Présentation

Textes choisis 2004

08/01/04 Un missionnaire de chine disait, avec un certain regret semblait-il, que l’enseignement du Christ qu’il avait donné ne servait aux chinois qu’à parfaire leur propre pensée religieuse. Mais est-ce que ce n’est pas le but exact du juif Jésus-Christ, Messie universel, venu non abolir la loi et les prophètes [mat.5/17] (entendu "de toutes les religions" puisque ce n’est plus sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père [Jean 4/21]) mais les accomplir. En effet la religion catholique n’est-elle pas d’un certain côté simplement la religion juive amenée à son accomplissement?... Ne peut-on donc faire une distinction entre "Église" catholique à qui revient l’enseignement des évangiles, des sacrements et de la primauté du Pape [mat.16/18] et "religion" catholique spécifiquement pour les rites, la liturgie et la discipline ecclésial ?.... Du reste dans les faits n’est-ce pas ce qui se passe? Car l’influence de la foi catholique en un DIEU d’amour, infiniment humble et doux, dépasse de loin sa forme religieuse elle-même (l’exemple le plus fort ne serait-il pas celui de Gandhi?). Mais en en prenant davantage conscience la foi catholique ne pourrait-elle pas mieux confirmer le règne du Christ dans le monde entier?.... Il faut ajouter cependant que la pratique de la religion ou d’une religion, de préférence catholique pour nous, est nécessaire pour approfondir l’enseignement de l’Église, contrairement à l’opinion générale actuelle qui semble bien faire une distinction, mais se tient en dehors de la pratique nommément religieuse.

16/01/04 Un seul Amour est digne de DIEU, le SIEN propre (Trinitaire). Pardon de le faire descendre si douloureusement et si pauvrement aussi bas. Merci de pouvoir Te l’offrir...

C’est l’attache au péché, même le plus petit, qui sépare de DIEU et non le péché.....

17/01/04

En fouillant avec piété les écrits des mystiques (angèle de Foligno, catherine de Gênes ou de Sienne, Thérèse d’Avila ou de l’enfant Jésus, Jean de la Croix ou tant d’autres...) qui ont approché un peu la réalité de la jouissance éternelle de l’Amour Divin, à des degrés divers, on se rend compte que l’être humain est bien appelé à une joie sans interruption puisqu’éternelle des milliards et des milliards de fois plus intense que les plus grandes joies de la terre. Mais l’être humain voudrait se contenter d’un mesquin bonheur temporel parce qu’il croit être sûr d’en avoir la propriété. Et c’est justement cela qui est un leurre. Le bonheur temporel qui lui est si souvent enlevé à son grand dam, n’est qu’un mirage inexistant du bonheur éternel en gestation.... Qu’il ne s’y accroche pas, de peur d’en récolter une douleur infernale éternelle elle aussi! Écoutez donc les mystiques à qui il est donné de témoigner, aussi mince soit leur témoignage! Mais c’est vrai aussi que l’Amour Divin éternel ne peut pas témoigner dans le temporel sans souffrance, en ne pouvant s’empêcher de nous demander d’y participer par amour au degré qui nous est nécessaire.....

22/01/04 À une chronique de Michel Leplay (Lacroix 36737 du 21/01/04):

Votre chronique "Petit Jésus" m’a intéressé mais ne faut-il pas ajouter "Petit Jésus" "ET" en même temps, DIEU TOUT PUISSANT" ce qui explique les contradictions apparentes de l’ Église et des Évangiles. L’être humain dans son contexte orgueilleux qui veut toujours diviser, malgré ses bonnes paroles, pour s’approprier ce qui ne lui appartient pas, a du mal à accepter ce "ET". Pourtant c’est l’abaissement de la raison devant cette petite conjonction qui est le fondement de l’amour (de DIEU en LUI-MÊME et de DIEU dans les autres) et qui sera le salut de l’humanité comme ce site veut en témoigner.

Le Christ peut associer à SES fins ce qu’il y a de plus inapproprié et de plus faible dont par LUI-MÊME du reste, il n’a aucun besoin......

L’amour parfait, c’est à dire l’amour en acte pour DIEU en LUI-MÊME et pour DIEU dans les autres, ne tient aucun compte de Sa souffrance propre.....

23/01/04

Les mystiques témoignent parce qu’ils touchent, des sens extérieurs/intérieurs, l’action du Saint Esprit. Mais il faut comprendre que pour ces derniers, qui sont sans aucun doute des privilégiés, le but est le même que pour tous les non-mystiques ( parfois jaloux d’eux, il est vrai) la pratique de l’amour parfait dans son humiliation et sa douleur, tel que Jésus a voulu nous le laisser un peu entrevoir par SA Passion, qui est en réalité l’évocation de toute sa vie intime.... Cela semble être dit crûment mais toutes les âmes, en général, sont appelées à le comprendre et l’expérimenter, seulement petit à petit au fur et à mesure de leur évolution spirituelle suscitée, avec leur consentement , par l’Esprit Saint....

28/01/04 re: .... de notre libre néant... DIEU à DIEU par Jésus-Christ humilié et souffrant mais ressuscité..

Le Christ est si jaloux de donner le bonheur déjà sur terre à ceux qui LUI livrent leur foi en esprit et en vérité qu’IL le donne souvent sans aucun autre mérite matériellement et spirituellement et que même dans la nécessité de l’humiliation de la souffrance la plus dure, IL leurs signifie en même temps la joie pacifique de l’amour rédempteur....

.... nourrir l’humilité de DIEU avec SON humilité, au propre comme au figuré, qui entraînera forcément un peu de notre humilité.....

 

29/01/04 Nos souffrances et nos humiliations, aussi infimes soient-elles, oeuvre de la miséricorde Divine, vécues dans la joie rédemptrice du Christ, appliquent au monde les mérites infinis de celles de Jésus-Christ qui clouent sur le bois de la croix la révolte de l’orgueil humain.
.....la croix mène à l’amour, l’amour mène à la croix et vice versa....

 

30/01/04 Avec Marie et dans la foi, nous sommes dans la " quaternité" du ciel, déjà sur terre, où le Christ, qui n’en est pas moins le centre de DIEU (doux et humble mais infini, jusque dans la "ténèbre des ténèbres " des mystiques), se fait notre compagnon, inaugurant ainsi le royaume des cieux ici-bas.

01/02/04 DIEU seul témoigne de DIEU seul en nous, par Jésus-Christ et SA croix .....

06/02/04

Qu’on le veuille ou non on doit témoigner de la croix du Christ. Mais ne craignons pas, elle est taillée à l’aptitude prévue de chacun. Les plus faibles seront même appelés à DIEU instantanément. Les autres recevront les grâces correspondantes. Cependant, heureux ceux qui y viendront volontairement pour l’amour du Fils de l’homme. Ils participeront au salut du monde ,Gloire de DIEU...

07/02/04 .... la volonté d’aimer ......

....après la livraison affective, ne faut-il pas la rude voie de la livraison effective?..

10/02/04

Dans cet enchevêtrement des sciences et de la mystique spirituelle qui est exposé par ce site www.f-v-m.net, il faut bien comprendre qu’il s’agit ici d’une confrontation tout à fait spéciale et unique. En effet le goût du travail et les éléments qui vont avec, s’ils demandent à l’évidence un effort de l’être humain (individuel ou collectif) n’en sont pas moins un don "de la nature". De même en est-il, on pourrait dire davantage, de l’intuition pure qu’elle soit spirituelle, artistique, scientifique ou autre. Quand il s’agit d’intuitions scientifiques qui viennent se greffer sur un arrière plan de travail et de connaissances aiguës, elles pourront donner un résultat très concret. Mais il ne faut pas croire que l’intuition en elle-même dépend uniquement du travail et des connaissances d’un sujet ou d’un groupe de sujets. Elle est un don encore plus gratuit que n’est le reste. Ainsi les intuitions scientifiques ou autres peuvent être le lot de toutes sortes d’individus qui n’auront pas le terrain de connaissances préparé ou suffisamment préparé pour le recevoir. Dans ce cas elles demeureront stériles ou déviées.

14/02/04

.... À TOI, le Règne de l’humilité universelle, la Puissance de l’amour Divin, la Gloire de l’éternité céleste..... Mais qui peut T’annoncer dignement, en esprit et en vérité, sinon TOI-MÊME. Donc qu’à TOI tout appartienne, mes péchés et mes vertus, mes défauts et mes qualités,... tout...

19/02/04 Quelle que soit notre situation intérieure ou extérieure, il ne faut jamais quitter des yeux de la foi, les souffrances du Christ. Ce sont elles qui éteignent les flammes vénéneuses de l’esprit de la terre (révolte de la chair, du monde et du démon) qui seraient en nous ou autour de nous (même dans les choses les plus pointues). Si les douleurs de la croix nous sont trop pénibles à porter, les regarder dans la Gloire du ciel..... DIEU seul, en LUI-MÊME, ou, LUI-MÊME dans SES créatures.

20/02/04 Par SES souffrances, DIEU-Christ en nous comme nous en LUI.... Avoir compassion des petites âmes mystiques qui reçoivent déjà sur terre des prémonitions de la vie du ciel (quelquefois extraordinaires) et qui pourtant, comme toute âme humaine, y mettent de leur part, même sans s’en rendre compte, des obstacles pour l’union à l’humilité et à la douceur du centre de DIEU, coeur de SON amour pour eux et pour ceux dont ils ont la charge...

Qu’avec TA joie, je me livre joyeusement à TOI pour appliquer TON salut, comme TU le désires. C’est la foi dans les souffrances du Christ qui permet l’anéantissement de notre révolte.

