Continuant à peindre je ne pouvais m'empêcher d’engranger malgré moi des observations sur le phénomène de la vision et de ses conséquences stéréoscopiques. J'acquérais certaines précisions qui me manquaient.

Je me suis relativement rapidement rendu compte des problèmes que la stéréoscopie représentait et de la multitude d'essais qui avaient été déjà entrepris sur ce sujet. D'autre part je voyais l'insuffisance de mes procédés.

Nouvelles intuitions

Le tableau du Sacré Cœur de Jésus qui par suite de mes touches intuitives s'était montré à l'occasion d'une "boum" de mes enfants, du fait d'être éclairé par des vifs flash colorés et alternatifs, parfaitement stroboscopique, m'indiquait assez le chemin qu'il fallait prendre.

Observation mystique

Du reste un jour, par une journée radieuse, assis sur une chaise du jardin du Luxembourg et lisant un livre mis à jour sur l'ensemble des observations concernant le phénomène de la vision humaine, une mésange effrontée est venue se poser sur la page ouverte du livre que je tenais et un long moment, tout à fait inhabituel pour un oiseau, elle m'a contemplé de son œil rond, fascinés que nous étions l'un par l'autre.

Je comprenais alors à quel point pour comprendre les phénomènes de la nature il fallait bien autre chose que vouloir comprendre, d’une manière dite objective.

En reprenant la lecture de ce livre si savant apparemment, je me rendais compte de la pauvreté de sa texture, de ses courbes et schémas techniquement parfaits. Non pas que j'en niais la nécessité pour l'homme mais je voyais à quel point elles étaient le témoin de sa profonde misère.

                 détail

                  entrevoirquestion,   témoinexpliciter, réflexions, union science/religion, conséquence/renouveau humain. note actualité sept 2001 , conditions conversion d'israel, Pourquoi la conversion d'israel