Présentation

2011

01/01/11 survie ….

Dans cette ignominie spirituelle qui est la nôtre, croire sans fin à l’humble miséricorde Divine, en vivant l’infime pénitence  qui est au pouvoir de notre faiblesse  ou offert par la Sainte Providence …. On peut imaginer que la joie surérogatoire de Jésus Trinitaire due à nos retours est infiniment plus grande que Ses douleurs cependant indicibles de nos chutes continuelles …. Si un seul acte d’amour pur fait un saint, dans cette espérance offrons- en sans cesse nos pauvres brins dépareillés …. Ainsi le Christ Jésus, dans son Messianisme universel, n’est pas venu juger le monde mais lui offrir la survie, c’est-à-dire l’humilité de Dieu nécessaire aux âmes comme à ce qui est profane ….

03/01/11 pouvoirs ….

Le Père et le Fils ont remis tous leurs pouvoirs aux mains de l’Esprit Saint qui n’a rien à voir avec l’esprit humain ou l’esprit du mal. Plus une âme se trouve horrible plus IL y descend au fond ….

04/01/11 faire reconnaître ….

Dès Son Incarnation Jésus-Christ, Verbe incarné, est dans la souffrance pure provoquée par le péché originel, nos péchés actuels et nos ingratitudes avec à la pointe de l’âme la paix de la jubilation Éternelle de l’humble miséricorde Divine. Lui seul ainsi peut faire reconnaître au monde profane ou religieux les trois mots salvateurs de l’Évangile révélant le centre de Dieu …. Bien sûr le monde est le monde et il s’est montré son ennemi. Mais pour son salut IL peut éteindre sa fureur en obtenant  sa reconnaissance de l’humilité et douceur des entrailles Divines comme un fer rougi au feu se trempe dans l’eau froide pour devenir utilisable dans les travaux…. Mais il y en a qui reçoivent grâces sur grâces et ne sont pourtant que de toutes petites toutes petites âmes. C’est difficile à comprendre pour les religieux habitués à la grandeur de celles-ci ….

07/01/11 La mystique …

. Lorsqu’elle est actuelle, elle est suspectée et incomprise par la religion. D’un autre côté les sciences profanes l’ignorent, considérant au mieux ses manifestations comme inclassables. Elle demeure cependant le champ d’action unique de l’unité à venir de ces deux disciplines. Dans le cas spécifique qui nous intéresse ici nommons-la « intuition sauvage » dont les deux disciplines émargent sans cesse malgré elles que ce soit Marthe Robin  ou bien n’importe quel prix Nobel… Les peines même petites nous contraignent et nous allègent. Elles sont la mesure de notre liberté.

08/01/11 intuition sauvage et dilemme ….. (cf. journal conclusion 2011 2e semaine janvier )

09/01/11 Jubilation Éternelle …

Il est vrai qu’il nous est même impossible de concevoir l’ampleur de la jubilation Éternelle de Dieu qui nous est réservée. Car d’une part nous sommes affrontés à la douleur temporelle qui lorsqu’elle est là est ressentie comme toujours de trop. Et d’autre part nous avons du mal à chercher l’humus de la joie surnaturelle qui caresse parfois la joie naturelle comme par exemple la piété familiale. Pourtant il nous faut accepter l’idée que toutes les souffrances du monde réuni, qui ont été de fait celles de Jésus-Christ, ne seraient rien à côté de cette jubilation Divine. Une mystique à qui il aurait été donné d’éprouver sur terre cette jubilation, la Be.  Angèle de Foligno, n’a pu dire en notre langage seulement qu’il s’agissait de la face cachée de la ténèbre des ténèbres ….

11/01/11 injonction ….

À l’injonction des pharisiens de descendre de la croix, ultime terrible tentation démoniaque, Jésus-Christ a dû ressentir en son corps et en son âme la réalisation de cette possibilité. Mais IL s’est replaqué librement dans la douleur mortelle de son supplice. En effet les intentions de la volonté du Christ n’ont rien à voir avec celles du monde. Aussi même lorsqu’elles sembleront correspondre apparemment par la science durant un temps providentiel, elles resteront foncièrement distinctes. Ainsi il nous faut être fermement partisan de la condamnation de Galilée par l’Église qui bien qu’en partie naïve proclamait d’inspiration Divine la vérité obscure de la foi seule valable même devant l’évidence pratique de la claire vérité rationnelle  des sciences à venir.

13/01/11 extrémité ….

Par l’intercession du Fils et la Volonté du Père, l’Esprit Saint agit jusqu’à l’extrémité inouïe de notre faiblesse, en se servant de nos moyens humains dont absolument rien ne lui est étranger …..

14/01/11 le plus difficilement nécessaire …

Le plus difficilement nécessaire n’est-il pas de toujours fixer notre regard intérieur par la foi sur la réalité d’en-haut alors qu’on est sans cesse et impitoyablement attiré vers toutes celles d’en-bas ? C’est vrai que l’on est aidé, d’une manière sensible ou non, par toutes sortes d’actions saintes …. Cela est si nécessaire car c’est dès ici-bas la vocation déjà Éternelle des êtres humains ….

16/01/11 aboutissement …

Le Christ Jésus n’est-il pas l’aboutissement de toutes les particules de la temporalité en l’Esprit Saint, généré par le Père et le Fils. Donc à la Trinité Sainte tout honneur et toute gloire Éternels …. Recommencer sans cesse à multiplier les sacrifices, car nous avons à boire à TA coupe …. La souffrance des animaux indique un mal à éviter. Celle de l’homme aussi, mais en plus elle révèle une contre volonté intérieure qui est le signe de notre liberté spirituelle faisant notre grandeur ….

18/01/11 le but …

Le but unique de l’histoire mouvementée et apparemment inégalitaire de l’humanité consiste à obtenir de chacun des deux sexes l’abandon définitif de leur liberté du néant temporel ambigu pour qu’elle puisse être revivifiée en liberté de l’ÊTRE Éternel jubilatoire et arrachée ainsi à l’esclavage infernal sans fin déjà programmé. Le Christ Jésus Trinitaire est venu et a vécu pour ce salut …. Mais il y a bien deux sortes de liberté : Une liberté matérielle complètement contingente et que Dieu supervise en fonction des nécessités premières du but indiqué plus haut ; Et une liberté intérieure immatérielle qui selon la rectitude de sa marche vers l’abandon nécessaire influe indirectement sur l’autre liberté. Le tout reste bien sûr en partie obscur pour notre entendement …..

19/01/11 Panthéisme chrétien ….

Le Messianisme universel de Jésus-Christ est peu explicité dans les Évangiles bien qu’il s’étale dans toute Sa vie. Et les chrétiens ont du mal à le découvrir. En effet on admet bien que Jésus en tant qu’homme est humble et doux de cœur (sous-entendu comme nous pouvons l’être) mais l’admettre pour la Trinité entière et notamment pour le Père, cela est difficile. Car dans l’optique de l’unique omnipotence  du Père créateur du Ciel et de la terre, qu’IL soit humble voudrait dire qu’IL s’investit Lui-même non seulement au Ciel mais également dans la terre. Ainsi tout dans l’univers serait une émanation de Dieu en personne. Et comme le temporel  est si manifestement inférieur à l’Éternel, l’univers serait une humiliation du Père. Ce Panthéisme chrétien est pourtant vrai. En échange il faut lire l’histoire de l’humanité déjà inscrite au Ciel pour la Gloire de Dieu ….

22/01/11 se livrer ….

En Christ, se livrer pour la conversion des pécheurs et la sainteté des justifiés dans la joie et la douleur qui nous sont données…. Le seul lieu de repos, ouvert par le Christ, est le Ciel Éternel ….

24/01/11 le Beau Temps …

Le Beau Temps de l’humanité, prophétisé par le New Age ou comme la civilisation de l’amour par le Pape Jean Paul II et dont il m’a été donné de préciser des conditions nécessaires, est le rassemblement salutaire des âmes (déjà sur cette terre) autour du Messianisme de Jésus-Christ, pas forcément dans le même groupement religieux. Pour nous rendre digne des dernières grâces il nous faut creuser sans cesse notre indignité dans l’espérance infinie de la Miséricorde Divine ….

26/01/11 un charisme : ( cf. journal conclusion 2011 4e semaine janvier )

28/01/11 Somme théologique à venir ….

Dans ce qui a été exposé pendant plus de 10 ans, il ressort de fait que la vision chrétienne de la nature de l’univers doit se trouver confortée dans la même voie ouverte par Teilhard de Chardin MAIS avec la place indiscutable du péché originel que lui-même avait un peu minoré. Cette vision est ainsi conforme, sous réserve, avec celle des sciences profanes de pointes. Elle découle d’une nouvelle approche ontologique  de l’infini. Dieu, Père ET Fils (ET représentant l’unité du Saint Esprit), étant « Être-néant ET néant-Être » dans une marche continuelle à l’Être-EspritSaint. Mais c’est une véritable somme théologique à venir qu’il faudrait espérer voir étudier à ce sujet.

30/01/11 Plus ….

Afin d’obtenir la Vie Éternelle jubilatoire pour tous ceux qui la cherchent, s’unir plus  au Christ.  Dans la foi au fond des douleurs, toujours de trop, subsiste le point de paix des joies surnaturelles ….

02/02/11 communs …

C’est sur nos plus petits actes communs de tous les jours que nous serons jugés. Le reste échappe ….

04/02/11 Informatique …

À nous pardonner sans cesse, le cœur de Dieu, humble et doux, jubile d’une joie infiniment plus intense que les douleurs pourtant indicibles causées par nos péchés, ombres des quelles nous avons, nous aussi, à émarger. C’est pourquoi il nous faut prier et faire pénitence jusqu’au bout pour tous ceux qui ne veulent pas de ce pardon, ne le cherchent pas ou ne le demandent pas…. Car comment ne pas souffrir même seulement un peu de heurter la si grande sensibilité Divine …. Informatique. Jésus copie la part d’Éternité qui nous revient et nous nous avons à la coller sur le fichier temporel dont nous avons la responsabilité et dont la vocation est d’être sauvegardée …..

06/02/11 …..

Une chose est sûre. C’est qu’il nous faut lutter et aimer, jusqu’au bout, sans honneur, sans gloire et sans autre consolation que la paix surnaturelle joyeuse, subtile et délicate, forte et tendre du Christ Jésus ….

08/02/11 dilemme (08/01/11) ….

En fait le dilemme consiste en ceci : 1/ que le scientifique (prix Nobel), l’ignorant ou pas, veut s’approprier l’univers pour son propre désir humain… 2/ que le croyant (Marthe Robin), en connaissance de cause ou non, veut se désapproprier l’univers pour le désir de Dieu … 3/ que j’annonce un temps de convergence de ces deux volontés diamétralement opposées ; temps bénéfique pour le rassemblement de l’humanité s’il est réglé par la foi qui valorise le fondement de la vertu, révélé par le Messianisme Divin universel humble et doux du juif Jésus-Christ ; d’autant plus nécessaire que peut succéder un terrible temps contraire d’épreuve de la foi ….

09/02/11 temps de convergence …. (cf. journal conclusion 2011 2e semaine février )

11/02/11 peines …

Jésus Trinitaire est heureux quand nous sommes soulagés de nos peines, mais plus encore quand nous les Lui offrons sans réticence dans la paix de la joie surnaturelle ressentie ou non ressentie ….

12/02/11 pourquoi ? …

Pourquoi la souffrance ? D’une part nous savons que notre raison est entachée par la faute originelle et a du mal devant la vérité révélée que s’assigne Jésus-Christ en Dieu-homme. D’autre part on peut concevoir que sans la souffrance il n’y aurait aucune liberté quelle qu’elle soit puisque nous serions attachés irrémédiablement à la jouissance. Le don nécessaire de cette liberté à Dieu Trinitaire, Être TOUT en tout, reste donc forcément un mystère que seule la foi éclaire …. La vie terrestre de Jésus Trinitaire n’a été que douleurs indicibles et joie surnaturelle de notre survie.

13/02/11 pour rassembler Tes enfants dispersés ….

Ainsi donc pour rassembler Tes enfants dispersés il y faudrait la certitude de la foi, révélée par le Messianisme du Christ Jésus Trinitaire, de l’humble anéantissement du Père et du Fils vivifié éternellement par le Saint Esprit. La fin des temps serait abrégée pour la foi des enfants ….

16/02/11 remercier …

Comment remercier assez pour cette humiliation temporelle de Dieu si indiciblement douloureuse pour nous, portée par son amour, sa compassion, son obéissance, son adoration, sa tolérance, sa compassion, ses esprits, etc.… suivant les différentes voies données aux croyants mais qui, elle, nous réunit tous sans exception. Nous avons alors à offrir nos plus petits moyens …..

18/02/11 douleur et joie …

Si nous avons la moindre vue des douleurs incommensurables du Christ pour le plus petit de nos péchés, à notre tour nous ne pouvons qu’en souffrir. Mais sachant Sa joie surnaturelle infiniment plus grande de son pardon sans limite, nous ne pouvons aussi qu’être en même temps dans la joie ….

20/02/11 témoignage anteapocalypse ….

Anteapocalypse ne veut pas dire qu’on nierait l’apocalypse personnel de chacun qu’est la mort inéluctable, ou bien qu’on nierait cette Gloire du Christ à venir, appelée Parousie, sur tout ce que contient l’univers. On veut dire que nous seraient données les conditions d’une survie possible ….

22/02/11 embrasser ….

Embrasser par la foi, de tout son cœur, pour nous-mêmes la notion de souffrance. En effet arracher notre liberté individuelle qui est la seule chose que nous possédons, au néant temporel auquel elle est liée, pour une liberté Divine éternelle, réclame de la douleur passagère. C’est avec la joie de la paix intérieure surnaturelle que nous devons l’accueillir pour nous et le salut de tous ….

24/02/11 facultés …

Tout est donc fait dans notre courte vie terrestre pour nous amener à livrer à l’ÊTRE Éternel notre liberté provisoire attachée au néant temporel par nos facultés. Ainsi donc cette lutte éminemment progressive mais nécessairement douloureuse a été endurée par Dieu Lui-même à un degré qui dépasse notre entendement dans Son Incarnation en Jésus-Christ Trinitaire. En effet il est évident que pour acquérir librement la Vie Éternelle notre souffrance doit en être la libre contrepartie ….

27/02/11 naturel …

Le naturel du Christ rechignait aussi à la peine et dans quelle intensité (!) comme nous l’a montré la lutte de son agonie de Gethsémani. Et nous pouvons penser que Marie, Sa Mère, a dû connaître les mêmes luttes toujours victorieuses contrairement aux nôtres si souvent vaincues ou aléatoires ….

28/02/11 Ainsi …

Ainsi nous avons à témoigner, jusqu’à la fin des temps, de l’humilité et de la douceur du Centre de Dieu Trinitaire, réceptacle, pour nous chrétiens de l’Amour, et pour d’autres religions, même réceptacle des différentes voies de sainteté qui ont été données aux hommes selon leur culture ….

02/03/11 …. RE

Lutter et aimer, sans honneur, sans gloire et sans autre consolation que la Paix de joie surnaturelle …. Par son immaculée Conception la Vierge Marie était introduite jusque dans les entrailles de la mort spirituelle de l’humanité. Son Fils nous a apporté la réalité de l’humble Miséricorde Divine ….

05/03/11 pardon ….

Le Christ vient pardonner en nous jusqu’à la racine du péché. Jusqu’où doit aller notre pardon ? …..

06/03/11 Loi ….

La Loi Divine vivante du Ciel et de la terre est Jésus-Christ trinitaire incarné jusqu’à l’indicible douleur…. Jésus ne veut-il pas, en notre inique faiblesse, vivre dans la joie d’un pardon incessant  ? ! ….. Aussi ne doit-on pas être à la fois dans la peine de nos péchés et la joie d’être pardonnés …..

