussi humiliés avec l’humiliation Sainte de Dieu, notre joie surpasse toute joie d’ici-bas ….

18/10/10 l’ »humilité Divine ».

Le nom « Dieu » veut dire donc TOUT, sujet et objet, personnel et impersonnel. S’IL a par Sa Grandeur Son Siège dans l’Au-delà de l’univers, dans la temporalité IL S’humilie donc en tout. Il est à la fois l’humiliation de cette feuille de papier tremblante entre nos mains comme humiliation de la splendeur finie de la nature. Quant à l’être humain, l’assertion du philosophe « Je pense, donc je suis » est toujours valable à ceci prêt qu’il faut préciser le « je suis » puisque manifestement il est aliénable ici-bas. On se rend compte alors, pour faire bref, que surgit la notion de LIBERTÉ et que même dans des expériences cyniques d’éradication  totale de celle-ci comme à Auschwitz la graine en reste toujours aussi vivace. On peut dire aussi cela dans les cas de grandes maladies. La nature complète de l’homme paraît alors être « JE PENSE donc JE SUIS LIBRE »… Il ne s’agit pas de faire un cours de philosophie, d’autres s’en chargeront, mais qu’a donc à faire l’homme aliéné, de cette liberté, sinon de la « remettre » à l’ÊTRE Infini par excellence pour en espérer la fusion ? On s’aperçoit alors qu’une majorité  des hommes dans une peur auto défensive ne veulent pas considérer leur aliénation. En spiritualité orientale on dit qu’ils ne sont pas « éveillés », dans les évangiles ont dit qu’ils sont »morts »… Pour tous cependant le Messianisme universel du Christ, destiné à toutes les religions, révèle clairement donc le paroxysme de l’humiliation sainte Divine qui se met à la mesure de notre humiliation humaine ….

19/10/10 trois sujets :

 Jonction ….

L’humiliation reste au travers de la gorge des hommes. Aussi il a fallu une révélation, de fait absolument inimaginable, par la vie Messianique du juif Jésus-Christ, pour qu’on puisse  entrevoir peu à peu  une humiliation indicible de la Toute Puissance de l’Être, surpassant celle de l’homme et destinée à lui être unie. La jonction bienfaisante des deux, si elle doit bénéficier à ceux-ci, ne peut être l’apanage des seuls chrétiens et ne peut que s’arracher à la chrétienté pour illuminer, sous toutes les formes, le monde universel des religions et des a-religions connu ou non ….

LA PRO ….

On ne peut croire à aucun hasard quel qu’il puisse paraître. Nous croyons à « LA PRO », la professionnalisation imparable Divine des événements du Ciel et de la terre, qui tient compte de la liberté que nous sommes, de la nature du monde et bien sûr du but à atteindre. Adorons donc par la foi,  et en nous humiliant de ce que nous sommes, l’infaillible déité de LA PRO-vidence ….

Humilité humaine ….

La véritable humilité humaine est à l’image de celle de Dieu. Elle est sans fond. Mais l’humilité Divine est pure et trois fois sainte, n’ayant aucun rapport, par nature, avec le péché, tandis que celle de l’homme ne peut être que contrite et peccamineuse, pour le connaître. Elles se rejoignent cependant toutes deux dans ce que l’une et l’autre considèrent la possibilité infinie de fautes dont elles pourraient ou peuvent avoir été responsables ou co-responsables dans la temporalité même ….

Conclusion …

Bien que cela puisse ne pas plaire, il faut bien admettre que ce sont nos incapacités douloureuses, physiques, morales ou spirituelles qui peuvent permettre à la Pro d’agir en profondeur pour le bienfait du worth de la conjonction des abaissements, non seulement en nous mais autour de nous ….

20/10/10  L’offrande …

Ne pas quitter des yeux l’offrande vivante de la croix qui peut seule délivrer le monde de l’esclavage maintenue par des monstres hideux contre toute volonté Trinitaire sainte …. Chercher en toutes choses le Commencement d’Éternité Divine puisque c’est seulement là que nous vivons ….

21/10/10 solution ….

Admettre la splendeur terne et limitée de la vie temporelle si précaire pour entrevoir par la foi la splendeur illimitée et radieuse que représente la potentialité, sans aucune mesure, de l’Éternité …. Ce qui importe étant notre propre salut, seul capable d’en entraîner d’autres sans illusion ….. Ainsi plusieurs années après une violente conversion, il a fallu ce coup de tonnerre de 1963 pour que me soit posée d’une manière imparable la question de l’universalité du Messianisme de Jésus-Christ. Ensuite il a fallu toutes ces recherches, non pas en technicien savant, mais en humble mystique, sur l’histoire des religions et de la philosophie pour déboucher après 40 ans de méditations des Évangiles sur ce blocage incroyable de tous les théologiens chrétiens sans exception tendant à enfermer le message du Christ Jésus dans une chape conventionnelle bien que traditionnelle. Puis après 11 ans d’approche internet pouvoir rendre claire enfin la solution …. Il ne me revient pas de la proclamer, c’est à l’Église d’en faire une nouvelle Évangélisation …..

22/10/10 fondre pour rénover ….

Ainsi fondre nos humiliations (avec respect) dans celles indicibles et sans mesure de DIEU, broyées jusqu’en nous, spécialement pour nous chrétiens dans l’Eucharistie, rénove le monde ….. Le Messianisme du Christ nous donne alors  de trouver le fondement de notre unité universelle ….

23/10/10 socle de la France …

De très grandes lumières reçues sur un minuscule socle de vertu, cela ne paraît-il pas étrange ? Mais le plus infime support caché en Marie, l’acuité infinie de Dieu sait le distinguer. Et c’est sans cesse le combat mortel multiforme contre nous-même, toujours à recommencer….  En réalité la France a perdu son socle spirituel qui ne peut être autre chose pour toutes les religions quelles qu’elles soient que la foi au Messianisme universel de Jésus-Christ révélant l’humiliation incroyable de Dieu dans laquelle tous les partis comme nous-mêmes pouvons fondre les nôtres ….

4e semaine octobre 2010