23/02/04

Quand on voit le gouffre qui sépare ce qui est mondain, de la révélation du Christ rédempteur, on peut être stupéfait.... Mais il suffit de nous regarder nous-mêmes, sans trop de complaisance (?!) avec ou même sans beaucoup d'un peu d’acuité, pour comprendre l’abîme de Miséricorde dont DIEU a besoin vis-à-vis de cela et croire à la conversion possible du monde dès maintenant, tout au moins pendant une période qui dépendra de sa manière de faire pénitence.... Il faut donc obtenir de toutes les âmes qui en ont une sincère préoccupation, un accroissement de ferveur, consistant en une confiance accrue et claire dans l’enseignement et les souffrances du Christ Trinitaire, vécues par amour pour nous, comme dans SA résurrection, ce en quoi consistera leur pénitence...

24/02/04 À mon interrogation du 08/01/04, j’ai reçu une réponse tout à fait satisfaisante du Père Jésuite Michel Fédou du Centre de Sèvres: "On peut dire que le Christianisme est porteur d’une révélation qui dépasse toute religion et que, en même temps, il se présente lui-même comme une religion. Il y a là une tension entre deux affirmations nécessaires, et cette tension est sûrement féconde si l’on veut éviter, soit de faire du christianisme une religion comme les autres, soit inversement d’oublier sa dimension proprement religieuse." À mon avis c’est cette "tension" qui existe jusque au-dedans de nous-même et que le propre de l’enseignement de Jésus-Christ est de résoudre par l’accueil en esprit et en vérité (infini) de la Miséricorde Divine en SA personne (ce que le 22/02/04 j’ai appelé "briser notre révolte à la racine"). C’est pourquoi nous devons proclamer le Christ, Messie universel, envers et contre tout, pour quelque religion que ce soit, jusqu’à la fin des temps......

28/02/04 À propos de tension de la manifestation du Messie avec la ou les religions (24/02/04), il existe aussi une tension permanente dans l’Église cette fois entre les disciples du Christ, c’est-à-dire entre les "Marthe" (priants actifs) et les "Marie" (priants contemplatifs) ,laïcs ou religieux, [Luc 10/40à42]. Mais les "Marie" , privilégiées de Jésus, doivent apprendre à s’humilier et à se sacrifier avec LUI, beaucoup plus profondément , car il leur est plus facile de comprendre la nécessité de l’action des "Marthe" que l’inverse, sans toutefois renier la priorité de leur propre efficacité même si elle paraît virtuelle et insignifiante aux yeux de tous.

28/02/04 À propos de tension de la manifestation du Messie avec la ou les religions (24/02/04), il existe aussi une tension permanente dans l’Église cette fois entre les disciples du Christ, c’est-à-dire entre les "Marthe" (priants actifs) et les "Marie" (priants contemplatifs) ,laïcs ou religieux, [Luc 10/40à42]. Mais les "Marie" , privilégiées de Jésus, doivent apprendre à s’humilier et à se sacrifier avec LUI, beaucoup plus profondément , car il leur est plus facile de comprendre la nécessité de l’action des "Marthe" que l’inverse, sans toutefois renier la priorité de leur propre efficacité même si elle paraît virtuelle et insignifiante aux yeux de tous.

29/02/04

... Tout est DIEU, à la fois dans l’univers et au-delà de tout, hormis le péché (orgueil de sensualité, de cupidité et de vanité) , depuis la poussière des chemins jusqu’à l’âme humaine, en passant par toutes les inventions de l’homme ( les animistes africains n’ont pas tout-à-fait tort).... Tout est donc adorable dans la hiérarchie Trinitaire par SON mouvement, immuable, incessant  d’ amour humble de l’Être au néant et du néant à l’Être et qui échappe à la raison humaine.....

01/03/04

(cf. 28/02/04).... Soit que les "Marie" (priants contemplatifs) vivent le Christ dans la véritable pauvreté (comme le veut Ste Thérèse de Calcutta, au service minimum des plus pauvres [ l’action de son prix Nobel ne risque-t-elle pas de servir à ses successeurs pour détourner cette oeuvre de son origine contemplative?] ) soit qu’ils le vivent dans la souffrance (comme Marthe Robin et tant d’autres), soit dans les deux cas ensemble, le centre reste pour tous sur terre l’humiliation perpétuelle de l’ Amour vécue par Jésus-Christ. De ce fait les priants contemplatifs pouvant facilement comprendre la nécessité de l’action des priants actifs, ne doivent pas juger non plus les relents d’orgueil inhérents à cette activité sous forme d’amour-propre que le Christ peut guérir quand IL le veut d’un seul geste, plus facilement quelquefois que l’amour-propre larvé de certains priants contemplatifs, qui doivent au contraire s’abaisser et se laisser juger sans coup férir.

06/03/04

D'aucuns, y compris parmi d'éminents théologiens, répugnent à qualifier purement et simplement le christianisme de "religion". Le mot de la fin pourrait ainsi revenir à l'un d'entre eux, devenu tout récemment archevêque de Strasbourg: "si l'on veut être logique avec la foi chrétienne lorsqu'elle confesse Jésus comme Christ, c'est-à-dire comme vrai Sauveur du monde et propre Fils de Dieu, comme la révélation de Dieu qui est identiquement le salut du monde, alors le prix à payer est de dire que ce n'est pas formellement comme institutions religieuses que les religions du monde sont pertinentes pour proposer le salut, le médiatiser, l'opérer.

Si par ce qu'il comporte de croyances et de rites il est aussi une religion, il n'est pas fondamentalement religion. Ou alors il faut dire qu'il est la religion en laquelle s'incarne et doit s'incarner autre chose, à savoir l'évangile."

Réponse à cette citation: "Il doit fondamentalement se définir par quelque-chose qui - par lui certes, mais réellement - est de soi accessible à tout homme: par un type de proposition (de la part de Dieu) et de démarche ou d'accueil (de la part de l'homme) qui peuvent être au moins vécus, sinon (re)connus par tout homme. " ... Il s'agit là évidemment *de ce que Jésus appelle "mon heure" au moment de la noce de Canna et qu' Il ne cessera d'essayer d'enseigner à ces disciples et aux foules ensuite, jusqu'à sa réalisation qui est la livraison à DIEU et aux hommes sur la croix (taillée à la dimension spirituelle de chacun), dont IL confirmera le but par SA résurrection. C'est "cette heure" de libre soumission du Christ que tous les hommes doivent partager avec LUI d'une manière ou d'une autre, ne serait-ce qu'à la mort, et qu'il nous faut enseigner à toutes les nations et religions, par tous les moyens en notre possession dont l'essentiel est la charité-amour physique, morale et spirituelle.....

07/03/04

..... La venue du Juif Jésus-Christ, Messie universel, a changé plus même que la face spirituelle des choses aux quelles les chrétiens s’accordent.

Il est bien évident cependant que c’est l’union mystique au Christ, véritable retour à l’état virtuel du Paradis terrestre, qui prime tout et dont tout dépend.

09/03/04

... Cette humiliation intérieure perpétuelle qui sur terre nous est demandée par le Christ, doit être vécue avec SA propre humiliation de DIEU-homme si on veut en goûter la douceur.....

10/03/04 Servir le plus pauvre parmi les pauvres, Jésus-Christ, à qui cependant tout est dû et que, dans SON humilité infinie, rien de nous ne rebute ( où donc iraient les âmes-de-rien, les nourrissons du psaume de David, s’IL ne descendait jusque là) .

" J’ai dit: vous êtes des DIEUX [jean 10/34-35]" ... Mais comprenons bien notre nature! Il y a un DIEU d’orgueil ou un DIEU d’humilité, le DIEU de l’Église... deux camps, il faut choisir...

12/03/04 Les fondements véritables de toutes les religions bien nées sont les mêmes que ce qu’il y a d’inscrit dans la conscience humaine, mais avec des degrés et des coutumes d’applications variées. C’est pourquoi le CHRIST nous a été donné pour que toutes puissent les accomplir en esprit et en vérité ....

Nous, les missionnaires universels de la miséricorde, avons, envers et contre tout, comme point de ralliement les souffrances du Christ miséricordieux et de SON centre sensible....Car les souffrances du Christ-miséricorde emporte la rébellion de notre volonté dans la soumission de la Sienne ...

14/03/04

(à propos du film sur la Passion du Christ de Mel Gibson)

En quoi donc s’explicite pour moi la Passion du Christ:

1°) Le peuple juif formé depuis longtemps par DIEU LUI-MÊME, à travers une longue histoire mystique, est le peuple choisi entre tous pour établir les véritable relations de l’humanité avec SON créateur. C’est donc comme prêtre éminent que la majorité d’Israël a choisi de livrer le Christ au supplice et à la mort au nom de l’humanité toute entière.

2°) C’est donc aussi dans la conversion des juifs traditionnels, c’est à dire leur reconnaissance du juif Jésus comme Messie universel, que la conversion du monde sera confirmée.

3)° Comme le dit ce site www.f-v-m.net , cette conversion sera rendu possible, sans faire déchoir Israël, par le fait que le matérialisme spirituel des juifs se trouvera comblé, pour un temps qui dépendra de la pénitence générale de l'humanité, dans une certaine avancée fondamentale des sciences physiques expérimentales.

4°) Face à l’orgueil insensé de l’être humain, seule une humilité sans faille pouvait rejoindre celle de DIEU (cependant Tout Puissant) . Moïse , l’humble des humbles, n’a pu s’empêcher, par manque d’humilité ( de foi en DIEU) , de frapper deux fois au lieu d’une le rocher de Mériba. En fonction des grâces immenses qu’il avait reçu, il en a été durement sanctionné.