07/03/11 choisir …

On ne peut pas servir deux maîtres antagonistes, le Ciel ou la terre. Il faut choisir. ….Voir en chacun, Nos douleurs, les Tiennes infinies de Dieu, outragé, les nôtres, créatures pardonnées, de T’avoir blessé …

08/03/11 humble Miséricorde ….

L’humble Miséricorde Divine investit tous ceux qui l’acceptent en esprit et en vérité en tout ….

09/03/11 damnation…

Le Christ Jésus arrache le monde à sa damnation et pour cela le rassemblera d’abord. Mais si tout le monde n’atteint pas ce degré d’hypocrisie, disant et ne faisant pas, tous doivent espérer le salut ….

Avril 2011

25/04/11 vivre ….

Vivre sur terre la croix vivante de Jésus-Christ incarnation de Celle Glorieuse des humbles Cieux ….

26/04/11

Nous gens du commun, ou enfants de rien, ne pouvons peut-être pas, avec douleur, être parfaits comme Jésus-Christ le demande à l’imitation du Père, mais nous devons au moins avoir l’esprit de perfection qui consiste à chercher sans cesse l’humilité Divine dans la pratique religieuse ….

27/04/11 au milieu …

Au milieu du néant des choses, fripé par notre liberté temporelle, Dieu Seul a besoin de nous ….

28/04/11 Eucharistie …

Dans l’Eucharistie réside l’humble face cachée de la ténèbre des Ténèbres  Trinitaire afin de nous arracher pour l’Éternité à l’orgueil, physique, moral, spirituel, et au mensonge de notre liberté ….

29/04/11 sur terre … et Éternelles ….

En s’incarnant sur terre le Père a insufflé au monde par Son Fils et Sa Mère la perfection d’humilité de l’Esprit Saint que nos parents Adam et Ève avaient refusée il y a 7000 ans ( ?)…. Les entrailles des entrailles Éternelles de Dieu, humbles et doucement miséricordieuses, révélées par le Christ Jésus, contiennent toutes les voies enseignées pour les atteindre aussi bien par l’amour chrétien que par toutes les autres voies religieuses jusqu’au concret des sciences profanes ….

30/04/11 sans force….

Jésus-Christ aussi était sans force dans Sa Mission surhumaine mais toujours remis à l’humble Toute Puissance du Père et de l’Esprit Saint pour que notre faiblesse s’abandonne à la Sienne ….. Car LUI porte sans cesse douloureusement le poids constant de notre orgueil et de notre violence ….. Mais nous ne comprenons absolument pas comment IL veut témoigner de LUI à travers nous ….

Mai 2011

01/05/11 offrir …

En Son humilité et douceur miséricordieuse Dieu descend jusqu’aux extrémités de l’abîme pour nous offrir à la liberté de la Béatitude Éternelle …. Aimons n’être qu’un inexistant, comblé de grâces dans notre abjection continuelle, puisque nous sommes aimés ainsi pour devenir l’Être …. Au dernier coup de lance de la Passion de Jésus-Christ l’Éternité entière s’incurvait sur la terre ….

02/05/11 trop à dire rend muet….

… Victoire – de Gethsémani – tu régneras, Ô Croix – Rédemptrice – tu nous sauveras ; Leitmotiv ….

03/05/11 activement ….

Comment témoigner activement de l’humiliation glorieuse du rassemblement universel des nouvelles fêtes des Rameaux  autour de Jésus-Christ dont il a été donné de parler ici, sinon en s’humiliant avec et en Lui. La Gloire sans mélange est pour plus tard après la dernière grande épreuve à venir …. Dieu s’humilie dans toutes les âmes et particulièrement dans celles recevant le plus de grâces …. Ainsi l’humiliation temporelle Divine est le fondement, vivant de Ciel et terre, révélé par le Messianisme de Jésus-Christ, qu’il faut atteindre par voies religieuses et même par intérêt concret ….

04/05/11 toujours mal …

On souffre toujours mal. Aussi notre refuge n’est-il que dans une profonde humiliation sainte …. Toute Puissance de l’humiliation Divine, dans la douleur de la nature et la joie surnaturelle …. Par Jésus, aimer la douleur de l’humiliation sainte, toutes les deux rédemptrices s’équivalant ….. Si l’humanité entière n’est qu’une moisissure d’une infime planète, Dieu cependant s’y humilie. Contemplons donc toutes les humiliations saintes, douloureuses en même temps que joyeuses, dont la plus grande est celle pour chacun que Dieu réalise en nous-même. À nous de nous y unir ….

05/05/11 en tout et partout …

Penser Jésus Trinitaire Seul en tout et partout. Le voir ainsi humilié par tous et incarné en chacun …. Tout le foisonnement impressionnant du monde même humain doit être oublié pour la grandiose humiliation Divine…. Douloureuse de tant d’offenses et joyeuse de tant de pardons …. Les relations humaines, dans toutes les voies, sont Dieu humilié en nous à Dieu humilié ailleurs ….

06/05/11 incessant ….

Croire et espérer sans limite, quand même notre cœur nous condamnerait, au pardon incessant de l’humble Miséricorde. Car Dieu est infiniment plus grand que notre propre cœur… Union en tout …. La honte de Jésus à Gethsémani (et dans toutes Ses agonies) recouvert de tous nos péchés, les miens d’abord et ceux des autres dont nous portons tous cet esprit de propriété inconsidéré. Ainsi donc Dieu, tout en tous, Se persécute pour nous extraire du néant et nous donner la Vie Éternelle …. Plonger avec Dieu dans Son humiliation temporelle extrême d’où IL se revivifie avec nous …. L’humiliation continuelle de Dieu, un et multiple, la plus extrême, est celle vécue dans chacune des personnalités humaines en particulier , bien qu’après Jésus et Marie il y ait une hiérarchie des âmes dont la teneur ne serait révélée que dans les instances du Ciel Éternel ….

07/05/11 vraiment …

Vraiment Seul Dieu Trinitaire, dans Sa grandiose humiliation d’ici-bas, sait nous agir pour le Ciel ….

08/05/11 aimant ….

Jésus-Christ est l’humble et puissant aimant qui attire notre limaille de fer révoltée au Ciel infini …. Ainsi on pourrait croire que les recherches du relief à l’intérieur de l’écran du 3D semblant faire fi de mes hypothèses du 21/05/2004, je pourrais penser que mes intuitions n’ont peut-être pas de valeur. Eh bien ! Au contraire je suis si sûr d’elles que j’imaginerais plutôt les techniques actuelles dépassant des possibilités réelles !... Pour le relief cela n’aurait qu’un intérêt relatif mais je n’en ai pas moins toujours la hantise d’un dépassement technique redoutable et apocalyptique d’un moteur à ion intégral dépendant  (alors même que je n’ai aucune preuve de sa réalité !?). C’est pourquoi plus que jamais il faut s’enfouir dans la réalité de la Puissante humiliation Divine ….

09/05/11 écrit …

Au mur du web qui se dresse contre nous, un de mes petits fils a écrit : L’humiliation de Dieu est émouvante et sa nature est Divine. Réjouissons-nous de pouvoir avec Lui nous humilier en vérité …. Mais n’en souffrons pas moins d’en être la cause par toutes nos offenses continuelles et ingrates …. Humiliés avec Dieu, nous le voyons nous agir à travers tous les arcanes de l’histoire humaine …. Ainsi Dieu est humilié par notre attachement subi au néant du péché et nous par celui effectué ….

10/05/11 Dieu Seul ….

Dieu humilié, mais en Lui Dieu Seul …. TOI TU connais la souffrance et la joie qui en résulte et celles que TU mesures à chacun selon sa faiblesse et ses nécessités…. Ainsi l’univers n’est qu’une liberté créée au néant à laquelle nous sommes étroitement associés et dont nous devons nous déposséder pour Celle de l’ÊTRE, malgré la rébellion insensée de la faute originelle …. Il n’y a pas à s’étonner de l’humiliation Divine, elle est ici-bas la fonctionnalité toute universelle. En effet l’humiliation est une négation de renaissance en conflit virtuel (moral) avec elle-même …. Et il n’y en a qu’une révélée de Dieu, celle Divine de Jésus-Christ et par grâce celle de Marie ….

11/05/11 divisé …

Le monde tout entier, religions comprises, est divisé en deux. Il y en a ceux qui reconnaissent l’humiliation Divine en eux et ceux qui n’y reconnaissent qu’eux-mêmes. Mais la frontière n’a rien d’immuable. Car chacun peut se reconvertir à chaque instant dans un sens comme dans l’autre. C’est pourquoi il faut sans cesse veiller sur soi et prier constamment. Mais espérer l’unité réalisée du monde, ne serait-ce qu’un moment à souhaiter très long, quel programme ! Ma fille …. Malgré notre indignité flagrante l’humble Tout Jésus-Christ Trinitaire habite nos cœurs. La Vierge Marie, avec Elle, nous écarte de nous-mêmes pour Lui laisser enfin toute la place due ….

12/05/11 joie surnaturelle …

Dans les atroces souffrances de Sa Passion et de tout Sa vie Jésus-Christ jouissait de nous révéler l’entière Miséricorde Divine…. De même, nous, avec Marie, si nous sommes douloureux d’être cause ou solidaire de Ces souffrances, soyons en même temps joyeux de Sa joie surnaturelle …..

13/05/11 agir ….

Si nous ne pouvons éviter la « médiocrité », pour ne pas dire plus, de la prison de notre cœur, où Jésus Trinitaire réside malgré tout notamment par le pain Eucharistique, nous pouvons néanmoins y contempler les douleurs de Marie pour réaliser en nous, sans autre mérite de notre part, le desserrement de ses liens qui le retiennent d’agir comme le voudrait Son humilité Souveraine ….. Non seulement les enfants de rien sont appelés à reconnaître la présence humblement miséricordieuse du Christ dans leur propre abjection mais aussi à y réunir le monde entier. Pourtant si on voit que la pure lumière jubilatoire de l’Au-delà est en même temps joie et douleur, le monde, lui, ne sait qu’y prononcer un vice sensuel hideux qu’il nomme masochisme. Pardon ! …. Douloureux de la haine et du mensonge qui sont en moi, mais joyeux du pardon incessant que TU m’offres et dont j’espère le triomphe Éternel, je ne m’étonne plus de l’humble miséricorde ….

14/05/11 Selon …

Selon ce qui m’a été donné serais-je, pourtant qu’orgueil naturel, l’apôtre de TA douce humilité ? Ainsi il n’y aurait que d’humilité humaine la recherche jusqu’au bout du pardon Divin à recopier …. Avec Marie nous disons : D’humilité À TOI le Règne, À TOI la Puissance, À TOI la Gloire ….

16/05/11 primauté de l’humilité ….

La Bse Angèle de Foligno dit textuellement : « Comme la Charité, la Foi, l’Espérance et toutes les vertus, selon leur nature propre et leurs propriétés particulières, reposent sur l’humilité. Il serait trop long d’expliquer en détail toutes ces filiations ». En effet la primauté universelle de l’humilité, non seulement pour toutes les religions mais encore pour la vie profane (les sciences à venir notamment), nécessiterait une somme théologique aussi importante et aussi révolutionnaire que celle de Thomas d’Aquin en son temps. Espérons un tel théologien ! On voit cette primauté dans toute la vie, la mort et jusqu’à la résurrection de Jésus-Christ avec son corollaire qui est l’humiliation. Mais l’humilité se nourrit en priorité d’actes et heurte de plein front notre orgueil viscéral. C’est pourquoi Jésus-Christ a donné à ses disciples pour y conduire une plénitude de voie propre qui est l’amour, comme plusieurs fondateurs de religions ont donné d’autres voies ….. En effet Dieu seul est humble. L’humilité humaine n’est que contrition incessante d’orgueil … Et l’orgueil prend toutes les formes depuis la plus basse sensualité jusqu’à la plus haute spiritualité …. Ainsi si pour nous Chrétiens, Dieu est Amour, IL est aussi et avant tout humilité et douceur ….

17/05/11 autorité ….

Sans aucun doute Jésus-Christ a choisi pour Son Message une Église à unité humaine, c’est-à-dire une unité, du fait de l’instabilité de l’homme, dans laquelle les Évangiles sont pratiqués imparfaitement. D’où ces tiraillements et ces avatars interne permanents. C’est pourquoi entre autre nous, catholiques, avons besoin de l’autorité de la succession des Papes confirmée par le Christ Jésus pour ne pas nous fier uniquement à notre instabilité personnelle ou de groupes ….. Mais la primauté de l’humilité Divine dans toutes les activités humaines pèse sur moi comme une couronne d’épines à révéler au monde apathique pour sa propre survie temporelle et Éternelle ….

18/05/11 une Vie …

Il n’y a qu’une Vie, de la Gloire des Cieux humbles jusqu’à l’humiliation de la terre sainte. …. Ne nous trompons donc pas sur notre séjour temporel, malgré notre attachement féroce en lui …. Ainsi le pesant manteau des avatars de notre personnalité n’est que monnaie d’échange aux Cieux ….

19/05/11 Victoire ….

À TOI la Victoire décisive de Gethsémani, exsudant de sang, pour le Règne, la Puissance et la Gloire de l’humiliante croix Rédemptrice confirmée par TA résurrection de 40 jours sur terre ….. Mais c’est couronnée de mortifiantes épines qu’elle se présente à l’universalité du monde présent …. Ainsi il faut tout considérer comme l’action de la Sainte Providence qui fait agir aussi bien nous-mêmes que le reste en fonction de la libre disposition de notre personnalité individuelle ou de groupes.

20/05/11 « humiliabilité » ou humilité Divine (à la fois humilité et humiliation) …

Il faut un nouveau mot pour désigner ce qui fait la nature morale de Dieu temporelle et Éternelle …..

21/05/11 encontre ….

C’est bien sûr à l’encontre intérieur de soi-même qu’il faut aller à la rencontre universelle Divine.  Que la Vierge Marie nous arrache à l’attention du monde comme non à celle du salut des âmes !

23/05/11 du reste …

Du reste, nous mystiques sommes profondément méprisés par le monde et les religieux mondains pour notre estime de la souffrance même minime et pour notre sacrifice de cette vallée de larmes …. À plus forte raison si, comme dans mon cas, nous sommes des minus intellectuels et spirituels …. C’est vrai aussi que l’acuité d’intuitions diverses peut faire croire dangereusement le contraire alors même qu’il n’y a qu’une nécessité, la foi nue aveugle en l’enseignement de l’Église fidèle …. Ceci n’empêche pas de considérer la douce humilité Divine comme prioritaire à toute vertu ….

24/05/11 sensés ….
Tous les êtres humains vivent de l’humble pardon continuel de Dieu. Pour ceux qui sont sensés le reconnaître, ils sont remerciés par des grâces toujours plus grandes de joies ou de douleurs selon leurs dispositions profondes….. Ne pas chercher de consolations là où il n’y en a pas, c’est-à-dire dans l’épreuve même de la douleur mais plutôt avec Jésus-Christ dans son humiliation sainte nécessaire à la fois à la compensation et à la rédemption éternelle de l’orgueil humain général ….

25/05/11 devant Dieu ….

Qui est quelqu’un devant Dieu ? Pas même Dieu Lui-même, le révèle la Passion de Jésus-Christ ….. Ainsi il nous faut toujours choisir, en espérant éperdument l’humble miséricorde Divine …. À quoi servirait de contribuer à la survie du monde entier si c’était pour perdre son âme éternelle …. Et cette primauté de l’humilité Divine, il faut sans cesse en demander la reconnaissance …..

26/05/11 la nôtre …

Si, comme pour toutes les autres voies religieuses, y compris la démarche des sciences profanes, ne pas faire reposer de fait l’amour Chrétien sur l’humilité Divine Trinitaire est une aberration, celui-ci n’en demeure pas moins la voie royale de Jésus-Christ et la nôtre. Douleur et joie réunies. 

