1e semaine octobre 2007

08/10/07 encadrement ….

En fusionnant la vie de Marie, nous donnant l’enfant Jésus, ne jamais oublier, comme en tout, l’encadrement des stigmates de la croix et du corps au dos arraché et la poitrine ouverte. Il en va de notre salut et de celui de ceux qui nous entourent ….

09/10/07 perdition …

Sur terre nous sommes toujours en état de perdition auquel seul DIEU par Son Messie remédie gracieusement. Ainsi nous avons à commencer un pas de libre-néant et l’ÊTRE infini fait le reste ….

10/10/07  fuir …

Nous profitons de n’importe laquelle de la plus petite circonstance pour fuir au lieu d’embrasser notre appartenance à la croix Rédemptrice, bien qu’elle puisse être peu de choses, tellement nous sommes misérables et de peu de consistances de foi. Pour Jésus la souffrance sur terre et LUI-MÊME  sont une seule et même chose. Il nous offre Sa Paix des Cieux cependant ….

11/10/07 Amour :

la croix DANS LA CROIX …..la croix est d’abord dans l’homme cette suite d’incapacités apparemment insurmontables et le plus souvent mal ordonnées. Mais fondues en Christ, quelles que soient leur petitesse, c’est soulager le feu sans nom de l’Amour Divin. La souffrance Infinie d’un Amour inégalé sait alors où reposer Son cœur dans le sourire du tout petit enfant …

Il me faut après 7 ans de méditations répétitives et progressives écrites au jour le jour, maintenant écrire à part un véritable traité d’unitologie (métaphysique, théologie, sciences unitaires catholiques).

12/10/07 quitter …

Dans la Toute Puissance des souffrances sans mesure du Christ Jésus, même pécheurs, nous quittons tout ….

13/10/07 sacrifice ….

La vie de l’ÊTRE sur cette terre de libre-néant, c’est le sacrifice miséricordieux. Le Christ est venu pour nous en ouvrir les portes par une seule et même croix. Pourtant dans une âme amorphe IL va jusqu’à condescendre à s’incarner totalement, où la souffrance se cache par une douleur plus grande encore….

14/10/07 Providence ….

Comme on doit s’anéantir devant l’action Toute Puissante de La Providence qui, il est vrai n’a pas, loin de là et grâce à DIEU pourrait-on dire, la même manière d’envisager les choses, alors même qu’on croirait avoir le même but qu’Elle. Mais nous possédons, avec la certitude de la foi, Son Secours sans bavure…. Alors que nous ?.... La Providence n’est pas cependant insensible à nos désirs et peut se laisser modifier à tout instant pour Sa finalité qui est le bonheur véritable de l’être humain, non sans atermoiement entre celui de la vie temporelle où en définitive il faut être broyé et celui de la jouissance infinie et Éternelle du Ciel. Et l’échiquier Éternel sera probablement très différent, bien que non sans un certain rapport, de celui que nous pouvons essayer d’imaginer ici-bas ….

15/10/07 chair …..

La chair trois fois Sainte du Christ Jésus au cœur transpercé avec celui de Sa Mère, au milieu des empreintes de la croix (épines du front, clous des poignets et des pieds, dos arraché et poitrine ouverte) s’incarne totalement en notre chair criminelle et maudite …. Eucharistie ….

3e semaine octobre 2007