5°) Ne pouvant donc réaliser ce que la juste nécessité exigeait, Israël et avec lui le monde entier, avait besoin d’un conducteur sans aucune faille. Ça été, dans la chair de la juive Vierge Marie, l’incarnation du Verbe de DIEU LUI-MÊME, en la personne du juif Jésus.

6°) Cette incarnation, dans le milieu de révolte humaine générale, ne pouvait être qu’infiniment douloureuse tout au long de la vie de cet homme-DIEU.

7°) Les juifs, s’appuyant sur le bras séculier de l’époque, confirmant ainsi l’accord universel du genre humain, ont ajouté à cette souffrance incommensurable, celle du rejet de la majorité du peuple élu cher au coeur de Jésus, dans une Passion que le Christ a voulu employer, par amour, à sauver l’homme de l’enfer éternel auquel il était voué.

8°) Ce n’est que pour encourager le monde et SES apôtres à élever les yeux perpétuellement vers le ciel et non pas exclusivement vers les choses de la terre que le Christ est ressuscité pendant 40 jours sur terre et s’est élevé ensuite par SA propre puissance dans l’empirée, le jour de l’Ascension.

9°) L’Église formée par les apôtres s’est presqu’aussitôt trouvée en état de tension interne. Ce n’est donc que par l’acceptation miséricordieuse d’une tension perpétuelle entre les fidèles, en même temps qu’entre le Christ LUI-MÊME et la religion ou les religions en soi qu’il faut en chercher l’unité. L’Église catholique se présente comme la gérante universelle de cette tension nécessaire.

... Voilà donc, poussé par l’intervention d’un événement médiatique sur la Passion du Christ, l’explicitation de ma foi....

15/03/04

.... Plus tu souffres, plus tu sers" ... la souffrance trempée dans la paix surnaturelle, véritable joie. Mais, Jésus sait comment joindre ces âmes capables de comprendre et vivre ce que nous disons ou développons ......

Si, jusqu’à présent, j’ai employé surtout un langage catholique, c’est parce que dans cette religion on peut trouver la plénitude du visage du CHRIST, Messie universel et de SA Mère, l’Immaculée

18/03/04

C’est vrai aussi qu’aux chrétiens, surtout catholiques, possédant une image éminente de CHRIST, Messie universel, il sera demandé davantage.

Les âmes-de-rien, présentes dans toutes les religions, sont en réalité très peu nombreuses, mais leur efficacité spirituelle secrète est immense.

19/03/04 Le choix de CHRIST sur terre ce sont les nourrissons spirituels, les âmes-de-rien ferventes rares

20/03/04 *** CHRIST n’est donc pas seulement le juif Jésus, Messie universel, mais encore toute image variée de LUI, agissant à travers quelque religion que ce soit, auprès des âmes qui se considèrent en esprit et en vérité comme n’étant rien en elles-mêmes.

22/03/04

On peut dire en somme qu’en Jésus-Christ le juif, il y a deux états prophétiques, l’un de Messie universel venu accomplir toutes choses, l’autre de CHRIST juif prônant spécifiquement la voie de l’amour qui en elle-même, il est vrai, contient aussi par son exemplarité, toutes les autres voies.

25/03/04

Il y a des âmes qui reçoivent beaucoup moins de grâces mais qui ont infiniment plus de mérites..

27/03/04 La souffrance (aussi minime soit-elle) AVEC Jésus, Messie universel, réduit notre propre révolte et celle des autres....

30/03/04 Bien que normalement la nature craigne la souffrance, Jésus nous enseigne que, lorsque nous savons l’unir au CHRIST (avec ou sans sentiment) , plus on souffre plus on sert notre propre salut et celui des autres...

02/04/04 AVEC Jésus offrir au CHRIST les petites brisures de notre révolte en espérant la brisure complète et définitive du jour de notre entrée dans la vie éternelle...

Ce n’est pas parce que l’on se voit incapable de souscrire au moindre inconfort qu’il ne faut pas communier à la souffrance de Jésus-Christ et de ceux qui lui sont unis, dans leur mérite. Car c’est elle et le fait d’y être soudé qui nous guérit comme tous ceux qui nous entourent (depuis les chefs d’état et religieux jusqu’à la dernière des âmes) ......

03/04/04 Sans aucun doute Jésus a dû être sollicité d’abandonner, à chaque instant de SA vie terrestre,  et a cependant triomphé jusqu’au bout à travers SES probables multiples agonies. De même dans nos misérables et perpétuels commencements et recommencements, communions à la fidélité victorieuse de CHRIST. Et de nous, IL fera ce qu’ IL jugera bon pour SA Gloire ....

07/04/04 Que les "simples et les petits", c’est à dire ceux à qui l’intelligence des évangiles est donnée en esprit et en vérité, ne se trompent pas et ne recherchent personne d’autres pour les défendre que l’ Esprit Saint. De plus qu’ils prient et se livrent, d’un coeur droit*, sans cesse pour les sages et les savants, eux qui cherchent toujours à dominer en se parant de leurs titres, sans pouvoir comprendre en vérité .....

* ... en droiture de conscience ... et cela n’est pas si facile ......

10/04/04

Jésus nous précise clairement dans les évangiles qu’aux sages et aux savants n’est pas donnée l’intelligence du royaume des cieux. Et comme ce sont eux qui dirigent le monde y compris les religions, mêmes chrétiennes, il ne reste plus aux simples et aux petits, à qui il est donné de comprendre, que de participer d’esprit et de coeur, si ce n’est de corps, à SA Passion, en ayant la certitude que leur sacrifice servira, au temps voulu, par la Toute Puissance du Seigneur, à incliner malgré eux les actes des grands....

11/04/04

Pour chacun de nous individuellement, le Messie Jésus est vraiment la parfaite volonté de DIEU de toujours incarnée sur terre. C’est pour quoi IL nous apprend, par SA vie, à LUI donner notre révolte , la seule chose qui nous appartienne en propre et dont IL a besoin pour nous faire participer à SA vie éternelle.....

12/04/04 Jésus cherche aussi ce qu’il y a de plus loin de LUI, pour se l’approprier en plénitude

13/04/04 La grossièreté la plus basse, CHRIST veut s’en rendre propriétaire, car par SON sacrifice tout doit LUI revenir. Le coeur contrit et faisant effort pour l’affiner, en contemplant Jésus descendre jusqu’à y poser SA Gloire et de plus le voulant pour l’éternité, ne refusons pas.... Ô douce humilité Divine, qui TE célébrera dignement !? ..... La Gloire de DIEU sur terre, c’est l’humble obéissance amoureuse de la Passion de Jésus-Christ; au ciel aucun mot terrestre n’est valable pour en célébrer la jouissance et la magnificence ....

15/04/04 Peut-être que dans l’oecuménisme, les chrétiens se crispent trop sur leur propre christianisme sans vouloir comprendre que c’est bien Jésus qui en est le centre dans SON savoir-faire Divin, développant un Messianisme universel et unique, qui intéresse toutes les religions quelles qu’elles soient, à commencer par la diversité chrétienne. C’est vrai aussi que pour nous mystiques, nous voyons bien qu’il peut y avoir ambiguïté du monde sur la compréhension du coeur de Jésus, mais il s’agit peut-être du prix à payer pour l’unification et le développement harmonieux de l’humanité future....

Le mot le plus équivoque et le plus mal traduit de la Bible est le mot "justes". En effet il n’existe pas manifestement de "justes" intégraux en dehors de Jésus-Christ par nature et de SA mère Marie par grâce unique, mais uniquement des "justifiés" par les sacrifices à DIEU, soit dans l’ancien testament par celui des animaux, soit dans le nouveau par la Passion de Jésus. Ce sens humble de notre révolte intérieure, n’est pas facile à accepter, mais il est absolument universel malgré les tentations de l’extrême orient ou d'ailleurs de vouloir le gommer en tout.....

18/04/04

L’homme Jésus, un esprit épris de la Vérité totalement universelle qui se livre comme tel à la révolte humaine; ainsi se présente le Messianisme sans frontière de Jésus-Christ auquel nous devons avec LUI et les siens adhérer. Mais la christologie juive fusionnelle qui LUI est liée ne doit pas l’étouffer alors que SA résurrection de 40 jours confirme SON règne, SA Puissance et SA Gloire sur terre, en nous interdisant tout autre jugement....

19/04/04

Les mérites des souffrances passées, présentes et à venir du monde entier, recueillies en l’incarnation du pain eucharistique, imprègnent notre vacuité et l’arrachent, si nous le voulons, à la révolte éternelle ... Ainsi ceux qui souffrent, servent à tous malgré eux ...

20/04/04 .... que donc ceux qui souffrent, même à la limite du supportable, ne désespèrent pas, mais se confient davantage, comme ils le peuvent, aux douleurs sans mesure du Christ .... Mais la Puissance sans borne de l’abaissement de DIEU dans l’univers jusqu’à l’être humain, provoque cette audace sans nom .... Au-delà de l’humiliation quantificatrice de la raison, DIEU Seul à DIEU Seul par DIEU Seul (LUI et nous) ...

21/04/04

... ainsi donc, plus on souffre, plus on sert ... Mais Jésus mieux qu’un autre connaît notre révolte. Et la tension qui existe dans l’Église n’est que le reflet de la tension de l’humanité entière, jugulée dans l’Église catholique par l’exercice de la pleine (ou qui devrait l’être) charité unitaire maintenue par l'autorité du Pape .....

