1e semaine septembre 2010

08/09/10 Esprit Saint Trinitaire ….

Le Père, LUI-MÊME, créateur du Ciel et de la terre s’efface humblement devant l’Esprit-Saint Trinitaire avec le Fils et comme LUI nous avons à le faire. Mais célébrer l’Esprit-Saint d’une manière trop démonstrative comme certains le veulent ne serait-il pas entaché d’amour-propre ? Le Saint Esprit malgré Sa Puissance d’ordre actif n’est-il pas Lui aussi humble comme Toute la Sainte Trinité Une ? Avec le Père et le Fils livrons-nous donc absolument sans rien nous garder …..

09/09/10 livraison …

Ainsi nous comprenons que c’est la livraison des cœurs qui importe et à laquelle il faut travailler …. Contempler l’agonie de Marie enfant immaculée naissant dans ce monde d’orgueil généralisé ….

10/09/10 réponse ….

Devant les intuitions si vives et si précises de l’avenir des sciences et finalement de leur ambivalence eschatologique éprouvées il y a 50 ans, m’avait été posée d’une manière drastique la question de l’universalité Messianique de Jésus-Christ. Or il m’était « évident «  que si l’amour chrétien en était la voie royale, néanmoins beaucoup d’autres religions et non des moindre avaient choisi des voies de sainteté peu ou prou différentes. En quoi donc alors pouvait consister l’universalité religieuse absolue de ce juif prétendu Messie, non seulement pour ce qui m’avait été donné d’entrevoir sur la véritable mutation des connaissances humaines mais aussi pour cette unité que réclame notre époque même ? Une réponse, conforme aux Évangiles, à la tradition de l’Église catholique et au fondement nécessaire à toutes croyances, est clairement exprimée ici ….

11/09/10 Nature de Dieu …

La nature même de l’appellation « DIEU » est d’Être absolument « TOUT ». Aussi bien la nature terrestre que le cosmos céleste, l’univers que l’Au-delà de l’univers, nos connaissances matérielles elles-mêmes que nos propres sentiments spirituels ou moraux….. Ce nom veut dire qu’il n’y a de place pour rien d’autre : IL EST L’ÊTRE. Il nous est cependant proposé un choix.

Même un saint homme comme le Padre Pio qui disait n’avoir jamais fait tord à personne au monde, avouait qu’il avait cependant sans cesse à lutter contre la « vaine gloire » autrement dit contre le fondement originaire de l’orgueil sensuel et spirituel humain. Que peut-il donc en être de nous, effroyables prévaricateurs ? Eh bien, nous avons aussi à choisir de lutter par-dessus tout contre cette racine du mal originel, en nous fondant sur la victoire que le Christ a remporté sur Lui-Même à Gethsémani pour nous offrir délibérément la Passion Rédemptrice de notre  survie.  Ainsi nous baptiserons toutes les religions et pensées humaines en en retirant leur âcreté première n’étant que cette petite pierre déclenchant l’avalanche qui fermera l’abîme de l’orgueil universel ….

12/09/10 la paix ….

Si toute la vie du christ Jésus, en communion avec celle de Sa Mère Marie, a été une souffrance incommensurable, couvrant toute celle du monde passé, présent ou à venir, elle a été aussi en même temps sublimée dans la paix de la joie surnaturelle qu’il est venu offrir à tous ses disciples ….

13/09/10 Parousie …

La Parousie, Gloire définitive de Jésus-Christ, que nous attendons fermement, importe plus que l’escale suggérée dans ce site, rappel de la fête des Rameaux préparatoire à son avènement. N’est-ce pas ? Mais qu’est-ce qu’un néant à qui a été donné le goût d’un peu de la pensée de Dieu …. Ainsi la foi, déterminant le péché mais aussi le regret de l’avoir sans cesse commis, lui enlève l’âcreté spirituelle qu’il possède et nous fait entrer dans le cheminement de l’humiliation Divine …. Les fautes les plus abominables, en fonction même des grâces reçues, comme les crimes les plus atroces n’échappent pas à la Miséricorde de Dieu. Le péché contre l’Esprit, qui n’est pas pardonnable, est de ne pas demander la foi véritable à cet humble abîme du pardon Céleste …..

14/09/10 Victoire ….

Une seule Victoire doit être prise en considération. Pour nous livrer Sa Passion Rédemptrice, c’est celle du triomphe de Dieu Trinitaire sur LUI-MÊME en Jésus-Christ, ayant pris sur LUI tous nos désirs de révolte, à Gethsémani. En toutes circonstances il n’y a de victoire que de là même …. Vu hier soir sur TF2 un film d’une jeune juge, se voulant intègre, qui s’affrontait aux réalités financières des gouvernements. Devant son incapacité elle s’est posée la question : Qu’est-ce que Dieu ? Effectivement tant qu’on a pas compris à la suite de Jésus Messie, que Dieu dans la temporalité y est HUMILIATION, on ne peut rien comprendre à l’histoire humaine …..

15/09/10 fil conducteur …

Le fil conducteur de la vie de Jésus-Christ Trinitaire est Sa volonté agonisante toujours triomphante, à laquelle Il associe Sa Mère, de réaliser la libre Passion nécessaire à notre survie …. Il n’y a rien évidemment là de complaisant pour notre nature mais il y a une hiérarchie des âmes …. Cependant la moindre indisposition physique passagère nous abat et c’est justement dans le constat par notre foi de notre faiblesse que le Christ, Lui, veut agir avec sa force Divine.  Ainsi donc fusionner à la Volonté agonisante toujours triomphante du Christ Jésus pour la croix revivificatrice.  Et cette dernière est indispensable même très concrètement au temps qui vient, comme dit et redit sur ce site d’une manière suffisamment précise, mais peut-être trop précoce ….

3e semaine septembre 2010