27/05/11

Lorsque l’on lit et relit les déclaration au frère Arnaud de la Bse Angèle de Foligno on voit avec des approches à peine analogues et encore infiniment plus lointaines notre véritable insignifiance.  N’étant tous sans exception que des abîmes d’orgueil, il fallait pour révéler l’étroitesse du goulot commun à toutes les religions comme à la survie matérielle du monde, un Messie universel ayant autorité pour pardonner sans cesse notre marche syncopée sans fin vers Son humilité liée à tout …. Notre souffrance temporelle, si minime soit-elle, façonne les Cieux Éternels, pour nous et pour les autres. Pour autant faut-il entraîner celle d’autrui ? Il peut y avoir sous prétexte de ne pas le faire une esquive de nous-mêmes. D’un autre côté ne pas reconnaître notre faiblesse devant la douleur peut être aussi fautif. Mystère de la liberté devant lequel il faut trembler ….

 

28/05/11 l’eau de l’humilité Divine …

Grégoire Le Grand, Pape et docteur de l’Église, dit bien : » Tout commandement découle du seul amour, tous les préceptes n’en sont qu’un et ils reposent sur le seul fondement de la charité. Les branches d’un arbre sortent de la même racine : ainsi toutes les vertus naissent de la seule charité.» En effet l’arbre de l’Église, plénitude de la révélation pour nous chrétiens, repose sur les racines de la charité. Mais comme les racines d’un arbre, quelqu’il soit, ont besoin d’un élément extérieur à eux-mêmes et ne peuvent vivre sans eau, la charité ainsi que toutes les autres vertus qui en dépendent ou non ne peuvent vivre sans le Centre même de l’humilité Divine Trinitaire révélé par le Messianisme universel de Jésus-Christ (« apprenez de Moi [Dieu Trinitaire] que je suis doux et humble de Cœur »). Ainsi toute foi, toute croyance et même toute action, vivant de certitudes, doivent impérativement trouver leur aliment dans ces entrailles mêmes de la Divinité ….

29/05/11 extrait …

Infime extrait de l’humilité et douceur du centre Divin Trinitaire révélé par le Messianisme universel de Jésus-Christ, le mot même qui en découle s’attache à toute voie religieuse, y compris celle de l’amour enseigné par Jésus Lui-même, et jusqu’à la vie profane. Ainsi pour signifier la vérité pourra-t-on évoquer : l’humble charité chrétienne, l’humble compassion bouddhiste, l’humble adoration musulmane, l’humble obéissance juive, l’humble tolérance hindoue de Gandhi, l’humble componction de Lao Tseu et Confucius, l’humble animisme africain, etc.…. et jusqu’à l’humble recherche des sciences laïques, sans jamais vouloir rien séparer en expérience …. Ainsi le Christ dans son universalité révèle que Dieu, malgré les souffrances infinies qui Lui en ont coûtées, aime s’abaisser en nous pour saisir notre amour, notre compassion, notre adoration, notre obéissance, notre tolérance, notre componction, notre animation, etc.… jusqu’à l’intéressement, selon les choix qui nous sont donnés consciemment ou bien culturellement ….

30/05/11 peu gratifiante …

La recherche de l’humilité Divine pourtant source de tout est peu gratifiante par elle-même, à cause de notre orgueil génital. C’est pourquoi nous avons besoin d’une raison éminente pour nous y engager même contraint et forcé comme c’était mon cas. Pour le Chrétien la raison est l’amour. ….

31/05/11 Cœur de Jésus …

C’est le Cœur de Jésus, doux et humble, qui nous donne la possibilité de tout souffrir … Si le péché a aussi été voulu par Dieu, ce n’est pas le cas de la volonté de satisfaction du péché laissée à notre entier libre arbitre, bien qu’il soit profondément marqué en nous par la faute originelle ….

 

Juin 2011

01/06/11 transmettre ….

Si, à moi le dernier des enfants de l’Église et le plus incapable de tous, il a été donné de voir les conditions du rassemblement du monde autour de Jésus-Christ, encore faut-il les transmettre …. En effet il ne suffit pas d’évoquer ces conditions liées au salut à la fois matériel et spirituel. ….

02/06/11 Esprit de contrition et de Vérité …

En révélant la nature humble et douce du Centre Divin Trinitaire en son cœur incarné, Jésus-Christ implique un esprit de contrition incessante en l’homme. En effet même les plus grands saints sont obligés de reconnaître en eux jusqu’à leur mort effective la semence subtile de l’orgueil et violence originelle. C’est pourquoi il est dit que ce temps est une vallée de larmes. Car quand même y serions-nous heureux, doivent résider au fin fond de nous-mêmes les pleurs de notre état permanent de pécheur. Ainsi il nous faut sans cesse travailler intérieurement à développer en nous (ou à acquérir si par malheur nous ne le possédions pas) cet Esprit de Vérité à condition que nous le maintenions  vivant, c’est-à-dire non stratifié dans une habitude stérile …..

03/06/11 qualification …

La qualification de la race humaine, qu’il s’agisse des justes ou non, par le Christ Jésus est claire : « Race adultère et pervertie (mat.12 :39/16 :4, marc.8 :38) ». Ainsi nous sommes tous, sans exception, dans le péché jusqu’au cou et jusqu’à notre mort. Faut-il pour autant renoncer à le combattre ? Pour esquisser d’éprouver notre bonne disposition, évidemment non, mais toujours dans l’esprit de contrition nécessaire, ressenti ou non, en nous humiliant profondément. Nous fondant alors sur l’humble et gratuite miséricorde Divine, il faut la répercuter autour de nous …. Ainsi de désastres spirituels en désastres spirituels dont il faut demander continuellement, autant qu’on le veut, un sincère pardon, nous arriverons par pénitence à la victoire de la Vie Éternelle ….

04/06/11 solitude …

Dieu Seul en chacun de nous. C’est cette solitude qu’il faut préserver joyeusement à tout prix dans les consolations comme dans l’épreuve. Elle garantie notre contribution  au salut du monde …. Ainsi le mépris, l’opprobre, l’humiliation, Dieu le porte pour nous. Unissons-nous étroitement …. On voit alors que, si la voie pour y arriver, enseignée par Jésus Christ est pour ses disciples l’amour, la perfection qu’il demande consiste de fait en cette marche constante à travers notre état de pécheur vers l’abaissement Divin, condition universelle, que nous partagerons intégralement ….

05/06/11 ÀTOI …

À TOI, le Règne, la Puissance et la Gloire, Dieu Trinitaire, au centre de l’humble Centre révélé par Jésus-Christ fusionnant avec toutes les voies droites qui TE cherchent de manière ou d’autre ….

06/06/11 structure ….

Confions-nous, dans la voie de plénitude de l’Amour ou dans telle autre qui est la nôtre, à la structure Providentielle d’ »humiliabilité » (cf. journal 20/05/11) que l’on peut désigner ainsi …. (À quoi donc pourrait servir une âme « flasque » ? Quelquefois on sert des mets de ce genre) …..

07/06/11 réalité de l’enfer …

Nous confirmons la réalité de l’enfer auquel tous les hommes sont prédisposés sans la grâce universelle du Christ Jésus Trinitaire. Nous avons donc à travailler avec LUI au salut des âmes …. En effet d’un côté on voit cette puissance générale diabolique de la volonté humaine de posséder l’amour-propre (ou ego, égoïsme, çà, … en un mot orgueil et violence congénitale) et d’un autre côté revendiquant l’état Divin l’innocence unique de Jésus-Christ s’humilier pour nous ….

08/06/11 Ainsi …

Ainsi Dieu pour saisir notre amour, compassion, adoration, obéissance, ou ce qui nous est donné d’autre, nous révèle par l’universalité de Jésus-Christ qu’IL aime s’abaisser en nous outre mesure …. Mais c’est l’Amour parce qu’il est la plénitude de l’ÊTRE qui a pu nous en révéler le fondement d’humble miséricorde Divine. Aussi lorsque l’Amour est donné, il est plus demandé ….

09/06/11 une seule voie :

Une seule voie Celle de l’Église : L’attente haletante de la Parousie du Seigneur Jésus par l’humiliation de la croix victorieuse de l’orgueil humain, et seul salut  de toute l’humanité …. Que, dans la bourbe de péchés de notre vie, la Vierge Marie nous apprenne à lutter en Son Fils  !….

10/06/11 Quaternité Divine ….

Il est évident que la Vierge Marie, d’Immaculée Conception, Elle-même et tous les êtres humains qui sont rachetés, font partie intégrante d’un Dieu non seulement Trinitaire mais aussi Quaternaire. Toutefois l’Église a déjà bien du mal à préciser théologiquement, autrement que par le silence Eucharistique,  la douce humilité Divine dont pourtant toutes les religions et au-delà auraient un besoin urgent. Alors que serait-ce de vouloir préciser plus clairement Sa Quaternité ? Ce qui compte est que le dernier soupir de notre mort soit délivré de tout amour-propre. Il faut pour cela travailler avec le Christ toute notre vie sachant que, par la communion des esprits, en allégeant notre poids d’égoïsme, nous allégeons celui des autres et leurs permettons ainsi le salut ….

11/06/11 problématique …

Si une théologie rationnelle de la quaternité Divine reste problématique, la contemplation mystique de la Vierge Marie et des saints quaternaires  est un apaisement certain de l’esprit ….. Embrasser avec Marie la peine de la croix rédemptrice dans son humiliation humaine et Divine  ….

12/06/11 Marie quaternaire ….

À Marie quaternaire, le règne, la puissance et la gloire pour nous conduire à Son Fils Trinitaire ….

13/06/11 obtenir ….

Sans autre légitimité, par l’union à l’humiliante croix obtenir l’Esprit saint au plus grand nombre …..

14/06/11 le péché n’est pas « pécher » …

Pour notre orgueil viscéral, la vie rédemptrice victorieuse de Jésus, Marie, Joseph a été un échec …. En réalité ce qu’on appelle le péché n’est pas effectivement pécher. En effet tout, positivement ou négativement, a été créé par Dieu qui est infiniment bon, le péché comme la vertu. Mais le propre de l’action de pécher qui offense gravement la nature de Dieu, est de « vouloir posséder » les suites du péché qui lui est fait pour être rejeté. Cette offense redoutable nous prédisposant à l’enfer éternel a été laissée à la liberté humaine comme celle des anges, liberté qui reste le mystère des mystères. C’est ainsi que les êtres humains, peut-être seulement d’il y a 7000 ans, étaient eux aussi affublés d’orgueil (amour-propre, ego, égoïsme,….etc.). Mais ils n’en avaient pas la volonté de possession, comme nous conditionnés depuis la faute originelle par un couple humain choisi, pour sa haute liberté spirituelle perdue dans un paradis mystique conditionnel …. Mais je ne suis qu’une âme insignifiante à la fois à la limite de la mystique pure et à la limite de la théologie rationnelle, sans grande capacité dans les deux états. À quoi donc alors puis-je servir sinon comme un misérable lien entre les deux ? De moi-même je ne peux rien. En effet la foi au Christ Jésus universel n’a fait que me suggérer l’embryon des multiples faces de l’humiliation Divine temporelle comme nécessité à tous et à tout depuis la charité chrétienne (ce qui pour nous chrétiens serait évident) jusqu’à la technique profane en passant par toute religion ….

15/06/11 catalyseur …

Ne serions-nous qu’un médiocre catalyseur spirituel, il faut, quelle que soit notre croyance, graver profondément sans cesse en nous les stigmates du gibet de l’humble Christ Jésus Trinitaire …. Ce qu’il m’est donc donné d’annoncer consiste en l’universalité imprescriptible  de l’homme Jésus-Christ qui en revendiquant pour Lui et par sa mort le statut de Dieu Trinitaire affirme nécessaire pour la survie humaine de reconnaître la nature de l’abaissement temporel Divin dans tous les domaines, concrets ou spirituels, religieux ou non, et bien sûr de tout y conformer ainsi ….

16/06/11 de toute façon ….
De toute façon, il n’y a pas de choix…. Nous devons, pour la survie temporelle et éternelle de l’espèce humaine, nous faire à notre échelon témoins irréfutables de l’humilité Divine Trinitaire …. C’est la route de l’ante-apocalypse qui, elle, n’a peut-être pas beaucoup de preneurs actuels ….

17/06/11 en religion ….

Il paraît que beaucoup de monde attendrait l’apocalypse pour fin 2012 et que les scientifiques disent qu’il n’y a rien à prévoir pour cette date, ce qui n’est pas tout à fait exact. En effet les savants du monde entier savent parfaitement qu’autour de cet instant  on espère les enseignements de la sonde interstellaire envoyée aux confins théoriques de l’univers et que d’autre part on est aussi dans l’attente  de conclusions sur l’origine de la matière touchée du doigt par les collisions de particules des cyclotrons….  Ainsi les sciences humaines seraient appelées à « entrer très concrètement en religion », mais pour le meilleur ou pour le pire comme il m’a été donné de le voir, selon des intuitions apparemment précises, il y a 50 ans. Il s’agirait donc (et pourquoi pas à une date déterminée) pour le moins d’une véritable révolution copernicienne. ….

18/06/11 se dissocier …

Avec la grâce de Dieu et l’aide de la Vierge Marie, se dissocier du monde des esprits pour l’humble foi nue de l’humiliation temporelle Divine Trinitaire en Jésus-Christ et en Son Église ….

19/06/11 infime partie  et abaissement ….

Les univers, puisque certains scientifiques pensent qu’il y aurait en réalité une succession d’univers, sont une infime partie  et de fait un abaissement de la Puissance Divine Éternelle ….

20/06/11 confier ….

Confier sans cesse nos péchés et ingratitudes au pardon Divin, mais en porter leurs humiliations. Cependant si en effet on dit que vers 2012 ( ?) les sciences profanes peuvent se trouver mises sur le même pied que les religions, on pense à cette parole du Christ se demandant, si en revenant dans Sa Gloire, IL retrouverait la foi sur terre… Toutefois avant la Passion, dans les Évangiles, il y a eu le rassemblement, fidèles ou sceptiques, des Rameaux autour de l’homme Jésus. De même, d’après le témoignage reçu ici, les sciences peuvent peut-être s’accorder bienheureusement aux religions avec le Messianisme de Jésus-Christ avant de vouloir s’en séparer apocalyptiquement ….

21/06/11 réalité ….

Toujours regarder intérieurement la réalité vivante du gibet de Jésus-Christ. Même surtout pour les chrétiens à travers leurs si abondantes croix décorées au point d’en oublier le drame véritable. Mais c’est avec Marie, Sa Mère, pressant contre elle le linge ayant servi à essuyer du sang de la flagellation, qu’il faut adorer Jésus couronné d’épines, revêtu d’une loque sanglante sensée royale et dans sa main un manche à balai comme sceptre, pour être échangé avec un criminel notoire ….

22/06/11 redevable …

Nous qui ne sommes redevables que de TA Passion, nous sommes cependant avides de TA Joie de pardonner. Car Ton pardon infini est incessant, débordant de très loin nos chutes perpétuelles …. Qui est donc quelque chose devant Dieu ? Nous n’y sommes tous que néant. Reconnaissons-le et confions-nous sans aucune restriction, selon nos conditions, à Sa Bonté imprescriptible …..

23/06/11 actes ….

Jésus-Christ est le Seigneur de beaucoup d’actes et de peu de paroles. Qu’il nous en soit ainsi ! …. Souhaiter la réunification du monde autour de Jésus-Christ pour Ses conditions universelles.  Imperturbablement, sans bruit, l’Église dont le monde se moque les proclame en acte. Mais quoi dire devant le point où Dieu aime s’abaisser pour saisir simplement l’esquisse de notre amour ….

25/06/11 les biens …

Les biens du monde, physiques, moraux ou spirituels, ne font que flatter l’amour-propre orgueilleux. Bien que graduée la lutte de survie éternelle y est incessante, sévère et sans merci …

Avec Jésus-Christ porter et donner au monde des enfants l’épine d’humiliation qui est nécessaire ….

28/06/11 assez compte ….