23/04/04 Par la grâce nous sommes inclus en DIEU et Jésus a un tel besoin de notre bonheur déjà sur terre, qu’à ceux qui veulent de LUI et qui sont dans la peine, il accorde en même temps la joie hors nature qui est paix surnaturelle, et sait du reste des souffrances et des joies, la forme et la progression qui conviennent à notre Gloire éternelle comme par nous au salut du monde ...

24/04/04

Les 40 jours de la résurrection de Pâques, nous enseigne la priorité de la vie mystique sur la vie rationnelle bien que cette dernière, succédanée de la faute originelle, sache faire sentir son poids...

Combattre le mal de toutes nos forces, mais ne le juger en rien, il est le garant de la liberté de l’amour ....

29/04/04 Offrir à Jésus en même temps que les mérites de SES souffrances, celles des autres pour que toutes les âmes se donnent à LUI. En effet qu’on le veuille ou non, ce sont bien les souffrances de Jésus-Christ et SES joies hors nature auxquelles on est appelé à participer librement, qui arrachent les âmes à leur révolte viscérale. Ainsi de l’amour on doit prendre et les douceurs et les affres qui y sont attachées.

30/04/04 La seule chose qui puisse avoir de valeur en esprit et en vérité réside dans nos petites actions intérieures, inconnues la plupart du temps des autres et qui travaillent de ce fait avec Jésus-Christ à l’extension de la Gloire de Dieu et au salut des âmes dont la nôtre ...

01/05/04

Confidence: ..... Ceux que je vise, en développant ce site, sont les enfants du Bon DIEU de toutes les religions existantes qui cherchent à reconnaître, en esprit et en vérité ,au-delà de tout, SA Toute Puissante et douce humilité, fondement de SON Amour.... restant cet enfant, malgré tout ...

08/05/04 ... pour moi, lutter énergiquement contre toute forme de "prémonitions", car une seule chose est nécessaire: ... communier joyeusement en tout, pour le salut du monde, gloire de DIEU, à l’humiliation douloureuse et rédemptrice de Jésus-Christ, Messie universel ...

L’opposition et le combat véritable sur terre se situent entre la raison et la toute petite mystique ....

Que l’humilité et la douceur Divine, par les souffrances de Jésus-Christ, brisent notre révolte et celle de tous ceux qui nous entourent ....

11/05/04

Ainsi, l’homme comme les animaux, mais avec la constitution qui lui est donnée, lutte contre la souffrance et ses conséquences. Cependant il est un principe de révolte qui lui est particulier, c’est l’humiliation physique, morale ou spirituelle que suscite cette dernière, cause de l’aggravation du mal sous toutes ses formes. C’est cette révolte que l’Église appelle "péché originel" et contre la quelle Jésus-Christ est venu lutter pour l’apaiser, et même pour ceux qui le suivent jusqu’au bout, la faire disparaître complètement. Cela d’autant plus que cette révolte stérile et néfaste qui dresse l’être humain contre DIEU LUI-MÊME, devient source de damnation éternelle, alors que son contraire lui ouvre avec DIEU une jouissance éternelle sans mesure. Il faut rappeler ici que la notion rationnelle primitive de DIEU, qui a été celle de l’homme jusqu’à aujourd’hui, peut être largement dépassée, en la faisant sortir du cadre étroit de la raison et LE considérant non plus comme existant ou non mais comme Principe de Contradiction absolu, à la fois ÊTRE et néant, immuable et toujours en mouvement (vers le BIEN), Tout Puissant et infiniment humble, etc...

13/05/04

Il ne suffit pas de faire une promesse à Dieu, une fois. Il faut la renouveler fidèlement, malgré nos chutes, à chaque instant de notre vie, jusqu’au bout...

16/05/04

La foi en la mystique est-elle contraire à la foi en la raison? La raison en réalité n’est peut-être qu’un cadre étroit, quoiqu’apparemment universel, hérité de la faute originelle. C’est pourtant elle qui semble diriger toute l’activité humaine. Pourquoi n’aime-t-elle pas partager avec cette autre réalité, beaucoup plus totale, qu’est la réalité mystique? Et pourquoi cette dernière semble souvent devoir être assistée par la raison pour arriver à ses fins? Déjà en posant la question, on donne la réponse: c’est par l’humiliation infinie (Divine et humaine) du fondement de SON Amour qu’au CHRIST mystique appartiennent, en chacun comme en tous, le Règne, la Puissance et la Gloire.... Mais la raison humaine voudra-t-elle s’humilier devant la mystique? ....

18/05/04

Comblé à chaque instant de biens matériels, moraux et spirituels et en contre partie, incapable de la moindre mortification soutenue, où irais-je cacher ma honte sinon dans le coeur broyé et humilié de l’humilité et la douceur de DIEU, qui porte amoureusement le poids de cette âme. Donc qu’AVEC LUI, à mon échelle, je porte amoureusement aussi le poids des autres comme de moi-même ....

19/05/04 .... mais il y a des âmes lourdes à porter ... les remettre à la Vierge Marie devant la poitrine défoncée de Son Fils déjà mort ...

21/05/04

.... Effectivement il y a une antinomie dramatique dans le monde entre matérialisme et mystique. C’est la foi qui peut faire triompher la mystique et obtenir ainsi un épanouissement sans précédent de la condition humaine, sous la réserve que le matérialisme veuille bien s’incliner. DIEU n’est pas à court de moyens pour en arriver là, à la condition d’une pénitence générale et fervente des élites d'abord puis du reste du monde entier ensuite sans aucune interruption .........

22/05/04 Avec la souffrance, il y a la douceur. Mais ne nous trompons pas, la douceur de DIEU n’est pas faite pour nous conforter dans notre péché, nous qui ne sommes que dureté ,qui ne cherchons que le matérialisme, et non la mystique promotrice de salut ....

23/05/04 Participer à la messe, matin et soir, comme nous y engage, avec précaution, le nouveau droit canon catholique ne suffit pas.... Il faut être en état de messe matin et soir, 24 heures sur 24 et embrasser, au moins en esprit, l’humiliation amoureuse infinie de DIEU sur terre, Gloire du Ciel et salut des âmes ......

27/05/04 La divulgation des données permettant le relief définitif (stéréoscopique) dans la photo ou le cinéma telle que je viens de la faire, ne semble peut-être rien avoir à faire avec ce que j’écris dans ce journal..... Mais en réalité cela fait partie des "circonstances" et je continuerai à affirmer bien haut que tout est don du Christ.... Que l’homme donc ne soit pas ingrat ....

02/06/04 Pour pallier l’orgueil monstrueux du monde humain, les enfants de lumière de toutes les religions sans exception, doivent AVEC Jésus-Christ (sans oublier SA Mère Marie), d’une manière ou d’une autre,  vouloir vivre SON humiliation suprême, physique, morale et spirituelle. Mais tous (fussent-ils des chrétiens de haut niveau) n’ont pas accès à l’esprit des évangiles qui est refusé aux sages et aux savants. Quant à ceux , les simples et les petits, qui y ont accès par grâce, il leur revient de ne juger en rien et de se livrer pour ceux qui ne le veulent pas. Car le coeur du Christ, au centre de la croix, englobe tout....

Même l’âme la plus faible (c’est à dire la plus rebelle) et la plus insignifiante de quelque religion que ce soit, Jésus-Christ peut l’appeler à travailler, en esprit et en vérité, jusqu’à accomplissement total, à SON oeuvre de Paix ... Des yeux intérieurs ne pas chercher autre chose ...

06/06/04

Dès SA naissance Jésus attendait SA croix et la désirait. Quand devant l’effrayante charge de l’annonce de l’ évangile, SA Mère aux noces de Cana, L’ a chargé, en plus pour nous de thaumaturgie, IL n’a pu éviter de lui faire entendre une plainte: " (cependant) ... MON Heure n’est pas encore venue ...!" .....

09/06/04 " Avant de donner la charité au monde, il est plus urgent de lui donner l’humilité"...St Vincent de Paul.

13/06/04 DIEU est plus que Miséricordieux. IL est humble et doux par essence d’ Amour. C’est là que le bât blesse l’homme dans son orgueil viscéral, DIEU s’offrant à lui pour être accepté et à travers la souffrance se L'unir pour une éternité de jouissance .....

14/06/04

Jésus nous recouvre de l’oripeau sanglant qu’on lui avait mis comme manteau royal, la tête couronnée d’épines, un manche à balais comme sceptre pour le montrer à la foule.... Pour les âmes de rien, l’union d’amour sans cesse commencée et recommencée dans un enfoncement toujours plus profond à cet anéantissement Divin, est le chemin royal qui mène à la croix, salut des âmes comme du monde et Gloire de DIEU..... Mais c’est TOI qui sais comment, dans la lutte, cette union doit se réaliser pour chacun d’entre nous ....

DIEU propose SON humiliation, IL ne l’impose pas; à nous de choisir librement d’être englobé. Il n’y a pas de témoignage plus puissant du salut de Jésus-Christ.

17/06/04 en CHRIST et en Marie ... n’être qu’à DIEU et DIEU en moi n’être qu’aux autres .... C’est là tout mon secret .....

.... C’est TOI qui me peux en TOI .... comment devant cette humiliation d’amour demandée à l’humanité entière à commencer peut-être par le monde scientifique, ne pas me l’appliquer d’abord à moi-même comme devront le faire tous ceux qui me suivront....

19/06/04 Résumé de l’état d’esprit du site www.f-v-m.net à ce jour: cf. le lien avec le journal complet (journal Juin 2004 3e semain e)

22/06/04 ... Ne chercher en tout que l’ Éternité, demeure de DIEU, d’où découle dans l'espérance et la foi les bienfaits quels qu’ils soient, sur la terre .....

