2e semaine septembre 2009

16/09/09 Oui, qu’il est difficile …

Oui, qu’il est difficile, même pour le dernier des hommes, le plus inutile de tous, de s’anéantir en DIEU, dernier acte du salut Éternel. Jésus Trinitaire Lui-Même, dans une lutte titanesque contre Soi, en a exsudé du sang en abondance à Gethsémani avant le terme de Sa Passion Rédemptrice. Il en a demandé seulement à notre faiblesse de « veiller et prier ». Marie Sa Mère nous conduit.  L’humiliation libératrice extrême est la libre souffrance toujours à commencer et à recommencer ….

17/09/09 sans proportion ….
St Paul nous dit que les peines de cette vie sont sans proportion avec l’infini de la jouissance du Ciel…. Et c’est vrai…. Mais le degré de jouissance Éternelle, rien ne peut nous en donner l’idée si ce n’est dans la foi obscure aux relations des mystiques qui en ont expérimenté à peine un peu ….

18/09/09 Prière ….

Doux Père, je sais bien que ton premier boulot, nonobstant l’humiliation et la souffrance nécessaires, est de nous faire renaître à la vie Éternelle, en nous arrachant à l’enfer sans fin que nous méritons, mais TU sais aussi prendre pitié de nos vies présentes. Alors daigne donner au monde, par Jésus-Christ Trinitaire, malgré ses ennemis, la conversion universelle dont il a besoin ….

Marie la Juive, Vierge Immaculée  choisie en l’Esprit Saint, pour porter l’incarnation du Messie universel, a donné St. Joseph, prophète du Très Haut, son chaste époux, à l’enfant-Dieu.  C’est dans l’entonnoir de l’humiliation qu’il faut regarder la douleur de Jésus qui mène à la joie ….

19/09/09 Secrètes ….

Les informations concernant les recherches du « moteur à ion » (dit « char du Seigneur » par la voyante Luz Amparo Cuevas d’Espagne, ou pour les intuitions pseudo-scientifiques de  f-v-m.net dit « intégrateur de puissance ») ne pourront pas rester secrètes très longtemps. En effet si cet engin à venir, carrément « hors-nature », mettait en cause toute la manière de vivre de l’humanité, il serait aussi la solution miracle à l’étouffement de la planète humaine sur elle-même. Mais ainsi, s’il permettait de fait, entre autre, l’exploitation de tous les déserts, le plus petit état mégalomane,  comme par exemple la Corée du Nord, pourrait aussi éventuellement menacer de destruction, sans parade possible, le monde entier. L’humanité serait donc acculée à un consensus moral absolument sans faille. Il ne pourrait le trouver que par une définition catholique, c’est-à-dire morale universelle, ET de Dieu ET de l’Infini mathématique à laquelle tous sans exception pourraient adhérer. Mon pauvre essai de traité d’unitologie s’y essaie ….

20/09/09 Joseph …

St.Joseph, uni à l’Esprit Saint, a été donné par la Vierge Marie, son épouse, à l’enfant-Dieu. Il a dû contempler sans cesse cet enfant, d’apparence autiste et douloureux, en véritable acte de foi.  Comme Joseph, il nous faut croire non seulement à la Gloire surnaturelle de Jésus mais aussi à celle du consensus de la conversion, impérative pour le genre humain. Joseph et Marie vivaient sans aucun doute dans l’orbite spirituelle des Esséniens de Qûmram et attendaient avec ferveur l’arrivée du Messie, mais dont l’un et l’autre se voulaient indignes même d’espérer la procréation ….

21/09/09 Deux écueils ….

Oui, il y a deux écueils de taille à la mise à jour du « moteur à ion » salvateur matériel de l’espèce humaine. Le premier serait que les scientifiques, emportés par l’orgueil naturel du péché originel, cherchent à passer outre à l’inter dépendance de l’univers par rapport à l’Au-delà. Le deuxième est évidemment ce consensus drastique que le genre humain doit contracter vis-à-vis de lui-même, unissant les « bons » et les « mauvais », et bien que cela puisse paraître encore étrange au jour d’aujourd’hui, Ben Laden et le Président des États-Unis…. Tout est possible au Christ Jésus ….

22/09/09 Fusionner …
Fusionner à St. Joseph avec l’âpreté et la douceur de sa mission dans les mérites de Jésus et Marie … En lui, c’est à l’engeance pécheresse mais contrite que le Messie s’est confié à jamais ….

23/09/09 Mariage …

La rencontre et le mariage de Marie et Joseph étaient ceux d’une Vierge douloureuse de nos péchés et d’un pécheur converti qui se jugeaient tous deux indignes de toutes grâces, mais se fondaient sans faille sur la plénitude de la Miséricorde Divine sans limite en Sa promesse d’Israël … Tout est de DIEU. Nous, nous sommes le mal absolu. Jésus-Christ Trinitaire nous en rachète ….

4e semaine septembre 2009