Se rend-t-on assez compte de la joie « intense » que le Christ Jésus, toujours crû vivant, aurait à rassembler autour de Lui, pour son salut et la gloire de Dieu Trinitaire, l’humanité entière, croyants et sceptiques, comme au jour de son entrée triomphale à Jérusalem, monté sur un ânon et acclamé par les rameaux de la foule unanime ? Il se servirait, sans aucun doute pour moi, des nouvelles donnes espérées de l’avenir des sciences, étant  évidemment bien établies moralement.

29/06/11 copain…

St. Joseph, notre copain, âme faible s’il en fût mais soutenue par l’Esprit, a eu, comme nous, la responsabilité de l’enfant-Dieu incarné avec la douleur ineffable d’ici-bas pour nos péchés mais avec la joie infinie surnaturelle pour notre rédemption.

Juillet 2011

01/07/11 incessant ….

TU descends, combien douloureusement, jusqu’aux entrailles du péché continuel mais combien la plénitude de TON pardon incessant est jubilatoire. Elle est l’objet de notre prière pour tous ….

02/07/11 Vérité …

La Vérité heurte de front le péché de l’humanité et donc le nôtre. La conjoindre à notre voie  ….

03/07/11 le désir de ….

Le Christ a pris sur LUI le désir de nos volontés que malgré Ses agonies, Il n’a jamais suivies …. Ainsi on rame avec LUI pour construire sans cesse l’Éternité du monde comme la nôtre ….

04/07/11 pourquoi était-ce si difficile ? …..

Pourquoi était-ce si difficile d’affirmer la reconnaissance de l’humilité et douceur du Centre de Dieu comme le fondement de l’universalité du Messianisme de Jésus-Christ ?

D’abord pour nous chrétiens, de plus catholiques, notre foi enseigne que la plénitude des relations de Dieu à l’homme et de l’homme à Dieu réside en la Charité, en même temps que cette dernière contient toutes les autres vertus, entre autre ne s’enflant pas d’orgueil (antonyme d’humilité). Dans ce cas n’est-ce pas la Charité qui doit être seule universelle ?

Mais le problème aigu qui m’a été posé malgré moi, il y a donc 50 ans, consistait à résoudre l’unité Messianique du Christ en premier lieu avec les sciences profanes, si éloignées de cette finalité, et par là même avec les données des religions vivant d’autres croyances (que la Charité).

On pouvait noter alors que dans la foi  Chrétienne la Charité était souvent simplifiée dans ses termes par le mot « amour » qui désigne une tendance humaine générale certes mais dont l’objet dernier n’est pas forcément Dieu ou le prochain comme on l’entendrait. D’autre part en le stratifiant on voit ce mot devenir idéologie comme  « l’amour point final ». Or la Charité infinie par essence n’a pas de point final sinon la vie éternelle qui n’est qu’un commencement sans fin.

On pouvait donc conclure que dans la démarche universelle chrétienne, non dans son enseignement immuable mais dans son application pratique, il y avait une certaine orientation à préciser. D’un autre côté en s’observant attentivement soi-même à la lueur des Évangiles, on pouvait voir surgir en soi continuellement les prémices d’un orgueil et d’une violence irréductibles, même subtiles, qu’on retrouvait sans aucun doute dans l’expérience de l’humanité entière. Finalement en prenant au sérieux la prétention du Christ Jésus d’être Dieu Trinitaire Lui-Même, doux et humble en Son Centre, on voyait combien on en était dépendant universellement.

On pouvait donc se rendre compte alors de cet impératif vivant dans les écritures Saintes, d’autant plus, bien qu’il soit radicalement opposé à la nature de l’homme pour la redresser, qu’il coïnciderait exactement aux nécessités morales humaines du préalable des techniques scientifiques à venir comme du préalable spirituel d’aboutissement de toute religion véritable ….

05/07/11 manteau ….

Comment l’enfant Jésus n’aurait-il pas revêtu Son père Joseph  de l’humiliant manteau que Lui-Même devait endosser au prétoire lors de Sa Passion comme toute l’humanité y est aussi appelée …. Laisser au génial amour de Jésus, pour le salut des âmes, les modalités  de l’histoire humaine …. Notre époque sensuelle voudrait voir en Joseph et Marie un couple de jeunes tourtereaux. Moi, je vois en St. Joseph un homme charitable déjà âgé à qui a été confié comme épouse une jeune fille bizarre, au point peut-être de pleurer des larmes de sang, dont personne ne savait quoi faire ….

06/07/11 « fusionnables » …

Avec Joseph, Jésus et Marie, infiniment petits, sont plus qu’imitables. Ils sont « fusionnables » ….

07/07/11 fuite ….

Il faut, constante bien que malgré tout syncopée à cause de notre péché congénital,  la fuite de nous-mêmes dans les profondeurs d’humiliation de Dieu pour en être relevé dans Sa Gloire. La foi en la Charité rend plus responsable, mais tous doivent reconnaître l’humilité Divine Trinitaire ….

08/07/11 vieil ordinateur ….

Il va falloir que je change mon vieil ordinateur de bureau. J’aimerais que ce soit pour la nouvelle génération tactile mais qui n’est pas encore parfaitement au point. Il y faudrait l’invention d’un crayon ou mieux d’un doigtier infrarouge ou holographe aussi complet mais plus rapide et plus sûr que la souris. Dans ce monde préhistorique de la technologie (et de la théologie) je piaffe d’impatience. Peut-être les informations qu’attendraient les scientifiques pour fin 2012 ( ?) sur l’origine de l’univers et de la matière changeront-elles les choses ? De toute façon ce n’est pas la vision même grandiose du futur que l’on puisse avoir qui importe mais celle de sa vie morale …..

09/07/11 offrir ….

Offrir, avec contrition, la barre de notre orgueil (sensuelle, cupide, vaniteuse), qui est la seule chose nous appartenant en vérité,  pour que Dieu repose Sa douce humilité Miséricordieuse ….

10/07/11 pécheur …

St. Joseph n’était qu’un pécheur comme nous mais avec la foi en l’humilité Divine ….. 11/07/11 en même temps ….

Contemplons avec douleur la douleur naturelle sans fond de Dieu causée par nos péchés incessants en même temps qu’avec joie Sa joie de pardonner sans cesse notre contrition …..

12/07/11 douce-amère …

Dieu, par Jésus-Christ, descend jusqu’aux entrailles du péché et de la mort pour nous en relever éternellement. L’Europe, elle, en est en attente d’une raison universelle. Celle-ci est douce-amère ….

13/07/11 citoyenneté ….

Par Jésus-Christ, avalisée par Sa Mère Juive, nous possédons la citoyenneté Éternelle du Ciel …. En effet à LUI le Règne, la Puissance et la Gloire des Cieux qu’IL partage avec nous dès ici-bas ….

15/07/11 Bse Angèle de Foligno :

En vérité, en vérité, le Sauveur du monde a posé la douceur et l’humilité à la base des vertus. Abstinence, jeûne, austérité, pauvreté intérieure ou extérieure, bonnes oeuvres, miracles, tout n’est rien sans l’humilité du coeur. Mais toutes ces choses reprendront vie et recevront bénédiction, si l’humilité les soutient l’humilité du coeur est la force génératrice des vertus, La tige et les branches ne procèdent que de la racine. Parce que son prix est infini, parce qu’elle est le fondement sur lequel s’élève toute perfection spirituelle, le Seigneur n’a voulu confier qu’à lui-même le soin de nous dire : «Soyez humbles. » Et la Vierge Marie, parce que l’humilité est la gardienne universelle, la Vierge Marie, comme si elle eût oublié toutes les autres vertus de son âme et de son corps, n’a admiré qu’une chose en elle-même, et n’a donné qu’une raison à l’incarnation du Fils de Dieu en elle :

«Parce qu’il a regardé l’humilité de sa servante.»

Il n’y a pour l’être humain qu’une seule manière d’Être : contempler l’humiliation temporelle Divine Trinitaire, quel qu’en soit le motif, même d’intérêt le plus concret, pour incarner Dieu en nous,  et en évoquer les douleurs et les joies consécutives de Jésus-Christ, Marie et des saints ….

16/07/11 liberté ….

Le Christ Jésus arrache sans cesser la liberté du néant à son péché pour lui permettre l’ÊTRE ….

17/07/11 et …

Dieu Trinitaire par Son Christ Jésus unit abjection et vertu, néant et Être. Unissons nos humilités ….

18/07/11 en dessous

Se mettre en dessous de l’humilité Divine révélée par le gibet du Christ pour espérer la rejoindre ….

19/07/11 Dans quoi …

Dans quoi donc le Christ Jésus, recouvert des iniquités intégrales du monde entier, pouvait plonger sinon dans l’humiliation de l’humilité et douceur Trinitaire. C’est ainsi que nous tous pécheurs, responsables de nos propres iniquités et par parenté de celles des autres nous pouvons cependant fusionner au Christ ayant à nous unir pour ceux qui ne reconnaissent pas leur état ….

20/07/11 espérer ….

On fait, pour ainsi dire à peu près tous, le contraire de ce qu’il faudrait faire…. Espérer malgré tout à la force infinie du sacrifice continuel de Jésus-Christ contre Lui-Même, véritable manteau de nous-mêmes dont il a voulu s’affubler ici-bas, jusque dans ses agonies, pour nous en arracher ….

21/07/11 malgré …

Malgré impositions ou récriminations de la nature, avec Jésus-Christ, un souci Divin: les âmes.  Même espérant un triomphe temporel du Christ, on comprend les soucis immédiats de l’Église ….

23/07/11 Ainsi donc …

Ainsi donc l’ÊTRE Trinitaire fusionne jusqu’au fond de nos propres entrailles de libre-néant …. Ce n’est pas pour le monde,  que le Christ prie mais pour ceux qui Lui ont été donnés. En effet ceux-ci sont plus responsables que quiconque au monde. Cependant IL n’est pas venu juger le monde mais le sauver. C’est pourquoi il n’est pas absurde de penser qu’avant la dernière grande épreuve du monde, IL veuille tout rassembler autour de LUI, dans une grande fête des Rameaux …. Pourtant n’y a-t-il  chose plus étrangère au monde que cette révélation de l’humilité Divine ?

24/07/11 C’est vrai …

C’est vrai que le Christ Jésus, prenant la place de Dieu Unique d’Israël devenu Trinitaire, est le seul prophète révélant par trois mots en tout et pour tout dans les Évangiles recueillis par ses témoins que le Tout ÊTRE infini est humble et doux en Son Centre. Mais tous les fondateurs de religions valables ont comme Lui vécu une humilité qui de fait en découle directement. Aussi c’est en marchant avec respect dans le sillage de cette révélation que doit s’accomplir l’homme. Et cela d’autant plus qu’une telle interpellation atteindrait le tissu des sciences profanes d’avenir ….

25/07/11 joie ….

Un journal essayant de publier dans le blasphème titre »Jésus rabat-joie ». Comprenons bien qu’il y a deux sortes de joie. L’une naturelle, grossière et limitée, attaquant la conscience et qui s’établit en dehors des lois Divines, menant à la perdition humaine et spirituelle. Et c’est celle-là dont ce journal voudrait prendre parti. L’autre surnaturelle subtile et sans limite, en accord avec la conscience et qui obéit aux lois Divines, libérant l’individu humainement et spirituellement. Les Évangiles bien compris en donnent les lois de plénitude que le blasphème ne peut cacher …. Quant à moi qui prophétise les moyens concrets moraux et matériels de l’union des croyants et des incroyants autour de Jésus-Christ pour le bien commun avant la fin  inéluctable, les uns me disent : « pour que nous y croyons, où est la preuve théologique suffisante, les autres où est la preuve technique suffisante ? » N’ayant pour l’instant ni l’une ni l’autre puisque en tout état de cause ce n’est pas par mon truchement qu’elles pourraient être développées, j’en annonce la joie …. Du reste en prenant conscience de notre indignité, il faudrait s’humilier plus bas que Dieu Lui-même, ce qui étant impossible, nous fait Le rejoindre plus surement espérant Sa Miséricorde ….

26/07/11 écrit du 23/07/11 …..

Avec Jésus Trinitaire il nous faut avaler l’absurdité de ce monde pécheur pourtant voulu par Dieu ….  Ou bien plutôt est-ce moi qui suis absurde ? La grandeur s’y révèle de merveilleuse façon ….

27/07/11 …. Pouvoir ….

Ainsi donc, peut-être dès 2012, les sciences profanes auraient la connaissance de leur pouvoir sur le Principe de Vie Lui-même qui, dans Son humilité Souveraine, se remettrait entre leurs mains  …. Ceci impliquerait donc deux options ou bien d’humble respect ou alors d’orgueilleux mépris …

28/07/11 ce n’est pas …
Ce n’est pas dans l’homme que nous mettons notre confiance mais en Dieu Lui-Même incarné.  Car si chaque homme est une partie de l’humiliation temporelle Divine, Jésus-Christ l’est toute entière.

29/07/11 tous totalement …

Mais le Christ Jésus, plénitude de l’humiliation Divine terrestre, doit fusionner à tous totalement …. En effet jusqu’à présent on pouvait s’émerveiller de la Puissance et de la beauté, déployées dans l’univers, en oubliant que celui-ci était provisoire, donc un abaissement pour Ce qui est Éternel. Mais maintenant où ce que je crois (peut-être en 2012), contrairement à l’incrédulité qui m’entoure aujourd’hui, leur soumission humiliante serait remise à l’homme, comment ne pas à notre tour en l’homme-Dieu Jésus-Christ reconnaître avec respect cette humiliation Divine infinie

?....

30/07/11 Pour …

Pour le rire des enfants, la joie des jeunes mariés, la pacification des vieillards et leur salut éternel, le Christ Jésus a embrassé son humiliant gibet en une agonie incessante de lutte Divine, toujours victorieuse, contre Lui-Même, depuis son incarnation jusqu’à sa résurrection vivante ….

31/07/11 multiples ….

Communier aux multiples infimes blessures du Christ qui ont contribué à notre vivification ….

 

Août 2011

01/08/11 en dessous ….

Pour servir avec le Christ se mettre en dessous de toute souffrance physique, morale ou spirituelle …. En effet Jésus choisit toujours la misère même extrême qui doit se reconnaître comme telle …. Aussi le dernier des enfants de l’Église ne tient que par le petit fil de la Miséricorde Divine  ….

02/08/11 Ainsi donc ….

Ainsi donc il m’a été donné d’établir les conditions uniques d’ordre morale mais qui doivent régir concrètement l’unité religieuse jusqu’au succès de la création technique humaine à venir véritablement fabuleuse. On m’a averti que j’en faisais fuir tout le monde…. De fait ma foi est placée en l’humble Toute Puissance absolue du gibet vivificateur de Jésus-Christ. Peut-être certains attendent la réalisation de preuves à ce que j’ai écrit. Ce n’est rien auprès de l’attente de cette jointure  contre nature du monde et de la foi. L’Église doit en faire, il est vrai, une première et incertaine approche le 27 Octobre prochain, deuxième rassemblement interreligieux d’Assise,  à laquelle évidemment je n’ai aucune part possible ….

03/08/11 piochant…

C’est en piochant dans les Évangiles qu’on voit petit à petit la véritable horreur de l’espèce humaine et l’humble magnificence qu’emploie Dieu pour la transformer en une merveille …. La vocation  des croyants étant de s’humilier respectueusement avec Dieu seul dans la temporalité  ….

04/08/11 la Vie ….

Fusionnés, selon notre état, à l’humiliant gibet vivificateur Divin nous portons la Vie pour tous ….

05/08/11 pas demandé ….

Il n’est pas demandé au monde d’être innocent mais de voir et respecter l’humilité Divine infinie ….

07/08/11 Nous …

Nous, nous ne sommes que péchés et ingratitudes consentis, TOI pardons et miséricordes accordés …. Ou n’être aussi sous la tente du Seigneur que ce grand corps paralysé à visiter ! …..

08/08/11 pas peur …

Par les grâces reçues, comme l’horreur contrite des nations, n’ayons pas peur de demander aussi le rassemblement du monde prévaricateur à Jésus-Christ pour son salut terrestre sinon Éternel ….

