Interrogation politique

    Si j'essaie de prolonger mes réflexions sur l'intégrateur, il vient à l'idée que les deux plus grandes puissances scientifiques du monde, les États Unis et la Russie, en prenant conscience de l'enjeu politique de ce moteur à ion intégral se sont peut-être mis d'accord déjà sur la nécessité d'une recherche commune, laissant en marge les autres nations.

    Toutefois, cela n'est pas sûr puisque le Président de la Russie, il n'y a pas si longtemps, a cru bon de rappeler aux États Unis, à propos de la Tchétchénie que son pays était aussi une puissance nucléaire et en filigrane, avec les moyens de propulser ses bombes (dont les moteurs à ion, bien qu'il faille le répéter, il ne semble pas que le moteur à ion simple soit capable de transporter de telles charges et d'une manière suffisamment précise).

Mais en tout état de cause une collusion politique secrète sur ce sujet entre deux états ne peut suffire, d'autant plus que la recherche de l'intégrateur de Puissance nécessite l'emploi d'une toute autre technique que la technologie habituelle par sa finalité véritablement eschatologique.

Un esprit scientifique différent nécessaire

    En fait l'état d'esprit scientifique qui prévaut actuellement est de s'approprier la connaissance par tous les moyens, jusqu'au bout.

Cet état d'esprit, même pour le progrès de la science, doit être complètement révisé et inversé. C'est pourquoi la foi   au Christ, messie universel, a tant d'importance. Bien que cette foi déborde la religion, c'est dans cette dernière qu'il faut la chercher en priorité (cf.aussi journal au 15/02/01).

    En tout état de cause, aucun scientifique, même avec l'aide d'un appui parfaitement sophistiqué, ne pourra  rien sans les intuitions qui ont été les miennes.....

                    détail   union science/religion

                  entrevoirquestionvisiontémoinexpliciter, union science/religion, conséquence/renouveau humain. note actualité sept 2001 , conditions conversion d'israel, Pourquoi la conversion d'israel