4e semaine septembre 2008

01/10/08 Place primordiale de Marie …

Si nous plaçons Marie en avant de toutes créatures après Son Fils, c’est que Jésus, homme-DIEU absolu a souffert l’incommensurable dont nous pouvons difficilement nous faire l’idée, pour notre rachat et a donné à Sa Mère, au nom de tous jusqu’au dernier des derniers, de pouvoir appréhender sa douleur, en fonction évidemment de notre faiblesse propre ….

02/10/08 AU-DELÀ

Nous croyons indéfectiblement à DIEU, AU-DELÀ de l’Au-delà des cieux. SES victoires à Lui-Même de toute la vie de Jésus-Christ, comme les ressac continuels et triomphants de la marée montante, nous engagent à l’humiliation douloureuse mais toujours dans la douceur…..

03/10/08 Sa Volonté …

Ce sont des souffrances nues et absolues du Christ Jésus, Trinitaire, que découle sur nous Sa Volonté de tout souffrir, avec TOI, pour la rédemption du monde et la Gloire de DIEU ….

04/10/08 contre ….

Volonté contre sa propre volonté. À Gethsémani, Volonté de DIEU contre Volonté de DIEU pour notre salut (en effet bien qu’une seule personne Divine Trinitaire, le Père est plus grand que le Fils). Embrassons Sa Victoire et traitons de remplir ainsi tous les instants perdus …. DIEU dans Son humilité et Sa douceur infinies aime être reconnu sur terre grâce à Ses humbles ou grandioses traces temporelles sans être vu … Déjà mourir au monde tout en l’assumant. Des ossements peuvent se revêtir de nerfs et de chairs avec le souffle de vie Divin ….

 05/10/08 nulle envie …

Le Christ Jésus, moins encore que le dernier d’entre nous, n’avait nulle envie de souffrir… Aussi ce n’est que par des agonies continuelles qu’Il assurait Ses victoires perpétuelles sur Lui-Même comme il nous est relaté au paroxysme de Gethsémani…. Lutter donc avec elles ….

06/10/08 marchandage ….

TOI, TU me donnes la consolation surnaturelle des mérites de TES souffrances sans mesure ; moi, j’essaye de remplir, comme je peux, les instants perdus en espérant recevoir de TA part à faire une demande véritable de ma conversion ….  et refuser les consolations sensuelles …..

07/10/08  Cloaque ….

Offrir toutes les souffrances du monde unies, consciemment ou non, à celles rédemptrices du Christ Jésus, en espérant par Son sang exsudé la transformation de ce cloaque spirituel …. La compassion du Saint des saints pour l’abomination de l’abomination, la Passion douloureuse et unitive de l’ÊTRE pour le néant-libre que nous sommes, ne connaissent pas de limites …..

2e semaine octobre 2008