09/08/11 contraire ….

Dans la proposition de joie surnaturelle et la nécessité de la souffrance naturelle Jésus-Christ Trinitaire révèle la douceur et l’humilité du Tout-Pouvoir Divin absolument contraire à notre orgueil et violence qu’IL permet pour qu’avec LUI nous en soyons Éternellement vainqueurs …. Aussi l’unité du monde, du temporel et du spirituel ne peut se faire qu’en Son nom par la reconnaissance et le respect de l’abaissement du Principe de Vie entre les mains de l’humanité.  Tout être humain représente donc l’humiliation temporelle Divine physique, morale, spirituelle ….

10/08/11 écluses ….

Comprenons bien l’humilité de l’humiliation temporelle de Dieu. L’être humain créé à l’image de Dieu, d’avant le péché originel, était peut-être, du fait même de sa temporalité, orgueilleux et violent mais il n’y était PAS ATTACHÉ. Aussi il en était PARFAITEMENT INNOCENT. Il a fallu qu’au nom de l’humanité entière un couple déterminé reçoive, en quelque sorte dans un nouveau complément de création, la grâce paradisiaque d’union mystique à la Liberté Divine pour par son refus ouvrir à toutes les générations humaines à venir les écluses de la libre révolte ….

11/08/11 obscurité ….
Dans l’obscurité d’un vieux site internet étrange, sans compteur d’accès, le cri s’adresse à Dieu Seul en Jésus-Christ Trinitaire. Car Lui Seul peut tenir serrée autour de Son humilité, pour son plein épanouissement, l’humanité entière, aussi bien par amour que par toute autre voie jusqu’à l’intérêt le plus concret, ne serait-ce que pour un long temps préparatoire aux affres de la fin …. C’est vrai, j’ai tout d’un ânon. Encore faut-il que soit donné aux apôtres l’ordre de le détacher, humilié des douleurs du monde, Passion du Christ pour nos fautes, heureux de Son pardon joyeux ….

12/08/11 cohabitation Sainte ….

La cohabitation Sainte de la douleur et de la joie est Amour. L’humiliation de Dieu y conduit …. Mais la joie surnaturelle est d’un tout autre ordre que la joie naturelle et n’est pas donnée à tous.  Même confirmée soudainement la foi se conquiert sans cesse d’instant en instant jusqu’à la mort. Veiller et prier pour qu’une fête mondiale des Rameaux autour de Jésus-Christ soit un moment de ferveur et de salut Éternel pour tous, Ses douleurs nous ramenant sans cesse à la fusion Divine ….

13/08/11 broyés …

Broyés avec Jésus-Christ et Marie dans l’enthousiasme de la résurrection pour l’Éternité…. Le 27/10/2011 l’Église à Assise inaugure le processus de la fin  des temps, mais qui le comprend ? ....

14/08/11 amer-joyeux ….

Seul Présent en nous, tel l’Eucharistie, aimer le rayonnement amer-joyeux qui LE promeut à tout ….

15/08/11 Saisi ….

Saisi depuis 50 ans, dont plus de 10 ans récents sur internet, par l’évidence précise de la remise à venir du Principe de Vie au pouvoir concret de l’espèce humaine, il a fallu débattre pour la survie de l’homme des conditions fondamentales de l’universalité Messianique Chrétienne. En effet le Principe de Vie, Verbe fait chair, est considéré aussi comme l’homme Jésus-Christ. Maintenant donc la technique humaine attendrait peut-être déjà pour 2012 quelque chose de ce genre  ( ?!) …. Qui donc peut être sauvé !? À l’homme cela est impossible …. À DIEU Tout est possible …..

16/08/11 Plus …

Plus on arrache de grâces au Bon Dieu, plus on en obtient pour les autres… Ne mesurons pas !  Remercions-Le donc d’être si imparfaits qu’effectivement nous pouvons demander sans mesure ….

17/08/11 aussi ….

Le Seigneur prend aussi l’âme la plus grossière et la plus faible au monde pour Ses Desseins. ….

18/08/11 Précision ….

La précision de ce qu’il m’a été donné d’annoncer, semble bien s’avancer puisque déjà le 27 Octobre prochain l’Église admet au sein de la réunion de toutes les religions à Assise les représentants des techniques modernes et que selon certaines probabilités, en 2012, on aurait peut-être une révélation quelconque de la texture eschatologique des sciences profanes à venir …. Avec les agonies du Christ et Sa Passion génératrice d’Éternité confiance de déréliction absolue ….

19/08/11 neutralité ….

Avec les nouvelles donnes des mathématiques futures la neutralité laïque ne sera plus possible ….  Dieu met ainsi l’humanité entière au pied du mur où la prière pénitente est plus que jamais nécessaire. Car si même nos cœurs nous condamnent, Dieu, LUI, est plus grand que nos cœurs ….

20/08/11 davantage ….

Les uns sont davantage responsables vis-à-vis des autres par suite des grâces que Dieu octroie …. Conscient du bouleversement technique et moral à venir (matérialité de la lumière et du Principe de Vie) reconnaître Jésus-Christ comme seul Messie initiateur  de survie temporelle et Éternelle ….

24/08/11 Dieu Seul et moi …

Dieu Seul et moi, avec les autres qui sont également Son humiliation comme Lui-Même S’est fait humiliation temporelle de Lui-Même. Ainsi si le croyant voit Dieu partout et l’incroyant nulle part, la réalité est entre les deux voies pourvu qu’on respecte Sa loi sincèrement en esprit et vérité …. Adorons la hiérarchie des saints dans leur temporalité dont le terme du plérôme sera Passion  ….

25/08/11 foi …

La foi vive est réalisme de l’Éternité sans la jouissance ni la vision mais avec la joie surnaturelle du pardon et la douleur naturelle de nos fautes. On doit tout faire pour la chercher et l’entretenir lorsqu’elle nous est donnée en sachant qu’elle peut être remplacée par la dure foi obscure ….

26/08/11 faiblesse …

L’ignominieuse faiblesse de notre foi nécessite les douleurs indicibles, toutes revivificatrices, du gibet de Jésus-Christ et de toutes celles du monde qui Lui sont jointes, offertes par Ses agonies.  Toute humiliation n’est rien en rapport de celle temporelle de Dieu qui relève Éternellement ….  Demander sans cesse pardon d’en être la plus grande honte en fonction même des grâces reçues ….

27/08/11 hasard …

Nous ne croyons absolument pas au hasard. En effet il y a deux sortes de liberté temporelle chapotée par Celle de Dieu qui s’imbriquent l’une dans l’autre : la liberté extérieure totalement contingente malgré les apparences et la liberté intérieure, mystère entier, qui est Esprit et doit s’incliner devant la Liberté Divine, Tout Être, à travers les données de la liberté extérieure. Faire vivre l’humble Toute Puissante Trinité en cet infime instant temporel est d’une grande gloire …. Mais si les uns parlent d’union et les autres de fusion, en réalité il s’agirait d’union fusionnelle …. Fusionnons donc avec Dieu humilié en tout dans la temporalité jusqu’aux moindres détails ….

28/08/11 soins …

C’est tant de soins extrêmement précis qui nous entourent. Pourtant c’est au douloureux gibet du Christ abandonné que nous devons sans cesse être fixés, sachant qu’il est aussi joie de surnature. Et cette joie subtile, délicate et infinie s’incline cependant à nous selon notre faiblesse actuelle …. Les sueurs sanglantes des agonies mêlées de Jésus et Marie nous arrachent à notre langueur ….

29/08/11 imaginer ….

Peut-on imaginer un TOUT-ÊTRE personnalisé, donc Dieu Tout-Puissant, comme humble et doux de Centre ? Pour la douceur si nous l’envisageons seulement temporellement nous nous heurtons d’emblée au problème du mal et de l’impassibilité de la nature sous toutes ses formes, bien que certes il y ait une douceur à vivre…. Au milieu donc des cataclysmes de tout genre et de la mort comment concevoir la personnalisation de la douceur de Dieu… Sans accepter Sa réalité d’Éternité, cela est impossible. Mais si nous concevons cette pérennité débordant l’univers, alors on comprend la douceur d’humiliation du temporel, donc de Son humilité. Il s’agit d’un véritable étalage de néant dont on ne peut comprendre l’origine véritable qu’à travers une notion de liberté …. Cet arrachement au néant même syncopé ne peut se faire sans Lui. Ainsi donc par le gibet du Tout-Être incarné refuser en symbiose eucharistique permanente toute appropriation de créatures ….

30/08/11 croix (douleurs humiliantes) …

Il y a plusieurs croix. Celle du quotidien des actes qui rachète leurs approximations constantes et celle plus profonde de tous les instants qui nous unissent à Dieu Trinitaire. Mais toutes émargent des douleurs indicibles du gibet rédempteur du Christ Jésus auxquelles sont jointes celles du monde entier. Espérer éperdument même et surtout lorsqu’on n’a plus de sentiment d’espérance. Avec les victoires de Tes agonies  rester soumis à notre déréliction finale qui revivifiera tout …..

31/08/11 événements ….

Comment les événements petits ou grands nous sépareraient de la communion perpétuelle au Christ ? Ils ne sont que le tissu journalier des éléments de notre vie quotidienne voulue sur terre …. Mais on souffre toujours mal. Car on voudrait tout transformer en consolations. Ainsi la joie surnaturelle du croyant s’accompagne des douleurs naturelles dues à notre état de créatures finies ….

 

Septembre 2011

01/09/11précisions ….

Dans la foi, Dieu nous montre à quel point nos pas sont conduits avec précisions mais aussi combien ils peuvent l’être d’une manière cachée, nous-mêmes couverts de nos fautes lancinantes,  la honte de Jésus-Christ portant toutes celles du monde jusqu’à devoir lutter contre Lui-Même ….

02/09/11 renoncer …

Renoncer à soi-même extérieurement, cela n’est pas donné à tout le monde bien que la vie semble bien tendre à cela. Des religieux s’y essayent librement, quoiqu’encore relativement…. Mais renoncer à soi-même intérieurement, cela est rigoureusement impossible. C’est l’œuvre de Dieu Seul, qui répond alors gratuitement à l’interpellation de l’homme, nommément ou non. Cela toujours d’une manière syncopée de façon que nous ne puissions pas croire que c’est notre œuvre et en mourir ainsi spirituellement. Mais interpeller Dieu nommément donne infiniment plus de réalités effectives malgré parfois des violences contraires entre autre de certains intégrismes ou progressismes. À Gethsémani Jésus-Dieu était mort spirituellement nous survivant par Son Fiat ….

03/09/11 mariage de Marie …

Le Mariage de Marie a été le mariage blanc d’une pauvre fille, étrange, passant probablement pour demeurée (pleurant peut-être des larmes de sang), organisé par des prêtres compatissants et inquiets avec un homme âgé pieux dont la sûre fidélité leur aurait été confirmée. C’est pourquoi les évangiles apocryphes disent que Joseph aurait été tancé vertement par ces prêtres à l’annonce de la grossesse de la Vierge Marie. De même lorsque Marie, connaissant parfaitement le cœur des hommes,  a retrouvé son fils âgé de 12 ans parmi les docteurs de la Loi de l’influence néfaste desquels elle avait préservé l’enfant Jésus jusque là, elle ne pouvait comprendre qu’il ait semblé s’acoquiner avec eux au Temple. Joseph ne pouvait non plus le comprendre pour d’autres raisons …. Tout est réglé pour la vie béatifique Éternelle à travers les effets cahotants de la vie actuelle.  À TOI le Ciel, la Vérité et la Vie ; à TOI qui sait T’accommoder des humiliations temporelles ….

04/09/11 veiller et prier ….

Veiller et prier, rien d’autre avec Dieu. Dans notre abomination infuse-nous le sang d’Éternité ! ....

05/09/11 Pain broyé …

Ensemble …

06/09/11 supporter mais vivre ….

Supporter la brutale irréalité terrestre temporelle mais vivre de la douce réalité du Ciel Éternel …. Vivre les lois du Ciel insuffle à la terre la douceur et l’humilité qu’elle ne connaît pas et ces lois diversement ou pleinement reçues par l’humanité amènent toutes à cette reconnaissance morale ….

07/09/11 embrasser …

Il est donné à cette génération adultère et pervertie d’embrasser la sainte réalité de l’AU-DELÀ.  Malgré nos misères et nos révoltes sans fin donne-nous de TE donner enfin la terre à notre tour ….

08/09/11 en effet ….

En effet tout peut être inversé. Aussi il faut lutter et aimer en Église, sans honneur, sans gloire et sans autre consolation que la paix surnaturelle du Christ, ressentie ou non dans la foi en l’humilité et la douceur de Dieu Trinitaire, Tout-Être Éternel, s’humiliant pour nous dans la temporalité ….. Ainsi les chrétiens sont dépositaires du fondement théologique seul universel d’un Dieu humble …. Ne vivre donc que de la réalité d’En-Haut, le reste ne pouvant être donné que par surcroît ….

09/09/11  réalité …

Jésus-Christ nous ouvre à la douce réalité du monde Éternel. À nous de la faire vivre sur terre …..

10/09/11 à .....

À la seule réalité humble et douce du Ciel Éternel soit le Règne la Puissance et la Gloire dès ici-bas ....

11/09/11 mettre ...

Mettre toute son énergie à la livraison parfaite du dernier instant de la dernière seconde de notre vie.

Elle réparera alors le reste. Et laisser l'histoire qui nous y conduit aux mains de la Sainte Providence ....

12/09/11 Essence ...

La douce réalité d'En-Haut, comme tout ce qui est humble de nature, n'aime pas tant à se glorifier bien que Son Essence Divine de Tout-Être le nécessite absolument et sans exception et qu'elle ne puisse le cacher. Aussi nous devons la chercher le plus souvent obscurément dans l'apparence d'ici ....

13/09/11 écho ...

La vie du Christ était agonie terrestre et joie surnaturelle; la nôtre, croyants, un faible écho varié ..... Ainsi l'homme a-t-il été créé à l'apparence de Dieu, libre-néant temporel, afin d'obtenir la réalité Divine, libre-Être Éternel.... Être en état perpétuel Eucharistique, des images ou du St Sacrement au tabernacle et Ostensoir jusqu'à son renouvellement à chaque messe comme à chacun de nos instants ..... Oui, il faut craindre l'enfer mais travailler avec Jésus comme pour en arracher toutes les âmes .....

14/09/11 direct ....

L'agonie heureuse de Jésus et Marie dans leurs dures et sanglantes victoires incessantes nous ouvre à l'unité Divine parfaite. Avec le Saint larron ayons l'audace de demander le paradis direct.  Et la seule réalité unique de l'Éternité conduit les apparences temporelles avec une minutie finale ....

15/09/11 vertus ....

Dans les brutales apparences d'ici-bas, toujours conduites par la Providence respectant notre libre participation, voir la douce réalité d'En-Haut qui cherche à développer nos vertus pour l'Éternité .... Obtenir notre conversion par le côté ouvert de Jésus jaillissant l'eau et le sang Rédempteurs ....

16/09/11 Esprits ...

Esprits, nous sommes aussi des bestiaux à l'animalité présente dont il n'y a pas lieu de s'étonner.  Avec la Bible, nous sommes créés d'apparence de Dieu Libre pour demander librement Sa réalité.  En Marie, interposer en toutes choses la douleur et la joie du gibet humiliant et saint de Jésus ....

17/09/11 art ....

Les apparences de l'art ne font que frôler la réalité d'En-Haut et ne peuvent se suffire vraiment .....

18/09/11 moralité …

Ainsi la moralité deviendrait partie prenante du concret des sciences profanes à venir (2012 ?)…. En effet jusqu’à présent la fission nucléaire n’affrontait que l’homme à l’homme. Maintenant avec l’intégration de Puissance à venir (et l’élaboration du « moteur à ion intégral ») l’homme serait directement affronté à Dieu Lui-Même. Toute l’humanité serait donc appelée à prendre parti …. Avec Jésus-Christ incarner la douce réalité d’En-Haut aux brutales apparences d’ici-bas ….

