Les mystiques les plus avancés de toutes les religions revendiquent, à juste raison, la pure jouissance spirituelle, arrhes de la vie éternelle, confirmant par là-même la forme des diverses croyances. Cependant si cette jouissance a pour fondement l'humilité qui seule en garantie la vérité, elle ne peut être sur terre sans épreuves.

    Le Christ y ajoute avec Sa résurrection de 40 jours, affirmant la certitude de la résurrection des corps, le commandement de l'amour du prochain (qui n'est pas attachement à la créature) comme accomplissement de l'amour de Dieu donc de Tout Bien.

    C'est à ce titre, comme Dieu-homme n'ayant jamais connu la moindre trace d'amour-propre humain (conséquence de la révolte originelle ), confirmé par Ses souffrances indicibles, que Jésus-Christ est le messie universel dont toutes les religions quelles qu'elles soient ont besoin dans une sur-foi de leurs croyances.

    Aussi les chrétiens n'ont pas à retenir prisonnier d'eux-mêmes ou des limites de leur foi le cœur de Jésus qui appartient à tous.

agrément 1, compréhension 2, précaution 3, action 4, consolation 5, révélation 6, sentiment 7, centre 8, manifestation 9, conversion 10, dualité 11, frayeur 12, développement 13, illustration 14, priorité 15,  pourquoi 16, clairvoyance 17, jointure 18, insignifiance 19, but 20, confrontation 21,
22 mondialisation , 23 fondement  ,fondation 24, cheminement 25 ,
revendication 26

communion mystic

interreligion mystique