Pourquoi le mystique catholique considère-t-il Jésus, le fils de la juive Marie, comme Dieu?

    Parce que Jésus-Christ n'est pas seulement le sel des religions (y compris chrétiennes puisque dans chaque religion il y a, d'une manière distincte ou non, ce qui appartient en propre à l'humain) sur le plan de la charité sociale mais aussi, lié ensemble, sur le plan d'une charité spirituelle qui dépasse nos normes (mystère de la Sainte Trinité).

En effet cet homme est celui qui à tout âge de Sa vie, depuis son incarnation jusqu'aux 40 jours de sa résurrection en passant par le paroxysmes de sa passion (que tous ne reconnaissent pas) a vécu la souffrance absolue, nue, sans nom, pour témoigner de l'humilité Divine face à l'orgueil immonde de l'amour-propre humain et anéantir ainsi notre péché.

    Jésus révèle ainsi une tendresse, une douceur et une délicatesse de l'amour de Dieu pour sa créature, au-dessus de tout de qui est imaginable, puisqu'à chaque instant Il renouvelle pour chacun d'entre nous cette souffrance finie et infinie (puisqu'en même temps homme et Dieu), effaçant, par amour, si nous l'acceptons par notre union, notre état de péché habituel innommable.

communion mystic          clairvoyance 17

agrément 1, compréhension 2, précaution 3, action 4, consolation 5, révélation 6, sentiment 7, centre 8, manifestation 9, conversion 10, dualité 11, frayeur 12, développement 13, illustration 14, priorité 15,   clairvoyance 17, jointure 18, insignifiance 19, but 20, confrontation 21,
22 mondialisation , 23 fondement , fondation 24, cheminement 25

revendication 26

interreligion mystique