clicage sur le Salon d'Art Populaire Informatisé

Comme vous avez pu le voir dans ce curriculum vitae d'artiste, l'auteur s'est vu sans cesse confronté à un jugement particulièrement rétif des censeurs d'art dès qu'il a voulu s'exprimer plus librement. Du reste que ce soit des salons ou des galeries, pourtant payantes de l'époque, l'exclusion avait le même motif: cela n'a rien à voir avec l'art, du fait qu'en rappelant le classique on le défigure systématiquement.  "Figuratif ou non-figuratif mais pas ça!" Non vraiment cela ne peut oser s'appeler de l'esthétique! Du reste on pouvait difficilement supporter les succès d'un Bernard Buffet expression d'un art classique, cependant à peine déformé, mais il est vrai d'une technique picturale plus élaborée que la mienne (technique qui n'était pas le premier de mes soucis). Alors les déformations de mes pauvres balbutiements paraissaient  une insupportable et systématique provocation.(à tous les professionnels de l'art sans exception; le public restant partagé et sachant prendre à l'occasion exceptionnellement et majoritairement mon parti comme je le décris dans mé-art)

Je reconnais bien volontiers qu'on pouvait mieux faire. Mais à côté de ce qu'on m'opposait comme réalisation  j'avais réellement du mal à comprendre .

Je raconte donc cela en détail dans une quinzaine de pages intitulées mé-art ,   avec la copie de ma dernière réponse explicative au délégué du ministère de la culture après l'examen et le refus poli du Ministre de prendre en considération mon projet d'un Salon Populaire Informatisé.

 

              description salon

       comprendre,   salon art populairevisite salon .