Il est remarquable que l'intensité des couleurs se fassent alors dans les tonalités de couleurs chaudes (rougeâtres), alors que précédemment le champ des couleurs de la vision "active" est plutôt celui des tons froids (bleuâtres/verdâtres)..

Cette vision contemplative est celle souvent du bonheur intense (déclenché quelquefois par un spectacle insolite, comme un coucher de soleil, etc..),et c'est pourquoi comme nous le disions plus haut la tradition populaire dans ce cas dit voir "la vie en rose", ce qui correspond réellement à une expérience vécue du phénomène. (A un certain degré de vie intérieure contemplative, ceci peut devenir extrêmement sensible et donner une vision paradisiaque des choses).

Mais la même réflexion peut intervenir ici comme précédemment: en quoi le spectateur d'un film ou d'une photo est-il sensé avoir habituellement une vision "contemplative" de l'image. Nage-t-il toujours dans le bonheur? Non, il ne s'agit pas de cela, mais comme le chercheur a tendance à se servir de sa vision active, de même le spectateur ordinaire a tendance à se servir de sa vision contemplative. Voilà donc peut-être encore une troisième hypothèse qu'il nous faut digérer.

En admettant cependant que ces voies soient justes, il nous faut montrer maintenant comment la vision active sait se suffire de la division des images stéréoscopiques alors que la vision contemplative ne sait pas s'en contenter.

Il s'agit là de démonstrations subtiles autant que délicates à l'image de cet organe prodigieux qu'est l'oeil.

Nous allons faire un schéma grossier de la vision stéréoscopique naturelle en considérant dans l'espace trois champs valeurs/couleurs distinctes que nous appellerons Rouge, Bleu Vert des trois couleurs lumineuses fondamentales ,considérées classiquement, que nous délimitons par trois canaux de vision (fig.3)

strombfig3.jpg (34265 octets)

soit les trois champs déterminés par les lettres R, V, B pour l'oeil droit etR’, V’, B’ pour l'oeil gauche. L'image décalée de chaque oeil ne sera pas la même et les champs de valeurs/couleurs ne seront pas forcément dans

le même ordre ni à la même profondeur dans l'espace. Voilà ce que nous supposons être la représentation normale de chaque oeil par une image i et i’.

      traité         vision active e 6