Nous sommes comme des petits rats qui désireraient voler et qui demanderaient à un aigle ami de les prendre dans ses serres. Mais s’il nous arrivait de croire, étant dans les hauteurs, que ce sont de nos propres ailes que nous y arrivons, l’aigle ami pourrait avoir vite fait de nous détromper. Ainsi pour le fidèle est Jésus crucifié et ressuscité qui a seul les ailes de la vie et de la vérité et qui nous porte de ses ailes puissantes dans notre incapacité congénitale.

Des grâces il faut aussi recevoir avec l’aide de Jésus et Marie l’épreuve de Vérité.... Il n’est pas donné à tout le monde, fut-on un chrétien de haut niveau, d’entrer dans l’esprit de l’évangile mais seulement aux tout-petits, aux âmes de rien, qui, elles, doivent se livrer pour les autres, sans juger..

25/06/04 La matière n’est que l’anéantissement temporel et quantitatif de l’ Esprit Divin qui sont contradictoires en eux-mêmes. C’est pourquoi la science pour orienter en elle-même ce Principe de Contradiction a besoin d’un homme-DIEU, d’une parole irréfutable, qui lui en indique le contenu physique (intégrateur ou anti-moteur), moral (humilité ou orgueil) , spirituel (amour ou haine).....

29/06/04 ... La division de l’humanité en deux camps, annoncée par Jésus-Christ, doit être prise en charge courageusement par les petits et les simples, les âmes de rien, à qui il est donné de pénétrer l’esprit de l’ Évangile, dans une livraison intérieure généreuse d’amour pour les autres .....

... Nourris-nous, Seigneur, de TON infinie humiliation d’Amour, pour qu’à notre tour nous puissions en nourrir les autres, même ne le sachant pas. Car en ceux qui TE veulent, TU fais fuir tout ce qui n’est pas TOI ....

01/07/04 "La souffrance fera triompher l’ Amour" (josefa Menendez)..... Aussi ne vaut-il pas mieux que le monde fasse de lui-même une légère pénitence, d’une valeur infiniment plus grande parce que libre, que de subir ce qu’on appelle improprement, la colère de DIEU. Les âmes de rien ,de toutes les religions, en s’unissant dans cette démarche sainte, peuvent éviter le pire .....

03/07/04 Avec Jésus, se mettre en dessous de ce que nous sommes, aussi bas soit-on déjà, pour que par SON Esprit IL puisse anéantir en nous tout ce qui n’est pas du Père....

11/07/04 L’histoire de l’Église:

Il faut d’abord bien comprendre ce qu’est l’être humain, c’est à dire une créature spiritualisée viscéralement révoltée par orgueil contre DIEU, depuis l’homme le plus religieux et le plus saint qui soit, jusqu’au plus mécréant et au plus vicieux. Alors il faut accepter de comprendre que Jésus-Christ est annoncé comme totalement le contraire, c’est à dire une créature humaine entièrement soumise à la Divinité et ne faisant qu’un avec elle, dans une humilité sans borne. Moyennant quoi on peut admettre que Jésus a voulu s’humilier pour révéler de plus en plus SON visage, petit à petit, à travers l’assemblée d’hommes et de femmes qu’il amène à adhérer à SA personne, tels qu’ils sont, et qui formera l’Église catholique en but aux différents déchirements de l’orgueil à travers le temps, mais cependant toujours constante dans l’enseignement du mystère de la rédemption du Christ. C’est pourquoi notamment dans l’oecuménisme chrétien et le dialogue inter religieux, l’Église catholique a à se réformer sans cesse elle-même pour révéler toujours de mieux en mieux cette humilité et douceur de l’amour de DIEU si inverses de l’esprit humain. ...

Compétition: .... Lorsqu’on a tout fait pour être le premier dans quelque occupation que ce soit, il faut se mettre en esprit le dernier de tous et tout attribuer à la volonté de DIEU....

19/07/04 Même si la Gloire de DIEU est entièrement mystique, elle n’en prend pas moins racine sur terre dans l’humiliante souffrance...... Et si nous sommes de ces âmes trop faibles pour n’avoir pas les épreuves mesurées, humilions-nous en conséquence.... Quant aux manifestations mystiques qui surgissent dans le monde ici et là, si, ancrées dans le cadre de l’Église catholique, elles peuvent être utiles, avant toutes choses, éprouvons les comme elles ont été éprouvées par la vie de soeur Joséfa Menendez ...

21/07/04 .. C’est parce qu’ils sont écrasés par leur orgueil (amour-propre de vanité, de cupidité et de sensualité) que les hommes ne cherchent pas à servir Jésus-Christ. AVEC LUI allégeons-les!

.... Descendant de l’Éternité et l’Infini, pour la temporalité et la quantativité de l’univers, jusqu’à l’amour de SA créature révoltée, DIEU, dans une humilité et une douceur sans borne, s’humilie de LUI-MÊME à LUI-MÊME, demandant à l’être humain de s’humilier, également par amour, pas tellement devant qu’ AVEC LUI. C’est tout le sens de ce journal spirituel et de tout ce qui est annoncé dans le site.....

23/07/04 .... Jésus-Christ maître de l’histoire ..... abaissons-nous ......

..en contemplant l’ Eucharistie où se concentre toute la souffrance de l’amour rédempteur de DIEU-homme, offrir notre insignifiance et  notre faiblesse contrite, mesure de notre vanité , de notre cupidité et de notre sensualité ....

25/07/04 ..... livraison ..... sans parole ni spéculation .... (les maladies ont du bon qui nous y engagent plus spécialement....)

... OUI, unir la honteuse et effroyable boursouflure (vanité, cupidité, sensualité) de nos âmes, à la livraison trois fois sainte du coeur de Jésus-Christ....

27/07/04 Un article proposé au journal La Croix:

Le "ET" unité de l’Église ....

Il y a quelques années un article publié dans La Croix soulignait l’importance des conséquences dans la vie de l’homme de cette petite conjonction"ET".

Pour aller directement à ce qui nous intéresse, on peut dire en effet que la division des chrétiens en deux camps, d’un côté ceux qui penchent davantage pour l’action sociale et de l’autre ceux qui penchent davantage pour la contemplation orante (n’est-ce pas là du reste l’une des causes de dissension à propos du film de Mel Gibson sur la Passion) se résoudrait d’un coup si comme le disent parfois les bons apôtres on joignait action "ET" contemplation. Mais en réalité et à y regarder de près cette délicate conjonction se révèle insaisissable.

La révélation de la foi chrétienne en Jésus DIEU-homme "ET" homme-DIEU demeure pourtant sans appel: "ET" c’est à dire DIEU s’humiliant devant SA créature jusqu’ à lui donner SA place et prenant la sienne ... Toutefois, en conséquence, reconnaître un DIEU à la fois Tout Puissant "ET" en même temps infiniment humble, jusqu’en action, révolutionne l’être humain dans ses fibres les plus profondes.

( Même si l’on me dit que dans le site que j’entretiens "que je suis trop direct et que je fais fuir tout le monde" et "que quelques milliers de visiteurs cela est déjà très beau", il me faut prier cette idée et continuer à la proposer, cela en plus d’un environnement prophétique peu courant. Du reste il m’a fallu éditer un livret - Témoignage Mystique sur internet aux édition Photosprintshop 20bis r. Du Grand Séminaire 28630 Le Coudray/Chartres- pour être sûr de ne pas me renier moi-même.)

04/08/04 ... les paroles doivent amener aux actes, sinon elles ne sont rien ....

06/08/04

OUI, si TU veux sauver jusqu’à cet être là, comme TU lui prouves en lui suscitant la foi en TON Fils Jésus-Christ, alors toute la terre peut être sauvée, le Christ intermédiaire peut régner le temps que nous voudrons, et nous pourrons prier sans cesse pour l’épreuve terrible qui attend les chrétiens des derniers temps de l’antéchrist...

10/08/04 .... TU as voulu choisir ce qu’il y a de plus fragile ( c’est à dire de plus facilement attaché à la vanité, à la cupidité et à la sensualité de l’orgueil) ... et TU le gardes comme la prunelle de TON oeil ( c’est à dire TU l’arraches sans cesse à l’hypocrisie ou au cynisme mensonger) ...

12/08/04 *... Il n’y a donc rien de plus urgent que de demander à DIEU, le Père, qu’ IL embauche des ouvriers, laïcs ou religieux, jeunes ou vieux, pour SA vigne. C’est d’eux que dépend le salut du monde.

La Vierge Marie a porté toute sa vie, le corset douloureux de la prémonition de la Passion du Messie, qui a été aussi son Fils. Dans notre abomination demandons d’y participer selon ce qu’il nous est donné de pouvoir ....

...l’humiliation chez l’être humain :

Il aura fallu la venue de la géniale juive Marie, Vierge enceinte (parthénogénèse accidentelle naturelle ou Divine) , pour qu’elle ouvre l’humanité, juive ou non, à la possibilité de l’humiliation comme une donnée bénéfique de la nature humaine. Il aura fallu ensuite la vie dramatique de son fils, non moins génial, Jésus, pour ouvrir l’idée des hommes à la possibilité de l’humiliation de DIEU comme donnée de la création ...

14/08/04 DIEU veut que nous LUI offrions nos péchés. Car c’est la seule chose que nous possédions et que LUI n’a pas et dont IL veut nourrir SA Miséricorde....

