Ce que je viens d'essayer de faire envisager n'est absolument rien, comparé aux possibilités de l'intégrateur de puissance, nommé moteur à ion (supposé intégral) par un américain.

Dans l’état des choses actuelles, le mieux est de transcrire la lettre ouverte que j’ai adressé le 9 Janvier 2000 à un quotidien catholique et qui résume bien la question:

Lettre ouverte:

En 1943 Au lycée plutôt que la science, bien qu’ayant déjà des intuitions privilégiées sur les phénomènes physiques de la lumière, je choisissais les Beaux arts.

En 1947 J’éprouvais une conversion intérieure extrêmement violente et me mariais en 1955.

En 1963 Je recevais sans aucune préparation des intuitions scientifiques très précises sur différents thèmes. Notamment je mettais à jour, dans une grande joie, la maquette et des calculs d’un intégrateur de Puissance que j’ai vu appeler par la suite dans la presse par un peintre américain "moteur à ion" auquel pour être plus précis il faut ajouter le nom d’"intégral". Cet engin fabuleux peut se propager d’une manière infiniment douce, au moins, à la vitesse de la lumière. Mais il m’a été imposé le fait que s’il est entièrement bénéfique, il met les sciences physiques actuelles en dehors de leur limite et possède une dimension proprement spirituelle d’humilité que ces dernières ont à assumer si l’on ne veut pas tomber dans une inversion eschatologique de cet appareil qui, elle, serait totalement perverse.

De plus en 1963 la guerre froide battait son plein avec rage entre l’est et l’ouest. C’est pour cette raison majeure que j’ai détruit toutes mes épures malgré les conseils du directeur du CNRS de l’époque et de ceux d’un Père Jésuite auxquels cependant je n’avais pas tout dit.

Maintenant après presque 40 ans de réflexion, je vois que ce qu’on appelle en gros des OVNI ne sont que des retombées des recherches sur le "moteur à ion simple" aux quelles paraissent se livrer les états qui n’ont pas semble-t-il renoncer à une compétition militaire secrète.

En effet le moteur à ion simple se présente comme une boule à balayage lumineux qui en groupe la nuit peut apparaître comme des hublots d’engin non identifié. Qu’ils soient carrossables par ensembles pour donner l’impression de "soucoupes volantes" ou non cela je n’en sais rien. Car , à mon avis, ce moteur à ion simple s’il peut se déplacer à la vitesse proche de la lumière ne peut avoir pour l’instant beaucoup de puissance en soi.

Il est évident qu’avant d’accéder au moteur à ion intégral qui, lui, pourrait transporter des charges assez grandes, il faut régler les modes de relations internationales entre États. Cela est un premier point important qui tombe sous le sens et cette lettre vise ce but. Il reste en même temps cette relation que la science physique et le monde entier vont avoir avec l’"inamissible" en quelque sorte matériellement qu’on lui donne le nom que l’on voudra peu importe . Pour moi je lui ai déjà donné le nom de Christ et de tout l’enseignement catholique qui va avec. C’est ce qui me soutient et n’ait pas permis que je parle jusqu’à ce jour où peut-être je vois plus clair en moi-même.

                                                            CONCLUSION

    Premièrement la course secrète des militaires des grandes puissances pour prendre possession le premier de l'arme absolue qu'est le moteur à ion intégral, est extrêmement dangereuse.

    Deuxièmement la nécessité des nations de collaborer entre elles pour promouvoir la conquête de l'espace n'autorise pas que des états cherchent à tirer la couverture à eux seuls dans le domaine de la recherche fondamentale.

    Troisièmement, et c'est ce qui m'intéresse au premier chef, le tournant religieux que doit prendre les sciences à ce sujet, a pour contrepartie une révision complète de l'attitude éthique du monde. Attitude qui ne peut changer et se maintenir que par une recrudescence de ferveur de ceux qui ont déjà l'esprit bien disposé. C'est pourquoi il est indispensable de s'adresser d'abord aux mystiques de toutes les religions, comme je tente de le faire, moi-même étant le premier concerné.

            détail        réflexions

                  entrevoirquestionvisiontémoin,   réflexions, union science/religion, conséquence/renouveau humain. note actualité sept 2001 , conditions conversion d'israel, Pourquoi la conversion d'israel