L'art vivant consiste, à travers une technique inventée ou donnée, en la liberté absolue de l'interprète par rapport au sujet qu'il s'impose ou qui lui est imposé.

    L'art moderne a trouvé plus facile de rechercher le non-sujet ou la non-figuration. Par rapport à la fonction humaine notamment religieuse ce n'est pas forcément la meilleure contrainte. C'est prendre prétexte du refus des limitations de l'être créé.

    Pour outrepasser cette contrainte et trouver dans le sujet ou figuration la liberté nécessaire, il faut accepter ses propres limites et représenter cette figuration selon la maladresse effective et humiliante de chaque tempérament d'artiste. Cela a été ainsi pour moi, indépendamment de la vision typiquement stroboscopique (que j'ai appelée stromboscopique) de mes travaux.

    C'est dans ce sens qu'il m'a été donné de créer mes différentes époques.
La plus structurée a été faite à l'aide de véritables "tags" colorés donnant une représentation vibrante de mes sujets figuratifs. Puis renonçant à la richesse de ces vibrations "taggistes" trop sophistiquée à mes yeux, je créais la peinture actuelle plus simple mais ouvrant sur un renouveau d'un ample classicisme dont la matière peut être travaillée à l'infini. Je ne renie pas pour autant mes recherches angulistes et cette approximation que toute l'esthétique se construit par l'interférence de sphères.

Mais en fait devant la réalité de la croix du Christ, j'ai été, comme beaucoup, peut-être simplement une âme qui fuit.... Jésus-Christ veut nous prendre  librement, c'est à nous de nous livrer parAmour....

 

 artsite