16/08/04

... ce qui compte c’est l’heure de la rencontre avec DIEU, appelée vulgairement la mort, de laquelle avec le Christ nous implorons l’ Esprit Saint pour les enfants de DIEU, les âmes de rien, de toutes les religions sans exception...

18/08/04

Être uni à la terrible solitude de Jésus, dans sa fosse de la nuit du Jeudi au Vendredi Saint, voyant celle de tous les Saints Sacrements à venir ...

20/08/04

Dans l’histoire de la métaphysique (philosophie-théologie) il n’y a qu’un homme qui a commencé à aborder l’idée d’un DIEU Principe de Contradiction, à la fois Être et néant, immuable et toujours en mouvement vers le Bien, c’est un cardinal du XVe siècle Nicolas de Cue. Mais il a préféré l’action inter-religieuse et oecuménique au développement métaphysique et son oeuvre dont pourtant l’aboutissement des sciences mathématiques et physiques modernes comme celui de la religion Chrétienne, aurait un grand besoin est restée totalement incomprise depuis. Qui pourrait donc prendre une succession si délicate? En effet cette pensée qui est à la fois unitaire et l’ultime que l’esprit humain puisse concevoir, peut paraître aussi à double tranchant. C’est pourquoi Nicolas de Cue a probablement voulu se contenter de se livrer à l’action d’unité qui en résultait....

21/08/04

...Témoigner de l’humiliation de DIEU le Père, dans l’univers des hommes, au pied de la croix de Jésus-Christ, place de la Vierge Marie et de ses enfants. Mais malheur à ceux qui s’en moqueront, car c’est la dernière épreuve de l’humanité ..... Et si nous voyons qu’au-delà même du péché originel d’orgueil dans lequel tout être humain est enfermé par son amour-propre de vanité, de cupidité et de sensualité, nous ne sommes encore au fond de nous-même qu’hypocrisie ou cynisme, humilions-nous au coeur d’amour du Christ. Et si nous voyons que de son vivant même Jésus a été vendu par un de ses apôtres et renié trois fois par leur chef, alors humilions-nous au-delà de nous-même .....

23/08/04

Si la Vierge Marie n’avait été fidèle jusqu’au bout, Jésus n’aurait jamais été Jésus-Christ et on n’en aurait jamais entendu parler ...

24/08/04 ... DIEU a bien du mal à SE faire un nom qui ne soit mis à toutes les sauces, chez SES créatures humaines. Aussi chez certaines préfère-t-IL être aimé SANS NOM. Mais quels bienfaits l’humanité ne retirerait-elle pas à sanctifier SON nom de YAWEH en esprit et en vérité. Quant à moi qui ne sait même pas si devant l’épreuve je resterai fidèle, que vais-je faire!?.... (car malgré mes 80 ans, 50 ans de méditations ininterrompues, je ne suis toujours qu’un enfant de lait... dans tous les sens du mot, puisqu'il en est ainsi )

29/08/04 Il m’arrive d’avoir d’assez fortes douleurs au coeur, déconnectées de tout sentiment comme cela devrait être, (contrition ou autre), douleurs que j’ai ressenties ainsi  un certain temps après la mort de ma grand’mère que j’aimais énormément. Il m’arrive aussi d’avoir quelquefois une petite toux sèche qui semble avoir un rapport avec un certain malaise cardiaque. Cependant aucun cardiogramme n’a jamais rien donné. De même, il m’arrive d’avoir des tiraillements dans l’oreille gauche quand je semble manquer de confiance (en DIEU!). La neuro-théologie a un bel avenir devant elle et pourrait aider des pathologies mystiques mal dirigées ( un des cas typiques est celle de Vincent Van Goh qui avait trahi sa foi en jésus-Christ pour la diriger sur l’art). Mais ce sont des manifestations trop étroitement liées à la vie intime de l’âme pour ne pas préférer les soigner autrement que de les livrer aux seuls soins de la médecine...

01/09/04 Nous ne sommes que le recel de la Miséricorde Divine qui fait de nous des voleurs du ciel, encouragés dans ce sens par les relations du Christ sur la croix avec le bon larron ....

03/09/04

La Vierge Marie, aux noces de Cana, avait compris que la faiblesse des premiers disciples de Jésus ne tiendrait pas très longtemps sans l’aide de la thaumaturgie à laquelle elle a convié son Fils...

06/09/04 Tout ce que nous aurons fait pour notre propre service, disparaîtra misérablement. Seul subsistera ce que nous aurons fait pour l’amour de DIEU ....

Ci-dessous, entre autres, instructions reçues par Thérèse d’Avila:

"Penses-tu, ma fille, que le mérite consiste à jouir? N'est-il pas plutôt à travailler, à souffrir et à aimer? Tu n'as jamais entendu dire que saint Paul ait goûté plus d'une fois les joies du ciel, tandis qu'elles sont nombreuses celles où il a souffert. Considère ma vie; elle est marquée par une souffrance constante; tu n'y trouves qu'une seule joie, celle du Thabor. Ne t'imagine. pas, quand tu contemples ma Mère me tenant dans ses bras, qu’elle ait goûté une si haute faveur sans éprouver les plus cruels tourments; dès le jour où elle entendît les paroles du vieillard Siméon, elle reçut de mon Père une claire vue de mes souffrances futures. Aussi les grands saints du désert guidés qu'ils étaient par Dieu se livraient également aux plus austères pénitences, et ils avaient encore à soutenir de terribles combats contre le démon et contre eux-mêmes; ils passaient de longs jours sans goûter la moindre consolation spirituelle. Sois-en bien persuadée ma fille, plus mon Père aime une âme, plus il lui envoie de tribulations; celles-ci sont en rapport avec son amour. En quoi puis-je moi-même te montrer plus d'amour, si ce n'est en voulant pour toi ce que j'ai voulu pour moi? Contemple mes plaies; jamais tes souffrances n'arriveront jusque-là. Voilà le chemin de la vérité, Comprends-le, et tu m'aideras à pleurer la perte où courent les victimes du monde dont les désirs, les soucis et les pensées sont complètement opposés à ces vérités."

13/09/04 Plus on est éloigné des occasions de pécher, plus la moindre faute est grande .....

.... Un seul instant de plénitude Divine, ne serait-ce qu’au moment de notre mort, entrée dans la vie éternelle, suffit à remplir toute une vie d’inutilité ou d’insuffisance ...

15/09/04

Récapitulation....

Vous êtes, malgré tout, assez nombreux à suivre ce site www.f-v-m.net qui reste pourtant en marge de ce qui se fait habituellement, pour vous en récapituler les deux fondements:

1/ L’essentiel pour tous bien sûr est l’aboutissement, avec les nôtres, à une éternité d’un bonheur inouï, promise par la foi qu’on l’ait abandonné ou non; la souffrance soumise à DIEU enseignée par Jésus-Christ et SON Église, préparée par la joie, ouvrant nos âmes et nos coeurs, si nous le voulons librement, à l’humilité et à l’amour de DIEU sans fin.... Nos premiers efforts doivent donc converger là et ne rien négliger pour approfondir et renouveler l’enseignement de l’Unique Rédempteur du monde, Jésus-Christ, qui n’exclue aucune religion bien-née ...

2/ Le sort de la vie terrestre demeure, pour beaucoup, cependant le souci primordial. C’est en ce sens que ce site www.f-v-m.net fait suite à des intuitions peut-être prophétiques, bien qu’on ne puisse mettre en doute que La Providence (il serait impropre d’employer un autre mot) , sans cesse créatrice, ne peut chercher autre chose que d’arriver à la plénitude du nombre des esprits humains pour la Gloire éternelle. Mais la liberté humaine intrinsèque n’a-t-elle pas à travailler aussi à la coopération de cette plénitude comme à celle de l’univers? La réponse qui semble avoir été donnée ici paraît promettre un temps d’épanouissement conditionnel dont d’autres, parfois pourvus de manifestations mystiques plus étonnantes, ne semblent pas avoir une appréhension aussi précise et concrète.

Merci donc de continuer à suivre ce site www.f-v-m.net de très près, non pour lui-même mais pour la promesse qu’il peut représenter.

16/09/04 Pour nous, les Jean-de-rien, ombre de l’apôtre Jean, nous devons mettre toute notre volonté à nous tenir au pied de la croix, où gît Jésus-Christ, le dos arraché jusqu’à l’os, les poignets et les pieds étirés et cloués, le front transpercé, jusqu’au défoncement de la poitrine par la lance livrant le coeur de Miséricorde tout entier à SA Mère Marie pour le donner à l’humanité ...

La souffrance, aussi minime soit-elle, unie à Jésus-Christ et à Marie SA Mère, obtient le développement de l’adhésion des âmes, proches ou lointaines, au Saint Esprit ...

20/09/04 ... c’est quand on a le moins envie de se mortifier qu’il faudrait en réalité le faire davantage ! ...

21/09/04 "Faites attention à la manière dont vous écoutez, car à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il croit avoir (luc8.18)". En effet la parole de DIEU est acte. Donc si nous n’avons pas d’actes, prenons garde que notre écoute ne soit qu’illusion, bien que les simples désirs que nous pouvons former, en soient déjà des promesses...

... Le sang rouge du manteau de dérision dont Jésus, couronné d’épines et un manche à balai en main, avait été revêtu pour LE bafouer chez Pilate, doit imprégner tout notre être dans l’Eucharistie afin de l’appliquer au monde ....