19/09/11 quaternaire …

Faire vivre Dieu Quaternaire en notre ignominie par la douceur et l’humilité de Son Centre …. En effet la Sainte Trinité magnifie l’Être avec les saints et les anges dans une humble Quaternité.  Comprenons bien. Si pour les chrétiens Dieu révélé par le Christ Jésus est amour parfait, cet amour nécessite d’abord humilité et douceur en son fondement. Aussi bien qu’unis, c’est donc bien ces derniers caractères Divins qui doivent constituer, en premier lieu, l’évangélisation de fond ….

20/09/11 venir

Venir à la douleur et joie du Christ Jésus avec notre horreur spirituelle passée, présente et future …. Mais Réalité Trinitaire, Être Infini, IL a embrassé notre apparence comme un point d'Éternité …..

21/09/11 chaque pas ….

Chaque pas de l'Enfant Jésus sur terre était d'une douleur indicible et d'une joie intense au milieu déjà des lazzis de ses compagnons de jeux qu'Il imprégnait cependant de son humble douceur …. La douce Réalité Infinie d'En-Haut cherche à fusionner les brutales apparences finies d'ici-bas …. Fusionner à l'humiliation Sainte Infinie de Dieu Trinitaire en l'Eucharistie continuelle de l'Église …. 

22/09/11 là ….

L’humiliation Sainte Divine, douloureuse à l’extrême, en attente de notre demande de pardon accordé en joie infinie, nous mène là où nous ne voulons pas aller mais où il est bon de venir.  …. Rejoindre Dieu s’humiliant en dessous de nos péchés pour nous élever à la hauteur du Ciel …..

23/09/11 puisque …

Puisque d’autres ont réparé pour moi, à mon tour de réparer pour d’autres avec la Providence …. Malgré la profusion des biens temporels bons et mauvais qui nous accablent et que nous avons à gérer se souvenir que nous sommes de passage dans cette vallée de larmes de douleurs et de joies ….

24/09/11 revêtus ….

Revêtus des douleurs réparatrices du Fils, de Sa Mère et des Saints, nous sommes unis en tout …..

25/09/11 confiance ….

L’humiliation temporelle Divine nous ouvre la confiance en la réalité du Ciel et la paix sur la terre …. Devant la  fabuleuse révolution des connaissances humaines, selon moi à venir, il n’y a qu’une parade à sa déviation prévisible : vivre le fondement Messianique révélé par le juif Jésus-Christ ….

26/09/11 fragilité ….

Incroyable fragilité physique et spirituelle, Dieu n’ayant pas besoin de force mais d’abandon …. Une toute petite croix perdue dans l’espace des temps et collectée cependant par le Seigneur ….

27/09/11 rivée ….

Il faut gérer avec précision les choses de la terre et pourtant n’avoir l’âme que rivée au Ciel …..

28/09/11 mortifications …..

Toutes les vies sur terre sont faites de multiples infimes ou grandes mortifications obligatoires au milieu du goût de vivre. Elles n’ont pour but que de nous détacher petit à petit, quelquefois brutalement,  de l’attachement à notre amour-propre incompatible avec la vie Éternelle. Lorsque nous nous mortifions volontairement de manière désintéressée pour l’amour de Dieu et du prochain, nous allégeons d’autant le poids enduré et celui des mortifications obligatoires. Aussi les maux de l’humanité qui nous pèsent tant et contre lesquels nous avons à lutter sont-ils utiles ….

29/09/11 notre mort ….

Offrir notre mort, point perdu de l’infini, où le TOUT-ÊTRE sait le distinguer pour le Royaume …. DIEU est aussi humble dans Sa Gloire Éternelle que Jésus-Christ sur terre. Nous le comprenons mal à cause de notre orgueil congénital qui met la gloire où elle n’est pas… Du reste j’ai vu la beauté indescriptible de la nature, celle des arts ; Dieu n’y était pas. J’ai vu la puissance indéfinie de la stratosphère, celle des sciences ; IL n’y était pas. IL était au fond de notre abîme ….

30/09/11 RE …

Lutter et aimer sans honneur, sans gloire et sans autre consolation que la Paix du Christ telle …..

 

Octobre 2011

09/10/11 rassemblement …

Le rassemblement de l’humanité par Jésus-Christ ne saurait oublier le salut Éternel des âmes …. D’ici-bas et du Ciel agir avec l’Esprit Saint Trinitaire qui structure l’univers Pérenne tout entier …. Plus on reçoit de grâces. Plus on doit, sans se tromper, en demander pour bien y répondre ….

10/10/11 centimes et billets ….

Les joies éprouvées dans les consolations de la foi sont des centimes donnés au mendiant de la rue ; les douleurs de la foi sont les billets remis à la société de charité. Nous mettre donc en-dessous des douloureuses froideurs, sans déraper dans les consolations du monde, tentatrices …. Ainsi les élus ont-ils à travailler d’arrache-pied pour le salut des âmes de leurs frères prodigues …. Ce ne sont donc pas mes intuitions qui sont importantes, mais l’Esprit où elles peuvent être vécues ….

11/10/11 s’abreuver ….

S’abreuver à l’Infini de l’Être, doux et humble en Son Centre. Nos mérites ici-bas sont trop courts …. Ne pas avoir peur de la douleur joyeuse qui en résulte. Elle est source de Vie pour tous …. Toutefois notre faible participation au rude combat de Gethsémani ne saurait jamais s’arrêter …. En effet ce n’est pas le fer des clous qui survivra Éternellement mais l’Esprit, de ce fait, de pacifique soumission à l’intention de l’enfoncement des clous au gibet de Notre Seigneur Jésus.  La chair Éternelle se forge donc à partir des libres réactions de l’Esprit aux particules physiques. Mais la liberté de l’Esprit reste un redoutable mystère qu’on fausserait voire en voulant le poser ….

12/10/11 annonce ….

Cette bouleversante annonce pour le monde religieux de l’accès universel des sciences profanes au rang même de religion (qui m’a été donnée il y a un demi-siècle et publié une décennie contre tout sur le web) qui se révèlerait pour le meilleur de l’humanité ou pour le pire définitif, demeure un tourment incompris jusque dans sa réponse théologique énoncée, pourtant évidente (l’Eucharistie), quoique cachée du message catholique (clair). Éclatera-t-elle comme un coup de tonnerre ?( 2012) …. Ainsi Dieu dans Sa Bénignité remettant Sa Puissance sur l’univers à la technique de l’homme, il faut nous préparer avec Jésus-Christ, sans nous tromper, à une lutte ouverte d’ici-bas ou du Ciel …. Sans cesse nous avons besoin de ses tourments de nos péchés et de ses joies de nous pardonner du Christ Jésus pour nous fixer dans la vision de la foi à la réalité de l’Esprit Vivant ….

17/10/11 reflet

N’être que le reflet des Cieux doux et humbles dans une contingence bestiale brutale provisoire ….

18/10/11 sans preuve …

Sur les fondements énoncés ici, sans preuve scientifique par une concrétisation quelconque et sans preuve théologique par l’élaboration d’une véritable somme, il m’a été donné cependant de proposer à une congrégation d’en élargir sa mission interreligieuse et interculturelle. C’est-à-dire de proposer à toute religion et à toute culture la douceur et la bénignité des entrailles de Dieu, qui est l’Origine de la vie, le Tout Être, le Tout Infini, révélées par la vie même de Jésus-Christ qui n’a pas craint de s’autoriser à s’en proclamer le seul semblable titulaire ici….

19/11/10 d’ici-bas …ou du Ciel ….

Travailler à la Gloire de Dieu, d’ici-bas, est plutôt bien contingent ; le vouloir du Ciel est sûr …. Créés donc aux apparences de Dieu, nous sommes appelés à devenir librement Sa Réalité. Mais comme Jésus devait se demander quelquefois, Lui qui pourtant ne vivait que pour la Gloire du Père des Cieux, humble et Tout Puissant, et pour nous arracher à l’enfer éternel, pourquoi Il demeurait sur terre ? En effet n’était-Il pas incompris de son entourage, plus tard des responsables religieux, de la foule, de ses disciples et même de ses douze apôtres intimes, de plus en une lutte continuelle ouverte avec Lui-même dans de terribles agonies sanglantes ? ….

 

21/10/11 dure …

Pour l’Église d’Europe, la privation d’Eucharistie des convertis divorcés-remariés est dure, alors qu’il serait apparemment facile de s’assurer de leur fidélité véritable par une confession générale à un prêtre spécialisé par diocèse. Ce n ‘est même pas une question théologique puisque Jésus Lui-Même a pris soin d’enfermer  l’humanité entière dans le vocable de « génération adultère et pervertie ». Tant et si bien que du plus criminel au plus saint nous sommes tous adultères aux yeux Divins et pas seulement les divorcés. De plus entre autre  la conjugaison d’impôts non différenciés pour les couples mariés et de l’ostracisme de l’Église pousse les jeunes à vivre en concubinage général. En ce qui concerne l’Église malgré elle, il est vrai, Elle a à se préoccuper surtout du monde entier et non pas seulement d’une région …

22/10/11 théologie de l’homme …

Ainsi on voit que l’homme Jésus-Christ n’a pas hésité en prenant sur lui la nature même de Dieu, à révéler en trois ans par sa manière d’agir et en trois mots [apprenez de moi que » JE, DIEU MOI-MÊME, suis doux et humble de cœur »] que le Centre de la Toute Puissance, au-delà et à l’origine de l’univers détient une moralité de fait qui n’a rien avoir avec la nôtre. Il est vrai qu’il faudrait une importante somme théologique pour montrer les relations de toutes les diverses vertus propres à l’humanité avec ce fondement moral de l’humilité du TOUT. Elle est probablement possible bien que n’existant pas encore. Toutefois, nous chrétiens, les premiers, avons dans l’Eucharistie  suffisamment d’éléments moraux à notre disposition pour avoir avec Jésus-Christ, Messie universel, l’audace de proclamer cette douceur ciblée de l’Infini et non de notre fini où cependant en la foi de laquelle toutes les religions sans exception et même les sciences profanes à venir doivent dépendre et non bien sûr l’inverse …. Chercher la douleur/joyeuse sainte qui n’a rien à voir avec le masochisme vicieux ….

23/10/11 réponse à un mail…

Cher Père,

Supposant que vous êtes prêtre, je ne puis vous abandonner.
Si l'on est habitué à considérer la Divinité de Jésus, redescendre à son humanité n'est pas forcément facile.
Mais les autres religions (auxquelles j'ajoute il est vrai prophétiquement les sciences profanes) ne peuvent justement que considérer d'abord l'humanité de Jésus-Christ.
Et si il m'est donné de mettre en premier l'humilité et non la Charité comme un grand nombre de mystiques (cf.en pièces jointes la Bse A.de Foligno), la Charité contenant en elle-même toutes les vertus, elle n'en fait pas moins qu'une avec l'humilité.
Maintenant les intégristes ne veulent pas de dialogue interreligieux .... Êtes-vous de ceux-là…. Merci de me répondre?
En tout état de cause pour le triomphe du Christ Jésus, il nous est nécessaire de porter joyeusement Sa couronne d'épines....  N'est-ce-pas?

24/10/11 le monde entier ….

Puisque Jésus a voulu l’incompréhension totale même avec Sa Mère, pourtant appelée à être co-rédemptrice avec Lui par son Immaculée Conception, ne cherchons pas d’autre voie, quand même nous deviendrions publique. C’est le prix à payer ici-bas pour la diffusion de l’Esprit Saint. Ainsi plus que les clous c’est l’humble volonté du Christ qui nous attache au gibet individuel réparateur nécessaire au salut du monde. Aussi le monde entier est-il le corps du Christ déformé par la croix, ou encore le champ du Seigneur où pousse l’ivraie avec le blé  …. L’Église demeure pour toujours le groupe de Ses intimes sur lesquels Il s’appuie …. Mais avant même de se convertir, il faut pratiquer régulièrement sa religion. En effet sans cela, en se convertissant un jour, notre démon se trouverait rejeté pour un temps mais voyant sa demeure récente sans défense véritable, il reviendrait s’y installer avec sept autres démons pires que lui et l’état de l’âme empirant elle risquerait de marcher vers la damnation finale. St. Jean Baptiste mal compris fait ignorer la première des pénitences qui est la pratique religieuse ….

25/10/11 veiller …

Veiller à n’être lié au dur concret d’ici-bas que par la douce réalité des choses d’en-haut…. Ainsi Jésus-Christ n’était-il lié aux clous du gibet que par l’humble douceur de l’Esprit Saint …. En même temps revêtu d’un oripeau de dérision sanglant et d’un manteau  royal des Cieux ; couronné d’épines cruelles humiliantes et de suaves glorifications Céleste. Ainsi est-Il ….

26/10/11 dans …

Dans la vision de l’Eucharistie on contemple l’humilité et la douceur de Dieu…. Dans l’Eucharistie consommée tout est dépassé  ….  Ainsi avec Jésus-Christ, endosser la dureté des apparences temporelles et vivre avec la douceur de la réalité Éternelle de l’Esprit Saint …. Nous, nous reposons sur la foi au Christ, mais LUI n’a pas où reposer la tête ici-bas ….

27/10/11 la foi vive ….

La foi vive, dans sa vision continuelle de l’Esprit Éternel comme de sa joie et sa paix, à notre degré, ne se dissocie pas de la brutalité de l’apparence temporelle et de ses amertumes que le Christ a embrassées au dernier degré tout au long de sa vie. Même si nous, pour une raison ou une autre, en sommes apparemment protégés, ayons l’humilité de nous revêtir de Ses douleurs …. Mais il faut le redire. Il ne s’agit pas d’abord de se convertir, d’être réveillé ou éveillé comme disent les Bouddhistes ou d’expérimenter un sentiment religieux. Cela en effet peut aussi être très dangereux. Car pour la vie Éternelle, nous serons jugés exclusivement sur notre fidélité aux lois réelles de Dieu. Et la première des fidélités est la pratique religieuse régulière,  en reconnaissant, universelles, bien sûr l’humilité et la douceur de la Toute Puissance Divine, qui dans la joie surnaturelle de les insuffler au monde ont été incarnées par la douleur extrême ….

28/10/11 Esprit Divin Trinitaire …

À l’humble Esprit Divin Trinitaire le Règne, la Puissance et la Gloire ici-bas comme au Ciel.  Mais le cœur de Jésus, Lui, est le point central de l’Infini dans le fini, de l’Être dans le néant, de l’Éternel dans le temps, de la Réalité dans l’apparence, de la Plénitude dans l’abîme, de la Vertu dans le péché, de l’Humilité dans l’orgueil, de la Douceur dans la violence, de la Vie dans la mort. Aussi devons-nous, autant que nous le pouvons, tout LUI rapporter sans réserve ….

29/10/11 préciser …

En se fondant entre autre sur la clarté du chapitre soixante troisième du Livre des visions et instructions de la Bse Angèle de Foligno, on peut préciser la note du 04/07/11 :

Pourquoi était-ce si difficile ? …..

Pourquoi était-ce si difficile d’affirmer la reconnaissance théologique de l’humilité et douceur du Centre de Dieu Trinitaire comme le fondement de l’universalité du Messianisme de Jésus-Christ ?

D’abord pour nous chrétiens, de plus catholiques, notre foi enseigne que la plénitude des relations de Dieu à l’homme et de l’homme à Dieu réside en la Charité, en même temps que cette dernière contient toutes les autres vertus, entre autre ne s’enflant pas d’orgueil (antonyme d’humilité). Dans ce cas n’est-ce pas la Charité qui doit être seule universelle ?

Mais le problème aigu qui m’a été posé malgré moi, il y a donc 50 ans, consistait à résoudre l’unité Messianique du Christ en premier lieu avec les sciences profanes, selon moi, appelées à des connaissances ultimes les plaçant sur un pied religieux, et si éloignées de cette finalité, et par la même avec les données des religions vivant d’autres croyances principales (que la Charité).

