Il a fallu que cette question me soit reposée de façon étrange en 1963.

La science dont j'avais reçu certaines intuitions, a étalé devant moi, preuves matérielles à l'appui, sa double finalité et son implication apocalyptique, autrement cosmique que celle envisageable par la seule fission nucléaire.

Mais, malgré le recul nécessaire qu'il me fallait prendre à ce sujet, j’envisageais la destruction de mes notes, plans, calculs mathématiques et maquettes due non pas tellement du reste à la vision de fin de l'univers que j'avais vue mais tout simplement à la frousse de la guerre froide qui sévissait alors en plein.

Résolution finale

J'avais bien sûr pris conseil autour de moi et l'on me faisait remarquer à juste titre que sans aucune formation scientifique, je ne pouvais pas prétendre (comme, par suite des précisions si rigoureuses aux quelles j'étais parvenues, j'étais enclin à le faire) diriger quelque laboratoire ou ensembles de laboratoires que ce soit.

Je voyais aussi que ma manière d'exprimer certaines de mes découvertes, pouvaient paraître incompréhensibles.

Tout cela joint, malgré d’autres avis contraires, cependant très autorisés, j'avais décidé de tourner la page, en intensifiant par contre la prière et la méditation en continuant cependant mes observations sur le phénomène de la vision   .

                  détail

                  entrevoirvisiontémoinexpliciter, réflexions, union science/religion, conséquence/renouveau humain. note actualité sept 2001 , conditions conversion d'israel, Pourquoi la conversion d'israel