24/09/04 Plus on reçoit de grâces, plus on est responsable aux yeux de DIEU et, étant donné notre nature, plus en fait on est coupable, peut-être beaucoup plus que le pire criminel de la société. C’est pourquoi on doit sans cesse s’unir aux mérites sans mesure de la souffrance absolue de Jésus-Christ comme de SA joie pacifiante qui sauvent les âmes éternellement et le monde temporairement, en même temps que l’on doit communier plus qu’un autre à la miséricorde infinie Divine qui nous sauve .....

28/09/04 L’intuition ou l’Esprit Saint sont une seule et même chose. Le nom de l’un est appliqué aux manifestations de l’Esprit de DIEU dans les choses mineures, l’autre aux choses plus élevées de la connaissance de DIEU LUI-MÊME. Mais que ce soit de l’un ou l’autre mode il est nécessaire de rendre à DIEU ce qui LUI appartient ...

29/09/04 .... tout cela me dépasse; je suis comme une larve d’homme sous la tente du Seigneur. Pénitence donc aussi infime soit-elle, toujours commencée et recommencée, et soumission à l’ Intuition Sainte .....

Je crois à l’ Intuition Sainte, manifestation de la Divinité, dans la communion des esprits pour un DIEU Tout Puissant ET infiniment humble qui nous arrache à la damnation par le sang de l’Innocent en esprit et en vérité, le juif Jésus-Christ et ceux qui LUI ressemblent, en rendant à DIEU présent jusque dans l’être humain ce qui LUI appartient , tout cela inclus pleinement dans l’Église catholique apostolique et Romaine....

30/09/04

Il n’y a pas lieu de cacher la fracture spirituelle de l’humanité, présente aussi dans toutes les religions et qu’a touché du doigt un film comme celui de Mel Gibson sur la Passion du Christ, car elle est un puissant moyen de ferveur, peut-être douloureuse, sur les âmes-de-rien, les simples et les petits de tous bords qui n’ont comme seules armes, en toute liberté d’esprit, que la prière, la pénitence et la soumission à l’Intuition Sainte.

De même qu’il n’y a pas lieu de cacher plus longtemps, dans le domaine intellectuel, la fracture de la philosophie scolastique chrétienne à propos de la notion des purs esprits (appelée par dérision, faute de la comprendre, guerre du sexe des anges, et que l’Église a voulu étouffer en imposant St Thomas d’Aquin seul), car elle peut devenir aussi un puissant moyen d’unité (cf.www.f-v-m.net réf. Philosophie) pour le monde entier comme pour les religions.

03/10/04 Celui qui mange le corps et boit le sang du Fils de l’homme, en esprit et en vérité, ne peut faire autrement que de se livrer comme LUI pour ses frères, Gloire de DIEU .....

05/10/04 Je ne puis croire, comme les anciens, que le pain eucharistique une fois mangé, lorsqu’il se dissout, empêche le corps du Christ d’être présent dans SA transformation en notre chair pour la nourrir petit à petit jusqu’au bout des ongles et faire que le Règne de DIEU dans SA Volonté ne cherche à arriver pleinement sur cette infime partie charnelle de la terre que nous représentons.

07/10/04

A/ Il faut élargir la notion d’ Esprit et considérer que le nom plus général de son action qu’on peut lui donner est INTUITION; l’ INTUITION SAINTE ou Esprit Saint, personne Divine, ne pouvant être reçue par ceux que l’apôtre Paul stigmatisait en son temps. Mais l’intuition des savants, artistes, etc... et de bien des gens est aussi une manifestation même inférieure de l’Esprit de DIEU. C’est pourquoi tous doivent bien faire attention de rendre à DIEU ce qui LUI appartient faute de se condamner soi-même.

B/ Dans cette foulée, on doit élargir également la notion de communion des Saints et comprendre qu’elle dépend de la communion des esprits en général, bons ou mauvais. C’est pourquoi nous devons envisager intérieurement une lutte serrée entre eux. Et avant toute nouvelle évangélisation, il y a d’abord à examiner de quel esprit on est, en implorant DIEU sans cesse de nous mettre dans SON camp, "en esprit et en vérité".

09/10/04 Aussi infime qu’elle soit en acte, c’est à la liberté de souffrance que le Christ nous appelle .... IL nous arrache ainsi à l’ennemi, IL nous arrache à nous-même ....

11/10/04

LE DIALOGUE INTER-RELIGIEUX ET L'UNITÉ SPIRITUELLE INTERNATIONALE DÉCOULANT DE CE SITE À VOCATION PROPHÉTIQUE www.f-v-m.net SONT CONTENUS DANS LES PRINCIPES ÉMANANT DU FILM SUR LA PASSION DU CHRIST DE MEL GIBSON. ILS CONCERNENT LES PETITS ET LES SIMPLES DE TOUTES LES RELIGIONS , SANS EXCEPTION, QUI NE SONT PAS DES DOCTRINAIRES. CE SONT EN EFFET CES ÂMES DE RIEN QUI PAR LES SEULES ARMES DE LEUR PRIÈRE, LEUR PÉNITENCE ET LEUR OBÉISSANCE À L’INTUITION SAINTE SAUVERONT DANS LA COMMUNION DES ESPRITS LE MONDE DE SA PERTE.

13/10/04 La CO-RÉDEMPTION consiste à permettre d' appliquer aux âmes, par nos prières et nos sacrifices, les mérites des souffrances et de la vie de Jésus-Christ, unique Rédempteur. En effet bien que le Christ soit le seul sauveur de l’humanité entière, il est nécessaire que notre liberté communautaire et individuelle s’exerce, l’union qui en découle à l’amour ET à l’humilité, essence de la Divinité, ne pouvant être que libre ....

16/10/04 .... Bien sûr que l’accomplissement de la Toute Puissance ET de l’humilité de DIEU est l’amour vivant .... On ne peut rien séparer.... Les uns insistent plus sur la Toute- Puissance et n’aiment peut-être pas la représentation de la Passion dans le film de Mel Gibson, préférant y voir s’exercer davantage cette Toute Puissance. Les autres plus émus des marques de faiblesse et d’humilité Divines comprendront ce que le cinéaste, inspiré par les visions de Ste Catherine Emmerich a voulu représenter. L’essentiel reste l’amour des uns pour les autres en DIEU seul.

24/10/04 Jésus-Christ par SA Passion au Golgotha et celle de SA vie entière s’est placé en-dessous des pires abominations humaines dont la plus grande conjointement avec le péché (hypocrisie ou cynisme) est l’ingratitude à ne pas correspondre aux grâces qui nous sont concédées, pour nous plonger AVEC LUI, si nous le voulons librement, dans la Miséricorde infinie de DIEU ....

29/10/04

Cela me confirme dans la nécessité de toucher les âmes de rien de toutes religions, ayant reçu l’aval de l’Intuition Sainte, en servant de véhicule à leur rassemblement autour de la théologie mystique de Livraison enseignée par celle du Christ et par SON Église.

Le reste, c’est à dire les données prophétiques qui ont présidé à l’ouverture de ce site www.f-v-m.net, forme un poids dont il me faut accepter toutes les conséquences. En effet pour réaliser le fabuleux engin que j’ai appelé "intégrateur de Puissance" et que d’autres appellent "moteur à ion, supposé intégral" ** qui

1°) résoudra le problème de l’énergie sur terre.

2°) permettra une véritable conquête de l’espace

3°) surtout calmera l’orgueil humain sous condition en provoquant un puissant épanouissement de l’humanité,

la FUSION de la science, de la métaphysique (unitaire, cf:www.f-v-m.net rub.philosophie, il est vrai beaucoup trop succincte) et de la théologie sera nécessaire mais DANS LE RESPECT DE LA DIVINITÉ de Jésus-Christ, faute de quoi par le choix d’un orgueilleux antechrist l’existence même de l’univers sera mise en jeu.

** appelé aussi "char du Seigneur" en 1998 par la voyante Luz Amparo Cuevas de l'Escorial en Espagne, mais dont les conséquences qu'elle (ses visions) en donne sont difficilement interprétables.

01/11/04

Le support de la pensée humaine qui forme le fondement de toutes choses et devrait essayer de les unifier, semble résider dans la métaphysique, c’est à dire l’approche de leur réalité dénudée qu’on appelle la notion d’ "être".

Jusqu’à présent ce support s’est trouvé profondément divisé en trois approches inconciliables entre elles.

D’une part il y a les esprits qui veulent commencer à initialiser l’approche de la notion d’être par l’extérieur des objets. Ce sont les "extravertis" tels que le philosophe grec Aristote sur lequel s’est appuyé St Thomas d’aquin, etc....

D’autre part il y a ceux qui initialisent cette approche par l’intérieur d’eux-mêmes, c’est à dire du sujet. Ce sont les "intravertis" ( et non pas "introverti" qui signifie regarder l’intérieur de soi-même et non la notion d’être qui en résulte) tels que Platon ou St Bonaventure, etc....

Enfin il y a ceux qui refusent de prendre leur parti d’initialiser la notion d’être et qui demeurent en une forme d’expectative. Ce sont les "circonvertis" tels que les sophistes grecs, un philosophe indien antique Nagarjunah, etc... Cette métaphysique instable, non représentée par la scolastique chrétienne du moyen âge dont l’occident a tiré surtout des philosophies anarchistes, a donné cependant en Asie, où les esprits paraissent plus fins, des données positives comme le Bouddhisme.

Mais les deux autres approches se sont trouvées en conflit dans l’histoire de l’Église jusque dans l’une des données de sa théologie, concernant les purs esprits (la guerre du sexe des anges), ce que ne pouvaient supporter les Pères du Concile de Trente (1545/63) dans un souci d’unité (spirituelle). L’Église a donc sacrifié délibérément la vision intravertie de Bonaventure pour imposer unilatéralement celle extravertie de Thomas d’Aquin. Cela pour des raisons du reste prosaïques: St Thomas enseignant plus clairement (Sorbonne malgré des réticences à son égard) que St Bonaventure qui enseignait par image surtout dans les monastères.