On pouvait noter alors que dans la foi  Chrétienne la Charité était souvent simplifiée dans ses termes par le mot « amour » qui désigne une tendance humaine générale certes mais dont l’objet dernier n’est pas forcément Dieu et le prochain comme on l’entendrait. D’autre part en le stratifiant on voit ce mot devenir idéologie comme  « l’amour point final ». Or la Charité infinie par essence n’a pas de point final sinon la vie éternelle qui n’est qu’un commencement sans fin.

On pouvait donc conclure que dans la démarche universelle chrétienne, non dans son enseignement immuable mais dans son application pratique, il y avait une certaine orientation à préciser. D’un autre côté en s’observant attentivement soi-même à la lueur des Écritures, on pouvait voir surgir en soi continuellement les prémices d’un orgueil et d’une violence irréductibles, même subtiles, qu’on retrouvait sans aucun doute dans l’expérience de l’humanité entière. Finalement en prenant au sérieux la prétention du Christ Jésus d’être Dieu Trinitaire Lui-Même [entre autre Jean 8/58], doux et humble en Son Centre [Mathieu 11/29], on voyait combien on était dépendant universellement de cette humilité et douceur infinies.

On pouvait donc se rendre compte alors de cet impératif vivant dans les écritures Saintes, d’autant plus, bien qu’il soit radicalement opposé à la nature de l’homme pour la redresser, qu’il coïnciderait exactement aux nécessités morales humaines du préalable des techniques scientifiques à venir ( intégrateur de Puissance ou moteur à ion intégral qui pour le bien doit être « dépendant »)  comme du préalable spirituel d’aboutissement de toute religion véritable ….

Ainsi comme Dieu, Origine de tout, dans Son humilité se fait dépendant de l’homme (et pour nous catholiques dans l’Eucharistie c’est une évidence), à son tour l’homme, ne serait-ce que pour son bien, doit se faire dépendant de Dieu. Mais nombreux sont ceux, se flattant de leur orgueil, qui se refusent à toute dépendance à moins d’un intérêt concret. De plus l’hostilité des croyants, acceptant pourtant la dépendance en paroles, pusillanimes devant l’approfondissement de la foi se fait sentir. Enfin le côté ésotérique de mes intuitions joint à mon grand âge laisse, pour mon compte, la partie mal engagée. Témoigner donc jusqu’au bout  car constante la lutte sera dure, la dépendance n’étant pas immédiate dans la nature humaine et finalement produite par la reconnaissance de la dépendance infinie de l’omnipuissance Divine …. Vaine serait de ce fait la poursuite de toutes vertus sans ce fondement irrécusable.

…. C’est, d’apparences vives, revêtus de Tes douleurs incommensurables qu’il faut aller à l’Infini de l’ÊTRE. Du reste affublé comme je suis, je ne me vois vraiment pas être utile ….

30/10/11 Royaume …

La foi renonçant à tout, les douleurs rédemptrices du Christ ouvrent le Royaume des Cieux …. À l’Esprit Éternel le Règne ; Au Fils Incarné la Puissance ; Au Père de Tout la Gloire …. Ainsi l’humble et doux Esprit Saint propose Son règne ; le Fils L’incarne par Son puissant sacrifice ; le Père Le glorifie à jamais par l’Éternité, nous laissant la liberté de L’adopter …. Mais pour avoir endossé l’orgueil humain, Jésus-Christ a souffert contre Lui-même l’indicible ….

31/10/11 non seulement …

Pour témoigner de l’universalité de la douceur et humilité Divine Trinitaire, le Christ Jésus,  broyé, s’est livré non seulement moralement mais aussi charnellement et spirituellement ….

Novembre 2011

01/11/11 sombrer …

Afin de sombrer dans le salut, il nous faut la Victoire Sainte du Christ sur Lui-même jusqu’à l’exsudation de sang à Gethsémani, pour l’abjection sans borne de ce que nous sommes …. Mais il est bon que les Chrétiens ne reconnaissent pas encore l’humilité théologique universelle de Dieu Trinitaire dans sa priorité de façon à avoir au même titre que les autres religions (sciences profanes comprises) quelque chose à acquérir avec tout le monde …. En effet le Père des Cieux mettrait l’humanité entière à la disposition de Son Fils Jésus-Christ pour que toute entière elle Lui affirme sa libre soumission d’une manière ou d’une autre ….

02/11/11 perdurer …

Du travail de rassemblement de l’humanité autour de Jésus-Christ auquel nous devons participer, il ne s’agit pas seulement de réunir les apparences que nous sommes mais aussi la réalité humble et douce de l’Esprit qui nous façonne et doit perdurer envers et contre tout …. l’Esprit étant l’intrusion suave de l’Éternité dans nos apparences temporelles brutales créées …. Comment dire autrement que déréliction continuelle la vie du Christ, nous en humiliant ….

03/11/11 fonction ….

N’étant qu’apparences, les événements ne dépendent de nous qu’en apparence. Mais l’Esprit Éternel, incarné pleinement en Jésus-Christ nous consolant de sa déréliction propre, Lui,  les commande en se faisant par Son humilité et douceur dépendant de nous. À nous de répondre.  Ainsi l’humilité qui est en réalité autre chose qu’une vertu mais le fondement de toutes, est une fonction ontologique indirecte rendant l’être dépendant. Aussi l’ÊTRE INFINI, Tout en tout et au-delà de tout, se présente de l’Éternité à la temporalité dans cette fonction. Et c’est l’universalité indirecte du Messianisme de Jésus-Christ qui le révèle à notre nature rebelle ….

04/11/11 parcourant le monde ….

Parcourant le monde internet grâce aux traductions automatiques, approximatives, de Google, je m’aperçois que parmi les chrétiens, l’humilité de Dieu Lui-même et sa douceur ne sembleraient pas poser de problème majeur bien que pour beaucoup encore l’humilité resterait un problème individuel. Par contre je n’ai aperçu qu’une seule fois un site (anglais un peu désabusé) le proposant comme théologie d’une Église Émergente. Ce n’est pas mon rôle d’entrer en relation mais seulement de témoigner. Du reste cette Église Émergente se réalise déjà, sans base théologique il est vrai, par la pratique humble des Papes à Assise 86 et la suite. Les sciences profanes dans leur ambivalence drastique apocalyptique auront-elles en effet une fonction de catalyseur à jouer comme il m’a été donné de le voir et de l’annoncer ici même ? ….

05/11/11 incarner ….

C‘est l’humilité jubilatoire de l’Esprit Éternellement Saint qu’il nous faut incarner, jusque également en déréliction, dans la brutalité et la violence du temps préétabli à l’Être Infini. ….

06/11/11 donc HUMILITÉ DE DIEU PRIORITAIRE 

Donc, selon ce qui nous est donné, élever au milieu de ses partisans le drapeau de l’humilité et douceur de Dieu Trinitaire révélé par Jésus-Christ, face à l’ambivalence des sciences profanes ….

07/11/11 pratique …

TOI Seul connaît la pratique de la marche vers Ton Humilité qu’il nous faut. Nôtre est fatuité ….

08/11/11 données ….

Toutes les données du temporel appartiennent à l’Esprit qui nous en laisse cependant un certain libre contrôle, mais il y a deux manières de les recevoir : soit en nous mettant en sa dépendance soit en voulant le mettre en notre dépendance. L’une assure le salut, l’autre non …. Dans la joie comme dans la douleur, chaque pas de la vie doit être un nouvel arrachement ….

09/11/11 Charité …..

Les textes par lesquels St.Paul annonce hautement la priorité de la Charité (entre autres Cor.13/1-2-3-4….) ne concernent bien sûr que les Chrétiens. En effet la voie spécifique de la religion de Jésus-Christ, qui est aussi la mienne, est l’Amour. Ce n’est pas le fondement Messianique Universel qu’Il révèle au monde et qui est humilité cachée d’un Dieu Trinitaire …. Ainsi dans cette douceur Dieu peut-il être proposé aux croyants comme aux incroyants ….

10/11/11 perdre ….

Perdre notre hideuse et perpétuelle révolte dans la Beauté de l’humilité et douceur surnaturelle ...  Le Seigneur conduit l’histoire d’une main de fer pour le salut des élus responsables de tous …

11/11/11 démission ….

Je voulais écrire une note de démission devant une tâche impossible…. À Dieu l’impossible ….  Du reste l’humilité de Dieu est vraiment présente dans le monde entier d’internet, depuis la chine jusqu’en Amérique en passant par la Russie et l’Europe (traductions Google). De plus en France, pays conventionnel spirituellement s’il en fût, elle a quand même fait l’objet d’un petit livre écrit par le P. François Varillon dont on s’est moqué il est vrai en lui donnant un prix de littérature (sic !). Alors que de fait il y aurait fallu une somme théologique imposante. Mais pour nous missionnaires de l’univers (quand même y découvririons-nous des extra- terrestres) malgré les affres de la nature il faut avec Jésus-Christ nous contenter de la douleur  …. Ainsi donc dans la déréliction ou la jubilation, l’humilité est une fonction d’être, indirecte, d’ordre surnaturel qui nous rend dépendant. Elle est bien comme le sous-tend la Bse Angèle de Foligno (ch.63) une fonction ontologique plus qu’une vertu qui en réalité dépendent toutes  d’elle. En même temps elle est indirecte de sorte que préexistante elle ne peut cependant exister seule et qu’elle appelle forcément la nécessité des vertus. Ce sera donc pour nous Chrétiens spécifiquement la Charité comme pour d’autres religions l’Obéissance, l’Adoration, la Compassion, la Tolérance, la Componction, l’Animation, etc….. et pour les sciences à venir ( ?!) la gratitude. Elle est toutefois d’ordre surnaturel en ce sens qu’appartenant à Dieu elle est morale et que sans la foi on ne peut en vérité reconnaitre la dépendance qu’elle exige ….

12/11/11 sève ….

Pour nous Chrétiens les vertus qui procèdent de l’humilité et douceur Divines sont la foi, l’espérance et la charité. Elles sont comme les grains d’une grappe de raisin. Les pépins en sont la foi, la peau l’espérance et la pulpe ce dont on fait le vin d’éternité. Mais sans la sève de l’humilité, nécessaire à toutes les sortes de fruits quels qu’ils soient, ils n’arriveraient jamais à maturité. C’est pourquoi avant toutes choses il nous faut porter la couronne d’épines pour annoncer l’humiliation de Dieu, étant malgré nous partie prenante d’orgueil et violence ….

13/11/11 Question ….

Ainsi donc est posée solennellement, par le seul internet pauvrement employé, la question à toutes les religions, quelles qu’elles soient (d’abord Chrétiennes) et à toutes les non-religions (notamment les sciences physiques « réveillées » comme pensé prémonitoirement ici même) :

Le juif Jésus-Christ, dont l’essentiel de la vie et de la mort est connu par tous, osant prendre la place de Dieu Lui-même, n’a-t-il pas voulu, AVANT TOUTES CHOSES, signifier l’humilité (cf. 11/11/11) et donc la douceur de l’Origine de la Vie Éternelle ?

13/11/11 retournement ….

Quel retournement ne faut-il pas à la nature pour entrer dans la recherche de la vérité !? …. Ce sont les vertus propres à chaque religion qui animent l’humiliation Divine communautaire, avec un même regard, pour que ces vertus propres deviennent vivantes en esprit et en vérité ….

Aucune religion ne peut faire abstraction des données de sa foi, à moins que celle-ci ne renforce au contraire ces données comme a voulu être conçue la précédente question …..

14/11/11 misérables …

Nous sommes deux misérables : TOI portant nos péchés, nous les commettant. Nous rejoindre,  l’humilité source de toutes vertus, étant dans les Cieux à puiser imperceptiblement ….

15/11/11 suprême ….

On comprend peut-être les images scatologiques maladroites qui ont voulu représenter l’humiliation de Dieu. Mais en réalité Son humiliation suprême n’est-elle pas l’Eucharistie Catholique consommée renouvelant à chacun Son incarnation dans l’humanité déchue ? ….. C’est Dieu qui glorifie l’humiliation de la terre comme preuve de l’humilité de Ses vertus ….

16/11/11 ainsi …

Ainsi l’humble miséricorde Divine accepterait de réunir l’humanité autour de Jésus-Christ pour le salut des âmes et des corps dans un rassemblement universel de véritable humilité …. Car nous ne devons nous appuyer que sur l’humiliation de la vie toute entière de Jésus-Christ ….

17/11/11 oui ….

Oui, la réalité des intuitions, si précises à mes yeux, d’il y a un demi-siècle reste donc en suspens, d’autant plus que la seule que j’ai continuée à exploiter pour aboutir en 2004 semble, avec la 3D actuelle, obsolète. Par contre la formulation morale de la question (f-v-m.net en-tête) du problème qu’elles impliquaient, paraît suffisamment exprimée. Cependant c’est à La Providence de la diffuser. Car la vie mystique est pleine d’embûches et l’épreuve nécessaire ….

18/11/11 sur les routes …

Sur les routes de Judée, Jésus douloureux de la dureté de nos cœurs et heureux de leur salut avec le fidèle audacieux attend pour récompense « que Dieu soit tout en tous » (1Co 15,28).  On ne peut pénétrer la Quaternité, l’humilité de la Ste Trinité se focalisant sur celle de Marie ….

19/11/11 royauté ….

L’Église visible est la réunion des âmes choisies par le Christ pour travailler 1/ à l’édification de leurs coreligionnaires 2/ au salut du monde entier. Ce n’est pas la vocation de l’Église Catholique de dominer le monde mais d’être le témoin strict de l’enseignement du Christ dont la royauté doit s’étendre au-delà d’elle-même. Ainsi tout comme les prophètes du New Age les derniers Papes ont-ils pressenti cette royauté qu’ils ont appelés la civilisation de l’amour et qu’il faudrait plutôt nommer, selon ce qui m’en a été donné, les temps de l’humilité vraie.  Entre autre appelant cependant les vertus tous les hommes en ont besoin dans leurs métiers ….

20/11/11 ainsi donc ….

Ainsi donc pour un vaste rassemblement universel Dieu se proposerait de donner Son humilité …. Si l’homme est pire qu’un démon, il n’en est pas encore un, ayant toujours à se déterminer ….

21/11/11 ouvrir …

Lutter et aimer avec Jésus pour ouvrir la réalité de l’humble et douce Éternité dans l’univers ….

22/11/11 aimer ….

Aimer la lutte constante qui avec celle de Gethsémani assume notre pleine humiliation …. Avec la Vierge Marie et tous les Saints cette lutte combat à son échelon la misère d’ici.  Qui du reste sur terre après le cœur de son Fils  a eu un cœur plus humilié que celui de Marie? À l’Église donc de prendre le relai pour ouvrir à tous la voie de l’unité si nécessaire aujourd’hui ….

23/11/11 comme …

C’est dans la misère et la douleur d’ici-bas comme dans la paix et la joie surnaturelle qu’il faut aller au Royaume des Cieux. Marie en magnifie le Seigneur et exulte de joie pour nous ….

24/11/11 Unesco …

Ayant employé les termes  « missionnaire de l’univers » dans un courrier à l’Unesco, le statut d’un tel mouvement ne pourrait être que celui-ci :
Approfondir et pratiquer sa propre religion ou non-religion (de choix ou d’héritage) en fonction de la question posée universellement : Le juif Jésus-Christ, dont l’essentiel de la vie et de la mort est connu par tous, osant prendre la place de Dieu Lui-même, n’a-t-il pas voulu, AVANT TOUTES CHOSES, signifier l’humilité et donc la douceur de l’Origine de la Vie Éternelle ? Compte tenu que l’humilité est une fonction d’être indirecte,  d’ordre surnaturel, qui nous rend dépendant et à laquelle tous devront alors répondre.