Ce choix apparemment dictatorial s’est trouvé efficace, en ce sens que les esprits intravertis dans l’Église n’ont pu s’exprimer qu’en essayant de triturer la pensée extravertie de St Thomas d’aquin, mais sans fonder d’école ( théologique) opposée (sur la nature des purs esprits). Ainsi l’unité intellectuelle (religieuse) a paru être sauvegardée.

Mais de nos jours, la science de même que la théologie ( Teilhard de Chardin) ont besoin de progresser jusqu’à la fusion d’une métaphysique unitaire, au-delà des trois divisions énumérées. Ses bases rudimentaires ont été ébauchées dans le site www.f-v-m.net.

10/11/04 ... toutefois, si ce n’est pas le rôle de l’Église de prévoir l’avenir terrestre, il n’en reste pas moins que le bouleversement qui se prépare de la fusion des disciplines de pensées humaines comme de la nécessité de l’unité de celles-ci autour d’une foi en un visage inattendu de Jésus-Christ ne peut la laisser indifférente dans sa vocation d’appel à la pénitence. C’est pourquoi il lui faut engager les enfants de rien à communier étroitement aux souffrances vivantes de Jésus-Christ, qui rachètent le monde entier, notamment dans l’Eucharistie. ..

11/11/04 Pour assurer le triomphe de Jésus-Christ dans le monde actuel, que je vois arriver incessamment malgré des reculs encore à venir, il faut à l’Église, comme en son temps pour l’entrée triomphale du Seigneur à Jérusalem, un âne.... Que ce soit moi, malgré mon âge ou un autre, peu importe, l’espèce n’en est pas rare parmi le genre humain ....

Victoire tu régneras, Ô croix tu nous sauveras! La croix des souffrances de toute la vie sur terre de Jésus-Christ; Victoire de l’humilité et de la douceur de l’amour éternel ...

22/11/04 Quand nous n’avons rien à offrir, alors que nous offrions avec ferveur ce rien à l’amour Rédempteur de l’ÊTRE Éternel, Jésus-Christ ....

23/11/04 Le rôle de l’Église est d’annoncer autour du Pape la Vie Éternelle en Jésus-Christ, par Jésus-Christ, pour LUI et avec LUI. Theilhard de Chardin obnubilé par le côté scientifique de sa vision ne s’était pas assez rendu compte des ravages du péché originel dans l’espèce humaine. Pour moi, cette catastrophe mystique je la situe il y a seulement 6000 à 7000 ans quand le premier couple suffisamment évolué a eu accès, au nom de tous les êtres humains, à la plénitude d’union spirituelle avec DIEU ... Un seul Rédempteur a été donné à l’homme, Jésus-Christ. Mais il est probable qu’à la fin des temps, même les chrétiens séparés qui s’étaient réunis à l’Église se dresseront contre elle, pour adorer l’antéchrist avec tous ...

26/11/04 Dans la contemplation de la dernière parole et du dernier cri de Jésus au Golgotha, il faut rappeler, pour les enfants-de-rien , SA croix d’une manière aussi infime, connue ou inconnue que cela soit, liberté du néant se livrant à l’ÊTRE ...

28/11/04 .... Ne nous trompons pas! Si ce site www.f-v-m.net prévoit un épanouissement sans précédent de l’humanité, comme certains mouvements religieux diffus le font, il y met trois conditions:

1°/ unification de la foi et de la science dans une métaphysique unitaire. C’est le plus normal.

2°/ reconnaissance de la gloire temporelle et spirituelle de l’homme-DIEU, Jésus-Christ, tel que l’Église catholique le prône.

3°/ renoncement désormais de l’humanité entière au prolongement de la recherche scientifique tel qu’un philosophe comme Auguste Compte en a eu la prémonition.

Ces trois conditions qui peuvent voir leur nécessité dans la conversion de pays entier comme la France, comme l’oecuménisme, le dialogue inter-religieux, etc... ont pour priorité absolue que les enfants-de-rien (ceux qui ont conscience de leur propre horreur) de toutes religions élargissent leur foi jusqu’au rappel de la livraison du Christ, nommé ou non ..... Tout dépend d’eux .....

30/11/04 Sous des noms multiples, les enfants-de-rien n’écouteront pas d’autre voix que celle intérieure du centre de Jésus-Christ, car ils LUI appartiennent.....

01/12/04

La Vierge juive, Marie, a reçu le pouvoir d’offrir le monde entier, tel qu’il est, nous compris, aux souffrances de son Fils, Jésus-Christ, unique Rédempteur ....

05/12/04

Au centre de la croix marquée par l’emplacement des clous et à la tête par celle des griffures de la couronne d’épines, s’unir au coeur transpercé de Jésus entouré de celui de Marie, SA Mère .....

08/12/04 La finalité de l’être humain est de livrer totalement sa liberté à DIEU comme DIEU livre la sienne dans le temps, pour la retrouver magnifiée dans l’éternité. C’est pourquoi la vocation des voeux religieux, pour la communion des esprits, est une chose si précieuse .....

13/12/04 ...l’extase spirituelle dont on parle pratiquement seulement à propos d’exemple les plus forts est en réalité un état qui va du plus extrême jusqu’au plus commun. C’est un état par lequel le mystique expérimente occasionnellement ce qu’est le sentiment HORS NATURE de DIEU. De là découle des expériences sur-naturelles: coeur brûlant, visions, charismes divers, simultanéité des extrêmes (joie et douleur) .... Toutefois l’Église a raison, malgré tout, de ne pas s’arrêter à ces manifestations qui peuvent laisser des séquelles d’amour-propre. Son rôle est de vérifier les vertus. Toute vertu est bien sûr l’union de déréliction à l’humiliation de la mort de Jésus-Christ qui débouche sur la résurrection .....

20/12/04 .... Plus on sollicite de grâces, notamment dans l’Eucharistie, plus on en reçoit et plus on voit notre effroyable abomination, à ce point qu’on ne peut plus même dire que l’on a péché mais que nous sommes "le péché",dans toute son horreur variée, et en même temps, plus on voit la profondeur infinie de l’humilité et de la douceur de DIEU, fondement de SON Amour et de SA Miséricorde. Nous ne pouvons savoir si nous serons sauvés, mais enfants-de-rien, réunis et inutiles, nous maintenons notre espérance sur la table de l’immolation comme la flamme brûlante et fragile du cierge....

21/12/04 ... La sanglante livraison du Christ donne à la flamme vacillante et inutile que sont les enfants-de-rien SA chaleureuse espérance d’éternité .....

25/12/04 Les relations humaines internationales se concrétisent par la déclaration des Droits de l’homme . En creux elle indique les devoirs de l’être humain tenant en une ligne issue de la Bible et sous-tendue dans toutes les religions: NE FAITES PAS AUX AUTRES CE QUE VOUS NE VOULEZ PAS QUE L’ON VOUS FASSE À VOUS MÊME. Si on a un regard sans complaisance sur nous-mêmes, que l’on soit un particulier ou un groupe, on voit bien qu’on est loin de compte. Pourtant ceux, particulier ou groupe, qui acceptent la vérité de ce regard sont très peu nombreux. C’est pourquoi il est nécessaire que des enfants-de-rien n’aient pas peur de faire exception, sans limite, pour palier ce défaut de l’humanité .....

26/12/04 Pour répondre à la vision que j’ai de la Miséricorde de DIEU sur le monde à venir, il est nécessaire de ramasser la raclure des croyants fervents de toutes religions, ceux qui malgré leurs maigres efforts n’ont aucun mérite, pour que même les miettes de la table du Seigneur puissent servir, comme on le fait pour celles qu’on jette aux petits oiseaux afin que rien ne soit perdu à la fin d’un repas ....

27/12/04 ... Chercher l’humilité et la douceur (l’un ne peut se concevoir sans l’autre) de DIEU Omni Puissant, sans s’arrêter au peu, hormis dans les Évangiles, qu’il en a été dit jusqu’ici, en n’ayant pas peur de creuser l’indicible, quoiqu’on puisse penser de nous ...

29/12/04 .... Par les souffrances infinies de toute la vie du Christ, l’humiliation sans mesure et temporelle de DIEU nous nourrit de SA Gloire éternelle, si nous le voulons librement .... En effet Tout est DIEU sur terre, depuis la nature jusqu’à l’homme et ses inventions, comme au ciel, hormis le péché qui est le refus du néant libre qu’est la créature de fusionner à l’Être dans la personnalité particulière que DIEU S’est créé pour chacun d’entre nous ...

Ainsi dans cette conception, nous vivons toujours fondés en DIEU TRINITAIRE DANS NOTRE PERSONNALITÉ COMMUNE et nous le voyons partout agissant, évidemment plus étroitement en l’homme avec sa libre révolte congénitale, pour se L’unir éternellement ....

Donc, à notre tour par notre esprit d’humiliation continuelle, nous ne sortons jamais de DIEU quoiqu’il arrive, dans SA hiérarchie créatrice et nous reconnaissons SON règne dès ici-bas. Mais il nous faut prier et contempler sans cesse avec un minimum de mortification .....

31/12/04 Je publie pour tous la lette de remerciement adressée à un ami de Santiago du Chili qui m’a gratifié d’une surprise étonnante ( cf. journal 4e semaine décembre 2004)

textes choisis 2005