La Vierge Marie magnifiait le Seigneur offrant ses misères humaines (lapidation déshonorante éventuelle) et ses douleurs spirituelles des péchés de l’humanité. Elle exultait de joie que ces peines serviraient à la co-rédemption du monde avec la recréation des âmes renonçant à elles-mêmes, prenant leurs croix et suivant Son Fils qui n’aurait pas une pierre pour reposer la tête.

25/11/11 vers….

Il faut aller vers Dieu, jusque dans son hominisation, en déréliction jubilatoire et non l’inverse ….

26/11/11 consolations ….

Les consolations veulent prévenir la faiblesse infinie des âmes devant l’épreuve nourricière …. L’humilité de Dieu est si humble qu’elle ne peut rien sans les autres vertus dont elle est cependant l’origine. Il peut apparaître une hiérarchie des vertus mais toutes ont ce même fondement qui de sous-entendu doit venir à la lumière de la raison théologique pour être l’arbitre de toute croyance…. Ainsi être toujours en mouvement vers l’humble Miséricorde ….

27/11/11 facilement …

À nos âges on peut facilement se trouver du jour au lendemain dans le sein de Dieu sans voile …. Il n’est pas donné cependant à tout le monde d’avoir ici-bas un sentiment religieux vivant, qui, exercé, tend à cacher le point central d’amour-propre, plaie de l’être humain. Le travail spirituel de ceux à qui c’est donné, est hautement profitable temporellement et Éternellement à l’humanité entière bien que cette dernière ne le reconnaisse pas forcément naturellement et que pour cela il lui faille un effort. Mais comment établir un ratio théologique pour l’humilité  ?.... Du reste un tel ratio ne permettrait à aucune religion d’arguer d’une quelconque primauté. Tout juste les chrétiens pourraient-ils proposer l’homme Jésus essayant de révéler en sa personne l’humilité du Principe de Vie sans fin ni commencement, Dieu Trinitaire, dont nous serions les apparences, et, les successeurs d’un ancien sémite (Abraham) les témoins continuels ….

28/11/11 Ainsi ….

Ainsi l’humilité est comme le tirant d’air des foyers quels qu’ils soient. La vertu exploitée des combustibles paraît seule importante. Mais sans tirage d’air qu’en serait-il ? Aussi c’est la connaissance de ses possibilités qui doit réunir les religions. À noter cependant qu’une telle théologie nécessite avant tout un certain type d’ascèse spirituelle personnelle qui n’intéresse qu’une minorité d’esprit, une autre minorité lui étant violemment opposée, et la masse y étant amorphe. Il ne peut s’agir donc par-dessus tout que d’un long combat à entreprendre, mouvement perpétuel du vice à la vertu pour retomber au vice et revenir contrit à la vertu…. Ainsi j’ai soif de la victoire unique de toutes tes agonies générant celle de Gethsémani. Car nous ne sommes qu’objet d’une Miséricorde sans fin  pour nos prévarications constantes ….

29/11/11 enferme …

L’Église catholique enferme tous ses fidèles dans l’état de pécheur, selon la constatation du Christ Jésus Lui-même sur la nature de l’humanité entière, tous les saints compris : « génération adultère et mauvaise [Mat.12/39] ». Cependant chacun n’en a pas la même conscience selon sa nature et son cheminement. Tous ont malgré tout à reconnaître l’œuvre de l’humble Miséricorde Divine. L’humilité générant son amour et toutes les vertus, comme l’amour et toutes les vertus  doivent amener à l’humilité de Dieu Trinitaire Tout Puissant ….

30/11/11 pénitence …

En pénitence s’humiliant de nos fautes nous rejoignons l’humiliation de Dieu pour nos péchés  et c’est là le lieu propice où on peut établir les foyers de toutes les vertus en esprit et vérité ….

 

Décembre 2011

01/12/11 le corps et le sang ….

Jésus-Christ nous donne le corps et le sang d’Éternité qui sont humilité et douceur de l’Au-delà. Mais nous peinons à le concevoir par suite de notre orgueil et violence congénitaux ….

02/12/11 «  LUI et moi » ….

« Toi, tu n’es que péchés et ingratitudes répétés. Mais JE t’aime mieux ainsi car cela me donne la joie d’exercer Ma Miséricorde…. » Contrits, offrons donc joyeusement ce triste état ….

03/12/11 Messie ….

Le Christ Jésus, Messie universel, incarne l’humilité et la douceur du Centre de Dieu Trinitaire dans les entrailles mêmes de l’orgueil et de la violence humaines, s’il est désiré librement. Mais son enseignement complémentaire, suivant les données de la Bible Juive, est l’amour, de Dieu et des autres, porté à sa plénitude et conservé au sein de l’Église Catholique.  Plus on souffre avec le gibet du Christ des petites aux plus grandes choses davantage on sert ….

04/12/11 fidèle …

Dans la froidure aigre de l’insensibilité ou la chaleur suave de la ferveur rester fidèle.  Ainsi  aller à la révélation de la Toute Puissance humble de Dieu Trinitaire par le Messie d’Israël Jésus-Christ suivant les données de notre foi. Aux chrétiens, la foi, l’espérance et la charité ….

05/12/11 l’Amour …

Pour rejoindre l’humilité Souveraine Divine, au Catholique que je suis, une voie : l’Amour  …. Ainsi unis chacun dans la voie reçue ou choisie pratiquer notre religion en esprit et vérité ….

06/12/11 cœur blessé ….

Pour la révélation de cette nouvelle fonction d’être Divine, le cœur blessé de Jésus-Christ …. Les tourments nous rejettent péniblement hors de nous-mêmes et nous avons alors du mal à concevoir qu’ils nous mettent de fait en état de réparation accrue pour nous et pour les autres ….

07/12/11 fusionnons ….

Fusionnons pour que Dieu s’anéantisse en nous afin de revivre avec notre personnalité propre.  Ensemble douleur naturelle due au péché et joie surnaturelle due au salut, ressenties ou non …. Ainsi « Génération adultère et pervertie [Mat.14/39-16/4]» voilà ce qu’est la race humaine, du plus grand saint au pire criminel, à la face de Dieu et, adultère, ne s’arrête pas à la notion de sensualité mais aussi à celle de l’esprit. Il faut donc chercher à être dans l’état, toujours en chemin syncopé, de la douleur de nos fautes originelles ou actuelles, douloureuses à Dieu en même temps que dans la joie de notre pardon originel et actuel selon la jubilation de l’humble Miséricorde Divine. Jésus secourt. Mais des chrétiens voudraient posséder la Charité. Elle ne se possède pas. Comme toutes les autres vertus, et pour nous encore mieux dans la foi et l’espérance, elle se reçoit du cœur humble et doux de Dieu Trinitaire Unique  ….

08/12/11 magma …..

Il m’a été donné de témoigner jusqu’à présent selon le possible. Mais il faudrait que ce magma pas forcément adéquat soit en fait habillé par des théologiens patentés. Depuis une conversion violente vers l’âge de 25 ans ma vie intérieure n’a jamais été conduite par un directeur spirituel ce qui ne veut pas dire de n’avoir jamais été repris dans mes pensées vagabondes. Bien au contraire. Donc la plus grande liberté dans le cadre stricte catholique m’a été laissée. Maintenant à 88 ans, bien qu’en bonne santé, la carrière tend à se terminer …. Comme tous ici, il faut, sans se lasser, continuer à servir l’humble Toute Puissance Divine ….

09/12/11 Nouvelle fête des Rameaux ….

Pouvoir demander d’aimer et ne pas fuir la souffrance en co-rédemption du monde…. Travailler donc à une nouvelle fête universelle des Rameaux réunissant pour leur bien temporel et Éternel toutes les foules autour de Jésus. Ainsi fusionner la volonté de Ses agonies victorieuses jusqu’à celle définitive de Gethsémani, tout petit retombant sans cesse pour être relevé sans cesse par l’humble Miséricorde Divine qui ne se lasse jamais de nos chers retours ….

11/12/11 Marie ….

L’humilité et la douceur du Centre de Dieu renvoient à celles reçues d’une créature : Marie ….

13/12/11 rayer ….

En l’Immaculée Conception, rayer d’une croix ferme tout ce qu’il y a de pensées préconçues ….

14/12/11 réalisé ….

En France les gens de religions s’énervent. Ils ne comprennent pas qu’il faut pour réunir la société en Église reprendre les Évangiles à la base. C’est-à-dire à la morale. Mais non pas à leur morale devenue trop complexe (pourquoi entre autre écarter des sacrements certains convertis ?) mais à Celle de Dieu le Simple. Pour moi, ce rassemblement est déjà réalisé et du reste bien au-delà. Les moyens à nouer en sont tenus par la Vierge Marie, Reine de l’univers. Un seul obstacle : moi-même, pécheur, ingrat et vieux bestiau, pourtant objet de Miséricorde …. En effet l’Église Catholique est une et indivisible malgré plus d’un milliard de fidèles et un million de religieux de toutes catégories et de tout poil, tiraillés par tous les courants opposés possibles. Il y a dans son sein aussi bien de bons fidèles que de pires traîtres. Mais nous croyons indéfectiblement que nous avons tous à nous tenir le coude sous la houlette du Pape, successeur de Pierre,  les uns pouvant toujours chuter, et les autres toujours se convertir ….

15/12/11 que de fois …

« Cette épreuve est trop lourde pour toi », que de fois effectivement TU la prends sur TOI …. Dans l’épreuve, les meilleurs raisonnements sont amers et insupportables. L’abîme de faiblesse comblé de grâces multiples peut-il malgré tout servir la marche Éternelle Divine ? …. L’abîme de faiblesse de Dieu plus grand que le nôtre par Sa Volonté remonte Victorieux ….

16/12/11 obstacles …

Obstacles majeurs à la Volonté de Dieu, il n’est jamais trop tard, malgré notre faiblesse, pour réparer les fuites devant nos peines rédemptrices même si cela ne préoccupe pas d’autres …. Car si le péché n’est pas à proprement parler l’amour-propre, il est sa volonté de possession ….

17/12/11 avec nous …

DIEU S’humilie avec nous, LUI portant sensiblement nos fautes, nous les regrettant pénitentiellement. En effet DIEU qui a créé la sensibilité est aussi l’infiniment sensible en tout …. Ainsi courir à Dieu dans la lente marche syncopée de chutes et de rebonds continuels ….

18/12/11 paix ….

St. Léon Le Grand : « Nous devons donc célébrer le jour de la naissance du Seigneur avec une joie fervente qui n'est pas de ce monde...Soyons semblables au Seigneur dans son humilité, si nous voulons lui ressembler dans sa gloire. » La douleur et la victoire de Gethsémani ont sans aucun doute été présentes à tous les instants de la vie de Jésus-Christ depuis son incarnation….. Et comment la Vierge Marie dans la joie fervente du salut, qui n’est pas de ce monde, n’aurait-elle pu ressentir la peine incommensurable, due à notre état de péché, de l’embryon Saint qu’elle portait, et qui sans aucun espèce de doute rejoignait ses propres préoccupations.

19/12/11 unis …

Soyons unis, par la veille et la prière, à la lutte sans merci de Jésus-Christ pour le Oui Marial ….

20/12/11 exsudé …

Oui, nous avons besoin de Ton sang exsudé au jardin d’olives comme à la crèche de Bethleem …. Mais Tu vas jusqu’à donner les pensées les plus hautes au ver rampant le plus instable …. Le Christ Jésus ne vit que pour nous dans le but unique de l’ÊTRE Pérenne par l’Esprit Saint …. Ce ne sont pas les paroles dites qui les rendent importantes mais leur intention et leur acte …. Bien sûr que c’est au-dessus de nos forces. C’est pourquoi il faut toujours venir et revenir ….

21/12/11 quitte ….

Adorons à la crèche l’Enfant exsudant le sang en prémonition de Gethsémani. Le combat Victorieux de Dieu se révèle. Quitte nous aussi à être abandonnés, ne le laissons pas seul. Mais comme tout croyant vivons de Son cœur brûlant porté par les blessures de Son gibet …. Ainsi en union ramasser une feuille de papier vaut mieux que même convertir le monde entier …. Sauverait la conjonction du Bien et du mal, douloureuse de nature et joyeuse de surnature ….

22/12/11 Non !

« Non ! Mon Royaume n’est pas de ce monde. » Aussi jusqu’à quel abîme Dieu y descend  ….

23/12/11 amères …

Communions avec la Bse Vierge Marie aux agonies amères et victorieuses de l’enfant Jésus …. Donc nous sommes le contraire du Christ. Nous avons besoin de Son incessante Victoire ….

24/12/11 arme …

L’enfant-de-rien guerrier n’a pour arme que la croix retournée du Christ plus redoutable qu’aucune fission nucléaire et qu’il a à planter en sol ennemi, en commençant par lui-même …. Combien il doit se mettre sous l’égide de la lutte triomphante du Messie envers soi-même  …. d’autant plus que l’aveuglement théologique chrétien semble arrivé de fait à son comble ….

25/12/11 franchissant …

Franchissant la cruelle ignominie des peuples humains, Tu descends jusqu’à ma plus terrible encore ignominie spirituelle. Comment Te remercier assez: Demander Ton pardon incessant    …. Le pire de tout est cette volonté insidieuse de ne pas vouloir se reconnaître tel que je suis ….

26/12/11 talent ….

Le Centre de Dieu Trinitaire dans Son douloureux gibet, présent en chacun sinon nous ne serions pas, est le talent à faire valoir. En effet quel serait notre sort Éternel sans ce travail ? ….

27/12/11 À travers ….

À travers les étroites contingences temporelles de plaisirs ou de douleurs voir la seule réalité Éternelle qui est notre demeure à jamais ….. Ainsi donner notre vie d’ici-bas pour la préparer …. Aussi chaque chrétien est le témoin, plus ou moins, du destin caché de la nature humaine ….

28/12/11 destin caché ….

Il n’est en effet pas facile de trouver le destin caché de l’espèce humaine en esprit et en vérité,  impossible sans Jésus-Christ Messie malgré au fond de soi-même le sens de la conscience.  En effet la Vérité c’est l’humilité et la douceur d’un Dieu Trinitaire absolument Tout Puissant. Aussi le Christ dit: »Je Suis la Vérité [Unique], la Voie [de l’Amour], la Vie [Multiple] (Jean 14/6) ». Ainsi la nature s’accommoderait de l’amour pour l’humilité qui est le vrai but final ….

29/12/11 petites …

C’est vrai que sous le regard de Dieu nous devons veiller sans cesse sur les plus petites choses. Mais plus misérables nous nous voyons, plus IL nous serre dans Ses entrailles Saintes ….

30/12/11 impensable …

Servir en Église, ne veut pas dire qu’on y soit consolé mais qu’on vive des peines du Christ  …. En Lui, nous avons à introduire dans la société l’humble et douce vie surnaturelle réelle …. Mais à Taizé, s’agissant de la seule unité Chrétienne, de fait l’humilité Divine est mise en œuvre avant la charité mais cette dernière est jointe. Ici, alors qu’au départ il s’agit d’intuitions non confirmées, on y parle, de plus sans autre œuvre qu’un écrit et encore perdu sur le web, de ce fondement Divin comme unité universelle devant réunir tout genre de foi ?! …. N’est-ce pas impensable ? Si les intuitions préliminaires n’étaient pas si vives, impossible ….

31/12/2011 disciple …

Le disciple n’est pas au-dessus du maître. Il lui est semblable en tout. Si donc la Providence a voulu que le Christ Jésus soit incompris de sa famille, ensuite des responsables religieux jusqu’à la haine, d’un public pourtant guéri de tous ses maux, des disciples qu’il s’était fait, bien plus encore de ses douze apôtres dont l’un devait le livrer et leur chef le renier trois fois, le destin du choisi peut-il, d’une manière ou d’une autre, être différent bien que cela n’ait rien d’agréable à la nature aveugle sinon à la surnature lucide. Avec Lui lamentable et victorieux  …. Travailler ainsi au plus grand progrès des justifiés et à la conversion d’esprit des endurcis ….